Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 15:57

Nombre d’heures de jeu : 36 H

 

BAROMETRE DE LA SEMAINE: Maïa ne pleure plus pour rentrer en salle. Il m’arrive de me cacher pour éviter les pleurs...

Elle est actuellement très attirée par la balançoire!

 

Lundi matin, Maïa rentre en salle avec la voiture de Jojo Lapin qui monopolise toute son attention (difficile de capter son regard). Maïa montre bien du doigt et aurait dit plusieurs fois «A moi» et «Non» durant la séance.

Eric est accompagné de Louis, son fils. Lorsque Maïa le voit en sortant de la salle, elle lui sourit et lui prend immédiatement la main. Louis a 14 ans et Maïa l’aime beaucoup. Ravi de découvrir la méthode, il joue avec une petite Maïa très éveillée qui rigole de ses farces. En revanche, il n’est pas évident d’être trois dans la salle car Eric veille à ce que Louis respecte les grandes lignes de la méthode, à savoir ne pas être directif et veiller à ce qu’elle participe bien au jeu (ne pas la perdre du regard!).

Merci Louis d’être venu et n’oublie pas, le plus important est d’être NATUREL et ENTHOUSIASTE!!!!

Françoise et Maïa débutent la séance à l’extérieur. Maïa est très coquine et se cache derrière les fleurs en tirant la langue. Elles retournent en salle après quelques pleurs. Maïa vide la dînette, remet les ustensiles dans la corbeille puis les jette dans la salle. Elle déchire une page du livre Disney qu’elle essaie de remettre à la bonne place. L’arrivée de Sophie ne pose pas de problème. Je me suis cachée avant qu’elles sortent en promenade. Dans la salle, Maïa enfile les chaussures de Sophie et l’imite de plus en plus. Exemple: elle met comme Sophie un tapis sur son visage.

 

Mardi matin, Marie-Claire «se lâche» beaucoup plus dans la salle ce qui plaît beaucoup à Maïa. Elle est agréablement surprise lorsque Maïa lui montre qu’elle a réussi à retirer seule le vêtement de Ken.

Chantal et Maïa sortent pour leur «cour de jardinerie» hebdomadaire. Maïa observe attentivement le jardinier qui tond la pelouse. Le bruit ne la dérange pas et elle regarde l’herbe se déverser dans le camion. De retour à l’appartement, Chantal passe par la case «toilette». Accrochée à la poignée, Maïa tambourine à la porte. Lorsque Chantal sort, elle prend son réhausseur de toilette et nous comprenons qu’elle veut faire pipi!!! Nous la félicitons!!!!!!

Suzy et Maïa se retrouvent toujours dans la bonne humeur. Maïa est chaque semaine de plus en plus attentive aux activités. Cette fois-ci, Ken et Barbie partent en vacances en voiture. Nous terminons la journée à la piscine. Maïa se baigne toujours avec autant de plaisir: partie de ballon, nage et toboggan aquatique!!!

 

Mercredi matin, Christine nous rencontre en bas de l’immeuble en présence d’Ipsos, petit chien de 2 mois. Maïa est très attentionnée avec ce «BEBE» chien et veut lui donner de l’herbe comme avec la tortue. Une fois remontée, Maïa demande le CD ABCD des bruits mais s’endort rapidement pendant un quart d’heure. Elle se réveille lorsque Colette arrive. Les dernières séances ayant été difficiles, je préfère me cacher. Maïa s’accroche dans un premier temps à Christine. Après quelques pleurs, elle rejoint à 4 pattes Colette qui joue avec le canard et le toboggan. Elle demande de la musique puis s’allonge tandis que Colette la masse. Elle s’endort jusqu’à la fin de la séance (30 minutes).

En début d’après-midi, Maïa retrouve Nathalie après une sieste qui aurait pu durer plus longtemps. Je suis souvent obligée de la réveiller pour ne pas être en retard, ce qui la met parfois de mauvaise humeur. Maïa chausse les ballerines de Nathalie. Nathalie les récupère car elle les porte beaucoup à la bouche. Maïa les cherche et passe plusieurs fois à 4 pattes entre les jambes de Nathalie qui les cache! Joël et Maïa jouent au foot durant la récréation. Elle fait du cheval assise en équilibre sur une grosse branche. Dans la pièce, Maïa imite le hennissement du cheval en feuilletant le livre de Rainponce. 

 

Jeudi matin, comme depuis plusieurs jours, Maïa débute la journée fatiguée. Elle s’endort plus tard le soir, se réveille au moins une fois la nuit et se réveille plus tôt le matin (7h15 en moyenne). A peine rentrée en salle, elle s’allonge et s’endort 45 minutes. Après un réveil assez calme, elle demande la balançoire et Thérèse s’amuse à lui chatouiller les pieds avec les doudous que Maïa essaie d’attraper. Tout en la balançant, Thérèse lui «gratouille» les pieds avec le tapis vert qui pique. Maïa se regarde au loin dans le miroir.

La séance est courte mais intense car Maïa est très réactive et joueuse!

Agnès la retrouve en pleine forme. Elles sortent en récréation avec la Jojo Mobile. L’ascenseur étant en panne, Agnès lui propose de remonter par les escaliers. Maïa se dirige aussitôt vers la bonne porte!

Jeudi après-midi, Martine et Maïa cherchent les bébés dans le livre des sons. Elle demande à Martine puis à Nicole la balançoire. Maïa a les yeux qui pétillent tandis qu’elle se fait balancer. Les regards sont longs et fréquents. Après la période, tente, toupie, escalade avec table et chaises, Maïa profite pleinement de la balançoire. En fin de journée, Maïa porte beaucoup à la bouche les animaux de l’imagier en mousse.

 

Vendredi matin, je remplace Gaëlle. Levée depuis 7 heures, Maïa est fatiguée dès son entrée en salle. Nous passons un long moment allongées sur la couverture. Elle refuse que je lui masse les pieds avec les morceaux de tissus. Epuisée, elle lutte mais ne s’endort pas. Nous terminons la séance par une course poursuite dans la salle. Maïa aime se réfugier dans les petits coins (derrière toboggan et près de la porte) en se cachant les yeux. Après une petite promenade avec Catherine et Paul à l’extérieur, Maïa remonte sans grosse difficulté dans la pièce. Elle découvre le livre puzzle «Là Haut», le jette et dit «Tom- Bei». (Tombé) Elle met les pièces du puzzle dans la Jojo mobile et appuie sur le bouton. La voiture avance «C’est parti mon Jojo». Dès qu’elle s’arrête, Maïa appuie sur le bouton en retirant d’abord les pièces du puzzle avant de les remettre...Maïa s’endort 15 minutes en fin de séance. Avec Philippe, Maïa chantonne beaucoup. Elle essaie de reproduire certains bruits en écoutant l’ABCD des bruits: bisous/ pompier/ chanteuse...Elle aime toujours autant jouer à cache-cache et «provoque» Philippe en essayant de jeter des jeux par la fenêtre. Elle rit de bon coeur et court se cacher. Maïa se regarde beaucoup dans le miroir notamment lorsqu’elle est sur la balançoire.

Maïa termine la journée avec Danielle (en attente du CR). En fin de journée, Paul, Maïa et moi allons à la piscine!

 

Samedi matin, Paul joue avec Maïa et Marine une dizaine de minutes. Ils renouvellent l’expérience de la «balançoire musicale»: Maïa se balance et tape avec ses mailloches sur les xylophones. Paul sort de la pièce en expliquant à Maïa qu’il la retrouve plus tard. Marine met en scène le Ken (demandé par Maïa) en le faisant grimper à la corde, sur Maïa, puis en le faisant voler. Maïa est pleinement en interaction et demande à Marine de continuer en tendant le bras. Maïa parvient à retirer les bottes de Ken avant d’en remettre une toute seule. Elle aurait dit «Tombé», tenté de répéter «Botte» et mimé le bisou sur demande de Marine. Avec Julie, Maïa déchire les pages de son nouveau livre. Elle tend le bras pour demander quelque chose. Julie ne comprenant pas ce qu’elle désire (et ne pouvant pas lui dire!), lui suggère plusieurs objets. Cela se transforme en jeu: «Tu veux ça?» «Non!» «Tu veux ça?» «Non!» et tout ça en riant! Maïa prend une chaise pour regarder par la fenêtre. Au bout d’un quart d’heure, Julie part jouer dans son coin et Maïa la rejoint pour une partie de ballon. Mélanie et Julie constatent que Maïa est plus dispersée, moins dans la relation que d’habitude. Elles passent malgré tout un bon moment ensemble. Maïa court se regarder devant le miroir, lunettes sur le nez et chapeau sur la tête. Elle essaie de mettre les lunettes à Mélanie. En fin de séance, elle tend les accessoires à Mélanie pour qu’elle les range sur l’étagère. Accrochée à la porte, Maïa appelle «Maman» pour sortir!

 

Dimanche matin, Maïa est contente de son atelier musical en compagnie de papi. Elle fait de la balançoire et joue de la musique en même temps. 

Nous passons l’après-midi au zoo de la Boissière du Doré. 

 

 

La vie à la maison :

 

Jeudi soir, Maïa court dans les bras de Paul en criant «PAPA» en sortant de la salle d’éveil . Elle lui fait un très gros câlin.

Elle reconnaît bien sa mamie et sa tante qui sont venues pour le week-end. A peine arrivées, Maïa vient tout de suite dans leurs bras et leur fait un câlin. Elle prend Laurence par la main pour la guider dans ses activités.

 

Notre visite du zoo dimanche après-midi s’est très bien passée. Ces moments passés tous les trois nous font toujours beaucoup de bien!!!

Maïa observe les animaux et ne court pas dans tous les sens. Elle reste en revanche très focalisée sur sa poussette qu’elle veut pousser sans que nous l’aidions. Elle a découvert le popcorn qu’elle n’a cessé de manger durant toute la visite!

Maïa n’a pas hésité à donner à manger aux singes, aux girafes, aux canards...elle reste prudente et retire vite sa petite main si l’animal s’approche trop près!

 

cour.jpg


singe.jpg

girafe.jpg
Partager cet article
Repost0
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 17:23

Nombre d’heures de jeu : 39 H

 

Afin d’éviter les pleurs, nous commençons la séance toutes les 3 dans la chambre de Maïa. Christiane et moi lisons une histoire tout en écoutant de la musique. Maïa se lève pour suivre Christiane dans la salle. L’heure se passe bien, Maïa babille beaucoup, dit plusieurs fois « Non » et « A moi ». Elle aurait même essayé de répéter « Bateau » en écoutant Christiane lui chanter « Bateau sur l’eau ». 

En début d’après-midi, je laisse Maïa dormir plus longtemps car ses nuits sont saccadées. Après deux heures de sieste, elle se réveille très souriante et apprécie que je la chatouille dans son lit. Nous débutons la séance avec L’ABCD des bruits que Maïa m’a demandé. Afin de bien capter son regard, je suis assise sur une chaise tandis qu’elle est debout sur la sienne face à moi. Elle me serre fort et je la sens très heureuse de ce moment passé ensemble dans la pièce. Je remarque qu’elle connaît bien le CD car elle anticipe le chant de la castafiore après le hennissement du cheval. Une fois le CD terminé, j’explique à Maïa que je souhaite changer de jeu. Je prends les doudous et les anime façon « Petit Théâtre ». Maïa me regarde accrochée à la poignée de la porte. Je fais parler les doudous : « Maïa ne veut pas jouer avec nous !!!! Tu veux jouer avec moi dit le canard à l’hippopotame ? Et toi Maïa ??? ». Elle nous regarde et répond « NON » en souriant. Les peluches font du toboggan, Maïa nous rejoint en courant. S’en suit un beau moment d’échanges entre elle, les doudous et moi. Nous les faisons glisser, tomber, sauter et faire de la balançoire !!!! Elle prend l’hippopotame, le canard et se cache dans le tunnel. Je pleure, j’appelle les doudous et Maïa me les lance tout en étant dans le tunnel !!! En fin de séance, je lui propose d’écouter Tchoupi. Elle répète « Poupi ! ».

Durant la séance avec Sophie, Maïa utilise le toboggan pour attraper les jeux sur l’étagère. Sophie met un morceau de tissu sur la tête de Maïa et lui demande de se regarder dans le miroir ce qu’elle fait immédiatement. Lorsqu’il tombe, Maïa le remet aussitôt. Sophie remarque qu’elle est de plus en plus habile avec ses deux mains durant les activités.

 

Mardi matin, Maïa est en colère et ne veut pas me quitter. Après être restée ¼ d’heure accrochée à la porte, elle renvoie le ballon que lui demande Marie-Claire puis retourne s’asseoir. Plus détendue en fin de séance, assise sur la balançoire avec nounours et poupées, elle sourit et regarde bien Marie-Claire. Après une belle récréation avec Chantal, elle remonte en salle fatiguée. Maïa manifeste son mécontentement lorsque Chantal ne lui met pas le bon CD ( ABCD des bruits). Assise sur ses genoux, elle lutte contre le sommeil et se laisse masser.

Suzy retrouve une petite Maïa très câline. Elles jouent avec les cerceaux et Suzy se laisse promener par Maïa tel un petit chien avec un cerceau en guise de laisse. Maïa refuse d’inverser les rôles, tellement plus drôle de voir Suzy le faire!!!

Une fin de journée en compagnie de Catherine qui constate que Maïa désigne de plus en plus avec la main. Maïa imite Catherine qui lance les ballons dans la toupie tel un but. Elle  pose un doudou sur le dos de Catherine qui fait le cheval et la tire par les cheveux. Quand Catherine lui explique que cela lui fait mal, elle arrête et tire sur le gilet! 

Maïa fait « Au revoir » de la main et des bisous «volants» (car pas sur la joue) à Catherine qui nous raccompagne à la voiture !!!

