Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 23:25

Nombre d’heures de jeu: 18H

 

Baromètre de la semaine: ADJECTIFS QUALIFIANTS LA SEMAINE et retrouvés dans vos différents CR: sage, intéressée, posée, calme, sérénité, sourires, beaucoup de contacts physiques et de câlins...une belle semaine en compagnie de vous tous!

Plus de pleurs, ni de cris, un régal de lire vos messages en rentrant du travail!

Maïa vous retrouve tous avec une joie évidente (prend par la main pour aller jouer en salle).

Vous êtes nombreux à lui avoir apporté une petite activité confectionnée maison. Ces nouveaux jeux ont séduit Maïa qui semble plus disposer à jouer «pour le plaisir» (comme l’écrit Catherine).

On ressent cette semaine un réel besoin de contacts physiques: câlins, bisous, être sur les genoux...

Je le remarque également le soir quand je rentre à la maison. Depuis 3 soirs, Maïa me fait des caresses: je suis touchée de la voir bien tendre la main. Je sens qu’elle fait bien attention, qu’elle se «maîtrise» pour ne pas donner de «tapes». Lorsque je la couche, elle se redresse pour me faire des bisous qui font «smack» sur la bouche! 

Quel bonheur!!!! 

A travers vos CR, je remarque que Maïa (qui avait déjà bien évolué) s’intéresse à de nouvelles activités et qu’elle est capable de répondre à différentes consignes simples.

DES SEMAINES COMME CELLE LA, ON EN VEUT BIEN TOUS LES JOUR!!!!

Et c’est chouette, car ce calme et cette bonne humeur continuent cette semaine....

MERCI MAIOUCHKA!!!!

 

Après un week-end parisien, Marie-Claire retrouve une petite Maïa fatiguée mardi matin. Nous sommes rentrés tard (23h), notre petit chaton n’a pas eu son quota de sommeil...

Toujours habile de ses pieds, elle prend du plaisir à taper dans la balle qui rebondit sur le mur. Plus cela fait du bruit, plus Maïa trouve ça drôle et tape fort!

Quand Marie-Claire cache la balle sous la chaise et lui demande: «Où est le ballon?», Maïa aurait répondu «il est là»!!!!!

En fin de séance, elle s’allonge par terre mais ne trouve pas ses aises, elle tricote beaucoup avec ses petits doigts.

Chantal et Maïa se retrouvent avec une joie évidente et partagée pour une longue récréation ( 3/4 H!). Le parapluie de Chantal est «l’outil nécessaire» aux jeux moteurs de Maïa: quelle joie de le tirer, le pousser, le traîner, le secouer ...(en photos sur le blog).

Chantal constate 3 phases de jeux :

- marche et même course, montée et descente des escaliers, totalement libre avec l’objet

 - propositions d’actions plus ciblées

Exemples: le parapluie aimerait bien sauter dans l’eau, mais pas les pieds de Maia! (consigne respectée, bravo Maïa), le parapluie voudrait  s’accrocher  à une branche, il se cache sous un arbre...

Petite anecdote:  après environ 20mn de récréation, Maïa fait une chute en descendant des escaliers. Elle se relève en pleurant, montre sa main...Quand Chantal lui dit: " Oh! La, la! C’est vrai, tu as mal; on va rentrer se soigner. Mamie Isabelle mettra peut-être un pansement "  .

Maïa cesse de pleurer, récupère le parapluie et repart de plus belle !

En salle, elle est calme, réceptive à la lecture de l’imagier, aux histoires inventées par Chantal et bien sûr aux chansons qu’elles fredonnent toutes les deux!

La dernière séance est également pleine de gaieté. Catherine note que Maïa est plus posée, moins nerveuse et qu’elle prend un réel plaisir à jouer (goût de s’amuser). Catherine n’a pas vu la séance passée...très belle interaction.

 

parapluie-1.jpg

 

parapluie-3.jpg

 

parapluie4.jpg

Mercredi matin, Maïa accueille Christine avec un grand sourire en chantonnant " Colchiques dans les Prés" (sa nouvelle chanson préférée). Christine lui propose la boîte de tissus pour "changer" du hamac. Elle fabrique à Maïa une corde en nouant les morceaux ce qui plaît beaucoup à notre petite chipie. Elles s’en servent en guise de corde pour traîner la chaise ou encore comme écharpe.

Alors qu’elles lisent le livre de Caramel, Maïa participe bien, reconnaît la tortue et en redemande "core". La récréation avec Colette est annulée pour cause de pluie. Un début de séance difficile car Maïa pleure mais cela ne dure pas (un quart d’heure difficile). Colette joue seule dans son coin, avec les morceaux de tissu car Christine lui a expliqué qu’elles avaient bien joué avec. Maïa la bourrique, ne s’intéresse pas à Colette qui change d’activité en prenant le ballon. Elle l’envoie dans les jambes de Maïa qui rigole! OUF! Tout n’est pas perdu!!!! S’en suit une belle partie de balle: Colette enrichit le jeu, elle met la table au milieu de la pièce et demande à Maïa de faire rouler le ballon dessous puis entre ses jambes. Maïa essaie plusieurs fois mais le ballon passe souvent à côté! Malgré les pleurs du début, la séance se passe nettement mieux que les semaines précédentes: 1 heure de jeu environ. 

Les séances de l’après-midi sont annulées car nous avons RDV avec le neuropédiatre au CHU.

 

Jeudi matin, Thérèse est ravie car Maïa ne se dirige pas une seule fois vers la porte pour sortir! Reposée et détendue dans le hamac, elle apprécie le CD des comptines de la ferme manifestant une nette préférence pour Colchiques dans les prés...Echanges intéressants avec deux marionnettes à doigt apportées par Thérèse...

Agnès et Maïa sortent en récréation malgré la pluie. Maïa lui donne la main, la lâche quand elle aperçoit le facteur qu’elle suit en courant.  Quand Agnès lui dit "Attention Maïa, ça glisse!", elle s'arrête, regarde son pied et le fait glisser. 

En rentrant, Maïa se dirige directement dans la salle de jeu, commence à jouer au ballon avec le pied. Agnès enrichit le jeu: 

  • en lui faisant lancer avec les mains, sans résultat
  • en s’installant chacune d'un côté de la table pour le faire rouler: Maïa lui renvoie très bien avec sa main droite (plusieurs échanges)

 Maïa demande la musique, se laisse bien prendre les mains pour danser, imite Agnès en touchant ses pieds, son dos puis sa tête. A plusieurs reprises, elle vient d'elle-même se blottir dans les bras d’Agnès pour lui faire un câlin. Vers 11h30, elle s'allonge et s’endort jusqu’à midi. Agnès la réveille doucement tout en lui disant que papi l'attend pour aller déjeuner; elle se réveille sans pleurs...

Alors qu’elles attendent l’orthophoniste, Isabelle et Maïa regardent des vidéos sur l’Ipad. Quelques mimiques de Maïa qui se voit à l'écran donnent l'impression qu'elle est intimidée (prise de conscience?...)

En fin d’après-midi, Nathalie retrouve Maïa après 4 semaines d’absence. Maïa ne l’a pas oubliée, au contraire elle la prend par la main et l’emmène en salle pour une séance très calme. Nathalie a confectionné une boîte avec ouverture dans laquelle elle rentre des bouchons de lait (motricité fine). En la voyant faire, Maïa la rejoint, saisit le jeu et essaie d’y glisser les bouchons. Les débuts sont difficiles car elle les positionne mal. En observant Nathalie et après plusieurs tentatives, elle réussit à insérer quelques bouchons. Dès qu’elle y arrive, Nathalie l’applaudit! Le jeu dure un petit moment avant que Maïa s’en lasse et déchire la boite. Très câline, elle écoute l’histoire du chat racontée par Nathalie et répète «Miaou» après elle. A la lecture du livre le chien Caramel, Nathalie fait remarquer à Maïa qu’il a une balle dans la bouche, notre petit chaton lui prend la main qu’elle dirige vers sa bouche (Nathalie). 

Vendredi matin, Maïa imite la coccinelle emmenée par Dominique en lançant le ballon en hauteur. Elle demande le trampoline, accepte l’aide de Dominique qui lui tient les mains. Maïa saute de mieux en mieux, les pieds décollent!

Elle aperçoit le ballon sur l'étagère, le demande en tendant le bras. Dominique hésite avec un autre jeu mais Maia lui dit «non»! Lorsque qu’elle lui propose la balle, Maïa sourit et s'agite de plaisir.

Elle découvre 2 tortues dans le sac de Dominique qu’elle manipule, porte à la bouche. Les tortues les «accompagnent» dans les chants, la lecture du livre des animaux. Maia toujours intéressée par les tortues, semble vouloir jouer. Dominique lui propose une maison (couvercle boîte légos). Maïa les mets à l'intérieur, essaie de les passer dans les trous qui sont un peu petits mais reste calme malgré la difficulté. 

Avec Chantal, la séance est principalement axée sur les jeux moteurs: le ballon (une bonne demi-heure) + chants et danses sur la musique.  

Chantal enrichit la partie de foot et propose à Maïa de marquer des buts en faisant passer le ballon entre ses jambes. Notre chipie comprend la consigne, «crie» " ouais , gagné" (dans son propre langage) à bon escient, uniquement quand la balle roule sous le pont. En cas d’échec, elle court récupérer le ballon pour viser une nouvelle fois le but!

Chantal lui donne une deuxième consigne: «Super Maïa, tu réussis bien à faire passer le ballon sous le pont ! et si toi aussi, comme le ballon, tu passais sous le pont? Aussitôt le but marqué, Maïa se met à 4 pattes et passe entre les jambes de Chantal.

S’en suit des activités plus calmes comme: 

- empiler les gros legos sur la table: Maïa persévère (ceux qui sont en plastique mou ne lui conviennent pas vraiment, le manque de rigidité ne facilite pas l’emboîtement)

- lecture du livre Caramel le chien

- écouter des histoires inventées par Chantal avec les grosses marionnettes

- écouter et fredonner des chansons; joie réciproque de retrouver l’appareil CD !

Après un bon déjeuner et une longue sieste, Maïa passe l’après-midi à Galipy avec papi mami!

Elle profite activement des activités proposées (trampoline, toboggan, escalade...) tout en grignotant quelques bonbons... Maïa sais très bien où se trouve le stand de friandises...

 

Samedi après-midi, jolies retrouvailles avec Julie après 1 mois d’absence.

En salle, Maïa demande le lecteur CD. Elle râle, Julie comprend qu'elle souhaite écouter «Colchiques dans les prés». Le CD tourne en boucle pendant 1 heure, mais Julie ne juge pas nécessaire de l’arrêter car Maïa est pleinement en interaction. Alors que Maïa applaudit, Julie met  ses mains faces vers le ciel et lui propose de taper dedans. Notre petite chaton comprend la consigne et le fait à plusieurs reprises! Assises face à face en tailleur (les yeux dans les yeux), Maïa se laisse faire quand Julie lui prend les mains doucement, les balance en rythme (de gauche à droite, en l'air, des cercles etc). Maïa prend plusieurs fois le bras de Julie pour demander des objets très précis comme le tunnel Hello Kitty, les briques encastrables qu'elle manipule très bien... Pour la première fois, Julie constate que Maïa est plus précise dans ses choix. Habituellement, Maïa ne sait pas trop ce qu'elle veut et à peine a-t-elle un objet qu’elle demande autre chose. Elle note aussi que Maïa prend notre main pour pointer les photos de l’imagier afin qu’on lui nomme l’objet qui l’intéresse.

 

La vie à la maison:

 

Après une belle semaine avec vous tous, je propose à Maïa de partir au bord de la mer. Elle acquiesce d’un «Humm»! 

Samedi soir, elle retrouve son cousin Raphaël et rencontre sa nouvelle petite cousine Juliette.

Maïa est très attirée mais à la fois intimidée par ce tout petit bébé (3 semaines). Quand Juliette pleure, Maïa se bouche les oreilles et se blottit contre moi.

 

P1030575.jpg

 

 

Dimanche, vélo, manège, dégustation de niniches...tout pour plaire à Maïa!!!

 

Je pense que ces coupures lui font du bien.

 

Au niveau de la motricité fine, je constate que Maïa s’applique à piquer avec sa fourchette même si elle mange encore avec les doigts. 

Partager cet article
Repost0
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 22:21

Nombre d’heures de jeu: 21H

Baromètre de la semaine: Une semaine difficile pour les bénévoles...
Paul est rentré pour deux jours et Maïa ne veut plus le quitter.
Impossible de jouer en salle sans la présence de papa!
Malgré les pleurs, les cris, son attitude est plutôt positive! Comme beaucoup d’enfants, Maïa préfère rester avec son papa et le fait comprendre.
En effet, si Paul est dans la salle, elle participe aux jeux proposés.
En revanche, Maïa n’est pas dupe....elle a bien grandi! Dès que papa n’est plus dans les parages, elle le réalise vite...attention à la colère!!!!
Découverte de Colchiques dans les prés: cette mélodie la transporte. Mais attention, Maïa a tendance à vouloir l’écouter en boucle!
Un week-end parisien!