 

Mercredi matin, Maïa est grognon et accepte finalement de suivre Christine dans la salle. Elle réclame la balançoire en pointant presque du doigt puis participe activement à une joyeuse partie de foot. En fin de séance, Christine lui explique qu’il faut ranger les jouets avant de sortir ce que fait Maïa en lui tendant !

Dans l’entrée, Christine lui demande si elle veut prendre un ballon pour la récréation , Maïa court dans la salle le chercher !!!! Elle répond chaque jour de mieux en mieux aux consignes !

Maïa refuse de jouer avec Colette, je dois rester dans la salle. Maïa découvre un petit caillou. Fatiguée, elle s’allonge et nous nous amusons à lui coincer le caillou entre les doigts de pieds. Maïa le retire puis essaie de le remettre. C’est un véritable exercice de souplesse car elle doit lever les jambes et les approcher de son visage!!!

Nathalie remarque que Maïa ne bave pratiquement pas. Depuis quelques jours, elle tire la langue et joue de plus en plus avec sa bouche. Elle crache à la demande et peut même parfois souffler dans un sifflet. Après des périodes «toupie» et «tente», Maïa utilise beaucoup le toboggan : elle glisse, monte dessus pour attraper les jeux sur les étagères (elle rit de tout faire tomber avec Nathalie) et aime tester son équilibre sur la dernière marche.

Elle tend sa cuillère à Nathalie qui lui demande de lui donner à manger durant le goûter. En balade avec Joël, Maïa rencontre un chien qu’elle promène en laisse. Ils terminent la séance dans la bonne humeur le tout sur un « chemin de tapis » (dixit Joël :)))).

 

A peine rentrée dans la salle jeudi matin, Maïa se poste devant l’appareil à musique et Thérèse lui met le CD de Tchoupi. Maïa chantonne, danse sur sa chaise, tout en ne lâchant pas le fil. Elle attrape seule la boîte avec les instruments sur l’étagère. Elle la vide,  la met sur sa tête puis range tout. Elle attrape la couverture à l’aide du toboggan et s’endort jusqu’à la fin de la séance (30 minutes). Maïa se réveille difficilement mais souriante, elle aurait pu dormir plus longtemps. Elle sort en récréation avec Agnès à qui elle dit «Non» de façon ferme au moment de remonter en salle. Maïa aime beaucoup la cabane qu’elles fabriquent avec le toboggan et la couverture.

Martine et Paul arrivent en même temps jeudi après-midi. Maïa est très attirée par la valise sur laquelle elle aime s’asseoir et se faire tirer. Comme nous l’avons expliqué à la réunion, nous autorisons Maïa à emporter dans la salle des objets à partir du moment où ils n’empêchent pas l’interaction. Dans la salle, Martine pose un doudou sur la valise tirée par Maïa et l’imite en prenant une chaise et l’autre peluche. Elles écoutent de la musique et jouent avec le ballon tout en tirant valise et chaise. Maïa manifeste son mécontentement en disant «NON BEBE» lorsque Martine ne lui met pas le bon CD.

Nicole retrouve Maïa après 2 semaines d’absence. Après une belle promenade, Maïa remonte très joueuse et sollicite constamment Nicole dès qu’elle se pose. La ferme des animaux les occupe longuement, occupées avec les animaux qu’elles cachent tour à tour.

 

Comme tous les vendredi matin depuis 3 semaines, Maïa et Gaëlle sortent en première partie de séance. Elle aime marcher dans l’herbe humide et rit de voir Gaëlle courir derrière elle en faisant du bruit sur le ciment. S’en suit un jeu de bruits de pieds sur une bouche d’égout. Maïa est très attirée par les dalles, les bouches d’égout sur lesquelles elle s’attarde toujours pour taper du pied (stéréotype?). Julia les rejoint directement en salle. Maïa pleure en s’accrochant à Gaëlle. Pendant 1 heure, elle hurle et dès que Julia prend un jouet, Maïa lui prend des mains pour qu’elle le range (même son sac, ses clés...). Maïa montre clairement à Julia qu’elle refuse sa présence dans la pièce. Elles sortent de la salle 30 minutes avant la fin et Maïa se calme aussitôt dans les bras de son papa.

Avec Philippe, Maïa commence par enlever le papier dans lequel se trouve une petite fleur! Elle lui demande la balançoire et Philippe enrichit le jeu en lui proposant d’attraper le ballon qu’il a dans les mains tout en la balançant. Maïa initie une partie de cache-cache en se cachant le visage avec la main. Elle aime beaucoup se réfugier derrière le trampoling: c’est son petit coin!!!!! Philippe lui explique 10 minutes avant la fin que Catherine va arriver pour jouer avec elle. Quand elle arrive, Maïa pleure et ne veut pas lâcher Philippe. Elle lui tend même la glace au chocolat apportée par Catherine pour le goûter, comme si elle essayait de l’amadouer!!! Elle se calme très rapidement et repeint la salle de chocolat: toboggan/ fenêtre/ sol etc...et Catherine!!! Elles font le ménage en musique et Maïa demande l’appareil à musique qu’elle essuie méticuleusement avec un mouchoir. Elle babille beaucoup «Papa» «Maman» et imite le cheval, les bébés et les pleurs en écoutant le livre des sons.

Nous terminons la journée à la piscine avec découverte du toboggan aquatique!!! 

 

Samedi matin, Maïa est un peu réticente. Elle s’allonge et se retourne pour éviter le regard de Dominique. Elle s’endort 20 minutes et Dominique la réveille avec des massages. Maïa , assise dans la toupie, ne veut pas donner sa barrette à Dominique à qui elle dit «NON» très fermement, en fermant ses yeux de coquine!  Avec Julie, elle utilise beaucoup le toboggan pour attraper seule les objets sur l’étagère. Cachées sous la couverture, elles écoutent «Les bébés» que Julie remet plusieurs fois à la demande de Maïa. 

Elle prend une chaise pour regarder par la fenêtre puis essaie de remettre le dossier qui s’est déboité. En fin de séance, Maïa se colle à la porte et appelle «Papa!! Maman!!». 

Elle fait des bisous «volants» à Julie qui part.

Mélanie retrouve une petite Maïa qui n’a pas voulu faire de sieste. La fatigue la gagne au fur et à mesure de la séance. Après avoir écouté un peu de musique, Maïa s’endort profondément pendant 1 heure. Mélanie puis Marie-France ne parviennent pas à la réveiller. Après 1H30 de sieste, le réveil est très difficile ce qui oblige Paul à accompagner Marie-France en récréation. Maïa est ravie de se promener au bord de l’eau. Elle y lance des feuilles qu’elle regarde flotter avec grand intérêt. 

 

Après une séance de poney dimanche matin, Maïa et Claudine font une séance de maquillage !!! Elles sont face à la glace et se maquillent visage, genoux, pieds….très rapidement Claudine doit arrêter car Maïa le mange !!!!  En jouant à la dinette, Claudine met de l’eau dans une petite tasse que Maïa boit. Lorsque Claudine demande à Maïa de lui donner à boire, elle lui tend la tasse aussitôt. Elle se coiffe et brosse les cheveux de Claudine avec le peigne de poupée. 

Maïa termine la journée en plein air avec Elodie et Paul. Jeu de cache-cache avec papa qui disparaît ce qui la perturbe beaucoup, partie de foot…elle enfile les tennis de Paul et essaie de marcher avec !!! Séance très sportive…

 

poney.jpg

 

poney2.jpg

 

po-ney3.jpg

 

poney4.jpg

 

La vie à la maison :

 

Maïa est en pleine phase d’observation et de découverte.

 

Voici quelques anecdotes de la semaine :

 

Séance peinture :

Mardi après-midi, Suzy et moi ressortons la peinture. Maïa n’en avait pas fait depuis le début de la méthode car elle mettait encore trop à la bouche.

Pendant un bon quart d’heure, très concentrée, les mains pleines de peinture, Maïa s’amuse à badigeonner la toile de toutes les couleurs. Elle me regarde lorsqu’elle veut d’autre peinture. Elle est très attentive à ce qu’elle fait. Nous avons renouvelé l’expérience samedi en fin de journée. Installée dans la salle d’éveil, Maïa s’amuse à peindre les toiles, le sol, le toboggan…Elle prend de la peinture à pleine main et la malaxe entre ses doigts. Les pieds pleins de peinture, elle marche sur les toiles et y dépose ses empreintes…

Je vous laisse imaginer l’état de la salle….

Laissons l’artiste s’exprimer !!!! et tout ça en musique…..

 

IMG_0738.jpg

 

IMG_0737.jpg

 

peinture.jpg

 

Séance piscine

Nous sommes allées 2 fois à la piscine cette semaine. C’est toujours un grand moment de plaisir pour Maïa qui essaie de jouer au ballon dans l’eau et qui découvre le bonheur du toboggan aquatique. Elle observe beaucoup les autres enfants. Hier soir, elle était très fière que deux petites filles de 8 ans jouent avec elle. 

 

Dans la cuisine

Maïa continue d’ouvrir placards et tiroirs. Elle teste le bruit avec le moulin à sel qu’elle tape sur la table, sur le plateau puis sur le mur. Très concentrée, elle s’aperçoit que le bruit est différent en fonction du support.

Elle remet des haricots blancs dans un bocal et donne à manger à une petite vache en plastique.

 

Depuis quelques jours, Maïa bave de moins en moins. Elle joue de plus en plus avec sa bouche : bruit du bisous, tirer la langue, boire eau et yaourt avec une paille.

 

Histoires avant de s’endormir:

Depuis 2 soirs, je lui lis les histoires d’Emilie alors qu’elle est allongée sur le lit. 

En lui narrant l’histoire « Emilie ne veut pas prendre son bain », je lui dis : 

« Tu te laves le ventre ? »  elle soulève son tee-shirt et le frotte. 

« Tu te laves les mains ? », Maïa frotte ses deux mains

« Tu te laves les cheveux ? », elle touche sa tête

« Tu te laves la bouche ? », elle tire la langue

« Où est cachée Emilie ? », elle la montre avec son pouce

Nous jouons ensuite à « Coucou Caché ». Elle pose son pied sur Emilie quand je lui dis 

« Elle est cachée » puis le retire quand je fais « Coucou Emilie !!! ».

 

Notre petite Maïa continue de progresser chaque jour pour notre plus grand bonheur !!!


Partager cet article
Repost0
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 15:15

Nombre d’heures de jeu : 36 H


 

BAROMETRE: Semaine encore difficile!!!! Des séances à la carte avec une petite Maïa qui boude parfois les bénévoles. Elle accepte difficilement notre absence.

En salle, Maïa a découvert les plaisirs du toboggan qui l’intéressait peu en début de méthode. 

Elle est de plus en plus habile et aime tester son équilibre sur la dernière marche. Le toboggan lui permet d’accéder très facilement aux étagères!!!

 

Ce début de semaine s’annonce encore difficile. Réveillée tôt, Maïa est fatiguée et ne veut pas rentrer en salle avec Christiane. Je l’accompagne mais elle ne quitte pas mes genoux. Elle s’endort 45 minutes après de petits massages. Avec Eric, nous la réveillons doucement et convenons d’une séance à l’extérieur. Il fait beau et Maïa le suit spontanément avec son vélo. En promenade, ils croisent les chiens Giorgio et Barone. Assise sur un banc, Maïa se laisse masser les mollets et tend son autre jambe quand Eric lui demande. Lundi après-midi, Françoise et Sophie sortent faire une partie de la séance à l’extérieur. Maïa ne veut pas rentrer dans la salle et pleure dès que je m’éloigne. Elle se roule deux fois par terre avec Françoise durant la promenade. En revanche, elle joue au ballon avec Sophie et comprend bien lorsqu’elle lui dit: «Tu vas lever ta jambe et te mettre sur la branche». (telle une balançoire)

 

Mardi matin, Marie-Claire retrouve une petite Maïa très souriante. Elle rentre dans la salle sans problème (ça fait du bien!). Debout sur une chaise, elle tend le bras vers les étagères. Elle dit «Pépé» pour désigner la poupée et chantonne «Frère Jacques». Après deux semaines d’absence, Maïa est contente de revoir Chantal. Elle part en récréation souriante et babille beaucoup. Elles croisent Marie-Noëlle (maîtresse des chiens Giorgio et Barone) que Maïa regarde pour la première fois dans les yeux quand elle lui dit «Regarde moi Maïa, je vais te donner la laisse». Maïa promène les chiens jusqu’à la porte d’entrée et leur dit «Au Revoir» de la main.

De retour du déjeuner, nous croisons Suzy dans le hall d’immeuble. Maïa s’énerve, s’allonge sur le sol et ne veut pas remonter. Après une courte balade, elle rentre heureuse et détendue. Avec Catherine et Suzy, Maïa est très câline et interactive. 

 

Mercredi matin, Nathalie et Maïa commencent la journée par une petite récréation. Maïa  très souriante, prend Nathalie par la main et referme la porte derrière elles. Elle tente de dire « oui » à plusieurs reprises en faisant un son très ressemblant. Lorsque Nathalie met le canard sur la balançoire et lui demande « Tu crois que le canard va tomber Maïa?». Maïa lui répond « oui » à sa façon. Très fatiguée, elle ne veut pas sortir en récréation avec Colette et hurle dès que je m’éloigne. Nous restons toutes les 3 dans la pièce. Maïa est allongée et nous lui massons les pieds avec les morceaux de tissus.