Lundi de Pentecôte, Sophie est gentiment venue jouer avec notre petite Maïa qui semble peu décidée à quitter son hamac! Quand Maia se relève, Sophie en profite pour le ranger en hauteur. Notre coquine prend une chaise pour l'attraper. Comme discuté lors de la réunion, Sophie lui explique qu'elle ne doit pas attraper seule les jeux. Maïa n'en a que faire, elle prend la deuxième chaise et recommence.... Une tomate en plastique leur sert de ballon de foot. Maia est plus disposée pour les jeux physiques! Elles courent, tapent dans la balle, Sophie introduit des consignes telles que "dessus/ dessous". Maïa repère facilement la balle, n'hésitant pas à se mettre à 4 pattes pour la récupérer. Maïa, plus énervée que d'habitude, a encore peu d'intérêt pour des activités calmes (loto de oui oui).

Mardi matin, Maïa très souriante, prend Marie-Claire par la main et la guide vers la salle.
Maïa prend une chaise désireuse d’attraper seule les objets sur l'étagère. Malgré son mécontentement quand Marie-Claire l'en empêche, elle lève le bras à la demande en direction du jeu.
Après une petite partie de foot, Maïa se pose au moins 10 minutes insérant les legos dans leur boîte à formes. Fond sonore durant toute la séance avec le CD des comptines de la ferme...dès qu'elle entend la chanson "Colchiques dans les prés", Maïa se tourne vers Marie-claire signifiant qu'elle aime cet air! Elle répond "a veu" à Marie qui lui propose de la remettre.
Dur dur la séance de début d’après-midi! Maïa pleure refusant de rester en salle avec Martine...Avec Catherine, Maïa est plus calme, elle accepte de donner la main en récréation. En salle, elle teste son équilibre debout sur une chaise et chantonne sur les comptines qui l’apaisent.

Mercredi matin, Christine rencontre Paul et Maïa en bas de l’immeuble. Très fière sur les épaules de son papa, Maïa semble contente de la voir.
Une fois la balade terminée, c’est une autre affaire...notre coquine refuse de quitter Paul. Dès qu’il tente de sortir de la salle, Maïa crie, pleure, se projette en arrière...
Tant que papa est là, sourires et regards coquins...elle regarde Christine l’air de dire «Cause toujours et n’essaie pas de me séparer de mon papa!».
Maïa refuse de sortir en récréation avec Colette (cris, pleurs...). Paul les accompagne puis tente de s’éclipser discrètement...Dès que Maïa s’aperçoit qu’il n’est plus là, elle s’arrête et se met en colère. Malgré son refus de jouer, Maïa regarde Colette dans les yeux quand elle lui parle. Alors qu’ils partent déjeuner à Nantes avant l’EEG de l’après-midi, Paul s’arrête




en voiture près de Colette...Installée dans son siège -auto, Maïa lui adresse un très beau sourire affichant «Tu vois....je pars avec mon papa...».

Jeudi matin, rebelote...Impossible pour Thérèse et Agnès de jouer avec Maïa sans la présence de Paul. Colère, cris...si papa n’est pas dans la salle.
En récréation avec Agnès, Paul s’éclipse Maïa alors que croise Dalhia le chien. Dès qu’elle s’aperçoit de son absence, elle pleure et se jette en arrière.
Elle se calme dès qu’elle le retrouve. Blottie dans ses bras, elle n’a d’yeux que pour lui malgré les tentatives d’Agnès pour jouer avec eux.
Très belle séance d’orthophonie. Nathalie est enchantée par les progrès de Maïa: meilleure participation aux activités proposées, elle se concentre plus longtemps.
Paul n’a d’autre choix que de rester en salle avec Nicole et Maïa. Lovée contre son papa, Maïa regarde d’un air intéressé Nicole qui se tient à l’écart avec un livre.
Nicole se rapproche pour lui lire l’histoire. Maïa écoute, puis saisit le livre afin de tourner les pages elle-même, sa préférence allant sur celle des bonbons.
En fin de séance, Maïa, plus détendue, est captivée par le lion en peluche qui lui fait des bisous, lui mange l’oreille ou lui glisse le long du dos.
Elle le cherche activement dès qu’il se cache...

Vendredi matin, Maïa est tristoune car Paul repart. La musique la détend. Elle tourne sur elle-même, frappe dans les mains. Elle apprécie particulièrement «Colchiques dans les prés», qu’elle réclame plusieurs fois à Gaëlle. En fin de séance, Maïa est fatiguée et s’endort une vingtaine de minutes.
A son réveil Julia est arrivée. Alors qu’elles jouent avec mami dans la cuisine, Maïa se lève, se dirige vers la salle juste pour toucher la photo de Julia sur le panneau. Pur hasard ou est-ce selon Julia un signe net de reconnaissance des visages, première intelligence évaluée chez l’enfant?
Julia remarque que l’attention conjointe de Maïa est meilleure. Elle regarde dans la direction de l’index pour trouver le ballon et l’imite en se mettant à 4 pattes afin de récupérer plus facilement la balle.
La séance avec Catherine est plus difficile. Maïa souhaite sortir de la salle et se projette en arrière accrochée à la porte. Quand Isabelle les rejoint, Maïa se calme.
Collée à sa mami, Maïa redemande plusieurs fois la chanson «Colchiques...». Elle essaie d’imiter Isabelle qui crayonne sur le tableau (peu de temps). Installée sur la balancelle, Maïa attrape la queue du Mickey improvisée par mami avec plusieurs morceaux de tissus. Beaucoup de regards et de câlins durant l’heure et demie...

Partager cet article
Repost0
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 21:51

Nombre d’heures de jeu: 29H

Baromètre de la semaine: Après un long week-end avec papa et maman, les séances sont plus difficiles. L’heure et demie semble longue car Maïa va plus souvent à la porte pour demander à sortir. Elle pleure refusant même certaines séances (remplacées par de longues récréations).
Ces derniers jours, Maïa est de nouveau plus excitée.
Les séances d‘1H30 sont-elles trop longues? Maïa souhaite-elle autre chose?

En salle, elle a de nouveau tendance à attraper seule les objets sur les étagères! Je vous rappelle qu’il ne faut pas la laisser faire. Maïa doit «apprendre» à pointer du doigt. Accompagnez-la dans son geste, prenez-lui la main pour délier l’index.

En lisant vos commentaires, je remarque que vous parlez moins fort en salle. C’est parfait! ?N’inondez pas Maïa de paroles. Le contact par le regard est essentiel. Maïa nous regarde presque constamment et ses regards sont de plus en plus longs. Elle déchiffre un peu mieux nos émotions.

Depuis que nous avons remis l’appreil CD dans la salle, Maïa éprouve un grand besoin d’écouter de la musique. Je ne considère pas cela comme un enfermement. C’est un vrai moyen d’expression pour elle: Maïa aime danser, chanter...profitez-en pour enrichir le jeu en mimant les comptines avec les mains, en articulant bien les mots faciles...

Lorsque vous sortez de la salle et que la séance ne s’est pas forcément déroulée comme vous le souhaitiez, ne le dites-pas devant elle. Les remarques devant Maïa doivent être positives! Je préfère que vous en parliez à l’inter-séance...par mail ou téléphone avec Julia, Paul ou moi si vous le souhaitez!

Notre chipie progresse chaque jour même si certaines semaines sont plus difficiles que d’autres...

Lundi matin, Maïa pleure pour rentrer en salle...chagrin de voir partir maman? Heureusement, cela ne dure pas car elle se laisse câliner par Christiane dont elle ne lâche pas la main.
Maïa apprécie les séances de grimaces face au miroir.
Avec Philippe, elle souhaite attraper seule le bac de jouets sur l'étagère. Philippe lui demande ce qu'elle veut pourtant Maïa refuse de désigner avec la main. Il la laisse faire...(Rappel: Maïa ne doit pas se servir seule sur les étagères! Si elle ne montre pas de la main, aidez-la en dirigeant son bras.)
Elle lance les objets et utilise les fruits en plastique en guise de ballon de foot.
Fatiguée, elle s'allonge sous la tente. Après une séance de massage, Philippe pose sa main sur la bouche de Maïa qui essaie de communiquer. Ce jeu lui plaît, elle s’aperçoit qu’elle ne peut pas «parler». Philippe renouvelle l’expérience avec un morceau de scotch: il lui fait une démonstration en se collant un morceau de scotch sur la bouche. Elle rit de voir qu’il ne peut pas parler. Elle essaie à son tour, tente d’émettre des sons. Amusée par ce nouveau jeu, elle recommence plusieurs fois l’expérience.
Alors que Maïa joue au foot avec une pomme en plastique, Eric s’installe à la table avec un livre, elle le rejoint très vite. Maïa feuillette tranquillement le livre des bébés, caresse celui qui pleure à la demande d’Eric. Il constate qu’elle baragouine plus que d’habitude en émettant de nouveaux sons.
En sortant de séance, Maïa est étonnée de voir Philippe, Martine et ma cousine Emmanuelle venus lui rendre une petite visite. Elle donne quelques tapes «amicales» à Sophie qui l’attend. Soudain, elle devient calme...Isabelle la prend dans ses bras. Maïa fait une absence d’une durée de 2 minutes. Elle reprend vite «ses esprits» et accepte avec le sourire la récréation proposée par Sophie. A peine dehors, Maïa se met à pleurer ce qui est inhabituel...Elles remontent mais Maïa est inconsolable alors Isabelle les accompagne en salle...La bonne humeur revient lorsqu’une boîte de jeux tombe de l’étagère. Maïa n’est pas disposée à jouer aujourd’hui, elle jette tout, shoote dans les jeux. Enervée et fatiguée, elle n’en perd pas pour autant le sourire et ses beaux regards!

Mardi matin, Maïa «grognon» n’est pas ravie de voir Marie-Claire (quelle coquine...). Elle va souvent à la porte pour réclamer maman et personne d’autre car quand Marie-C lui demande si elle veut voir mami, Maïa répond «non!». Marie-C parvient à faire diversion en prenant les bébés à qui elle parle: «Ne soyez pas tristes, vos mamans vont revenir, elles sont parties travailler.». Elle les anime, les installe sur la balancelle, leur demande s’ils sont d’accord pour jouer avec Maïa...Notre coquine retrouve le sourire et les rejoint en sautillant. Elle bluffe Marie-Claire en lui prenant le livre des mains avec un «donne» clair, net et précis!!!!!
Après la sieste, Maïa refuse catégoriquement de rester en salle avec Martine. Elle se calme en descendant faire de la trottinette avec papi et Martine. Avec Catherine, partie de cache-cache avec la couverture...fous rires assurés. Elle accompagne de bon coeur (façon castafiore) Catherine qui lui chante des comptines.

Mercredi matin, Maïa entraîne Christine dans la salle, sourire aux lèvres. Elle réclame le boulier qu’elle attrape seule en positionnant la chaise devant l’étagère (ne la laissez pas se servir seule! il faut absolument que Maïa pointe du doigt!). Jusqu’à 10H, la séance se déroule dans la joie et la bonne humeur. Soudain, changement d’attitude, Maïa se met à pleurer, crier, se tape la tête contre la porte. Inconsolable, Christine lui propose de sortir en récréation, Maïa retrouve aussitôt son calme. Une fois à l’extérieur, la tempête est oubliée, Maïa retrouve sa gaieté en se promenant au bord de l’eau: bel exercice d’équilibre sur les murets.
De retour en salle, Maïa se met de nouveau en colère refusant de rester en salle avec Colette (cris/ pleurs/ projette sa tête en arrière...). Comme à chaque fois, Colette s’isole pour jouer espérant attirer Maïa dans son activité...en vain...Isabelle les rejoint, elles continuent la séance à trois. Assise à la table, Maïa concentrée sur le boulier, déplace les boules à la demande de mami parfois même avec ses deux mains. Toutes les activités proposées sont de courte durée, Maïa zappe vite. Isabelle dessine, Maïa colorie mais s’agace vite. Quand Maïa comprend que la séance se termine, elle prend Colette par la main et la guide vers la sortie...
Elodie et Maïa écoutent des comptines sur le nouvel appareil CD. A plusieurs reprises, notre coquine arrache la prise, Elodie lui explique qu’elle va arrêter la musique si elle continue. Maïa recommence, Elodie range le CD ce qui ne lui plaît pas. Après une brève colère, Maïa s’installe dans le hamac. Comme pour se venger, elle donne des coups de pieds à Elodie!
Elodie mime des comptines avec ses doigts. Concentrée, Maïa la regarde faire et donne sa main quand Elodie lui demande. Joël et Elodie notent qu’elle est constamment présente par le regard. Elle prend la carte du singe qu’elle embrasse.