En début d’après-midi, elle suit Christine, très enthousiaste, et demande le CD des bruits. Maïa, très câline, demande la boîte à tissus et Christine lui chatouille les joues avec les différentes matières. Maïa pointe presque du doigt durant la séance. Le toboggan reprend du service et Maïa est de plus en plus à l’aise pour monter les marches. Elle aime être en équilibre sur la dernière marche. Le toboggan lui permet également d’attraper seule les objets sur les étagères, la couverture et les cerceaux!!! Avant de partir en récréation avec Joël, Maïa découvre les nouvelles baskets que je viens de lui acheter. Elle est comme toutes les petites filles, très heureuse d’avoir un nouveau vêtement ou accessoire...Les chaussures sont trop grandes pour elle, mais Maïa s’énerve et insiste pour les porter. Elle les pose dans le panier de son vélo et part en balade! En salle, elle monte sur une chaise, regarde par la fenêtre et rit en voyant un chien passer.

Jeudi matin, Maïa est fatiguée et dort 45 minutes avec Thérèse. Elle se réveille la nuit et a un sommeil plus agité (bouge beaucoup). En balade avec Agnès, elle rencontre Dito le chien qu’elle promène en laisse. Durant ces moments partagés avec un chien, Maïa est aux anges et nous regarde les yeux remplis de bonheur. Comme avec Christine, Maïa demande la boîte de tissus en pointant presque l’index. Agnès et Martine remarquent que Maïa est très habile sur le toboggan. Elle monte à califourchon sur la dernière marche, comme sur un cheval. Maïa se frotte le ventre quand au moment du goûter Martine lui dit: «C’est bon pour le ventre!». En fin de journée, Maïa refuse de sortir en récréation avec Marie-Ange. Paul, qui vient de rentrer, les accompagne en salle. Ils organisent une partie de «balançoire musicale». Maïa «doit», tout en se balançant, venir taper avec ses mailloches sur les xylophones proposés par Paul et Marie-Ange de chaque côté: cris, rires et sourires, Maïa est captivée par ce nouveau jeu. Elle semble bien comprendre les «règles».

Vendredi matin, Maïa ne veut pas rentrer en salle avec Gaëlle. Avec Paul, ils renouvellent l’expérience de la «balançoire musicale». Maïa pleure dès que son papa essaie de sortir de la salle. Ils sortent en récréation et Maïa se calme aussitôt dès qu’elle croise un chien. Elle lui dit «Au revoir» de la main au moment de le quitter. Maïa refuse aussi la séance avec Julia, je dois rester dans la salle. Maïa, fatiguée et allongée dans un transat, regarde peu Julia et ne supporte pas que je m’éloigne. Nous rions en imitant le petit train avec les cerceaux. Maïa s’endort 20 minutes en fin de séance. En début d’après-midi, elle retrouve Philippe avec plaisir et  marche à 4 pattes plusieurs fois. Assise dans la balançoire, elle se regarde dans le miroir et se fait coucou de la main. Les pleurs reprennent lorsque Catherine arrive. Nous jouons toutes les 3 dans la bonne humeur. Super séance: Maïa participe avec grand plaisir lorsque nous lui proposons une partie de toboggan avec les poupées. Nous faisons la farandole avec les doudous. Petite séance d’équitation avec Maïa assise sur le dos de Catherine puis le mien. Une écharpe lui sert de rênes. Maïa se met à 4 pattes, doudous sur le dos, et imite le cheval en faisant «HIIIII». 

Avec Justine samedi matin, Maïa pleure 1/2 heure avant que j’intervienne. Nous imitons à nouveau le train avec les cerceaux, nous faisons la ronde avec les peluches. J’initie les jeux mais Maïa nous rejoint immédiatement pour y participer. En fin de séance, Maïa se rapproche de Justine et lui tire la langue. La récréation est annulée car il pleut. Maïa choisit un CD qu’elle emmène en salle avec Marine. Au départ, Maïa la regarde peu, elle tricote dans son coin. Elle demande le trampoline sur lequel elle essaie de sauter en pliant les jambes avant de s’allonger pour se reposer. Elle s’endort 20 minutes en fin de séance. Avec Julie en début d’après-midi, Maïa choisit plusieurs objets dans sa chambre avant de rentrer dans la salle. Elle repère immédiatement les cordons du sweat de Julie, et tire dessus comme une laisse. Julie imite le chien ce qui amuse beaucoup Maïa. En fin de séance, elle réclame le lecteur CD que Julie descend de l’étagère. Elle s’enferme avec un long moment. Maïa est moins joueuse et enthousiaste que d’habitude. Maïa termine la journée à la piscine!! Que du bonheur!!!!!

Dimanche matin, nous partons tous les 3 pour une séance de psychomotricité à Galipy. Maïa observe beaucoup les autres enfants et semble vouloir jouer avec eux. Elle aime qu’un petit garçon lui prenne la main pour lui montrer les legos géants. Elle n’essaie pas de construire quelque chose puisque qu’elle jette à chaque fois les legos plutôt que de les empiler. Nous jouons en fin de journée avec Elodie. Maïa ne veut pas que je sorte de la pièce. Après quelques jeux, je m’éclipse et Elodie tente de détourner l’attention de Maïa avec les doudous qu’elle fait glisser sur le toboggan. Maïa rit mais ne regarde pas Elodie.

photo-11-copie-1.jpg

photo-12-copie-1.jpg

La vie à la maison

Maïa est certainement dans une période de peur de l’abandon. Elle supporte difficilement notre absence. Nous avons participé à 8 séances cette semaine.

Ces séances à trois peuvent très bien se passer avec une petite Maïa aussi bien interactive avec le bénévole qu’avec nous. Certaines sont parfois plus compliquées: Maïa ne  vous regarde pas ou peu et ne supporte pas que vous la touchiez. 

 

Le moment du couché est aussi plus compliqué. Maïa ne supporte plus de s’endormir seule. Il y a encore 1 mois, elle ne disait plus rien après quelques histoires et plein de bisous. Aujourd’hui, nous devons rester près d’elle et lui tenir la main jusqu’à ce qu’elle s’endorme. Cela peut durer une heure. Si nous partons avant, Maïa hurle et ne se calme pas!

 

Ces moments sont difficiles car fatigants à gérer au quotidien. En revanche, je ne les considère pas comme étant négatif car Maïa fait bien la différence entre papa/ maman et «les autres».

 

Nous sommes très contents car depuis 4 jours Maïa sait tirer la langue. Elle joue de plus en plus avec sa bouche. Elle sait presque siffler dans un sifflet.

Elle pointe de mieux en mieux avec le bras et parfois l’index!

 

Nous sommes allées 2 fois à la piscine pour sa plus grande joie. Grande découverte du toboggan aquatique de la pisine de Rezé: sensations!!!!!!

 

Partager cet article
Repost0
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 09:36

Nombre d’heures de jeu : 36H

 

Lundi matin, Maïa se cache sous la tente et n’accepte pas que Christiane la touche ni lui parle. Après plusieurs chansons et massages des pieds, elle sourit et le contact s’établit. Maïa demande la boîte à graines sur les étagères et s’empare de celle remplie de lentilles qui s’ouvre et se déverse dans toute la salle ! Quel bonheur pour Maïa !!!!

Avec Isabelle, Maïa baîlle beaucoup, il en faudrait peu pour qu’elle s’endorme. Elle pose les deux pieds d’une chaise dans la toupie. Isabelle en profite pour la tirer en imitant le petit train. Face au miroir, Maïa se regarde et « fait un au revoir de la main » en jargonnant!

En début d’après-midi, Maïa est peu communicante. Elle essaie d’attraper, debout sur une chaise, les jeux sur les étagères. Maïa obéit à Françoise qui lui demande de descendre. La fin de journée est plus facile. Sophie retrouve une petite Maïa drôle et très enjouée. Elles s’amusent essentiellement au sol : massages, câlins…et jouent à retirer leurs chaussettes. Maïa comprend très bien lorsque Sophie lui demande de tirer sur sa chaussette. 

 

Mardi matin, Marie-Claire est ravie de sa séance avec Maïa. Quand elle lui propose de chanter pour sa peluche, Maïa part au quart de tour avec Frère Jacques. En revanche dès qu’elle entend sa mami dans le salon, elle veut immédiatement remettre les livres sur l’étagère et la rejoindre. Maïa prend la main pour orienter les massages. Après 20 minutes de sieste avec Marie-France, elles « discutent » un long moment sous la tente. Puis comme avec Sophie lundi après-midi, elle installe sa chaise devant la vitre et regarde par la fenêtre. Elle se dit coucou avec la main en se regardant dans le miroir.

Mardi après-midi, je retrouve Maïa après 4 jours d’absence. Nous jouons toutes les deux dans la pièce. Je la sens très heureuse de me revoir. J’ai ajouté de nouveaux jeux qu’elle remarque immédiatement. Je m’amuse à lui « manger les pieds» avec les doudous. Elle adore ça, rit aux éclats et revient à la charge pour que je recommence . Je lui cours après pour lui chatouiller les pieds. Je lui explique que le doudou est fatigué et part se reposer dans la jungle. Je le pose sur le portique de la balançoire et Maïa très joueuse me regarde en tendant le bras pour me le demander!!!

 

Mercredi matin, Maïa est en pleine forme et dit plusieurs fois «maman» devant Christine qui s’applique à la féliciter et à célébrer sa «joie» pour ses regards, ses rires.. 

Pour la première fois, Maïa fait du «4 pattes» devant Christine: elles font la course toutes les 2. Maïa monte sur une chaise pour réclamer les jeux: elle désigne ce qu’elle veut avec la tête et le bras. La récréation est annulée pour cause de mauvais temps. J’autorise Maïa à regarder un épisode de Tchoupi entre les 2 séances. Par ma faute, elle ne veut pas retourner en salle. Pour la première fois, Colette assiste à une grosse colère de Maïa. Après 30 minutes de pleurs, je rentre dans la salle car je sens Maïa très triste. Malgré les tentatives de Colette de la rassurer, lui parler ou encore se cacher, Maïa ne se calme pas. Nous interrompons la séance.

Maïa retrouve le sourire en séance avec Nathalie. A peine rentrée dans la salle, elle montre les étagères de la main mais Nathalie lui dit qu’elle ne comprend pas ce qu’elle veut et lui suggère les objets un par un. Maïa ne s’énerve pas mais manifeste son désaccord. Elle hoche la tête en souriant quand Nathalie finit par lui montrer sa 

peluche. Puis elle demande la musique et tire sur le fil pour le mettre dans la prise. Instinctivement, Nathalie lui dit «NON», Maïa lui tend alors le fil pour qu’elle le fasse.

Maïa comprend bien quand Nathalie lui dit:  

« Tu veux le CD des bruits? » car elle s’agrippe aussitôt à nous 

« J’arrête la musique et la remettrai pour le goûter»: elle s’éloigne et regarde l’étagère afin de voir son goûter. 

Après une belle récréation avec Joël, Maïa rentre en salle et demande de la musique en pointant avec son doigt vers l’étagère!!! Il en est certain, il l’a vue et l’a félicitée!!!!!

 

Jeudi matin, Maïa se jette dans les bras de Thérèse à peine la porte ouverte. Elles débutent la séance en musique. Maïa assise sur sa chaise, chantonne et se déhanche  Elle demande la boîte avec les instruments de musique et porte l’harmonica à sa bouche.

Lorsque Agnès arrive, Paul vient de rentrer après 11 jours d’absence. Maïa lui emprunte   immédiatement son I Phone et le gros casque (son papa c’est le roi de la technologie!). Casque sur les oreilles, elle écoute de la musique, tout sourire, et danse devant nous!! De retour en salle, Paul autorise Maïa à prendre l’I PAD. Agnès lui retire de temps en temps, et Maïa extrêmement motivée par l’objet lui redemande en la regardant droit dans les yeux et en battant des mains. Jeudi après-midi, Maïa est grognon. Martine essaie de l’attirer avec les anneaux: jeu de «tiens/donne». Elle demande la ferme et son verre d’eau en tendant le bras.

Nous terminons la journée par un RDV chez l’orthophoniste. Maïa va débuter des séances  au mois de juin, tous les jeudi après-midi.

 

Vendredi est une journée difficile.

Avec Gaëlle, Maïa est contrariée et pleure beaucoup. Elles sortent en récréation avec le vélo et Maïa s’intéresse peu à Dalhia le chien quand elle le croise. Surprenant!!!

De retour en salle, Maïa demande le ballon rose et regarde bien Gaëlle. Il y a même quelques échanges de mots: «A toi»  «A moi»

L’inter-séance se complique. Maïa ne veut pas rentrer en salle avec Julia et ne lâche pas Paul. Ils jouent tous les 3 pendant 30 minutes mais dès que Paul essaie de sortir, Maïa pleure et hurle. Elle ne veut même pas aller se promener avec Julia. Elles terminent la séance dans le salon avec l’Ipad. Maïa fait comprendre à Julia qu’elle veut retirer ses chaussures en lui tendant le pied. (Je pense qu’elle voulait également des massages!!!)

Avec Philippe, les pleurs reprennent de plus belle. Je rentre en salle et joue avec eux. Maïa ne quitte pas mes genoux. Nous nous amusons avec les instruments de musique: Maïa essaie de souffler dans l’harmonica. Elle sourie et semble s’amuser. En revanche, elle pleure à nouveau dès que j’essaie de sortir de la salle.

En fin de journée, Maïa et moi sommes allées à la piscine. Elle est heureuse d’être dans l’eau, et regarde beaucoup les autres enfants. Elle bat des pieds et des bras quand je lui dis de nager.

 

Samedi matin, nous sommes de nouveau confrontés aux pleurs de Maïa. Catherine lui propose une petite sortie pour la calmer. Maïa hurle dehors et elles finissent par rentrer. Je retourne en salle, Maïa se calme mais ne veut pas me lâcher. Fatiguée et un peu perdue, j’annule la séance avec Marie-France et emmène Maïa à Galipy. 

C’est un espace d’activités physiques et ludiques. Maïa a fait du toboggan, a grimpé, escaladé, s’est allongée dans une piscine à balles....Le sourire et la bonne humeur sont revenus....

Quand Dominique arrive en début d’après-midi, Maïa se réveille tout juste. Nous restons un certain moment dans sa chambre à la préparer et lui parler. Elle est contente de voir Dominique. Elle choisit le livre et le CD des bruits dans sa bibliothèque et rentre sans problème dans la salle. Maïa regarde la montre de Dominique qui lui explique qu’elle sert à lire l’heure. Maïa aurait instantanément regardé la pendule! Après une chouette promenade avec Julie, Maïa rentre en salle facilement. Elles explorent leurs visages devant le miroir. Maïa touche le nez, les oreilles, les cheveux, la joue de Julie qui l’imite. Maïa termine la séance debout sur sa chaise et regarde par la fenêtre. Je rentre de faire des courses et je vois sa petite tête derrière la vitre. Julie pense qu’elle m’a reconnue!

 

Dimanche matin, Maïa est calme et détendue. Elle se fait masser par Claudine après avoir joué avec les chapeaux et les «pom pom». Maïa se cache le visage avec le chapeau. Elle s’endort 20 minutes en fin de séance avant de se réveiller sans pleurs ni angoisse.

En écoutant l’ABCD des bruits, Maïa imite le bruit du lion «GRRRR» et chante l’air de «Joyeux Anniversaire». Marine constate que Maïa jargonne beaucoup et désigne de plus en plus avec le bras. Son index s’est délié une fois.

La récréation avec Elodie se passe merveilleusement bien. Maïa déguste sa glace au chocolat et revient en forme. Elle aperçoit Marine dans le salon et ne la quitte pas.  Pour la première fois, Elodie se retrouve face à une petite Maïa en colère, qui ne veut rien faire. Paul rentre dans la salle et ils jouent tous les 3. Maïa répond deux fois à l’ordre simple (sans accompagnement par le geste) de mettre la clé dans la serrure. Elle monte sur le toboggan et regarde fièrement Paul et Elodie, en équilibre sur la dernière marche!!

 

 

La vie à la maison

 

Je retrouve Maïa mardi midi après 4 jours d’absence. Elle me fait un grand sourire et vient dans mes bras se faire câliner. Nous passons l’après-midi à jouer ensemble et je la sens très heureuse. J’essaie d’appliquer les conseils que nous avons eu durant notre formation de 3 jours à Paris.

Nous vous expliquerons les quelques changements que nous souhaitons apporter lors de la réunion la semaine prochaine.

Jeudi matin, Maïa retrouve avec bonheur son papa après 11 jours d’absence. Elle lui demande aussitôt les objets « formidables » qu’il transporte durant ses voyages : IPAD/ casque de musique/ enceinte pour musique portative….Grâce à papa, Maïa peut écouter de la musique en dansant et chantonnant dans toute la maison!!

 

Vendredi matin, les séances deviennent plus compliquées. Maïa pleure et ne veut pas rester en salle. Même les récréations ne parviennent pas à la calmer! Paul et moi intervenons et faisons certaines séances en présence des bénévoles.

Je pense que Maïa accuse le coup de notre absence. Elle craint (hypothèse) que nous la laissions à nouveau. Afin de faciliter l’entrée en salle, nous autorisons désormais Maïa à prendre les objets qui l’intéressent. Nous avons ajouté dans la pièce des jeux qu’elle affectionne davantage. N’hésitez pas à féliciter Maïa pour ses regards, sourires, efforts dans une action.

Nous avons fait deux sorties à l’extérieur cette fin de semaine : 

 

- Piscine : Maïa n’y était pas allée depuis plusieurs mois. Nous avons passé un super moment toutes les deux. Elle battait des pieds et des mains quand je lui demandais de nager. Elle tenait bien devant elle la petite planche donnée par le maître nageur. Après 30 minutes de baignade, je n’ai eu aucune difficulté à la ramener aux vestiaires. L’été dernier, Maïa criait et se mettait en colère dès que nous stoppions la baignade.

 

- Galipy : cet endroit est formidable pour les jeux de psychomotricité. Maïa a grimpé, glissé sur les toboggans géants. Elle a essayé de marcher et sauter sur un château gonflable et dans une piscine à balles.

 

Les nuits se passent en ce moment en 2 temps. Depuis jeudi dernier, Maïa dort dans un lit «de grand». Elle nous demande clairement la « MAIN », que nous lui tenons jusqu’à ce qu’elle s’endorme. Elle se réveille généralement vers 5 heures du matin et termine la nuit avec nous. Depuis quelques jours, elle est debout plus tôt (7H15). Il n’est pas rare qu’elle soit déjà fatiguée en rentrant en salle.

 

Maïa babille toujours beaucoup. Les regards sont de plus en plus longs et fréquents. 

En partant à la piscine vendredi soir, elle a suivi du regard son papa derrière la fenêtre de la voiture jusqu’à ce qu’elle ne le voit plus ! 

Actuellement, lorsque nous quittons mes parents, Maïa fait semblant de pleurer dans la voiture. Elles regardent mes parents par la fenêtre et geint.

 

Maïa sait dire : Papa, Maman, Main, Bébé, Non, l’équivalent d’un « owoir » ( Au revoir), « oila » (voilà). Elle chante l’air de Frère Jacques, celui de l’anniversaire si on prononce le mot. Elle répète de plus en plus de sons...

 

Depuis une semaine environ, elle fait régulièrement « Au revoir » de la main (type marionnette) accompagné d’un « Owoir ».

 

Elle désigne de mieux en mieux les jeux sur les étagères. Comme décrit dans le compte rendu, Maïa aurait bien pointé du doigt avec Joël.

 

Dans la douche samedi soir, Maïa a montré ses genoux à son papa. Lorsqu’il lui demandait de les montrer à nouveau, Maïa posait sa main dessus.

 

Elle est de plus en plus attentive et prend son temps pour observer. Elle fait ses propres expériences : vider les tiroirs de la cuisine et essayer de remettre tupperwares et casseroles. Dans le jardin de ses grands-parents, elle regarde attentivement la tortue et ne lui donne plus de coups de pieds. Elle s’asseoit près d’elle et lui donne à manger (pomme/ tomate/ salade). Elle est prudente car n’hésite pas à retirer sa main lorsque la tortue sort la tête. Elle la caresse délicatement. 

 

tortue-2.jpg

 

tortue-copie-1.jpg

 

TORTUE-3.jpg

 

Nous pensons que Maïa mémorise de mieux en mieux : il y a 4 jours, nous sommes allés voir les chevaux à qui nous avons donné de l’herbe. Comme avec nous, Maïa a essayé d’arracher de l’herbe dans le jardin pour en donner à la tortue !!

 

Maïa est très attirée par les enfants. Durant notre absence, Danielle est venue jouer avec sa petite fille Anaëlle (2 ans 1/2 ). Maïa ne la quitte pas des yeux. Durant la séance, elles se réfugient toutes les 2 dans la tente et empêchent Danielle d’y entrer. Elles la repoussent en riant aux éclats. Elles passent le dernier quart d’heure dans la toupie et Danielle les fait tourner. Anaëlle et Maïa semblent complices et s’imitent l’une et l’autre. 

 

Vendredi soir, il y avait une petite fête sur les bords de Loire avec un orchestre. Deux enfants jouaient sur le terrain de pétanque (environ 7 et 5 ans). Maïa les regardait très attentivement et attendait qu’ils lui prêtent attention. Elle les imitait lorsqu’ils jetaient les boules, essayait de faire la course comme eux. Le seul moyen qu’elle a trouvé pour approcher le petit garçon a été de lui jeter du sable. Malheureusement, Maïa ne se rend pas encore compte que ce n’est pas le meilleur moyen de lier contact....une chose est sûre, elle aime être en présence d’enfants!!!

 

 

Partager cet article
Repost0
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 21:34

Nombre d’heures de jeu : 36 H

Lundi matin, Christiane est ravie de retrouver une petite Maïa très enjouée. En jouant à «Tiens donne», Maïa lui aurait clairement dit «à moi». Elle construit une cabane en empilant chaise et tente sur la table. Le mauvais temps ne permet pas à Maïa et Eric de sortir en récréation. Durant l’inter-séance, elle introduit dans la salle un petit troller Hello Kitty. Par ma faute (j’aurais dû lui retirer), elle s’intéresse peu à Eric et joue seule captée par le troller qu’elle pousse à travers la pièce.
En début d’après-midi, Françoise revoit Maïa après plusieurs semaines d’absence. Elles se cachent avec les livres dans la tente. Puis Françoise imite ensuite Maïa, montée sur une chaise,  et jouant avec l’interrupteur. Maïa est amusée car pour la première fois (il me semble), un bénévole l’imite en se mettant debout sur une chaise pour allumer/ éteindre la lumière.
Sophie constate que Maïa est plus attentive lorsqu’elle lui parle tout bas. Nous devons lui expliquer les choses avec douceur, comme avec un petit bébé, et elle y sera encore plus réceptive. Elle joue à nouveau avec l’interrupteur tandis que Sophie tente de faire diversion par peur de l’électricité.

Mardi matin, Maïa est de bonne humeur et ne rejette pas Marie-Claire contrairement aux deux dernières séances. Elle jargonne et chantonne beaucoup. Il est toujours difficile de lui faire comprendre qu’elle ne peut pas faire quelque chose comme escalader le tableau sans qu’elle se frustre rapidement.
Maïa et Chantal sortent se promener avec le troller Hello Kitty et font leur marché dans la nature: morceaux de bois/ cailloux...En salle, Maïa est très calme et s’endort après un long massage. Elle dirige la main de Chantal sur son dos, son ventre ou encore son cou. Avec Suzy, Maïa est très joyeuse et aime lui emprunter ses chaussures. Elles jouent principalement à cache-cache. La journée se termine avec Danielle. En jouant aux cubes, Maïa aurait pris la main de Danielle pour lui donner un cube et lui refermer ses doigts dessus. En fin de séance, alors qu’elles lisent un livre, Maïa pose son pouce sur Tchoupi en disant «Bébé».

Mercredi matin, Maïa, la cascadeuse déménageuse, se cogne en installant la table et la couverture dans la tente. Elle retrouve un lego caché derrière le trampoline et demande ceux posés sur l’étagère à Christine (elle fait le lien). Maïa doit être fatiguée car elle met beaucoup les objets à la bouche. Lorsque Colette arrive, nous décidons de sortir toutes les 4 en récréation. Il pleut, il vente pour le plus grand plaisir de Maïa qui fait du vélo et profite des flaques d’eau!!!
De retour en salle, elle demande la musique mais n’est pas satisfaite car il ne s’agit pas du bon CD selon Colette. Maïa répète plusieurs fois bébé/ bébé en tirant sur le fil comme si elle demandait le disque ABCD des bruits avec les enfants. Après une petite partie de foot, Maïa demande les poupées qu’elle pose sur le radiateur. Elle voudrait aussi s’asseoir dessus mais Colette lui explique qu’elle ne peut pas. Elle réclame «Maman» en fin de séance. Avec Claudine en début d’après-midi, Maïa s’amuse à jeter les cubes partout. Elle babille beaucoup et rejoint vite Claudine qui s’est isolée sous la couverture avec les poupées.

Jeudi matin, en présence de Thérèse, Maïa découvre les 5 «tapis de sensori-motricité»: plastique piquant/ doux/ rêche/ moelleux...
Elle les remarque immédiatement et les teste en marchant pieds nus dessus. Qu’il est drôle de la voir avancer sur celui qui pique. Elle s’accroche à Thérèse et semble en perdre l’équilibre!!!! Thérèse lui masse les pieds et souffle dessus. Après une belle récréation avec Agnès, Maïa rentre détendue. Elle s’allonge dans la tente et se laisse masser les pieds une dizaine de minutes (elle a vraiment beaucoup de chance cette petite!!!!! massage à la demande....). Elle prend l’écharpe d’Agnès, se la met sur la tête tout en se regardant dans le miroir très souriante et coquine.
Maïa s’installe sur la balançoire avec le bébé qu’elle a demandé à Martine. Elle lui fait comprendre que le bébé doit retourner sur l’étagère et regarde la poupée pour se balancer avec. Maïa est très contente de revoir Nicole et se jette dans ses bras pour lui faire un câlin!! Malgré ses joyeuses retrouvailles, Maïa a le regard fuyant dans la salle. Elle ne demande aucun jeu sur l’étagère mais rejoint volontiers Nicole pour lui emprunter les siens: xylophones, cubes....

Vendredi matin, Maïa debout sur une chaise, écoute de la musique avec Gaëlle tout en jouant avec l’interrupteur et tirant sur le fil. En sortant de séance, Julia me fait la même remarque. Maïa semble très captivée par le fil de l’appareil. Comme décidé durant la réunion, nous avons essayé les piles mais le lecteur ne fonctionne pas. Nous allons devoir le changer car nous souhaitons voir si Maïa veut écouter de la musique ou bien juste toucher le fil. La tente et la couverture l’attirent toujours autant pour des jeux de «cache-cache» et des «coucou» qui permettent de capter son regard. 
Avec Philippe, Maïa empile les chaises, la table et s’isole dans sa tente. Elle le regarde peu et il finit par s’éloigner. Maïa est attirée par les tapis de sol qu’elle essaie les uns après les autres. Philippe l’imite et l’aide quand elle lui prend la main pour monter sur celui qui «pique». Catherine remarque que Maïa mange de mieux en mieux avec sa cuillère. Lors des repas, Maïa mange seule principalement avec ses doigts et parfois avec la cuillère. En revanche, elle a encore du mal à rester concentrée: elle met vite les mains dans l’assiette, ne sait pas forcément tenir le yaourt de l’autre main pour s’aider à remplir la cuillère...