Jeudi matin, début de séance très calme avec Claudine. Pendant 25 minutes, Maïa se balance dans le hamac tout en chantonnant sur la musique. A l’aide d’une chaise, elle souhaite attraper le poste sur l’étagère mais papi l’a bien fixé empêchant cette petite demoiselle de le descendre. Claudine s’installe près du radiateur, la regarde faire... Maïa la provoque cette fois-ci en attrapant les livres qu’elle jette un à un par terre. Elle lance de petits coups d’oeil à Claudine qui reste indifférente. Maïa s’assied, en feuillette quelques-uns puis essaie de les remettre sur l’étagère . Elle rejoint Claudine avant de secouer la porte de la salle en geignant. A la demande de Claudine, elle ramasse les livres...La séance est écourtée car Maïa s’énerve et manifeste son envie de sortir.
Après une belle récréation avec papi et Claudine, Maïa remonte en salle avec Agnès. Elle s’installe dans son hamac, chantonne, imite parfois le cri d’animaux qu’elle entend sur le CD. Agnès mime les comptines avec ses mains mais Maïa ne l’imite pas se contentant de taper dans les mains. Elle tend le bras et pointe presque du doigt pour demander de remettre de la musique.
Pendant les séances d’orthophonie, Maïa est plus posée. 4 activités lors de la dernière séance (bonne participation), Maïa rencontre des difficultés pour le passage d’une activité à l’autre.
De retour à la maison, elle retrouve Nicole avec grand plaisir et l’entraine aussitôt dans la salle. Installée dans le hamac, Maïa chantonne, danse et frappe dans ses mains au rythme de la musique. Lorsque Nicole murmurer, fredonne, Maïa la regarde plus intensément et chante plus fort. La voyant se diriger vers le lino, Nicole lui explique qu’elle aimerait jouer avec les animaux entendus sur le CD qui font «Bee/ meuh/ mêê...». Maïa répète certains cris puis se désintéresse vite de Nicole. Comme souvent en deuxième partie de séance, elle devient plus difficile à capter utilisant la chaise pour attraper les jeux sur l’étagère, la jetant au sol, tirant sur le fil du lecteur CD...Elle pleure et redouble ses cris lorsqu’elle se regarde dans le miroir. Nicole la rejoint faisant des grimaces à son tour, en silence. Court échange de regards et observation. Après une dernière tentative d’activité dessin, Nicole lui explique qu’elle reviendra jouer avec elle une autre
fois et qu’elles vont pouvoir sortir de la salle. Maïa la prend par la main et quitte volontiers la salle....

Vendredi matin, Maïa est en forme et la séance démarre en chanson. Gaëlle chante doucement en articulant bien, notre chipie la regarde étonnée mais en redemande «A veu». Elle débranche à plusieurs reprises le lecteur, Gaëlle réussit à faire diversion. Elle s’installe d’elle-même sur les genoux de Gaëlle pour une lecture de Juliette au supermarché qui la canalise bien.
En récréation avec Julia, Maïa papillonne beaucoup mais réagit bien à l’appel de son prénom. Julia constate que Maïa est plus nerveuse en salle que les semaines passées: conséquence du long week-end? changement de rythme? En fin de séance, les cris ne l’empêchent pas de répondre aux consignes de Julia comme montrer ce qu’elle veut ou bien mettre la clef dans la serrure.
En début d’après-midi, joyeuses retrouvailles avec papa...Maïa est fière de ses nouvelles baskets qui font «pouet-pouet».
Catherine D?
Danielle Frezouls?

La vie à la maison:

Les nuits: meilleures depuis plusieurs semaines.
Maïa est souvent désagréable au réveil! Le général BIBERON doit être prêt au réveil de mademoiselle, sinon gare à la crise...
Après le petit-déjeuner, elle s'installe sur le canapé et apprécie de regarder les dessins animés «Les zouzous» sur la 5. Des enfants dansent, mami lui demande «tu danses?», elle se lève, danse. Les enfants sautent, Isabelle lui dit «tu sautes?», elle soulève son pied imitant un semblant de saut.

Je remarque depuis quelques jours que Maïa est parfois désagréable en voyant arriver sa mami le matin. Je pense qu’elle associe maman à mon départ pour le travail...

Après 17 mois passés à la maison toutes les 2, c’est dur dur de se quitter 5 jours par semaine.

Nous avons allégé les séances le week-end pour deux raisons:
un peu moins de bénévoles disponibles ces derniers temps et surtout l’envie de passer du temps avec Maïa et de rattraper mon indisponibilité de la semaine.

Samedi matin, nous sommes allées à Galipy! Cet espace de jeu est parfait pour notre gymnastique hebdomadaire!
J’ai parfois l’impression de me répéter mais quel plaisir de la voir sautiller sur le trampoline. Elle y met tout son coeur et son énergie! Elle saute mieux (promis je fais une vidéo la prochaine fois!).
Maïa est plus fatiguée que d’habitude, il n’y a pourtant pas beaucoup de monde. J’essaie de la laisser faire sans être sur son dos...
Après la sieste, direction le Zoo de La Boissière du Doré. Nous y allons pour la deuxième fois!
Maïa est attentive à tous les animaux. Elle regarde derrière les vitres/ grillages appréciant particulièrement la mini-ferme avec les biquettes!
Elle a depuis un nouveau cri d’animal à son actif «Bêêê».

photo-1-.jpg

photo.jpg

photo-2-.jpg

photo-3-.jpg

photo-4-.jpg

Dimanche après-midi, sortie au jardin des plantes! Après 3 tours de manège, elle attrape pour la première fois la queue du Mickey!!!! Papi et moi rions de la voir tendre le pompom à la dame du manège souhaitant qu’elle le rattache pour recommencer!
Quand ce soir, je lui rappelle qu’elle a attrapé la queue du mickey, elle me regarde fièrement et lève les bras en l’air!!! Sacré petit chaton!

Points difficiles de la semaine:

cris et colères plus fréquentes
réveils de siestes difficiles
Maïa est exigeante, facilement irritable. Il lui faut les choses tout de suite...
dès qu’elle découvre un nouveau plaisir, cela devient vite une obsession.
Exemple: CD les bruits de la journée/ chewing-gum (elle fouille dans mon sac juste rentrée du bureau et s’énerve si je ne lui en donne pas).
repas difficile, Maïa mange encore salement; point positif: jette moins mais aime mettre la main dans le pot de mousse au chocolat...si seulement cela pouvait-être de la vanille (sourires)
redevient hyperactive

Partager cet article
Repost0
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 23:05

Nombre d’heures de jeu: 11H et 5 magnifiques journées au Pouliguen!!!!!

Lundi matin, Christiane retrouve une petite Maïa «chagrin». Dur dur, maman repart travailler...Cela ne s’éternise pas, Christiane lui explique que je vais revenir tout à l’heure. Maïa est douce et câline durant toute la séance. Debout sur une chaise face à la vitre, elle chantonne et imite Christiane en battant la mesure de son index.
Comme chaque lundi, Philippe trouve que Maïa est fatiguée. Elle se repose allongée dans le hamac. Il renouvelle l’expérience des marionnettes en enfilant des chaussettes sur ses mains, jeu que Maïa apprécie. Ne la voyant pas décidée à quitter le hamac, il s’installe à la table pour dessiner. Il lui propose de le rejoindre ce qu’elle fait. Maïa prend le crayon à l’envers. Les regards sont longs et fréquents même si elle donne parfois l’impression d’être dans la lune (signe de fatigue?).
En début d’après-midi, Maïa est très active mais sans débordement. Souriante, assez zen, son regard est pétillant et elle ne court pas partout. Eric est agréablement surpris lorsqu’elle demande le boulier. Elle y joue sans s’énerver pendant 10 minutes. Très persévérante, elle parvient à faire glisser plusieurs boules le long des tiges.
Eric est ravie de la voir faire car ce jeu demande de la patience et nécessite des gestes «coordonnés». Il a pour objet de développer la dextérité, la motricité fine mais également la notion de formes et couleurs.
En récréation avec Sophie, Maïa porte les cailloux à la bouche. De retour en salle, énervée, elle jette la table et les chaises. Sophie s’installe avec les bocaux de fèves et haricots que j’ai préparé afin que Maïa manipule et travaille sa motricité fine. A peine sorties, toutes les graines sont par terre! Notre coquine en remet quelques unes dans la boîte quand Sophie lui demande et se laisse plus facilement guider la main pour qu’on l’aide.
Lorsque Sophie fait semblant de téléphoner en utilisant une boîte qu’elle pose sur son oreille, Maïa fait de même en répétant «baba papa» l’appareil à l’oreille...elle a peut-être l’impression d’appeler papa comme nous le faisons le soir...

Mardi matin, après 15 minutes de colère, Colette parvient à canaliser Maïa en jouant de son côté avec les playmobils. Petit chaton la rejoint et observe Colette faire rouler le bus, voler l’avion au-dessus de sa tête. Maïa lui prend des mains, le fait voler à son tour en essayant d’imiter le bruit du moteur! Après 10 minutes de jeu, Maïa jette les jeux, se remet à pleurer et se regarde crier dans le miroir. Elle se calme lorsqu’Isabelle les rejoint en salle.
Nous pensons que Maïa a été perturbée par le changement de planning. Christine et Colette viennent habituellement le mercredi matin. Avec les jours fériés, elles remplacent Marie-Claire et une séance d’orthophonie. Lors de ces deux séances, Maïa a pleuré ce qu’elle ne fait jamais le mercredi...
Chantal et Maïa ne se sont pas revues depuis 3 semaines, cela ne pose aucun problème, notre chipie est ravie de retrouver son amie!
Maïa a refusé de faire la sieste ce qui explique certainement qu’elle est très active (un peu trop même). Elle fait comprendre à Chantal qu’elle veut des sensations fortes; elle rit aux éclats  en tournoyant sur la balancelle rouge. Elle se coince les doigts entre le trampoline mais ne geint pas souhaitant continuer le jeu.
Avant la prise d’élan suivante, le temps que Chantal compte 1-2-3, Maïa s’installe en faisant bien attention que ses doigts ne dépassent pas. Elle les replie se cramponnant comme elle peut à la balancelle. Comme l’écrit Chantal:  Bravo Maïa , tu as anticipé! tirer profit de ses erreurs pour adopter un nouveau comportement : ça, c’est vraiment un signe que tu grandis! Fatiguée, Maïa s’allonge et s’endort 45 minutes.
Avec Claudine, Maïa est peu motivée pour jouer. Elle «sait» qu’elle va partir au bord de la mer avec papi et mami et semble plus décidée à sortir de la salle qu’à participer aux activités proposées par Claudine!
C’est le sourire aux lèvres que Maïa part en voiture, direction le Pouliguen!!!!!!

Ces 5 jours passés en famille nous ont fait le plus grand bien.
Après 1 an (dernières vacances en Août), Maïa reconnaît bien la maison dans laquelle elle reprend vite ses aises...

Chaque jour, nous avons organisé une sortie: à l’Océarium du Croisic, à la piscine, à la plage avec ses cousines Emma et Lyne, au manège...

Nous avons fait de grandes balades sur la plage. Maïa a marché les pieds dans l’eau du Pouliguen à l’Avenue de Gaulle (La Baule) pour ceux qui connaissent. Cela fait une sacrée  trotte!!!
Maïa avançait détendue nous donnant facilement la main.
Découverte de la niniche!! Maïa adore ça...c’était d’ailleurs notre récompense après une grande marche jusqu’à chez Manuel, confiseur Baulois!

Maïa a été gâtée....nous lui avons offert un vélo de grande....je compte sur vous pour lui apprendre à pédaler! (sourires)
maia-0241.JPG

maia-0247.JPG

maia-0255.JPG

maia-0272.JPG

maia-0290.JPG

maia-0307.JPG

maia-0331.JPG

maia-0386.JPG

Partager cet article
Repost0
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 22:02

Nombre d’heures de jeu: 30H

Baromètre de la semaine:

DES REGARDS DE PLUS EN PLUS LONGS ET FREQUENTS...MAIA CHERCHE A DECHIFFRER NOS EMOTIONS!!!

Lundi matin, Christiane nous fait la surprise d'être accompagnée de Lilou! Quand Isabelle leur ouvre la porte, Maïa et moi sommes dans la chambre. Dès que Maïa entend Isabelle dire : "Bonjour Lilou!" Je vois un grand sourire se dessiner sur ses lèvres. Elle me prend par la main et nous les rejoignons dans l'entrée. Comme souvent, Maïa est brusque....elle est tellement contente de voir son amie qu'elle lui souhaite la bienvenue avec de grandes tapes!!!! Heureusement que notre petite Lilou est compréhensive....Maïa observe et participe activement aux jeux proposés par Lilou. Philippe constate que Maïa ne le quitte pas du regard durant toute la séance: grimaces face au miroir, jeu d'équilibre en poussant Maïa debout sur la table retournée tout en essayant de rester stable. Allongée au sol, elle regarde attentivement les marionnettes que Philippe lui fait avec ses chaussettes. Vive les vacances!!!!!. Quand Eric et Louis arrivent, Maïa est dehors avec son papi, elle les gratifie d'un large sourire et prend la main de Louis. Durant la séance elle joue avec Louis comme avec un grand frère, il ne la voit pas souvent et est impressionné par son regard. Elle est aussi très chipie, quand elle tombe du dos de Louis et qu'il lui demande si elle a mal, elle pleurniche en clignant des yeux. Elle recommence plusieurs fois à sa demande. En récréation, Maïa court, ramasse des cailloux, les jette, revient vers Sophie et vérifie ce qu'elle cueille (des pâquerettes), repart et ne s'éloigne pas, contente de cette liberté d'action. En salle, petits personnages disposés sur les pieds du trampoline renversé, Sophie raconte une histoire mettant en jeu ces derniers. Toutes les deux sont allongées, cela dure un long moment, Maïa écoute, échanges de regards (droit dans les yeux) qui ressemblent à ceux d'une enfant qui apprécie. Puis notre intrépide se lève d'un bond, debout sur la balancelle, les mains bien accrochées à faire le singe et l'acrobate, elle rit quand elle fait une mauvaise manœuvre (humour!!!). Elle feuillette le nouveau livre apporté en salle par maman, assise et ses mains bien posées.

Mardi matin, avec Marie-Claire, la séance n'est pas de tout repos. Dès les premiers instants, Maïa renverse chaises et table. Aucun jeu demandé n'aura de succès. En revanche, alors que Marie-Claire est à quatre pattes, notre espiègle lui tape sur les fesses et se sauve en riant. Fin de séance plus tempérée, Maïa se pose sur les genoux de Marie-Claire et se laisse prendre l'index afin d'appuyer sur les dents du crocodile.