Samedi matin, Maïa très coquine s’installe avec l’aide de sa chaise sur son radiateur. Assise dessus, elle ne veut plus en bouger malgré les différentes tentatives de Dominique.    Cela doit lui chauffer les fesses!!!! Elle rit en regardant Dominique faire rouler les anneaux dans son coin mais ne la rejoint pas. Malgré qu’elles soient chacune à un bout de la salle, les échanges sont riches et les regards bien présents. Après la récréation, Maïa remonte en salle avec Martine qui lui parle de recettes de cuisine. Elle semble très intéressée...En début d’après-midi, Maïa assise sur les genoux de Marie-France, se laisse masser et câliner. Elle se cache derrière le trampoline et ne veut pas en sortir. Marie-F prend alors les anneaux et les accroche aux pieds du trampoline. Cela plaît beaucoup à Maïa qui les enlève puis les remet. Elle termine la journée avec Sophie très en forme. Elle court dans la pièce tout en jouant au ballon. Elle communique beaucoup par le regard et la parole. Pour la première fois, elle dit clairement «Non» à Sophie, et dit plusieurs fois «Papa» car contrairement aux séances du lundi, elle sait que Paul est derrière la porte et Maïa est pressée de le rejoindre.

Après deux heures de poney dimanche matin, Maïa et Mélanie se retrouvent pour une séance joyeuse et très énergique: partie de cache-cache derrière le trampoline/ fabrication de tunnel avec les morceaux de moquettes...Maïa s’amuse à pousser Mélanie, à lui grimper dessus/ à la poursuivre avec le ballon de baudruche pour lui lancer dessus. Je termine la semaine avec Maïa par de gros câlins sous le tapis rouge que nous mettons au-dessus de nos têtes tel un tunnel...

La vie à la maison

Cette semaine à la maison a été très agréable. Nous avons profité d’une petite sortie en famille samedi soir chez des amis. Maïa a passé la soirée avec sa copine Gabrielle (bientôt 3 ans) devant un petit DVD. Ce soir-là, elle nous a montré qu’elle savait faire de la trottinette!!! Le même jour, Maïa a su souffler pour la première fois dans un sifflet!!!!
C’est un beau progrès que nous devons entretenir car l’orthophoniste m’avait expliqué que savoir souffler était indispensable avant de savoir parler!

Les cours de poney (une fois par mois) ont repris dimanche matin. Maïa était ravie de retrouver ses «bébés» comme elle les appelle. Nous avons fait une belle promenade de 2 heures sous la pluie!!!!

 

photo-27-.jpg

 

photo-28-.jpg

 

photo-30-.jpg

 

photo-29-.jpg

 

Depuis 2 jours, Maïa sait se moucher. Elle est enrhumée et cela l’amuse de le faire sans forcément avoir de mouchoir.

Les nuits se passent bien même si le coucher est un peu plus difficile. Comme beaucoup d’enfants je pense, elle essaie de retarder au maximum le dodo.
Après plusieurs histoires, chansons...je dois rester près d’elle et lui tenir la main jusqu’à ce qu’elle s’endorme. Si je tente de m’éloigner un peu trop vite, elle resserre vite ses petits doigts sur ma main....


Partager cet article
Repost0
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 15:50

 

Nombre d’heures de jeu : 37,5 H

Comme souvent le lundi matin, Maïa est grognon et ne veut pas «lâcher» son papa. Elle s’est réveillée tôt (7h) et est fatiguée à peine rentrée dans la salle. Elle ne s’endort pas mais Christiane a beaucoup de mal à capter son attention. En récréation avec Eric, Maïa retrouve sa bonne humeur en rencontrant Giorgio le chien qu’elle appelle «Bébé». Elle le tient par la laisse et lui fait un câlin en posant sa tête sur son dos.
Avec Marie-France, Maïa va pour la première fois déplacer sa chaise dans le but d’attraper seule quelque chose sur l’étagère. Elle aime jouer avec l’interrupteur (allumer/ éteindre la lumière). Maïa n’est pas coopérante et donne l’impression d’ignorer Marie-F par tous les moyens. Elle termine la séance dans une grosse colère. Lorsque vous êtes confrontés à cette situation, il faut absolument ignorer Maïa en vous isolant. Si elle pleure pour sortir de la pièce, expliquez-lui que ce n’est pas encore l’heure, puis cachez-vous et ne parlez plus. Elle reviendra très certainement vous rejoindre. Avec Sophie, Maïa est calme et joueuse. Contrairement à la semaine dernière, elle ne cherche pas à déplacer les meubles ou à se cacher sous la couverture. Elle reste avec Sophie et lui demande les voitures de «Oui Oui»: rires/ grimaces devant le miroir/ de beaux regards échangés...

Comme la semaine précédente, Maïa boude Marie-Claire et est facilement irritable. Elle commence à jouer 10 minutes avant la fin de la séance après une grosse sieste dans la toupie. Maïa retrouve Julia qui a exceptionnellement modifié son horaire. Elle constate que Maïa vocalise quand elle veut quelque chose et maîtrise de mieux en mieux sa frustration si on se trompe dans l’objet convoité. Maïa persévère plus dans son choix. Elle ne fuit plus systématiquement en s’énervant quand Julia attend plus longtemps avant de lui donner le jeu demandé. Maïa est très motrice et renouvelle ses expériences de chaises sur la table, toupie retournée qu’elle escalade...
En début d’après-midi, Suzy et Maïa «se déguisent» en princesse avec les couvertures!
En promenade avec Catherine, Maïa est heureuse de se défouler et court partout (jeu de cache-cache). Catherine note que Maïa dit toujours autant «Papa Maman» et fait des bisous.

Dès 9h mercredi matin, Maïa est fatiguée car elle se réveille plus tôt depuis 3 jours (7H).  Elle demande la balançoire à Christine et s’énerve pour y superposer une chaise sur laquelle elle s’asseoit. Allongée dans la toupie, épuisée, Maïa lutte mais ne s’endort pas. Elle fera malgré tout des câlins et des bisous à Christine.
Colette et moi craignons une séance difficile. Nous introduisons le lecteur CD dans la pièce pour le plus grand plaisir de Maïa. Elle écoute l’ABCD des bruits et ne lâche pas le fil de l’appareil de peur qu’on lui retire....Par moment, elle prend la main de Colette sans pour autant lâcher son fil! Colette imite le bruit des animaux, de la ville, de la maison et Maïa chante quand il y a de la musique...Elle babille beaucoup et fait des bisous avec sa bouche. Elle s’endort une vingtaine de minutes en fin de séance.
Avec Nathalie, Maïa ronchonne beaucoup et passe la plupart du temps allongée au sol en se frottant les yeux. Nathalie s’isole en prenant les anneaux de piscine face au miroir. Maïa la rejoint très intéressée: elles jouent un bon quart d’heure à se mettre les anneaux sur la tête, autour du cou...Après la récréation avec Joël, Maïa rentre en salle et déplace sa chaise dans la salle pour accéder aux jeux qui l’intéressent. Elle est très attirée par l’interrupteur: allumer/ éteindre la lumière.

Jeudi matin, Maïa rentre en salle avec l’appareil CD que nous lui laissons. Après quelques  imitations avec Thérèse devant le miroir, Maïa déplace à nouveau sa chaise pour atteindre l’interrupteur et jouer avec la lumière. Elle le fait également avec Agnès. Depuis quelques jours, Maïa utilise chaise et marchepied pour attraper ce qu’elle veut.
En promenade avec Agnès, Maïa rencontre Clint le chien et babille beaucoup comme pour lui parler. Elle lui lance un bâton qu’il lui ramène aussitôt! Après avoir déménagé table et chaises, la séance se termine par une colère car Agnès ne comprend pas que Maïa veut mettre la chaise sur la balançoire! (comme avec Christine la veille)
Après la sieste, Claudine et Maïa rentrent dans la salle sans problème malgré le retour de Paul! Maïa nous ferme la porte au nez, pressée de lire les livres qu’elle a pris dans sa chambre. Claudine note que Maïa est de plus en plus habile pour grimper sur la table! Eveline vient jouer avec Maïa pour la deuxième fois. Elles apprennent à se connaître en jouant à coucou caché. Maïa est très joueuse et sensible aux chatouilles. Eveline remarque que Maïa est bien présente par le regard et apprécie le détournement des sacs en chapeau!!

Vendredi matin, Maïa jette les livres à terre. Gaëlle l’ignore et s’installe seule devant le miroir. Maïa s’approche par derrière et lui pose sa main sur l’épaule. Gaëlle se retourne, la regarde et Maïa lui fait un beau sourire. S’en suivent plusieurs grimaces devant la glace, Maïa aime cligner des yeux malicieusement en se regardant!
Durant la récréation avec Chantal, Maïa «discute» en babillant beaucoup. Comme avec plusieurs d’entre vous, il y a deux phases durant la séance avec Chantal et Philippe: motricité active avec escalade des chaises et tente sur la table puis relaxation avec massages, chatouilles allongée dans la tente. Après un goûter très chocolaté, une petite Maïa toute barbouillée (ravie de se regarder dans le miroir) et Catherine, courent et traversent la pièce en touchant le mur puis repartent: course poursuite autour de la tente avant de s’endormir.

Samedi matin, Marine et Maïa feuillettent les livres et imitent toutes les deux le mouton. Maïa dit «non» et secoue la tête lorsque Marine veut les ranger. Elles jouent ensuite avec les anneaux (initiative de Marine) qu’elles se mettent sur la tête, au pied, face au miroir. Maïa parvient à enfiler seule un anneau à son pied.
Elle aime toujours autant les chatouilles et prend la main de Marine pour qu’elle lui fasse des gratouilles. Marie-Ange n’a pas vu Maïa depuis un moment et retrouve une petite fille bien présente dans le regard. Elle cherche à emboîter les cubes, tape du pied et danse sur la musique.
Avec Martine, elles jouent avec les livres sous la tente jusqu’à ce que Maïa se poste devant la porte. Elle pleure, s’énerve, essaie de l’ouvrir. Le chagrin et la colère sont tels que Paul écourte la séance. Elles sortent en récréation et Maïa retrouve le sourire. Elle termine la journée avec Dominique. Après la pause goûter, Maïa tend le bras et demande l’ours posé sur l’étagère. Dominique lui raconte des histoires, «fait parler» et grimper l’ours....Maïa regarde très absorbée...

Dimanche, après la visite du Zoo de Port Saint Père, Elodie et Maïa passent la fin d’après-midi ensemble. Maïa est épuisée par cette sortie et demande la cabane dans laquelle elle s’allonge et s’endort. Le réveil est légèrement difficile. Maïa est grognon et veut absolument mettre la balançoire sur la table. Elles échangent des regards à travers le miroir. Maïa vocalise et crie beaucoup.


La vie à la maison

Nous avons terminé la semaine avec la visite du Safari de Port Saint-Père, un beau moment en famille!!! Je ne vous cache pas que cette escapade tous les 3 nous a fait beaucoup de bien!
Maïa a «travaillé» sa psychomotricité dans la voiture en passant du siège de papa à celui de maman, à ceux situés à l’arrière...encore de l’escalade. Elle a découvert les popcorns, normalement destinés aux animaux! Comme la cracotte du matin, elle aime car cela croustille dans la bouche!! Elle en donne par la fenêtre aux biches, canards....et en garde quelques-uns pour elle la coquine!
La visite de la petite ferme a été un des moments très apprécié: elle a caressé les nombreuses biquettes! Elle s’approche assez facilement des animaux tout en restant prudente. La visite s’est achevée par le spectacle des dauphins, elle était très concentrée et joyeuse pendant 25 minutes. Elle se retournait pour voir notre réaction.

photo-24-.jpg

 

photo-26-.jpg

 

photo(25)

 

A la maison, Maïa obéit de mieux en mieux à des ordres simples comme:
redresse-toi; on va se brosser les dents (elle se dirige vers la salle de bain); elle se retourne de plus en plus quand on l’interpelle...
Elle comprend bien lorsqu’on lui parle de dessert ou encore de fromage. Elle regarde alors le réfrigérateur...

Au niveau motricité, elle pense désormais à se servir de chaises, banc ou encore marchepied pour accéder aux objets désirés.

Maïa chantonne de plus en plus. Elle est très sensible aux musiques du film Rainponce que nous avons regardé plusieurs fois. Elle chantonne également l’air de Frère Jacques. Elle reproduit l’air seule sans accompagnement (Danielle et Isabelle en sont témoins!!).
 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 15:27

Nombre d’heures de jeu : 33 H

BAROMETRE DE LA SEMAINE:

Après une courte semaine 3I et un week-end parisien-rouennais, Maïa reprend sans problème les séances. Elle a fêté ses 3 ans dans la bonne humeur et a profité de quelques jours de «vacances»!
Cette semaine, Maïa a beaucoup empilé table/ chaises et tente. Elle veut escalader, «construire des cabanes» dans lesquelles elle se cache. Durant ces moments «de déménagement», Maïa est souvent agacée et énervée car elle n’arrive pas toujours à accomplir ce qu’elle a dans la tête.
Il me semble que les chaises et la table deviennent un peu trop envahissantes....

voiture

DEPART POUR ROUEN!