Jeudi matin, début de séance entre hamac et balancelle, Thérèse garde le contact avec Maïa en lui parlant. Quelques manifestations de "je jette" ou "je fais tomber", Thérèse en profite pour diversifier. Elle pousse (marquant l'effort) notre Maïa positionnée sur la table renversée. Notre chipie se lève et reproduit le geste face à Thérèse. Même si les tapes persistent, les gestes sont plus doux. Maïa prend la tente que Thérèse remet en place (voulant que Maïa la demande), cette coquine lui prend alors la main et montre qu'elle la veut. Fin de séance allongée dessous, décontractée par quelques petits massages et chansonnettes. A l'inter-séance , Maïa fait une colère avant de sortir en récréation accompagnée d'Agnès et de Thérèse. Elle leur donne la main les regardant chacune leur tour avec un joli sourire. Maïa fait sa timide devant une petite fille rencontrée. Long moment de lecture avec le livre "je rentre à la maternelle". Très attentive, elle pointe certains objets, se rapproche d'Agnès et pose sa tête sur son épaule. De plus en plus câline, Maïa prend souvent la main pour avoir de l'aide. Avec Christine, notre miss se lance dans des parcours aussi compliqués que périlleux, elle en rit beaucoup. Elle réclame les playmobil à Christine, les lance sur le trampoline puis vers la balancelle...cela ne marche pas à chaque fois, mais l'idée est là. L'énergie baisse, elles lisent le livre sur la mer, puis subitement Maïa quitte les genoux de Christine et se précipite vers la porte en réclamant maman. Voyant que Maïa "ne veut plus d'elle", elles sortent de la salle et retrouvent Isabelle qui entendant les pleurs avait préparé un petit biberon de lait chocolaté...apaisant. Quand Nicole arrive, Maïa a retrouvé le sourire et manifeste son plaisir de la revoir après 3 semaines d'absence. Elle touche longuement sa doudoune, l'essaye, s'empare de sa chaussure. Quel bonheur ce bruit du talon sur le parquet... Au début de la séance, Maïa semble avoir besoin de repos, elle se love sur la balancelle et ne quitte pas Nicole des yeux. Quelques comptines murmurées, l'échange se fait, Maïa calme et apaisée accompagne Nicole en «chantonnant» l’air de "la famille tortue". Quand Maïa découvre l'ombre de Nicole sur le sol, elle s'amuse à marcher dessus. Vendredi matin, bravo Gaëlle qui prend le bus playmobil, le fait circuler dans le couloir en narrant qu'elle vient chercher notre Maïa "chagrin"!!! Elle réussit à la calmer et à l'amener dans la salle. Bonne concentration avec les playmobil...Alors que Gaëlle baisse le store et mime des expressions de difficulté, d'étonnement, de contentement, Maïa l'observe et lui touche la joue. Fatiguée, elle s’endort 20 minutes, réveil détendu. En récréation, Maïa rencontre Dalhia le chien. Elle regarde Julia plusieurs fois avec une expression de joie dans le regard. En salle, plus de communication par les gestes et le regard. Elle tend la main vers les livres (pas de choix en final). Maïa cherche le livre derrière le dos de Julia et s'y arrête pour le pincer, le toucher. En début d’après-midi, elle rit de voir Catherine «tomber» de la balancelle. Quelle chipie!!! Jeu avec les playmobil, regards dans le miroir, Maïa est calme.

Samedi, Maïa est un peu hésitante car ce matin maman est à la maison. Elle apprécie les marionnettes apportées par Dominique (coccinelle, tortue, crocodile), les suit du regard, chante...Alors qu’elles feuillettent un livre, Maïa montre avec son index, les coquillages, les poissons. Elle joue avec le crocodile qu'elle a demandé en tendant le bras, touche beaucoup le nez de Dominique qui imite le cri du cochon. Câlins et relaxation sur la balancelle. 3/4 passés pleinement à l'extérieur avec Marie-France. Au retour Maïa est fatiguée et dispersée. Elle s'empare des livres qu'elle jette sur la balancelle. Elle se repose en chantonnant et très rieuse propose sa main ou son pied pour des caresses. Malgré une petite fille qui, en début de séance, renverse table et chaises, Sophie réussit à la captiver par ses histoires inventées. Maïa l'observe l'air interrogateur, elle est bien présente. Sophie cache un "copain" dans sa poche de jean et lui demande de chercher "dedans". Elle sent la petite main de Maïa farfouiller dans sa poche et se saisir de "copain".

Dimanche, jeux de doigts pendant la première partie de séance avec Elodie: comptines et mimes des personnages avec les doigts. Très attentive, Maïa répète "a veu" pour qu’Elodie recommence. Elle tend sa main quand Elodie lui demande de lui donner pour utiliser ses doigts. En fin de séance, Maïa s’intéresse au boulier et réussit quelquefois à utiliser ses deux mains en même temps (mais cela l’agace vite). Durant la séance, elle cherche beaucoup le regard d’Elodie!

 

La vie à la maison:

Depuis plusieurs jours, Maïa est très agréable. Elle ne crie presque pas étant plus calme. Elle dort mieux, faisant une à deux nuits complètes par semaine: réveil à 6h/ biberon/ puis se rendort jusqu'à 7h45. Le soleil nous permet souvent de profiter du jardin de papi mami en fin de journée. Nous jouons au ballon (vient nous chercher par la main pour que l'on joue avec elle), faisons de la balançoire....nous apprécions toujours autant de la voir se balancer seule et reprendre son élan pour "voler" plus haut. Elle cherche la tortue sans que nous lui demandions de le faire en l'appelant "totu!" Ce week-end, séance piscine! Elle retrouve son aisance d'il y a quelques mois en nageant seule avec ses brassards. Elle observe beaucoup autour d'elle... En revanche, Maia est encore apeurée par certains bruits. Alors que nous nous rhabillons, je la sens perturbée par tous les bruits environnants: cris d'enfants, portes de cabine qui claquent, machine pour laver le sol....elle ne quitte pas mes bras, effrayée et fatiguée... Malgré cela, nous passons toujours un super moment ensemble!!!

Partager cet article
Repost0
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 15:19

 

Nombre d’heures de jeu : 27H

Baromètre de la semaine : Un début de semaine très agité, Maïa est turbulente, crie et pleure beaucoup. Elle tape et pince plusieurs d’entre nous. Les séances sont difficiles car elle papillonne beaucoup. Après deux absences mercredi, Maïa est plus calme.

Quel bonheur de retrouver papa jeudi midi ! Nous profitons d’un week-end sans séance pour aller à la piscine, Galipy, et au cirque !!!

Comme évoqué lors de la réunion, soyez vigilants à ce que Maïa ne s’enferme pas dans des stéréotypes. Depuis plusieurs semaines, elle tape beaucoup dans ses mains, les frotte dès qu’elle voit une image de bain, dit « tut tut » en entendant une voiture, tire beaucoup la langue…

Il faut constamment enrichir les jeux : Oui Maïa la voiture fait « TUT TUT » mais également VROUM VROUM ou bruit de freins….

Rappelez-vous notre objectif il y a quelques mois de lui apprendre à tirer la langue ! Chouette, elle y arrive parfaitement….mais maintenant il faudrait qu’elle joue plus avec : bruitage/ toucher son nez avec / lécher le miroir/ la bouger de droite à gauche…Ce ne sont que des exemples mais il faut toujours avoir en tête de ne pas la laisser s’enfermer dans des jeux ou actions répétitives ce qu’elle fait déjà.

Un des points très importants de ces derniers jours : MAIA SOUTIENT DE PLUS EN PLUS LE REGARD. Elle aime jouer à comprendre/ déchiffrer le regard, les émotions de l’autre.

Lundi matin, Maïa est très énervée. Afin de la canaliser, Marie- France lui propose une récréation. Maïa gambade à sa guise mais n’est pas indifférente à Marie-France qui se cache derrière un buisson...elle se retourne et la cherche. En salle, elle se concentre difficilement à l'exception du livre des associations sur lequel elle pointe les cheveux et le ventre du bébé dans la baignoire. Durant le repas, très énervée, elle crie beaucoup et refuse de faire la sieste. Elle se calme dans le jardin avec papi mais papillonne beaucoup.
Alors qu'elle regarde une vidéo sur l'IPad, Isabelle lui explique qu'Eric va bientôt arriver; au premier coup de sonnette, Maïa lui donne l’IPad et court à la porte. En séance avec Éric, Maïa, fatiguée, est peu disponible pour jouer. Tandis qu'Eric lui chante des chansons, elle s'allonge et chantonne à son tour. Après une belle récréation avec Sophie (rires/ bisou spontané de Maïa), elle tourne en rond, veut tout et rien, renverse la table puis les chaises. Épuisée, elle s'allonge et est attentive aux histoires que Sophie invente avec les playmobils. Maïa l'imite en reproduisant le bruit de l'avion puis en faisant voler un animal en plastique. Elle bave et porte beaucoup les objets à la bouche, signes de fatigue....
Lundi soir, je retrouve une petite Maïa très excitée refusant de prendre son bain, criant beaucoup...ces moments sont toujours difficiles surtout après une journée de travail. Après la lecture du soir, elle me tape, me pince. Épuisée et agacée, elle réussit à me faire pleurer...

Mardi matin, Maïa se rendort jusqu'à 9h15 après un premier réveil à 6h. Reposée, la séance avec Marie-Claire se passe dans le calme. Elle pointe du doigt les manèges posés sur les étagères. Comme la veille, elle mord beaucoup les objets notamment les personnages qu'elle installe maladroitement sur le carrousel. Elle semble vouloir les livres qu'elle refuse les uns après les autres avant d'opter pour celui des associations. Elle revient principalement sur les images du clown et de l'enfant prenant son bain (idem avec Marie-F). Elle acquiesce à plusieurs reprises d'un "hum". La séance avec Claudine est écourtée, car Maïa hurle accrochée à la porte. Cela n'était pas arrivé depuis un moment...En début d'après-midi, malgré le désintérêt de Maïa en début de séance, Isabelle l'amène à elle en lui narrant l'histoire d'un clown qui aimerait bien avoir une maman comme Juliette. Maïa s'approche, saisit le livre, s'installe sur une chaise et le feuillette. Isabelle anime le clown du manège, qu'elle fait avancer vers le livre tout en disant:" Je voudrais faire un bisou à la maman de Juliette!". Maïa lui prend des mains et lui fait plusieurs bisous. En fin de séance, elle s’allonge sur la table appréciant les massages de mami sur le visage (yeux, nez, bouche...).
En fin de journée, Maïa, excitée, tape beaucoup Catherine durant la première demi-heure. Elle finit par se calmer en feuilletant le livre des associations puis en jouant au docteur avec la mallette. Elle montre son ventre à Catherine. Comme la veille, je retrouve une petite Maïa très énervée. Elle crie, pleure de 19h au coucher. Maïa tape et pince ce que je supporte difficilement...

Mercredi matin, après une nuit complète, Maïa fait une absence après le petit-déjeuner. Nous ne sommes pas surpris car les deux jours d'excitation sont souvent annonciateurs d'une "crise". Après deux minutes, Maïa revient à elle, fatiguée....elle le sera toute la journée....
Quand Christine arrive, Maïa a retrouvé sa forme habituelle. Elles sortent profitant de la matinée ensoleillée. Maïa court, monte et descend parfaitement les escaliers sans aide. Après avoir joué un long moment avec les manèges, Maïa s'endort sur son matelas bercée par les comptines et les caresses de Christine. Elle dort encore quand Colette arrive puis se réveille calmement. Elle se lève, se dirige vers la cuisine pour demander son goûter. Après un moment de détente dans la balançoire, elle prend sa chaise, monte dessus pour réclamer les livres. Après plusieurs propositions de Colette, elle acquiesce en voyant le livre des associations. Sur les genoux de Colette, Maïa se frotte les mains en voyant le petit garçon prendre son bain. Alors qu'elles jouent avec les manèges, Maïa aurait dit "là" en posant un personnage. Elle prononce "tut tut" en faisant rouler les voitures. Comme expliqué lors de la réunion, soyez vigilants à ce que Maïa ne développe pas de stéréotypes. Il faut enrichir les jeux en lui expliquant qu'une voiture fait "tut tut" mais qu'elle fait vroum ou encore hiiii quand elle freine. Il ne faut pas que MAïa s'enferme dans des actions ou des sons répétitifs....ce qu’elle fait déjà. Lorsqu'elle tire la langue, montrez-lui tout ce qu’elle peut faire avec ou donnez-lui envie...
Après la sieste, Nathalie retrouve une petite fille souriante qui prend à plusieurs reprises sa chaise pour attraper des jeux sur l'étagère (rappel: ne la laissez pas faire!!! Il faut qu'elle passe par vous pour obtenir les jeux, elle doit apprendre à pointer du doigt!).
Alors qu'elles jouent avec les legos, Nathalie s'aperçoit que Maia est absente....elle fait une crise....Après deux minutes, elle revient à elle, épuisée. Allongée sur son matelas, Maïa baille, tricote avec ses petits doigts (comme angoissée), Nathalie lui parle, lui masse le dos pour la calmer et la rassurer. En récréation avec Joël, Maïa trouve à peine la force de marcher. En salle, elle se laisse bercer dans le hamac puis écoute l'histoire qu'il lui raconte calée dans ses bras.
En fin de journée, je sens ma petite fille heureuse de me retrouver. Nous profitons d'une soirée ensoleillée dans le jardin de papi mami. Je propose à Maïa de prendre "l’apéritif" autour d'un verre de grenadine et de quelques chips...pour son plus grand plaisir "hahaha". Après avoir dîné dehors, nous rentrons toutes les deux à la maison. Elle s'endort calmement après la lecture d'une histoire.