 

Après une petite semaine 3I ( 3 jours) et un super week-end rouennais, Maïa reprend, un peu ronchon, les séances du lundi avec Sophie puis avec sa mami Isabelle. Elle entreprend de mettre la toupie sur la tente, la tente sur la table etc... Maïa s’énerve car elle n’y parvient pas et mord la toupie qui l’agace. Avant la méthode, Maïa avait tendance à se défouler en mordant les objets «qui la contrariaient». Elle s’accroche beaucoup à Isabelle et ne demande pas les jeux sur les étagères. Elles ont l’habitude de jouer ensemble à la poupée, aux barbies, avec des livres etc...qui intéressent plus naturellement Maïa.
Elle m’appelle en criant «maman, maman!!» derrière la porte.
Mardi matin, avec Marie-Claire et Chantal, Maïa empile à nouveau chaises, table et tente et est agacée lorsqu’elle échoue. Fatiguée, elle s’endort 20 minutes avec Marie-C en fin de séance et se réveille sans problème. Elle babille et discute beaucoup avec Chantal.
Mardi après-midi, Suzy ressort très satisfaite de sa séance car,pour la première fois, Maïa a bien participé à un jeu. Elles se sont amusées avec les anneaux et Maïa a compris comment les faire tourner et est très heureuse d’y arriver seule!

Mercredi matin, après un nouvel épisode d’escalade avec la table et les chaises, Maïa demande les anneaux à Christine et recommence à les faire rouler (comme avec Suzy?). Durant la séance, elle répète plusieurs fois «à moi» et dit «papa» en regardant les photos de Paul qui sont restées sur les étagères. Colette arrive accompagnée de Lila, sa petite fille de 9 ans 1/2 !!. Durant la récréation, Maïa est captivée par Lila et ne lui lâche pas la main. Elle écoute attentivement et s’exécute immédiatement lorsque Lila lui demande de s’asseoir pour mettre ses chaussons. Elles rentrent en salle et les filles jouent au foot un bon moment. En filmant la séance, je constate que Maïa regarde beaucoup Lila et la prend par la main pour la guider dans les activités. Maïa est heureuse d’être en présence d’une autre enfant et ne demande qu’à jouer avec Lila.
Avec Nathalie, Maïa demande peu de choses sur les étagères hormis les ballons. Après  une partie de balle, Maïa s’allonge et Nathalie la masse en lui faisant rouler la balle sensorielle (avec des picots) sur le visage et le corps. Elle prend la main de Nathalie en disant «main» pour la mettre sur son ventre. Pour demander le nouveau livre «Martine à la maison» que je lui ai offert le midi, Maïa tend le bras en disant «maman maman». Avec Joël en fin de journée, Maïa se construit une cabane avec les chaises, la table et la couverture (qu’elle a réclamée ) avant de terminer par une petite partie de foot.

Jeudi matin, comme avec la plupart d’entre vous, Maïa déménage tout avec Thérèse. Elle demande la balançoire qu’elle délaisse rapidement et court s’allonger dans la toupie puis sous la tente dans lesquelles Thérèse la masse et la chatouille. Maïa est fatiguée et mordille beaucoup ses chaussons, la lanière du sac. Après la récréation avec Agnès, Maïa s’installe dans la toupie et se laisse pousser à travers la pièce avant de s’endormir. En début d’après-midi, Maïa est particulièrement tactile et Martine en profite pour lui masser les pieds, le dos.
Elle ne lâche pas d’une semelle Marine et éprouve le besoin d’être sur ses genoux. Marine imite le cheval en faisant le bruit du galop avec ses mains. Maïa la regarde en faisant «HIIIIII» (hennissement du cheval). Lorsque Marine «varie» la rapidité du cheval alors Maïa court ou danse. Elle se balance toute seule sur les genoux de Marine qui lui chante «Un éléphant qui se balançait» (Marine l’accompagne les 2 premières fois puis Maïa le fait seule la 3ème). Maïa aurait répété «Toc Toc Toc».
 
Vendredi matin, Maïa emporte dans la pièce les petites voitures qu’elle a trouvées dans sa chambre et installe bien les petits bonhommes à l’intérieur. Maïa, pourtant souriante, s’isole sous sa tente et ne veut pas être dérangée. Se sentant délaissée et ignorée, Gaëlle parle tranquillement à Maïa qui finit par se lever et la rejoindre. Gaëlle prend alors les marionnettes et Maïa tente d’en enfiler une sur son pied. Fatiguée, Maïa s’endort 20 minutes en fin de séance et se réveille sans grosse difficulté. Julia constate que Maïa communique de plus en plus. L’attention conjointe est meilleure chaque semaine. Maïa imite le cochon en voyant le porte-clé de Julia. En fin de séance, Julia lui tend la clé en lui disant: «Tu vas ouvrir la porte?». Maïa la saisit pour la mettre dans la serrure.
Avec Philippe et Claudine, Maïa est plutôt tranquille et passe de longs moments sous la tente, au sol ou même sur la table. A sa demande, Philippe installe la table et la chaise posée dessus, face au miroir: Maïa se regarde en souriant et touche le miroir du pied. Elle accepte volontiers les massages de Claudine et lui caresse la main en échange.

Samedi matin, Maïa entasse chaise et table pendant plus d’une 1/2 heure avec Danielle. Elle râle quand elle n’y arrive pas et regarde Danielle comme pour lui dire «Aide-moi!». Elle s’endort 20 minutes et termine la séance en encastrant les cubes qu’elle a demandés. Il semblerait que Maïa ait dit à Danielle «T’en veux pas?» en lui tendant un cube.
Avec Julie, Maïa est très gaie et bien présente dans le regard. Elle ne demande aucun jeu sur les étagères et se contente des meubles et objets au sol. En fin de séance, Julie lui dit: «tu vas fêter ton anniversaire avec tes copines, tu vas avoir des cadeaux!». Maïa semble comprendre et se met à chanter!!!

Dimanche matin, lorsque Claudine arrive, Maïa écoute de la musique avec un gros casque  sur les oreilles. Elle est aux anges de pouvoir se déplacer et danser partout dans l’appartement avec cette musique «magique».  Elle veut le garder pour rentrer dans la salle. Maïa se regarde danser devant le miroir et tend le casque à Claudine afin qu’elle écoute. Claudine prend les petites poupées et Maïa leur tend également le casque. Maïa s’endort en fin de séance et se réveille sans problème.


La vie à la maison

Nous avons rencontré il y a une semaine le Docteur Touati, Muriel Chauvet psychomotricienne ainsi que Lara Van der Horst orthophoniste, au centre Alfred Binet. Ces derniers ont pu constater les progrès de Maïa notamment dans l’attention conjointe ou encore la symbolique (personnalisation des poupées et animaux....). Nous avons convenu de réaliser un bilan psychomoteur et orthophonique mi-juin afin d’apprécier au mieux l’évolution de Maïa. Nous effectuerons également des examens complémentaires à l’hôpital Necker dont le dernier rendez-vous remonte au mois de septembre 2011.


Après ces deux jours parisiens, nous avons fêté l’anniversaire de Maïa à Rouen en famille. Maïa était contente de revoir sa mami et ses tantes qu’elle n’avait pas vues depuis Noël. Durant le week-end, Maïa a également retrouvé Gaspard et Capucine deux petits copains. Quand mes parents sont venus nous rejoindre le samedi soir, Maïa était très heureuse de les revoir et a couru dans les bras de sa mami. Elle a même éprouvé de la jalousie quand Capucine est venue embrasser Isabelle (très bon signe!!!).
Comme avec Lila cette semaine, Maïa était très attentive à Gaspard et se tenait aux mêmes activités que lui (lire une histoire/ jouer à la poupée/ dîner ensemble/ se brosser les dents...).
Le dimanche midi, Maïa a essayé de souffler ses bougies. Nous avons eu la chance de prendre la photo au bon moment.

bougies.jpg

 

 

Le retour à la maison s’est bien passé et Maïa a repris la méthode sans grosse difficulté. Nous n’avions jamais interrompu les séances depuis le début et j’appréhendais que cela la perturbe.
En revanche, nous avons constaté que les nuits chez papi mami ne se passaient pas tout à fait comme chez papa maman! Comment expliquer que Maïa ne se réveille pas une seule fois chez ses grands-parents alors qu’elle se réveille systématiquement chez nous??? elle ne voudrait pas dormir avec ses parents par hasard??????

Cette semaine a également été marquée par l’anniversaire que nous lui avons organisé avec ses cousins/ cousines et amis. Samedi après-midi, Maïa a profité d’un beau moment en présence de 7 autres enfants. Nous avions fait venir un clown qui a d’entrée à présenté  un spectacle d’environ 40 minutes. Maïa a été très attentive, assise sur le canapé entre ses copains! Elle applaudissait de temps en temps comme les autres.
En fin d’après-midi, Maïa s’est laissée maquiller. Cela n’a pas duré très longtemps car elle bougeait beaucoup la tête. Afin de la capter, nous lui montrions ce que faisait le clown avec un miroir.
Elle prenait Lilou par la main et s’amusait à courir après Gabrielle (presque 3 ans) pour lui prendre le ballon ou encore le vélo.
Maïa n’est pas indifférente aux autres enfants, bien au contraire!!! Je pense que la présence ponctuelle d’un enfant dans la salle pourrait lui faire le plus grand bien.
Peut-être que certains d’entre vous pourraient venir accompagnés de temps en temps de l’un de vos petits-enfants....

 

P1010346.JPG

 

P1010426.JPG

 

P1010410.jpg

 

P1010432.JPG

Depuis quelques jours, Maïa fait de petits bisous en reproduisant le son avec sa bouche.
Elle ferme les yeux à la demande et se les cache avec les mains lorsqu’elle comprend qu’elle a fait une petite «bêtise»...

 manege-nantes.jpg
MANEGE NANTES DIMANCHE AM

Partager cet article
Repost0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 22:38

Nombre d’heures de jeu : 40,5 H

BAROMETRE DE LA SEMAINE:

Maïa a passé une bonne semaine. D’après vos notes, elle a principalement demandé les ballons, les cubes et les sacs sur les étagères. Elle ne semble pas intéressée par les puzzles ou encore les marionnettes.
En fin de semaine, Maïa a de nouveau ressenti le besoin de déménager les objets dans la pièce. Elle a souvent demandé à mettre la chaise sur la table et à s’asseoir dessus! (Le cirque...:))
J’ai l’impression que les livres lui manquent. Elle aime de plus en plus écouter des histoires. Les nuits ont été calmes.

Lundi matin, Maïa retrouve Eric après plusieurs semaines d’absence. Elle est grognon et pleure beaucoup. La nuit a été difficile (changement d’heure ?) et son réveil tardif ne lui permet pas de se réveiller tranquillement. Elle passe un long moment dans la tente et tricote beaucoup avec ses doigts. Maïa regarde peu Eric mais accepte finalement une partie de foot. Ancien entraineur, Eric remarque que Maïa est adroite de ses pieds et de ses mains! Une future zizou???
En début d’après-midi, Maïa se met en colère et ne veut pas suivre Claudine dans la salle. Elle se calme rapidement et demande les sacs (jeu de «tiens/ donne» avec Claudine). Maïa se cache derrière le trampoline, Claudine l’imite avec la couverture de l’autre côté de la pièce. Maïa la rejoint très vite et tire la couverture sous laquelle elles se mettent à jouer. Maïa touche le visage de Claudine comme si elle le découvrait. En fin de séance, Maïa dit «maman».
Maïa met toujours certains objets à la bouche, comme la tong de Sophie sur laquelle elle jette son dévolu. Sophie l’imite en prenant une tong dans la bouche puis se met à faire du 4 pattes. Maïa fait de même en riant de bon coeur puis Maïa demande les cubes. Ils l’occupent un long moment, elle regarde les dessins qui sont dessus. Depuis plusieurs jours, Maïa s’amuse à cracher par terre.

Mardi matin, Maïa demande aussi les cubes à Marie et s’attarde principalement sur le plus gros car une poupée y figure. Elle babille beaucoup en la regardant! Comme Claudine et Sophie qui imitent Maïa durant un moment de frustration, Marie remarque que Maïa revient très vite quand on l’ignore. Pendant la promenade avec Chantal, Maïa s’arrête devant le bâtiment C voyant un chien derrière une vitre. Après s’être approchée du mur, elle recule d’elle-même pour mieux le voir et lui dit au revoir de la main. Dans la salle, Maïa et Chantal miment une séance de poney avec une écharpe. Elles inversent les rôles régulièrement: Maïa devant/ Chantal derrière et vice versa. Quel plaisir de trotter et d’imiter le hennissement du cheval!!! Dès que Chantal s’arrête, Maïa babille pour lui demander de repartir. En début d’après-midi, Suzy note que les plus beaux échanges de regards se feront à travers le filet du trampoline. Elles chantent, nez à nez. Maïa lui met ses doigts dans la bouche comme si elle voulait voir d’où sortaient les sons.
Avec Catherine, Maïa aime être sous la couverture. Elle se dirige souvent vers le miroir devant lequel elle se regarde faire des grimaces ou bien crier. Elle joue aussi beaucoup avec ses pieds depuis qu’ils sont nus.