 

Jeudi matin, Maïa se réveille en douceur après une nuit complète dans sa chambre. Elle se lève, prend un livre et retourne s'installer dans son lit pour le feuilleter. Je souris de la voir faire...après le petit déjeuner, elle refait une absence de quelques secondes.
Elle se relaxe avec mami sur le canapé: souriante, elle se laisse masser, isabelle la sent très zen.
Agnès constate que Maïa est fatiguée en début de séance. Elle veut être dans les bras et se laisse câliner. Elle prend la main d'Agnès qu'elle tend vers le volet roulant l'air de dire "ferme- le!". Ce matin, Maïa semble apprécier le noir complet. Après avoir essayé d'attraper les jeux seule, elle monte sur une chaise, prend la main d'Agnès qu'elle dirige vers les livres. Agnès en profite pour lui délier l'index, elle se laisse faire sans problème. Face au miroir, Maïa touche ses paupières, son nez et tire la langue.
Quand Thérèse imite le cheval qui hennit, Maïa fait le bruit du galop avec sa langue. Peu d’échanges avec le bus et les personnages, Maïa essaie de façon répétée et sans grand succès de mettre les bonhommes dedans. Durant la séance, Maïa attrape plusieurs fois les lunettes, le nez et les cheveux de Thérèse, de façon assez brutale. Thérèse garde une attitude neutre évitant de montrer son mécontentement. En cette fin de matinée, Maïa est peu réceptive, fatiguée, ses gestes sont mal contrôlés.
Paul et Maïa déjeunent ensemble, notre chipie est heureuse de retrouver son papa. Malgré l’absence de sieste, la séance d’orthophonie se passe très bien, elle participe activement.
En fin de journée, Maïa, fatiguée, pleure beaucoup avec Catherine qui a du mal à la calmer. Isabelle les accompagne en salle. Lovée dans les bras de mami, elle écoute attentivement Catherine lui parler de ses cousins Paul et Lou. Dans le jardin de papi mami, Maïa prend Catherine par la main pour chercher la tortue Séraphine qu’elle appelle « Totu !!!! ».

Vendredi matin, Gaëlle et Maïa commencent la séance à l’extérieur, à la recherche d’un chat (imaginaire…). Maïa cherche activement le chat derrière les arbres, les buissons, répond « Non ! » quand Gaëlle lui demande « Il est là ? ». Bonheur ! Elles trouvent un chat qui les regarde derrière la vitre d’un appartement. Maïa est « déçue » car elle ne peut le toucher.
En salle, elle s’intéresse au livre des associations, s’arrêtant principalement sur l’image de la baignoire. En récréation avec Julia, Maïa aurait dit « Da » en voyant Dahlia le chien dont elle se méfie un peu plus. Elles croisent Dito, Maïa saute dans les bras de Julia en l’entendant grogner. Elle cherche plus le réconfort et la présence d’un adulte pour se rassurer. Julia constate qu’elle est plus calme, plus observatrice, et n’hésite pas à demander de l’aide…
Maïa s’endort 15 minutes en fin de séance puis se réveille sans difficulté.
Avec Sophie, la séance est plus difficile que d’habitude car Maïa ne veut pas quitter son papa. A deux reprises, elles essaient de rester seules dans la pièce, en vain. Maïa pleure, Paul n’a d’autre choix que de rester avec elles. Malgré les nombreux pleurs du départ, la séance est très agréable. Tranquille, Maïa écoute et participe aux histoires inventées par Sophie avec les personnages et le manège. Durant l’heure, Maïa est très réactive aux moindres bruits et mouvements de Paul, craignant certainement qu’il ne sorte de la salle…

Samedi matin, la séance avec Dominique est écourtée car Maïa pleure dès que je sors de la salle. J’opte pour une séance à Galipy pour son plus grand plaisir. Je comprends que ma petite fille a envie de profiter de ses parents qui ne travaillent pas le week-end.
Après la sieste, nous profitons du soleil pour nous promener au CRAPA. Maïa montre à son papa qu’elle maîtrise parfaitement la tyrolienne, le tape-cul. Nous la sentons heureuse de voir d’autres enfants.

Dimanche matin, séance piscine. Maïa reconnaît l’endroit dès que nous arrivons sur le parking. 1 heure de nage, et de toboggan aquatique ! Maïa crie moins que la dernière fois, elle maîtrise mieux sa joie.
Après chaque glissade sur le toboggan, nous rions de la voir prononcer « A A A AVEUX » pour recommencer.
16H, découverte du cirque. Pop corn, musique, chiens….toutes les conditions sont réunies pour passer un bon après-midi. Blottie dans les bras de papa, Maïa ne cherche pas à courir partout (contrairement aux petits garçons assieds à côté de nous ::J)))).

Après une heure de spectacle, nous rentrons à la maison le sourire aux lèvres.

maia 0055

Partager cet article
Repost0
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 21:46

Nombre d’heures de jeu: 25,5H

 

Baromètre de la semaine: plusieurs absences cette semaine (différentes de celles que nous connaissions/ Maïa se pose plus longtemps, elle passe de longs moments à regarder les livres notamment celui des bobos qu’elle demande beaucoup/ se frotte les mains en voyant les enfants du livre, fait le lien avec la prise électrique de la salle/ Paul et moi constatons qu’elle tape plus dans ses mains (est-ce lié au livre avec lavage des mains? toujours être vigilant que cela ne devienne pas un stéréotype)/ elle aime les playmobils...idem vérifiez qu’elle reste bien présente par le regard et qu’elle ne s’enferme pas dans les objets...

Maïa tape et pince: insistez sur la douceur...

Un super week-end avec papa à Rouen...

Petit conseil: j’ai mis dans la salle un bac de déguisement, évitez de tout sortir en même temps pour ne pas que Maïa s’éparpille. Lors d’un jeu, ne sortez que quelques objets à la fois!

 

Lundi matin, Maïa tend le bras vers l’étagère mais refuse les jeux proposés par Christiane à l’exception de son sac. Alors qu’elles regardent des photos de Lilou sur le portable, Maïa accepte que Christiane lui délie l’index pour faire défiler 3/4 photos. Une fois le téléphone rangé, Maïa le redemande mais ne s’énerve pas quand Christiane lui explique que c’est terminé. En voyant Christiane manger un bonbon Tic-Tac, Maïa en demande «veux!». Notre chipie apprécie le goût mentholé et en veut un deuxième...Face à la glace, Christiane lui demande de tirer la langue pour voir si elle a terminé le premier bonbon, ce que fait Maïa...Quand Christiane lui explique qu’elle ne peut pas la porter parce qu’elle a mal au dos, Maïa la regarde et cache ses mains derrière le dos! Très calme, Maïa sollicite  Philippe dès lors qu’elle veut faire une activité. Il comprend qu’elle souhaite le sac de balles mais ne la voyant pas formaliser clairement sa demande, il passe à autre chose. Elle revient vers lui, le prend par la main pour lui demander à nouveau les balles. Il pointe du doigt le sac en hauteur, tente de lui délier l’index afin qu’elle l’imite, sans résultat. Quand il lui demande si elle veut le sac, elle lui répond: «AVEU AVEU». Eric et Maïa passent une bonne partie de la séance à regarder le livre «de la journée». Elle est particulièrement attirée par les images où se trouve le bébé. Maïa ne babille pas mais les échanges par le regard sont nombreux. Quand Eric prononce le mot «hamac», elle donne l’impression de vouloir répéter avec des «a a a». En récréation, Sophie se cache, Maïa continue son chemin, se retourne, fait quelques pas en arrière pour la chercher. Ne la trouvant pas, elle poursuit sa route mais se retourne à nouveau, intriguée de ne pas voir son amie...Sophie sort de sa cachette, Maïa lui sourit! En salle, Maïa tend le bras vers les étagères, se laisse faire quand Sophie lui délie l’index pour solliciter le pointage. Elles jouent un long moment avec les playmobils. Maïa, très attentive aux histoires que lui raconte Sophie, l’imite en faisant voler l’avion et en répétant un équivalent de «VROUM VROUM».

Maïa comprend parfaitement quand Sophie lui dit, «derrière toi prends le...», sans accompagnement par le geste. Elle bave et porte beaucoup les objets à la bouche.

 

Mardi matin, les séances sont maintenues malgré l’épisode d’absence à 8H30. Marie-Claire retrouve une petite fille en forme: Maïa se balance dans le hamac et essaie de toucher Marie avec ses pieds...A la demande de Maïa, elles jouent aux playmobils. Quand Marie-C lui demande de mettre un bonhomme dans sa remorque, Maïa délaisse sa voiture, installe le personnage dans celle de Marie puis repart dans son jeu. (Merci Maïa!)

Avec Claudine, Maïa prend une chaise qu’elle approche du hamac pour y grimper seule. N’y arrivant pas, Claudine lui propose son aide qu’elle refuse l’air de dire «Laisse-moi faire toute seule!».

En début d’après-midi, Maïa passe un certain temps dans le hamac, Martine s’isole en prenant un livre. Notre coquine la rejoint, s’installe sur ses genoux, écoute attentivement les bruits d’animaux et l’imagier des bobos commenté par Martine.

Catherine constate que Maïa est plus calme aujourd’hui. Elles jouent au moins un quart d’heure avec les playmobils. Maïa imite la petite fille qui se lave les mains en frottant les siennes (page d’un livre).

 

Mercredi matin, Maïa s’est levée tôt pour une prise de sang à jeun. Malgré la fatigue, elle joue pendant 30 minutes avec les playmobils: installation des voyageurs dans l’avion, le bus, décollage, atterrissage...Elle adore les scénarios de Christine! En fin de matinée, Colette et Maïa passent une grande partie de la séance à regarder les livres «attention bobos» et celui qui retrace «la journée d’un enfant». Comme avec Christine, Maïa se frotte 

les mains dès que Colette lui explique qu’un des enfants s’est blessé la main. La voyant se frotter les yeux, Colette lui propose de s’allonger sur le matelas, ce qu’elle fait mais cela ne dure pas longtemps. Quand Nathalie arrive, Maïa remarque aussitôt le chewing-gum qu’elle a dans la bouche. Peu gênée, elle fouille dans le sac de Nathalie pour en prendre un! Nathalie a du mal à la canaliser: Maïa la regarde peu, jette la table, les chaises, les jeux proposés par Nathalie. Rien ne semble l’intéresser...elle a certainement le contre-coup de la prise de sang du matin. Après un début de séance agité (elle pince le nez d’Elodie, puis «bagarre»), Maïa se pose pour feuilleter l’imagier du Père Castor puis celui de la journée des petits. Elle semble absorbée par ses lectures...

 

Jeudi matin, Maïa lève le bras pour demander le hamac, s’y installe et se balance seule. Fatiguée, elle se frotte les yeux et s’endort une vingtaine de minute. Thérèse et Maïa s’installent à califourchon sur une chaise pour voyager en «voiture»:  imitation du klaxon (tut-tut). Maïa participe activement, demande peu d’objets durant la séance, mais touche beaucoup le visage de Thérèse: elle lui retire ses lunettes d’un geste rapide (comme à chaque séance), lui attrape le nez (Thérèse renifle, simule l’éternuement, fait le cochon, le klaxon quand elle appuie dessus). Maïa attrape aussi ses oreilles (ou plutôt boucles d’oreille), donne des tapes...Quand Claudine arrive, Maïa lui demande aussitôt les playmobils (miracle selon Claudine qui n’a pas l’habitude d’avoir des demandes si précises...): 45 minutes de jeu, Maïa ne s’énerve pas quand elle ne réussit pas à retirer les jambes et cheveux des personnages...S’en suit 30 minutes de lecture du livre des bobos choisi par Maïa! D’après son CR, Claudine est aux anges car elle n’a jamais aussi bien «joué» avec Maïa!!!! Après la sieste, Chantal retrouve une petite fille bien calme et attentive aux histoires qu’elle lui narre. Très présente par les regards, les sourires, Maïa aurait employé à bon escient des mots comme «ouou» (coucou), «pa-ti» (parti) et «maman». A voix chuchotée , Chantal lui raconte lentement l’histoire ci-dessous:  " Ce matin , maman est partie au travail. Comme toutes les mamans , elle a fait un gros bisou à son petit chaton. Puis elle a pris son sac , son manteau et certainement son parapluie car aujourd’hui encore , il pleut. Pour aller au travail, maman est partie en trottinette. Maïa l’ interrompt  illico par un NON net et précis. Chantal enrichit le jeu (Maïa est très attentive et guette ses mots):

- " maman a pris son vélo pour aller travailler "

 " non " dit Maia très sérieusement

 

- " alors maman est partie au travail en train "

 - réponse du tac au tac : " non"

 

- " je crois que maman a pris sa voiture "

 - réponse affirmative avec un petit son " hum" ( sans mouvement de la tête)  accompagné d’un beau sourire !

 

Vendredi matin, Marie-France  et Maïa feuillettent un livre pendant 20 minutes. Maïa se frotte les mains en voyant la petite fille se les laver. La fin de séance est plus tonique: avion, elle grimpe sur une chaise pour monter sur le dos de Marie-France...Comme beaucoup d’entre vous, elle constate que notre chipie est de plus en plus présente et active dans les jeux. Quand Julia lui propose de sortir prendre un goûter «on va demander à papa», Maïa la suit et accepte de lui donner la main. Alors qu’elles regardent un livre sur lequel il y a des prises électriques, Maïa se lève pour toucher celle de la salle (attention!!!). Elle est encore brusque dans ses gestes: Maïa tape et pince (sans intentions réelles de faire mal).

 

La vie à la maison:

 

Lundi matin, Maïa retrouve mami avec le sourire. Après le déjeuner, elle se lève seule de sa sieste et allume dans sa chambre. 

Alors que je viens d’arriver chez mes parents (19H), bien que Maïa soit en pleine forme, elle fait une absence de très courte durée. Ses crises sont différentes depuis quelques jours; Maïa «n’est pas là», sourit et revient à elle en geignant...

 

Mardi matin, Maïa fait une nouvelle absence vers 8H30. Elle semble dans la lune, revient à elle, repart, sourit «aux anges». Sa lèvre supérieure se soulève du côté droit (rictus). La crise se passe sans valium. 

Maia déjeune sans difficulté...papi et mami rusent en mettant quelques morceaux de poire dans la mousse au chocolat. Notre petite Maïa n’est pas dupe et recrache le fruit...

 

Mercredi matin, Maïa a RDV à 8H pour une prise de sang à jeun. Son comportement est remarquable: bien calée sur les genoux de son papi, elle attend patiemment que l’infirmière remplisse plusieurs tubes. Elle regarde attentivement ce qui se passe et ne pleure pas. La piqûre terminée, elle avale d’un trait son biberon chaud et un kinder offert par le laboratoire! 

 

CR WEEK-END de PAPA PAUL

 

 

Départ vendredi après la sieste, premier vrai road trip à 2. Les voyages se déroulent mieux: les parcours automobile sont devenus très interactifs (chants de T’choupi, jeux de langue, rigolade dans les rétroviseurs, pas d’ipad, Maïa regarde les vaches à l’extérieur).

Petite pause dans la Sarthe pour se détendre, seconde partie de trajet aussi sympathique. J’en reste ébahi, j’avais peur de ce trajet, je me souviens des allers retours dans Paris où ses réveils chaotiques me faisaient tant souffrir. Ce cap semble franchit, le WE peut se poursuivre. Grimpette, bataille, dodo, première nuit sans souci.

 

Le Samedi, réveil à 7h.

Le Chat Kazoo semble être son premier objectif, pas une minute à perdre il lui faut tout de suite. Course, jeu de laine, croquettes....infatigable, à peu près calme avec des «miaous» qui arrivent vite. Elle comprend qu’avec les cris l’approche se complique. 

Un petit coup de patte suffira à comprendre que la queue du chat est une partie sensible...émotion de tristesse et faciès déconfit. Papa est content. 

 

Réinvestissement extérieur via la trottinette dès 9h, des promenades (la forêt n’est pas loin), une vidange de flaque d’eau (40 min à en vider une quoiqu’il arrive) où elle revient tranquille. En fin de matinée, je lui propose un documentaire animalier sur les tigres qu’elle apprécie et s’endort après 20 minutes en boule, saine fatigue...

Après la sieste, nous sortons faire les «zozos» malgré la pluie. Les voisins, les amis, la famille retrouvent la petite Maïa. Elle a déjà tellement grandit. Pour ses 4 ans, je lui paye un petit tour à la ferme où mamicha a grandi. Devant les vaches, je sens qu’une certaine méfiance s’installe...les poules l’intimident mais son talent footballistique m’oblige à la sortir du parc des gallinacés bientôt en furie.

 

Petit tour avec Papa au cimetière pour saluer le Papi qu’elle ne connaîtra jamais. C’est la première discussion avec ma fille, je suis ému et je crois qu’elle a saisi que j’avais un papa aussi.

 

Après le dîner, je lui parle de sa maman et le coup de fil quelques minutes plus tard déclenche un sourire inoubliable dès le premier mot prononcé par Méli. Nos regards nous suffisent. Fugace mais de latence normale avec une petite larme pour moi pour ce moment magique. Maïa somnole sur le lit avec le téléphone, elle voit la photo de maman, elle écoute..elle gazouille.

 

Dimanche matin, ses premières pensées vont à Kazoo, mamicha et moi ne faisons pas le poids face à ce petit félin qui l’inspire. Les activités sont grossièrement identiques à la veille mais cette fois il fait très beau.

Patinette, balançoire, fleurs, grimpette, forêt, animaux, course poursuite, petits bobos sans panique. Nous devons repartir à 14h pour ne pas arriver trop tard pour la reprise du lundi (maman trépigne aussi).

Le Tigre Pompom est son nouvel ami. Précieux atout pour le retour en voiture. 

Retour identique. Complicité, pause autoroute à mi chemin. 

Les «Ah ah» démoniaques voire un vrai oui augmentent aussi. 

Son attention visuelle dans les rétroviseurs persiste, elle adore sentir le vent sur sa main qui dépasse du carreau.

 

J’appréhendais cette situation sans maman. Je suis sûr qu’il reste des progrès possibles à très court terme; ce WE m’en a fait la démonstration et les confirmations diagnostiques récentes m’ont aussi conforté sur ce point de vue.

Pas de crises neurologiques ce WE. Presque pas de cris, les tapes se majorent cependant mais c’est une ébauche gestuelle de communication qu’il faut savoir exploiter. 

 

Arrivée à Saint Sebastien Sur Loire: maman est impatiente de retrouver son chaton. Retrouvailles festives, la famille est réunie.

C’était le premier WE que je passais seul avec ma fille, il fût plus que réussi.

Grand merci à Mamicha et la Team Rouennaise.

 

Partager cet article
Repost0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 22:09

Nombre d’heures de jeu: 28H

 

Baromètre de la semaine: Maïa fête ses 4 ans!!!! Happy birthday chaton! Ses amis bénévoles l’ont encore beaucoup gâtée!!!

Une nouvelle crise d’épilepsie mercredi midi/ une super sortie au parc et à Galipy/ Maïa observe les enfants mais ne les tape plus pour communiquer/ teste avec plaisir les attractions du parc et ne se laisse pas perturber par les vélos, les poussettes autour d’elle. Génial!!!! (pourvu que cela dure....)

En salle, elle utilise la balançoire et demande à nouveau le trampoline sur lequel elle sautille...

 

Lundi de Pâques...Maïa se réveille à 8h30 de très bonne humeur. Pas de petit déjeuner immédiat car elle joue seule dans sa chambre (livre/ playmobils...)

Après 1 heure de promenade en trottinette sur les bords de Loire avec papi, nous passons une heure en salle toutes les deux. Je propose à Maïa de regarder l’encyclopédie des animaux. Je lui demande de s’installer à la table, elle jette sa chaise. Quand je lui dis: «Maïa, si tu veux regarder avec moi, assieds-toi sur ta chaise...Allez relève-la!». Elle le fait...Nous regardons et commentons le livre 45 minutes!!! Maïa participe, désigne le chat, le chien (labrador marron qu’elle appelle «Dito»), la tortue, le tigre...Je fais le lien entre les images de l’encyclopédie, et les animaux en plastique...tout en évitant le côté «éducatif» (sourire...). Quand elle «décroche», je la motive en faisant dialoguer les animaux ce qui lui plaît beaucoup.

 

Mardi, dès que Marie-Claire l’ignore, Maïa la «cherche du regard». Elle apprécie la musique, tape des mains, sautille, chantonne en répétant «te te te» pendant les comptines. En fin de séance, Marie-C «se fâche» quand Maïa tire sur la prise. Elle l’avertit que si elle recommence, elle arrête la musique, ce qu’elle fait. Maïa ne s’énerve pas et gère parfaitement sa frustration. 

Chez le psychomotricien, Maïa est très énervée, Grégory a beaucoup de mal à la canaliser...(prémices de la crise d’épilepsie?)

Après le déjeuner, Maïa refuse de faire la sieste! Cela ne l’empêche pas d’être en forme quand elle retrouve Chantal à 15H.

Appuyée contre le mur, Maïa essaie de maîtriser son équilibre pour rester assise sur le ballon vert.

Exercices  d’extension pour attraper  le bébé que Chantal cache au-dessus du trampoline: Maïa ne s’énerve pas quand elle échoue, elle cherche au contraire des solutions pour atteindre son but.  Alors qu’elles écoutent «Radio Classique», elles chantent toutes les 2 l’opéra comme la cantatrice!

En fin de journée, Maïa, énervée, tape facilement (fatigue accentuée par l’absence de sieste...). Elle imite le bruit du tigre quand Catherine lui propose la boîte d’animaux en plastique. Catherine a l’impression que Maïa la regarde comme si elle voulait lui parler....

 

Mercredi matin, Isabelle et Maïa feuillettent l’album photos en attendant Christine. Petit chaton tourne les pages seule, verbalise. Quand mami lui montre ma photo, Maïa répète plusieurs fois «maman». Elle se débrouille plutôt bien avec la poule en bois (à emboîter) que lui a offert Christine. Maïa reconnaît et nomme «Dito» dans l’album photos. Christine annonce l’arrivée de Colette, Maïa fait un bisou dans sa main. Après la récréation, Maïa est fatiguée. Elle découvre le jeu apporté par Colette pour son anniversaire; il s’agit d’un puzzle avec boutons à tourner pour reconstituer une image. Maïa comprend qu’il faut tourner les boutons. Quand Colette propose de le ranger, Maïa lui donne en montrant l’étagère. Maïa tape à la porte manifestant son envie de sortir, Colette essaie d’en faire un jeu: «un, deux, trois» ou bien « toc, toc, toc» ce qui amuse notre chipie...

Après un déjeuner agité, Maïa fait une absence d’au moins 5 minutes (crise d’épilepsie). Après avoir reçu une dose de valium, Maïa revient aussitôt à elle puis dort jusqu’à 16 heures...les séances sont annulées... 

 

Jeudi 4 avril!!!!! Joyeux anniversaire Maïa!!!!!!! 4 ans, tu es une grande fille! 

Elle se réveille de bonne humeur après une nuit complète. Avant sa première séance, elle est très intéressée par l’histoire de l’autruche racontée par mami (30 minutes). 

Avec Thérèse, Maïa alterne les activités passant rapidement de l’une à l’autre, avec cependant de bons moments d’échanges.

Quand son regard se pose sur les étagères, Thérèse lui propose plusieurs livres qu’elle rejette d’un «Non!». Elle accepte celui des animaux, reste attentive, écoute les commentaires de Thérèse mais pointe peu du doigt. Au nom du chat, elle fait « miaou ». Après la lecture de «Tchoupi fait des galipettes»,  Maïa grimpe sur le dos de Thérèse pour en faire elle-aussi. En fin de séance, Thérèse sort les crayons.  Maïa la rejoint, écrit sur le miroir, croque les pastels. En fin de matinée, Maïa est fatiguée. Elle papillonne beaucoup,  lance la table et les chaises...Elle tend les bras vers les livres mais les refuse tous d’un «NON!» avec mouvement de tête. Agnès finit par prendre le livre animé des vêtements: Maïa s’attarde sur l’image du petit garçon en culotte et en pyjama. Elle soulève son pull et montre son ventre. La séance d’orthophonie se passe mieux. Plus concentrée, elle reste assise à la table, pointe du doigt les images du livre proposé par Nathalie. Par deux fois, Nicole comprend que Maïa désire la balançoire accrochée en hauteur. Nicole attend que la demande de Maïa soit plus précise, en vain...notre coquine s’en détourne rapidement... Maïa participe tout au long de la séance: vrais échanges de regards et verbaux en chantant «loup où es-tu? que fais-tu?" " pirouette cacahuète". Maïa frappe des mains, regarde ses vêtements quand Nicole parle du pantalon, des chaussettes ou du pull du loup. Devant le miroir, Maïa touche ses cheveux répétant après Nicole quelque chose comme "veuveu". 

Vendredi matin, Maïa sautille gaiement sur le trampoline. Elle a plus d’équilibre et s’amuse de voir Gaëlle lui tourner autour. A la lecture de «Tchoupi au zoo», Maïa pointe du doigt le lion en faisant «GGRRR».  Maïa essaie de souffler dans son chewing-gum en voyant Julia faire des bulles. La séance est écourtée car Maïa a mal au ventre (15 minutes dans les bras de Julia qui ne la sent pas bien). En début d’après-midi, Maïa est bien calme en séance avec Catherine. Alors qu’elles regardent l’album photos, Maïa aurait «geint» en voyant ma photo. Avec Marie-France, la séance est plus tonique. Maïa s’accroche au cou de Marie-France qui lui fait faire l’avion. Notre coquine rit aux éclats et en redemande avec des «enco..». 

Samedi matin, Claudine constate que Maïa passe beaucoup de temps dans la balançoire mais reste très présente par le regard. Quand Julie prend la relève, Maïa est agitée: elle tape, court partout, jette son Kinder. Julie lui explique qu’elle n’aime pas être tapée, que cela lui fait mal et s’isole pour lire «Tchoupi veut un chaton». Julie remarque que Maïa tire la langue en voyant Tchoupi imiter le chat qui fait sa toilette. Durant un jeu de course poursuite, Maïa s’allonge régulièrement...Elle rejoint à nouveau Julie pour lire «Tchoupi au supermarché» (20 minutes). Elle s’endort dans les bras de Julie 5 minutes avant la fin de séance...et se réveille sans cri. Après une nuit complète (20H30/ 7H biberon puis grasse matinée jusqu’à 9H45), Maïa retrouve Elodie. Elles vocalisent «bababa» en variant les aigus, les graves et la vitesse (rapide/ lent). Maïa se prend bien au jeu...