Mercredi matin, Maïa est de très bonne humeur et passe un moment à observer Christine. Elles se regardent et se sourient. Maïa demande les cubes qui l’intéressent depuis le début de la semaine. Elle les encastre et applaudit quand elle réussit! Après y avoir joué un long moment, elle les délaisse et s’endort enroulée dans la couverture. Lorsque Colette arrive, Maïa se réveille tout juste. Elle est grognon et ne veut pas aller en récréation, même accompagnée d’Isabelle sa mamie. En début de séance, Maïa pleure, crie puis se calme en voyant Colette jouer seule au ballon. Elle la rejoint pour jouer au foot toutes les deux. Maïa demande les anneaux qu’elle enfile très bien sur le cône. Malgré un début difficile, Maïa babille beaucoup et échange de beaux regards avec Colette. Avec Nathalie, Maïa met beaucoup les objets à la bouche jusqu’à en avoir un haut le cœur. Elle s’amuse à cracher au sol comme très souvent ces derniers temps !! Après la récréation avec Joël, Maïa ouvre et ferme la fenêtre de la salle en la poussant. Elle décide de mettre une chaise dans la balançoire. N’y arrivant pas, elle s’énerve et se met en colère. Frustrée, elle se couche sur le ventre en tournant le dos à Joël. En fin de séance, elle demande les cubes qu’elle jette partout.
Jeudi matin, elle retrouve Thérèse à qui elle demande les cubes. Elle essaie de les encastrer, les tape entre eux puis les délaisse rapidement. Maïa s’installe dans la toupie en prenant le train et son wagon. Avec Thérèse, elles les manipulent, les mordent. Maïa pose la tente sur la table et s’installe dedans. Elles se regardent beaucoup et rient en simulant une tempête. Comme avec Claudine et Philippe en début de semaine, Maïa touche beaucoup le visage (principalement oreilles et cheveux). En récréation, Maïa abandonne son vélo pour courir vers les chiens qu’elle et Agnès aperçoivent. De retour en salle, elles jouent principalement à « coucou caché », Maïa allongée sous le trampoline et regardant Agnès à travers le filet. Avec Martine et Marine, Maïa crache à nouveau beaucoup par terre !!! Décidément, c’est le grand jeu du moment !!! Je pense qu’il ne faut rien lui dire quand elle le fait, sinon elle continue de plus belle en souriant. Cela passera sans doute tout seul. Quand Martine prend le cône d’anneaux, Maïa la rejoint et parvient à les enfiler assez facilement. Maïa aime déménager les objets et tenter des expériences farfelues. Avec Martine, elle lutte pour rentrer la toupie dans la tente tandis qu’avec Marine, elle démonte la tente, se la met sur la tête et avance dans la pièce. Elle ne voit rien, se tape contre les murs en riant!
Vendredi matin, Maïa entre en séance avec son doudou, Gaëlle prend alors le singe. Elles jouent avec un moment, puis Maïa accepte d’échanger son doudou contre la marionnette. S’en suit une partie de cache cache à travers le filet du trampoline et celui de la tente, durant laquelle Maïa très vive et joueuse, touche le visage de Gaëlle (nez et bouche). Quand Julia arrive pour la récréation, Maïa ne veut pas sortir. Pour l’attirer, nous lui expliquons qu’elle va peut-être voir les chiens. A l’extérieur, Maïa prend la main de Julia qu’elle tient presque tout le temps et cherche les chiens en regardant partout. Pour la première fois, elle tend les bras à Julia pour emprunter les escaliers. Comme la semaine dernière, de retour en salle, elle pleure 10 minutes. Afin qu’elle se calme, Julia s’isole en prenant les cubes. Maïa la rejoint pour jouer avant de s’endormir 20 minutes. Le réveil est difficile et Maïa regarde peu Julia. Avec Philippe, ils s’amusent avec les sacs que Maïa s’approprie comme à chaque fois. Philippe résiste en tirant la sangle du sac avec sa bouche. Maïa le tire alors dans la pièce tel un petit chien. Pour la première fois, elle prend deux fois Philippe par la main pour l’attirer à un endroit de la pièce. Maïa est très présente durant la séance et touche beaucoup le visage de Philippe.

Samedi matin, elle rentre dans la salle avec 2 livres qu’elle a pris dans sa chambre.  Dominique et Maïa s’installent devant le miroir et les manipulent  un long moment. Maïa se retourne pour regarder Dominique dans les yeux. Elle demande peu de choses sur les étagères, elle aime se cacher surtout lorsque Dominique l’appelle en faisant semblant de la chercher.
Quand Julie arrive, Maïa refuse de sortir en récréation. Elle a pour habitude de s’accrocher au bénévole précédent. Une fois dehors, Julie s’installe sur le vélo de Maïa qui est ravie de la pousser. Lorsqu’elle se relève, Maïa «tire» Julie  afin qu’elle se rassoit. Dans la salle, elles jouent avec la tente («coucou caché» et Maïa la regarde beaucoup).  Maïa tire les cheveux de Julie qui fait semblant d’avoir mal, de pleurer et s’isole en «boudant». Maïa s’approche d’elle d’un air triste, lui touche les cheveux et pose son doigt sous son oeil. Julie a l’impression que Maïa lui aurait dit: «pas pleurer». Elles terminent avec un jeu de poursuite autour de la tente: Julie fait du quatre pattes en disant «non non». Maïa la suit en riant, la rattrape alors Julie inverse les rôles. Elle poursuit Maïa au milieu d’éclats de rire et de magnifiques regards!
Après une séquence déménagement (table et chaises retournées), Maïa prend la main de Mélanie pour qu’elle la chatouille d’abord sur le ventre, puis dans le cou et les cheveux. Elle essaie de mordre les doigts de Mélanie et tente de lui attraper la langue avec ses petits doigts. Maïa découvre aussi le visage de Justine qu’elle touche beaucoup en babillant. Après une belle partie de foot, Justine fait tomber le ballon sur le ventre de Maïa allongée au sol pour son plus grand plaisir.

Dimanche matin, Maïa est agitée et ne sait pas ce qu’elle veut. Elle s’allonge finalement sur la table avec sa couverture pendant plus d’une demi-heure. Claudine n’a «pas le droit» de regarder Maïa qui accepte cependant qu’elle la masse. Claudine finit par lui dire «Tu ne veux pas me voir?» et va se cacher dans la tente. Maïa la rejoint rapidement en la regardant avec un grand sourire malicieux. En fin de séance, Maïa  promène «Carbone», le chien de Claudine, pendant un quart d’heure et veut monter dessus comme sur un poney!!!!
Maïa et Marie-France chantonnent et jargonnent pendant 1/2 heure dans la toupie. Maïa «la déménageuse» décide de la pousser, elle n’accepte pas l’aide de Marie-France dont elle repousse la main. La fin de séance a été plus difficile car Maïa veut mettre la chaise sur la table et s’asseoir dessus, ce qui n’est pas très simple!!!!
Elle renouvelle l’expérience avec Elodie en fin de journée!!! Il fait chaud, la fenêtre est ouverte pour le plus grand plaisir de Maïa qui essaie d’y jeter biberon, photos...Elodie court pour la rattraper, rigolade assurée....Comme Julie, Elodie fait semblant de pleurer quand Maïa lui tire les cheveux. Pour la première fois, Maïa lui fait une vraie caresse comme pour se faire pardonner...

La vie à la maison

Maïa a été très agréable toute la semaine. Les nuits ont été calmes, Maïa se réveille moins brutalement le matin et après la sieste. Elle paraît moins désorientée. Nous avons pris l’habitude d’écouter de la musique après chaque sieste, pour l’apaiser ce qui lui plaît énormément.

Au niveau moteur, Maïa est de plus en plus à l’aise dans son corps. Paul et moi avons  constaté qu’elle maîtrisait de mieux en mieux le vélo. Dimanche soir, Maïa mettait les pieds toute seule sur les pédales (sans que nous lui demandions) et les gardait bien posés. Lorsque nous la félicitions, elle s’applaudissait!
Elle a de plus une bonne endurance. Après une 1/2 heure de foot avec son papa dans le jardin, nous avons promené Dito le chien pendant 1 heure sur les bords de Loire. Maïa le tient par la laisse toujours très captivée par Dito. Elle reste assez prudente lorsqu’elle veut le caresser.

 

photo-12-.jpg

 

Maïa aime jouer à la poupée. Sa mamie lui a donné toutes mes poupées barbies et    divers accessoires (voitures/ tables/ chaises/ bébés/ baignoire....). Elle adore que nous passions du temps à les habiller, à les mettre sur le cheval, à les baigner dans une petite baignoire... Elle est bien présente et souriante durant ces moments de jeux.

Maïa est de plus en plus attentive aux histoires que nous lui lisons. Elle cherche à comprendre. J’ai le sentiment qu’elle a une bonne mémoire pour les livres car elle sait retrouver ceux qu’elle aime dans sa bibliothèque. Elle a découvert cette semaine le livre de Diabolo le petit cochon. Elle essaie d’imiter le bruit du cochon en se râclant la gorge. Dans le livre, Diabolo reçoit plusieurs cadeaux pour son anniversaire. Les dessins sont simples et Maïa nous a montré, après que nous lui ayons demandé, le ballon avec le pouce. Quel bonheur!

Maïa sait désormais reproduire à la demande ou par imitation: le tigre/ le cochon/ le singe/ le cheval/ le bébé qui pleure/ le bébé qui sourit/ le petit oiseau.
Elle teste encore beaucoup sa voix en criant très fort. Elle le fait exprès et principalement lorsqu’on la gronde!

 

photo-15-.jpg

 

photo(17)-copie-1

Partager cet article
Repost0
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 17:43

Nombre d’heures de jeu : 40,5 H

BAROMETRE DE LA SEMAINE:

Maïa est en forme. Elle est de plus en plus présente et joueuse durant les séances. Les nuits se sont bien passées. Très bonne semaine!!!

Suite à la réunion de jeudi soir, nous avons épuré les étagères en privilégiant les objets de motricité fine: les cubes, les ballons, les trains, les sacs ou encore la pyramide d’anneaux. Dès vendredi matin, Maïa constate qu’il y a des changements. Nous avons retiré les livres et les poupées qu’elle demandait trop souvent.
Les étagères moins «chargées», doivent nous permettre de mieux comprendre ce que Maïa demande.

Vendredi matin, Maïa fait sentir à Gaëlle qu’elle veut être dans ses bras pour atteindre les jeux. Lors de la réunion, nous avons bien insisté sur le fait qu'il ne fallait plus prendre Maïa dans les bras pour la laisser attraper seule les objets sur les étagères. Maïa doit passer par le bénévole pour obtenir ce qu’elle souhaite. Elle doit tendre le bras et vous regarder.
Dans la salle, Gaëlle ne cède pas. Maïa râle un peu et finit par tendre le bras pour désigner les cubes. Elles jouent à «tiens/ donne». Maïa les tape entre eux puis essaie de les encastrer. Elle se lasse rapidement et part s’installer dans la tente. Gaëlle, «interdite d’entrée», lui tourne le dos et va s’assoir devant le miroir. Maïa la rejoint à quatre pattes en vocalisant. S'en suit tout un parcours à quatre pattes, avec une petite Maïa souriante, qui se retourne vers Gaëlle ou se regarde faire dans le miroir en clignant des yeux!
La récréation avec Julia se déroule bien. De retour en salle, elle hurle plus de 20 minutes. Elle s’allonge, touche la main de Julia tout en pleurant et s’endort. Après 30 minutes de sieste, Julia la réveille. Maïa est calme mais vomit aussitôt! Après une petite douche, Maïa accepte de déjeuner. Elle a faim et semble en meilleure forme.
Quand Philippe arrive, Maïa parvient à introduire deux livres dans la salle. Je craque et accepte qu’elle les garde. Elle prend systématiquement le livre de Philippe et ne veut pas lui rendre. Maïa prête difficilement!! (sourires). Cette fois-ci, Maïa et Philippe jouent peu au ballon mais davantage à des jeux tels que grimaces, massages, mains sur le visage. Après 10 minutes de récréation avec Catherine, Maïa revient sans problème dans la salle. Au début, le regard est fuyant puis la séance devient plus interactive. Elles se cachent et se regardent sous le trampoline et à travers la cabane. Catherine constate que Maïa babille beaucoup avec des syllabes plus diversifiées.

Samedi matin, Maïa évite dans un premier temps Danielle qui pour l’attirer, s’isole en prenant les cubes. Maïa observe Danielle empiler les cubes. Elle s’approche et s’amuse à lui prendre des mains. Après une petite sieste de 20 minutes, Maïa se réveille souriante et entreprend de déménager la tente et le tunnel!
Pour la première fois, Maïa fait une grosse colère à Julie durant la récréation. Elles croisent un chien qui prend peur et aboie en présence de Maïa. Julie lui explique qu’elle ne peut pas l’approcher ni le toucher. Maïa, très frustrée, s’énerve et crie. Elle s’apaise lorsque Julie lui propose de tenir la hanse de son sac. En salle, Maïa se met le tapis de sol sur la tête et s’endort à nouveau pendant 45 minutes!!! Maïa se réveille seule, un peu énervée puis se calme vite. Maïa ne demande aucun jeu sur les étagères. Elles jouent à "coucou caché», rient beaucoup et échangent de beaux regards pendant  le dernier quart d’heure.
Mallory remarque que Maïa ne demande pas les jeux sur les étagères hormis les ballons qu’elle désigne en tendant le bras et en regardant vers les étagères. Maïa est pieds nus et joue avec. Elle les touche et les porte à sa bouche. Mallory constate que Maïa est toujours très tendue. Elle la masse deux minutes mais Maïa se lève d’un bond et part faire autre chose.
Après une joyeuse partie de foot avec Sophie, Maïa fabrique une cabane en posant la tente pliée sur la table, et s’assoit dessous sur sa chaise. Maïa montre ensuite l’étagère à Sophie qui ne comprend pas clairement ce qu’elle demande. Sophie lui suggère le train et Maïa semble satisfaite de cette proposition. Elles jouent toutes les deux, le tapent, le jettent et font du bruit. Maïa, très concentrée, essaie d’emboiter les cubes sur le train en utilisant ses deux mains en même temps. Sophie trouve que Maïa est de plus en plus habile. Elle descend très bien de la table sur laquelle elle est montée en se mettant sur le ventre et en se laissant glisser tout en douceur. Afin de mieux voir les jeux sur les étagères, Maïa s’éloigne en marchant à reculons.