La vie à la maison:

Mardi soir....très énervée....

Mercredi matin, Maïa fait une absence de quelques secondes alors qu’elle prend son petit déjeuner. Très énervée depuis la veille, elle fait une crise d’épilepsie à 13H (5/6 minutes d’absence). Notons qu’à chaque fois que Maïa fait une crise, elle est très agitée les jours qui précèdent.

Jeudi midi, Maïa mange seule sa galette. Elle chouine un peu, mais papi et mami la laissent faire sans trop la regarder. Ils ne relèvent pas quand elle jette quelques morceaux par terre ou lorsqu’elle met sa main dans le pot de chocolat. Ne les voyant pas réagir, Maïa n’insiste pas...peu de provocation de sa part puisque pas d’interdit! En fin de journée, Maïa est heureuse de voir son papa rentrer pour son anniversaire. Elle ne quitte pas ses bras! Nous dînons tous les 3 à la pizzéria...

medecin.jpg

Ma première valise de médecin offerte par papa...

 

 

Vendredi soir, nous fêtons l’anniversaire de Maïa chez papi mami. Nous la sentons très heureuse de nous voir tous réunis. Grand moment de bonheur lorsque nous faisons la ronde en lui chantant «Joyeux anniversaire!!!». Nous l’aidons à souffler ses bougies car Maïa est encore trop attirée par les flammes...


Samedi après-midi, Maïa fête ses 4 ans à Galipy avec Emma, Lyne, Gabrielle et Lilou. Malgré la foule, notre sortie se passe bien. Maïa est ravie de voir d’autres enfants. Elle suit sans difficulté bien qu’il y ait beaucoup d’enfants. Elle ne «tape» pas les autres pour «rentrer» en contact. Elle est beaucoup plus dans l’observation. 

Grand moment de plaisir sur le château gonflable et les petites voitures...

 

piscine-balle.jpg

lilou-lyne.jpgLyne et Lilou

 emma-lilou.jpg

maia-lyne-moto.jpgMaia et Lyne

les-filles.jpgEmma et Lilou

 

Dimanche après-midi, une heure de jardinage avec papi...Maïa utilise sa pelle et son râteau offerts par Gabrielle...

Nous allons jouer sur les bords de Loire. Quel bonheur de constater que Maïa est beaucoup plus canalisée. Elle ne court pas dans tous les sens et demande à tester les différentes attractions. A sa demande, elle fait plusieurs fois de la tyrolienne. Elle accepte de faire du tape-cul et en redemande. Elle grimpe à l’échelle et glisse sur le toboggan. Comme la veille, elle observe les autres enfants mais ne les tapote pas une seule fois comme elle a l’habitude de le faire!!!!

Mami et moi rentrons le sourire aux lèvres! Merci Maïa pour ce super après-midi! Les progrès sont là...il faut continuer!

 

Séance skype avec tati. Maïa lui envoie plusieurs bisous de la main. 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 22:13

Nombre d’heures de jeu: 28,5H

 

Baromètre de la semaine:

 

Une semaine très spéciale, maman a repris le chemin du travail après 17 mois de présence à la maison/ Maïa semble bien réagir à cette nouvelle organisation/  Très calme en début de semaine/ «Non» avec mouvement de la tête/ De nouveaux sons proviennent du fond de la gorge, comme si «elle voulait parler»/ musique, hamac et livres: activités préférées de la semaine/ découverte de ses paupières, elle tire dessus lorsqu’elle est allongée/ Elle bave beaucoup moins ces derniers jours

 

Lundi matin, Maïa est calme durant toute sa séance avec Christiane. Elle apprécie le retour du hamac en salle. Maïa pointe de la main l’appareil CD et veut que Christiane la prenne dans les bras pour danser (tend les bras plus nettement depuis quelques jours). En récréation avec Julia, après être tombée, elle se calme en entendant que «tout va bien». Calme, elle est attentive aux réactions et la regarde beaucoup plus.

Eric retrouve une petite fille très souriante malgré les changements (premier jour sans maman qui a repris le travail!). En récréation, Maïa se dépense en courant, se faufile derrière les arbres, mais quand Sophie lui dit «Maïa, il faut rentrer maintenant!» en lui pointant du doigt le chemin à prendre, elle obéit sans difficulté. Fatiguée, elle renverse table et chaises, Sophie n’y prête pas attention et s’en sert comme supports de jeux. Quand Sophie lui délie le doigt pour pointer l’objet convoité sur l’étagère, elle se laisse faire. Pour la première fois, elle a l’impression que Maïa veut parler: elle produit un son du fond de la gorge comme si les mots restaient bloqués.

Mardi matin, Marie-Claire est accueillie par une petite Maïa souriante, qui jargonne et veut l’emmener tout de suite dans la salle! C’est une première...Elle désigne de la main le poste radio, saute au cou de Marie-C pour danser sur la musique du «Carnaval des animaux». Marie-C constate que Maïa est plus adroite dans ses gestes notamment en donnant à manger aux poupées avec la dînette.  

Martine propose de la lecture à Maïa qui s’installe aussitôt sur ses genoux. Attentive, elle regarde les images, les photos tout en écoutant les bruits mimés par Martine.

 

Mercredi matin, Christine retrouve une petite Maïa en forme (oubliés les pleurs liés au départ de maman pour le travail). Elles chantent tandis que Maïa se balance dans le hamac. Elle parvient à dévisser une boîte pour récupérer la pièce qu’il y a à l’intérieur. Quand Colette arrive, Maïa lui montre qu’elle s’est blessée au genou. Elle rit de voir Colette souffler dessus...Maïa est calme durant toute la séance ne demandant que la musique, les livres...Installée dans le hamac, Colette lui lance le ballon puis lui demande de lui renvoyer. Cela ne dure pas longtemps, Maïa est fatiguée. Elle rejoint Colette qui s’est installée avec une poupée dans son coin. Elles embrassent chacune leur tour le bébé qui s’est fait mal à la tête en tombant. En début d’après-midi, Maïa rentre en salle avec le livre «Lola à la piscine». En voyant Lola prendre sa douche ou se sécher avec une serviette, Maïa se frotte les avant-bras sans qu’Elodie ne lui demande. En fin de séance, Maïa s’allonge et tire sur ses paupières. Joël, qui a oublié ses lunettes, ne réussit pas à mettre de CD et met la radio. Maïa lui montre la pochette des CD l’air de dire «il faut mettre un disque»! Joël essaye à lui faire dire «oui». C’est un échec (sourires), il n’a le droit qu’à des «non» avec mouvement de tête (ça c’est quand même chouette!). 

 

N’oubliez pas ce mois-ci d’éviter les questions où elle doit répondre par «oui» ou «non»! En revanche, quand elle accepte une activité, maximisez votre mouvement de tête accompagné du «Oui!».

 

Jeudi matin, Thérèse et Isabelle accompagnent Maïa à la ludothèqe. Il y a une dizaine d’enfants, tous très jeunes. Maïa papillonne, prend les jeux puis les jette. Elle veut sortir de la pièce, les portes sont ouvertes de chaque côté ce qui ne facilite pas la tâche. Elle veut prendre la chaise sur laquelle est assise une petite fille qui joue avec l’aide maternelle. On lui apporte une chaise, elle regarde, jette le dé à la demande de l’AM. Cela dure très peu de temps, elle se relève, s’empare d’un doudou qui traîne et le pose sur la tête d’un petit. Maïa cherche le regard des autres enfants en se penchant. 

Alors que mami isabelle prépare le déjeuner, Maïa «jardine» avec papi qui retire les mauvaises herbes avec une binette. Accroupie, elle l’imite équipée d’un bout de bois. 

Après la sieste, elle est très heureuse que papi l’accompagne chez l’orthophoniste. En séance, elles écoutent une cassette sur le bruit des animaux (imitation du hibou), travaillent la zone de la bouche en posant de la compote sur les lèvres de Maïa afin qu’elle tire la langue (je pense que du chocolat serait plus adapté...), arbre de pluie à secouer et se poser à table pour lire un livre.

Heureuses retrouvailles entre Maïa et Chantal après 6 semaines de séparation! Durant la séance, Maïa est active, plus éparpillée que concentrée et plus girouette que persévérante. Malgré cela, les échanges sont intenses, elles partagent des activités variées. Maïa ne donne pas l’impression de s’enfermer avec des objets.

RAPPEL: QUAND MAIA EST TRES EXCITEE: ne dites rien, restez près d’elle. Notre silence la canalise et la surprend. Dès que vous sentez qu’elle en dévie, enrichissez autrement ! Mettez-vous en retrait et amorcez une activité..laissez la venir

Vendredi matin, installée dans le hamac, Maïa demande la musique en tendant le bras. Elle se relaxe mais reste très présente par le regard. Dominique associe des gestes aux paroles des comptines, Maïa chantonne et tape des mains. Elle accepte de serrer la main de Dominique durant la chanson du «Grand Cerf». A la demande de Maïa (tend le bras), elles jouent au ballon et se l’échangent (comme la dernière fois) en le faisant rouler sur la table. Dominique essaie de lui faire prendre conscience de la différence entre doux et fort. 

Catherine D...

En fin de journée, Maïa est un peu énervée et le temps ne permet pas de récréation...Elle grimpe seule sur le dos de Catherine M, maîtrise bien son équilibre et se redresse dès qu’elle se sent tomber...Un long moment de lecture avec les livres de Juliette. Catherine constate (comme Elodie), que Maïa affectionne particulièrement l’histoire de «Juliette prend son bain».

 

Samedi matin, Danielle...

Avec Marie-France, Maïa pointe du doigt le petit garçon qui embrasse une petite fille dans le livre puis pose sa main sur sa bouche et imite le bruit du baiser (à deux reprises). Marie-F prend un baigneur et lui fait pointer des images du livre. Maïa imite la poupée en pointant à son tour de nombreux détails. 

Marie-F remarque qu’en parlant moins et plus doucement, les échanges avec Maïa sont plus intéressants.

Parler peu et utile : la noyer dans un flot de paroles l’amène plus facilement à s’agacer… Bon nombre sont ceux qui ont perçu que le silence l’amène à se poser.

Après 1 heure de trottinette avec son papa, Maïa rentre en salle avec Claudine et Prisca la marionnette. Pendant 15 minutes, elles «dialoguent» toutes les 3. Certainement fatiguée, Maïa refuse, jette les jeux proposés...elle s’endort brusquement 35 minutes. 

 

Dimanche matin, Maïa assiste à sa séance mensuelle de poney! (lire vie à la maison).

En début d’après-midi, la séance avec Marine se passe dans le calme: beaucoup de regards, de tête à tête. Quand Maïa renverse la table et les chaises, Marine dévie en fabriquant une cabane. Notre chipie la rejoint et se cache seule dans son coin. Marine constate que lorsqu’elle retire ses lunettes, Maïa la regarde plus dans les yeux...comme si elle découvrait encore mieux son visage. Elle babille beaucoup, Marine enrichit avec des bruits de bouche...Maïa observe, sourit mais ne répète pas.

10 minutes de lecture en fin de séance; Maïa tourne les pages et pointe du doigt les détails qui l’intéresse.

 

La vie à la maison:

 

Lundi soir, je retrouve Maïa chez papi et mami après ma première journée de travail. Elle m’attend calmement dans le salon, je la sens contente de me retrouver. Je lui explique que je suis allée travailler et que je suis très heureuse de la retrouver. Dans le bain, Maïa me fait plusieurs bisous, nous dinons tranquillement sans cris...Alors que je lui raconte deux histoires de Tchoupi, je lui rappelle que nous sommes allées au spectacle la veille, avec tati...elle me regarde et répète «pectacle». 

 

Mardi matin, Maïa m’accompagne jusqu’à l’ascenseur me disant «Awoir» et avec sa petite main. En fin de journée, quel bonheur de se retrouver! Maïa est câline, nous dinons une nouvelle fois dans le calme. Je lui narre ma journée lui expliquant que je retourne travailler le lendemain.

 

Mercredi matin, Maïa pleure, elle ne veut pas me quitter. Elle se console dans les bras de mami me faisant «au revoir» de la main en me voyant rentrer dans l’ascenseur...je pars le coeur lourd...En début de soirée, tout se passe bien, Maïa me fait plusieurs bisous sur la bouche dans le bain...GENIAL!!! Le dîner est plus compliqué. Très énervée, Maïa crie, pleure et tape du pied sous la table...Dur dur après une journée de travail...

 

Vendredi, journée OFF pour maman! En fin de matinée, Maïa m’accompagne exceptionnellement chez Super U. Elle insiste dans un premier temps pour pousser le chariot. Très rapidement, elle demande à s’asseoir en tapant avec sa main sur le siège du caddie. Elle sera sage toute la durée des courses. Ouf...

 

Dimanche matin, poney! Pour la première fois, Maïa reste assise sur Kilicht pendant 1 heure. Elle ne cherche pas à en descendre afin de le promener en tirant le harnais. Elle s’exécute quand nous lui demandons de jeter un oeuf dans le cerceau posé au sol. 

En fin de journée, chasse aux oeufs de Pâques dans le jardin de papi mami. Elle suit du regard mon doigt quand je lui montre les friandises qui sont au loin. Après un «bah», elle court tout sourire les récupérer mais ne peut s’empêcher de shooter dedans!!!! 

Sophie est venue nous rendre une visite. Cachée dans les bambous, Maïa la coquine nous «provoque» en portant à la bouche des feuilles mortes. 

Quand Sophie et moi lui demandons de montrer comment elle fait de la balançoire (sans indication), Maïa court et nous fait une démonstration très fière d’elle!

 

maia-2939.JPG

 

maia-2946.jpg


Découverte de Prisca la marionnette: le soir avant de s’endormir, petit spectacle de 20 minutes. Maïa apprécie ce nouveau jeu, participe activement en mettant son doigt dans la bouche de Prisca, lui tenant les mains pour faire la ronde. Elle s’accapare le doudou que Prisca tente de lui voler...

Nous rions de bon coeur!!! Génial!!! Je ne vous cache pas qu’il faut en avoir de l’imagination!!!!!

 


Partager cet article
Repost0
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 21:53

Nombre d’heures de jeu: 32,5H

 

Baromètre de la semaine: une nouvelle crise d’épilepsie mardi matin (après le petit-déjeuner), un début de semaine compliqué avec une petite Maïa très énervée.

Maïa assiste au spectacle de Tchoupi dimanche après-midi ( un vrai moment de bonheur avec tati Audrey)

 

Lundi matin, Christiane n’est pas en forme. Elle explique à Maïa qu’elle doit être douce et lui demande d’être son docteur. Notre coquine lui répond d’un grand sourire. Allongée sur le dos, Christiane joue la malade. Lorsqu’ elle lui demande:

  • pose moi la lingette sur le front, Maïa le fait
  • fais-moi une piqûre, elle essuie le bras de Christiane avec la lingette

Maïa prend son rôle à coeur et «s’occupe» de sa patiente pendant 30 minutes.

Elle est calme toute la matinée. Maïa montre le chat qu’elle a sur son tee-shirt et fait «miaou-miaou» quand Philippe lui demande «Où est le chat?» «Comment fait-il?». Volontairement, Philippe lui parle peu. Il constate que même sans la solliciter, Maïa trouve toujours une activité à faire, il l’accompagne sans anticiper ses demandes.

Eric et Maïa discutent de la pluie et du beau temps. Notre chipie est bien calme et attentive. Eric lui demande:

«Veux-tu que je te raconte l’histoire de mami Isabelle?»; «Non» ferme

«Veux-tu que je te raconte l’histoire de papi Michel?», re «non»

«Et d’une petite fille blonde aux yeux bleus?»; Maïa répond «mmm» qui veut dire oui.

Ils terminent par une séance de «tu m’attrapes», Maïa lui court après comprenant très bien la règle du jeu. Avec Sophie, elles jouent avec les tonneaux de couleur, Maïa les emboîte facilement. Sophie enrichit le jeu à l’aide du trampoline renversé. Elle pose un couvercle de couleur sur chaque pied, Maïa la regarde et l’imite. Quand Sophie dit «Toc toc toc» en tapant avec le couvercle sur le pied, j’entends Maïa répéter «tatata».

 

Après une soirée et une nuit agitées, Maïa se réveille mardi matin de bonne humeur (7H45). Je lui propose de regarder un dessin animé tout en prenant son petit déjeuner, le temps que j’aille prendre une douche. Elle me rejoint dix minutes plus tard dans la salle de bain. Souriante, elle accepte de prendre un bain. A peine les pieds dans l’eau, je perçois son malaise, elle fait une absence. Après 5 minutes, Paul me conseille de lui injecter du valium. La crise dure entre 8/9 minutes mais elle est différente des autres: j’ai l’impression que Maïa «reprend ses esprits» deux fois avant de redevenir «absente». Lorsque je la prends dans mes bras (au bout de 5 minutes), je sens que ses jambes se tendent et que ses pieds se raidissent un peu. Une fois le valium administré, Maïa est fatiguée et s’endort 45 minutes. Après le déjeuner, elle dort 1h30 et se réveille en pleine forme. 

En séance avec Marine, Maïa tape beaucoup, pince... Lorsque Marine s’isole pour lire un livre, Maïa crie tout en la regardant à l’autre extrémité de la pièce. Marine ne réagissant pas, Maïa la rejoint mais se pose difficilement pour écouter l’histoire. Elle tire sur le livre, l’abîme, Marine le range et lui propose des feuilles qu’elle peut déchirer. Au début Maïa ne s’y intéresse pas, elle regarde Marine les chiffonner, faire des boules de papier...Marine lui pose une feuille sur la tête en guise de chapeau, Maïa se regarde dans le miroir. Elle aurait répété «Zut» durant la séance.

Après un bon goûter, je retourne jouer en salle avec Maïa. Calée sur mes genoux, nous commentons avec toujours autant d’attention l’imagier du Père Castor. Elle participe activement à la découverte des objets. 

 

Mercredi matin, Maïa s’intéresse à l’histoire que lui raconte Christine utilisant les perles de bois en forme de personnage. Elle ne veut pas faire de collier mais ramasse le lapin qui mange la carotte. Assise sur les genoux de Christine, elles jouent à «bisou sur les cheveux...sur le front...bisou sur l’oreille droite puis l’oreille gauche». Elle soulève à son tour les cheveux de Christine et lui fait un bisou sur l’oreille...

En récréation, Colette entend pour la première fois Maïa dire «peu pas» lorsqu’elle ne parvient pas à faire ce qu’elle veut avec la trottinette. En salle, elle tend le bras pour demander le livre de «Petit ours». Assise sur les genoux de Colette, elle appuie plusieurs fois sur le bouton du sèche-cheveux (j’ai retiré ce livre car Maïa s’enferme sur les touches électroniques). Avec Nathalie, Maïa insiste pour rentrer en salle avec le chien rouge. Elle essaie de le faire fonctionner mais n’y parvenant pas elle lui prend la main pour obtenir de l’aide. Nathalie lui explique qu’il ne marche pas et le pose sur l’étagère. Cela ne plaît pas à Maïa, elle ne veut pas le lâcher. Nathalie lui explique que le chien la regarde et qu’il aimerait l’entendre chanter et danser...ce qu’elle fait à la demande. En fin de journée, Maïa est fatiguée, très énervée et peu réceptive. Joël constate que rien ne l’intéresse, elle souhaite sortir de la salle ( se tape la tête contre le mur et s’accroche à la poignée de la porte).  

 

Jeudi matin, Maïa est très calme au réveil (j’ai même peur qu’elle refasse une crise). Elle semble encore fatiguée malgré une nuit complète. Avec Thérèse, elle teste son équilibre en haut du toboggan, regarde la pluie tomber par la fenêtre. Elle tapote avec ses doigts sur la vitre tandis que Thérèse lui chante «Flip Flop, tiens voilà la pluie». Elle constate que Maïa est plus calme dans ses gestes. Elle imite Thérèse en s’allongeant sur le gros ballon vert. Elle se laisse basculer de gauche à droite, d’avant en arrière. Ce ballon lui procure une bonne sensation de détente. En fin de séance, elle s’allonge, ferme les yeux jusqu’à ce que la sonnette la sorte brusquement de sa «sieste». Maïa provoque Agnès en jetant ses fruits secs, les chaises puis le toboggan...Elle crache et recommence dès qu’Agnès lui en fait la remarque. Alors qu’Agnès pousse Maïa sur le toboggan transformé en voiture, notre coquine répète «Tut tut» après elle.

Nicole..

 

Vendredi matin, coiffeur!!! Maïa se laisse faire sans trop bouger...Avec son nouveau carré, notre chipie a encore plus une tête de bourrique!

coiffeur.jpg

 

Quand Julia arrive, Maïa est en pleine démonstration de trottinette devant son papi. Il rit de la voir aussi à l’aise, prendre de la vitesse et sauter de la trottinette voyant l’obstacle arriver!

En salle, Maïa papillonne beaucoup. Elle retourne la table, les chaises, tape dans le ballon. Quand elle crie, Julia lui parle tout bas, Maïa la regarde et cesse. Après 10 minutes de concentration devant le livre des princesses (suit du regard les personnages que lui commente Julia), Maïa s’endort 20 minutes et se réveille tout en douceur...

En début d’après-midi, Maïa ne quitte pas les genoux de mami durant toute la séance. Elle est cependant toujours dans l’intéraction, fait des bisous. Quand Isabelle lui propose un livre, Maïa répond «non» (systématique). En revanche, elle répond «hum» lorsque mami lui dit «tu veux l’histoire du Petit Lion qui disait toujours non»?

 

maia-caddie.jpg

 

Samedi matin, Danielle est accompagnée d’Anaëlle, sa petite fille de 4 ans. Les filles, ravies de se revoir, s'embrassent et se font des câlins. Danielle découvre la nouvelle boîte avec jeux pour travailler le souffle. Elle propose aux filles de faire des bulles, mais cesse vite en voyant Maïa porter le produit à la bouche. Elle observe Anaëlle attraper les bulles ignorant complètement Danielle. Elle suit peu les consignes sauf lorsqu’elle voit Anaëlle faire des puzzles, jouer à la poupée ou encore du toboggan (imitation). En récréation, Maïa demande «main» pour que Dominique l’aide à marcher sur la murette. En salle, elle éprouve le besoin de pousser, déménager...Elle accepte de jouer au ballon: alors que Dominique s’attend à une partie de foot au pied, Maïa utilise plutôt ses mains pour le lancer (suffisait-il d’en parler en réunion...sourire). Elles se l’échangent en le faisant rouler sur la table. Julie et Maïa passent un long moment à regarder le nouvel imagier de la maison. Elle ne pointe pas du doigt les objets nommés par Julie sauf quand celle-ci lui montre la brosse à cheveux; Maïa se frotte la tête. Très attentive, elle lève les yeux du livre, regarde intensément Julie qui lui explique qu’elle a deux chats, Misti et Patounette. Elle prend la main de Julie pour continuer le jeu de guilis l’air de dire «fais-moi des guilis!». Pendant 10 minutes, Julie lui chante «Lundi matin, le roi, la reine et le petit prince...». Maïa se laisse guider les mains en rythme. Dès qu’elle cesse de chanter, Maïa se dandine et chantonne pour qu’elle recommence...

En fin de journée, nous passons un agréable moment en salle toutes les deux. Elle est captivée par l’oiseau siffleur que j’anime. Maïa m’imite en le faisant «voler», en le posant sur la «branche d’arbre» (barreau de l’échelle) ou en me piquant avec son bec! 

 

Dimanche matin, Claudine est enchantée de sa séance avec Maïa. Après une tentative de lecture, Claudine lui propose les crayons pastel. Installées à la table, elles ont chacune leur feuille. Maïa prend systématiquement le crayon de Claudine. Alors qu’elles écoutent de la musique, Maïa danse dans les bras de Claudine qui fatiguée finit par s’assoir. Maïa continue à se dandiner sur ses genoux et se blottit contre elle pour de beaux câlins...

 

La vie à la maison:

 

Lundi soir, Maïa est très énervée. Elle crie beaucoup, ne tient pas en place. Alors qu’elle dîne, elle tape sur la table, jette la nourriture par terre. 

Lorsque je la gronde, Maïa pleure et cherche ses larmes. On sent de la tristesse mélangée à un talent de comédienne.

 

Mardi matin, épilepsie.

 

Hoquet: mardi après-midi puis dans la nuit (4h), mercredi matin avec Colette

 

Mercredi soir, alors qu’elle fait de la trottinette sur le parking, Maïa aperçoit papi et mami qui sortent de la voiture. Elle court et se jette dans leurs bras! Génial!!!! Elle refuse de rentrer à la maison et s’allonge plusieurs fois par terre sans s’énerver. Elle sourit sachant bien qu’elle fait sa coquine!

Le dîner est compliqué: Maïa crie beaucoup, jette la nourriture, tape avec ses jambes sous la table. Cette attitude a t-elle un rapport avec la crise d’épilepsie de la veille?

Après la lecture de deux histoires, elle s’endort à 8h30 et ne se réveille qu’à 7H30 le lendemain! Une nuit complète...

 

Samedi matin, Maïa, très heureuse de revoir sa tati Audrey, quitte mes bras pour se lover contre elle. Elle ouvre le cadeau que tati lui offre et prononce deux fois «adeau». Elle répète «babapapa» en voyant le livre de «barbapapa». 

Maïa utilise seule son nouveau jeu toute la durée du bain (épuisette et poissons). Elle place les poissons le long de la baignoire avec succès en verbalisant «ala» pour «voilà».

 

En promenade avec tati, Maïa répète «caca» quand je lui dis «attention! regarde le caca du chien»!

 

Dimanche, Maïa, tati Audrey et moi assistons au spectacle de Tchoupi à la Cité des Congrès. Nous passons un merveilleux après-midi toutes les 3. Maïa, captivée par ce spectacle musical, participe activement en tapant des mains, levant les bras comme les autres enfants. Elle tend le bras pour nous montrer les ballons et les personnages qu’elle voit sur scène (vidéo en PJ).

Alors que nous sortons de la voiture et que nous lui expliquons que nous allons au spectacle, Maïa répète «etacle». Elle le dit deux fois ce soir alors que je lui lis l’histoire de Tchoupi et que je lui rappelle que nous sommes allées au spectacle la veille.

tchoupi 4


tchoupi


tchoupi 3
tchoupi-6.jpg
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de maia-methode3i
  • : Je m'appelle Maïa. Je suis née le 4 avril 2009. Je présente un retard de développement avec troubles du spectre autistique. J'ai commencé la méthode des 3I au mois d'octobre 2011. Ce blog permet à mes bénévoles, ma famille et mes amis de suivre mes progrès au quotidien. Ce blog permet également à ma maman de partager notre expérience...
  • Contact

Recherche