Dimanche matin, Maïa retrouve son papi pour une séance qui se déroule dans la bonne humeur. Elle a de nouveau emmené les livres dans la pièce et «s’enferme» vite dedans.  Maïa est joueuse mais ne le regarde pas beaucoup dans les yeux. Avec Marine, Maïa au regard très malicieux, écrit sur le tableau, la fenêtre et le miroir avec son biberon d’eau.  Marine prend un mouchoir pour essuyer. Maïa en prend un et fait de même (jolie imitation). Elle demande ensuite le train et parvient à empiler un cube. En fin de séance, Marine se met un cube sur la tête et Maïa l’imite en lui posant aussi le train et la locomotive. Elles discutent et se regardent tout au long de la séance. Durant la récréation avec Elodie, Maïa est très intéressée par le vélo de Marine. Elle le touche et jette des cailloux dans les rayons. De retour en salle, Maïa est calme et chantonne. Elodie l’imite, Maïa l’écoute et reprend de plus belle quand Elodie à terminé sa chanson. En fin de séance, Maïa s’allonge dans sa tente et Elodie lui fait des chatouilles. Maïa est, malgré la fatigue, très présente par le regard et la parole.

La vie à la maison

Maïa a été très agréable toute la semaine. (La semaine précédente avait été plus difficile avec des nuits agitées et plusieurs crises de frustrations).

Les repas se passent bien. Maïa ne mange pas encore seule avec sa cuillère, elle utilise beaucoup ses doigts. Elle a encore de la difficulté à coordonner ses mouvements. Nous  lui expliquons qu’elle doit tenir son yaourt d’une main et prendre avec sa cuillère de l’autre. Elle essaie deux/ trois fois puis se déconcentre vite et finit par lâcher le pot. Ce qui est amusant c’est que Maïa regarde depuis quelques jours si nous mangeons la même chose qu’elle. Elle veut faire comme nous!! Depuis qu’elle mange sur son réhausseur, elle s’amuse à mettre les pieds sur la table. Maïa se moque de nos remarques et nous regarde souriante en plissant les yeux. Elle sait pertinemment qu’elle n’a pas le droit! Maïa manifeste de plus en plus son plaisir pour un plat en faisant «hum hum». Elle le fait également lorsque je luis fais sentir du parfum. Elle m’imite faire «hum hum».

Maïa aime toujours autant profiter du jardin de ses grands-parents. Aujourd’hui, pendant que Maïa promène sa poupée dans son landau, je m’installe sur un transat et ferme les yeux. Maïa s’approche et me touche le visage. Elle rit aux éclats lorsque je fais semblant d’être effrayée, surprise de la sentir alors que je me «repose». Maïa s’éloigne et reviens plusieurs fois me chercher. Quel bonheur de constater qu’elle veut jouer avec moi et que j’existe!!!

Maïa m’appelle également de plus en plus maman.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 17:42

Nombre d’heures de jeu : 39 H

BAROMETRE DE LA SEMAINE:

Cette semaine à la maison a été difficile. Maïa s’est réveillée plusieurs fois durant chaque nuit. Elle voulait dormir avec nous et s’énervait dès que je la reposais dans son lit. Elle s’oppose très souvent à ce qu’on lui propose ou demande. Elle se frustre à nouveau très vite.

Lundi matin, Maïa est très grognon. Nous remettons l’appareil CD dans la salle pour la calmer. Alors qu’elle écoute le CD des bruits, elle tourne sans cesse les pages du livre et s’arrête sur celle des enfants en disant «bébé». Maïa se réfugie dans sa tente. Christine lui parle d’évènements passés et a l’impression que Maïa la comprend. Maïa sourit quand Christine lui demande si elle est allée au manège et si elle a donné son ticket au monsieur. Elle réagit également quand Christiane lui parle du chien qu’elle croise en récréation. Elles terminent la séance face au miroir et Maïa aurait répété son prénom «Maïa».
Durant la récréation, Maïa rencontre «Dalhia» le chien à qui elle donne un gâteau! Une fois dans la salle, elle demande les livres à Isabelle et déchire une page intentionnellement. Isabelle fait semblant d’être triste, Maïa s’approche et babille comme pour la consoler! Elle termine la séance dans la toupie câlinée par sa mami qui lui chante des chansons.
Maïa demande plusieurs fois la musique à Mélanie en montrant la prise (nous avons retiré l’appareil). Elle imite le poisson et s’amuse à cracher par terre. Maïa rit beaucoup quand elle pousse Mélanie qui fait semblant de tomber.
Les activités avec Sophie se déroulent principalement au sol, cachées sous la couverture. Maïa aime de plus en plus avoir quelque chose sur la tête, se construire une petite cabane dans laquelle elle se sent protégée...Maïa demande uniquement les livres en fin de séance. Elle veut les 2 et reprend toujours celui de Sophie (jeu tiens/donne).

Mardi matin, Maïa retrouve Marie-Annick. Elle vocalise beaucoup et demande le livre des sons en imitant les pleurs du bébé. Elle aurait répondu «Oui» à une question de Marie-Annick et aurait prononcé distinctement«Maman» en fin de séance.
Suzy et Maïa jouent au ballon et utilisent la tente en guise de but. Elle aime toujours autant imiter les cris, rires et pleurs des bébés. Durant la récréation, Maïa ne veut pas que Catherine touche le vélo qu’elle est en train de pousser. Elle repousse nos mains quand elle ne veut pas de notre aide. Dans la salle, Maïa est pieds nus. Elle regarde son pied qu’elle porte à la bouche. Elle termine la journée allongée dans la toupie.

Mercredi matin, Maïa n’est pas de bonne humeur. Nous arrivons en même temps que Christine (nuit passée chez ses grands-parents) et Maïa veut jouer dehors. La séance est un mélange de petites crises et de grands sourires coquins.
Maïa essaie de rentrer les chaises, la table et la couverture dans la tente! Elle se construit une vraie maison mais refuse que Christine y rentre! Comme avec Catherine la veille, Maïa ne veut pas que Colette l’aide à pousser son vélo durant la récréation. Dès que Colette le touche, Maïa crie. Dans la salle, elle demande à nouveau le livre des sons en disant «bébé». Elle regarde vers l’étagère. Maïa s’endort 20 minutes en fin de séance.
En début d’après-midi, Maïa joue avec ses cousines Emma et Lyne en bas de l’immeuble. Elle est toujours aussi contente de les voir. Elle aime leur tenir la main et se laisse complètement guider par Emma la plus grande. Maïa lève souvent la tête pour observer la réaction d’Emma. De retour en salle avec Nathalie, elle est attentionnée et demande les livres. Comme à chaque fois, elle demande celui des bruits et regarde beaucoup la photo du vélo sur laquelle elle met le pouce. Maïa aime jouer au ballon et le lance de mieux en mieux. Ce jour-là, il fait beau et Maïa est pieds nus. On la sent à l’aise dans son corps. Elle essaie d’enlever sa culotte et sa couche! Nous avons ouvert la fenêtre quand Marie-France est arrivée. Le soleil tape et il fait chaud dans la pièce. Maïa, très rapide, court jeter son biberon par la fenêtre. S’en suit alors une véritable course poursuite durant laquelle, Maïa essaie de jeter le ballon, les livres par la fenêtre. Marie-France et Maïa rient aux éclats.

Jeudi matin, Maïa court vers Thérèse qu’elle voit dans la rue. Une fois dans la salle, assises sur les chaises, couverture sur la tête, elles se regardent et chantonnent. Elle imite Thérèse qui frappe dans ses mains. Thérèse a l’impression que Maïa a essayé de répéter «on va jouer». Maïa s’endort 1/2 heure en fin de séance et se lève d’un bond en entendant l’interphone sonner. Comme avec Colette et Catherine, Maïa repousse la main d’Agnès qui veut l’aider à pousser son vélo. Lorsqu’elles croisent le facteur, Maïa dit «papi». Agnès lui explique qu’il s’agit du facteur. Il semblerait que Maïa ait essayé de répéter «facteur». Dans la salle, Maïa demande principalement la toupie dans laquelle elle aime qu’on la fasse tourner. Elle y retourne avec Martine en début d’après-midi et y jette ses petites voitures. En fin de journée, Nicole retire les collants  de Maïa car il fait chaud. Maïa essaie dans un premier temps de les remettre puis apprécie d’être pieds nus. Maïa et Nicole «discutent» beaucoup et terminent la séance face au miroir en faisant des grimaces.

Vendredi matin, Maïa est fatiguée. Cette semaine, les nuits sont difficiles car Maïa se réveille plusieurs fois. Elle joue au ballon avec Elodie: tape avec les pieds, le prend dans les mains et le lance. Maïa va s’allonger dans sa tente et finit par s’endormir après qu’Elodie l’ait chatouillée et massée un long moment.
En récréation avec Julia, Maïa exprime un «NON» clair, sans vocalise supplémentaire lorsqu’elle lui propose de monter sur son vélo. De retour en salle, Julia remarque de très belles attentions conjointes. Maïa regarde quelque chose sur l’étagère. Julia se lève, Maïa la regarde puis observe les sacs sans s’énerver. Elles passent un bon moment à jouer avec les sacs: jeu de prendre/ donner. Maïa finit par prêter un sac à Julia qui l’imite en ronchonnant quand Maïa ne veut pas lui donner.
Les séances avec Philippe se déroulent de la même façon tous les vendredi: petite partie de foot avec une Maïa de plus en plus habile, coucou caché sous la couverture, balançoire avec lancé de balle...C’est incroyable, si c’est Maïa qui dirige la séance...cela signifie qu’elle a ses habitudes....à voir!
Après la récréation, Maïa ne veut pas rentrer dans la salle avec Catherine. Elle pleure et cela se transforme en une grosse colère. Maïa est plus difficile ces derniers jours. Pour l’apaiser, nous acceptons de lui mettre la musique dans la pièce. Maïa se calme rapidement et joue avec l’appareil qu’elle retourne dans tous les sens. Catherine aura   droit, malgré le peu d’interactivité, à quelques regards et sourires de Maïa.

Samedi matin, Maïa demande le jeu Colorimo à Marine. Elle jette tout par terre avant d’imiter Marine qui remet les jetons dans la boîte. Maïa lui aurait dit «à moi» durant la séance. Cachées sous la couverture, Maïa prend la main de Marine pour qu’elle la chatouille. Marine remarque que: Maïa lui fait un câlin sur la main quand elle lui montre son bobo/ dit au revoir de la main à maman en début de séance/ tend le livre à Marine qui lui demande pour le ranger....
En récréation, Maïa et Julie croisent le chien «Clint». Maïa ramasse une pomme de pin quand elle s’aperçoit que le chien en a une dans la gueule. Elle lui lance et ce dernier court la récupérer. De retour en salle, Maïa désigne bien les objets avec le bras et se met le bocal en plastique sur la tête. Avec Dominique, Maïa joue beaucoup à coucou caché. Elle se met la main devant les yeux. En fin de séance, elle tend la couverture à Dominique pour qu’elle la range.

Maïa est agitée durant toute la journée de dimanche. Claudine ne l’a jamais vue comme ça. Elle veut tout et rien à la fois. Après 20 minutes de relaxation dans la toupie, elle entreprend de tout déménager dans la pièce. En fin de séance, elle tend les jeux à Claudine pour qu’elle les range sur l’étagère, l’air de dire «ça y est c’est terminé!». Avec Mélanie, elles essaient de dessiner avec des pastels mais Maïa est plus intéressée par la boîte à crayons en métal qu’elle fait rouler avec les mains puis les pieds. Maïa la regarde peu et demande la musique en grattant la prise.
Gaëlle termine la semaine avec Maïa qui est très excitée en début de séance. La récréation est annulée pour cause de pluie. Nous la remplaçons par un petit goûter en présence de Mélanie. En séance avec Gaëlle, Maïa s’intéresse d’abord aux livres qu’elle regarde (animaux/ petite fille en vélo), qu’elle mord...Elle essaie de mettre sa barrette dans les cheveux de Gaëlle devant le miroir.

La vie à la maison:

Les nuits ont été mouvementées cette semaine. Maïa s’est réveillée 3/4 fois par nuit. Le seul moyen de la calmer est de la faire dormir avec nous! Comme tous les parents fatigués, nous finissons par céder! Les choses semblent revenir dans l’ordre après deux belles nuits dimanche et lundi.

Jeudi soir, nous avons eu la visite d’un ami et de son fils Arthur (2 ans 1/2).
Maïa et Arthur ont joué dans la chambre. Maïa observait Arthur et aimait lui prendre les jeux qu’il choisissait. Ils sont restés environ 1/4 d’heure ensemble sans venir nous rejoindre dans le salon. Paul et moi sommes convaincus que la présence d’un enfant peut être bénéfique pour Maïa. Elle ne semble pas «perturbée» ou «angoissée». Elle observe et peut même l’imiter. Nous le constatons lorsqu’elle voit ses cousines.

Samedi soir, nous sommes allés dîner chez mon oncle et ma tante. Maïa était captivée par mon cousin Louis 14 ans qu’elle n’ a pas quitté de la soirée. Elle lui donnait la main et le regardait fièrement. Elle a mangé avec son aide sans problème. Comme beaucoup d’enfants, Maïa est plus sage en présence d’autres personnes que ses parents...(sourire).
Nous étions une dizaine de personnes toutes connues de Maïa (quelques bénévoles). Maïa a été très calme et nous sommes rentrés vers 21H.
Nous avons passé un bon moment en famille.

Cette semaine, Maïa développe a développé son répertoire du cri des animaux. Elle  imite celui de l’éléphant en aspirant par la bouche (suite à un épisode du Livre de la Jungle).

photo-9-.jpg

 

photo-10-.jpg

 

photo-11-.jpg

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de maia-methode3i
  • : Je m'appelle Maïa. Je suis née le 4 avril 2009. Je présente un retard de développement avec troubles du spectre autistique. J'ai commencé la méthode des 3I au mois d'octobre 2011. Ce blog permet à mes bénévoles, ma famille et mes amis de suivre mes progrès au quotidien. Ce blog permet également à ma maman de partager notre expérience...
  • Contact

Recherche