Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 21:53

Nombre d’heures de jeu: 27H

Baromètre de la semaine

Pleure quand elle entend le mot maman; «peur de l’abandon» comme à la halte garderie où Maïa a besoin d’être rassurée et se «calme» juste en apercevant Chantal qui lui envoie des bisous derrière la vitre et  lui explique qu’elle l’attend; beaucoup de pleurs liés à l’absence de « maman » et à la fatigue ; manque d’équilibre ; une réelle envie de parler, semaine « farandole des mots »: « ça va ?, bravo,  veux pas, donne, je dors, je veux voir , aveu papa, pipi… »

Depuis 2/3 jours, elle tend le bras en pliant les doigts (comme les bébés) pour dire « donne moi ».

Lundi, c’est Chantal qui garde Maïa. Très bonne journée malgré quelques moments de cafard...Après mon départ, elles jouent avec la poupée qui parle. Maïa est intriguée, en a un peu peur mais  est demandeuse. Dans le salon, Maïa désigne l’ordinateur en demandant «bébé». Chantal lui propose de regarder les photos d’Opale. Tout va bien jusqu’à ce que Maïa voit une photo d’Opale dans les bras d’Ophélie, sa maman. Déclic...Elle pleure et réclame «maman». Comme à chaque fois, Chantal lui explique que je vais revenir, Maïa a besoin d’une bonne dizaine de minutes pour se calmer. Départ pour la halte garderie! 

Maïa s’y dirige avec le sourire et un babillage éloquent sur son envie de retrouver les copains! Elle s’éloigne de Chantal sans difficulté. 

 MOT DE DOMINIQUE (HALTE GARDERIE DE 10H à 11H): 

«Maïa arrive avec le sourire et passe de la main de Chantal à la mienne. Elle veut jouer et se dirige vers la pièce habituelle. Nous sommes suivies de Kayla, Loelia, Come, Romane et Rachel. Maïa me regarde, elle est calme, souriante et détendue. On se dit bonjour et je propose de faire la ronde. Maïa donne une main à Kayla, je lui tiens l'autre. Les enfants participent sauf Rachel qui préfère observer. A deux reprises, nous chantons "dansons la capucine" en tournant. Maïa suit et observe lorsque l'on s'accroupit pour faire «you» à la fin.

Elle joue ensuite avec les animaux et bonhommes pouic pouic près des autres enfants. Vers 10h30 Maïa me montre qu'elle s'inquiète. Nous allons chercher doudou au vestiaire, petit coucou à Chantal qui est dans le hall, nous repartons jouer.

Nous écoutons le CD des bruits, les enfants sont assis (structure, coussins, fauteuil). Maïa s'installe dans son fauteuil préféré. Elle reconnaît la cloche, écoute. Elle chipe le doudou (hérisson bleu) de Come (21mois).Il ne se laisse pas déstabiliser.

Avant de partir, passage aux toilettes, Maïa choisit le pot ce matin. Elle fait pipi,tire la chasse d'eau avec moi, puis on remet la couche qui est sèche.Tranquillement elle se lave les mains. C'était une très bonne matinée! Nous racontons à Chantal!»

Direction Geneston pour le déjeuner: Maïa est accueillie à bras ouverts par toute la famille Leclair! Rencontre avec Opale qui passe ses premières vacances chez papi mami en France!!!! Maïa reste assise presque 3/4 d’heure à table! Elle jette son dévolu sur Lola (amie de Cyprien, fils de Chantal). Maïa réclame ses bras, sa main et son attention de façon exclusive. Sur le chemin du retour, Maïa s’endort dans la voiture. Réveil très agréable. Maïa a de nouveau un réel chagrin en entrant dans le hall de l’immeuble. Elle « sait » que je ne suis pas encore rentrée. Moment de tristesse jusqu’à l’arrivée de Sophie (15 minutes). Avant de rentrer en salle, Chantal propose à Maïa d’aller faire pipi ! Quelle grand fille, la couche est sèche depuis 11h ! Maïa se retient de plus en plus… Maïa semble contente de retrouver tati Sophie, et lui tient très souvent la main. Activité de motricité fine avec la tirelire : elle réussit plusieurs fois à y insérer des pièces mais ce n’est pas toujours évident. Lorsqu’elle échoue, Maïa ne s’énerve pas même si cela semble l’agacer et la décevoir. Maïa est peu motivée par la ronde, préférant tenir ses poupées par la main les remuant à sa guise. A 17h, Sophie lui propose une petite récréation. Petit chaton fatigue, prendre l’air lui fera le plus grand bien. Assise « en girafe » sur le bitume, elle ramasse des petits cailloux, en donne à Sophie qui lui demande, Elle ne prête quasiment pas attention aux deux chiens qui se promènent près d’elle, trop « concentrée » à jouer avec Sophie. Durant cette séance, Sophie sent Maïa très proche d’elle, très sage. En revanche, son équilibre n’est pas très bon (surtout dehors, nouvelles baskets ?).

Mardi matin, Maïa emmène spontanément Thérèse en salle. Elle ne souhaite pas danser, refuse de faire la ronde. Son regard se porte sur l’étagère où se trouvent les boîtes à graines. Comme « prévu », Maïa prend plaisir à faire tomber le riz, dit « tombé ». Elle ramasse quelques grains avec sa pince…Maïa est attentive quand Thérèse lui chante la comptine (3 fois) accompagnant les paroles de gestes. Vers 9h30, Maïa accepte  de faire un « petit pipi » sur le pot. Elle ne cherche pas à sortir de la salle quand Thérèse sort le pot. Bonne séance avec Grégory le psychomotricien. En début d’après-midi, Maïa refuse de jouer avec Catherine D, hurle si mami sort de la salle.  Aucune difficulté pour sortir en récréation avec Catherine M. Maïa donne facilement la main durant la promenade. Elle babille davantage, dit des mots dont Catherine ne comprend pas toujours le sens. Elle n’apprécie pas la comptine chantée par Catherine et court se réfugier derrière le trampoline. Maïa insère assez facilement les pièces dans la tirelire, mais n’arrive pas encore à appuyer sur les pinces à linge.

Mercredi matin, la journée commence sans encombre car Christine lui a apporté une tirelire musicale : quand on y glisse une pièce, un petit lapin danse sur une comptine ce qui plaît beaucoup à Maïa. Alors qu’elles déchirent du papier en gros confettis, petit chaton vient subitement se réfugier dans les bras de Christine. Elle se met à pleurer, crier, impossible de la rassurer. Mami Isabelle parvient à la calmer, et Maïa sort se promener avec papi. Son nouveau traitement la fatigue. Certains jours sont plus difficiles que d’autres. Maïa sent-elle quelque chose dans son corps qui la perturbe ? ce qui pourrait expliquer ses sauts d’humeur (calme puis agitation…). Catherine arrive au moment de la sieste. Maïa se réveille en pleurant guère enchantée de la voir (mami lui a bien expliqué qu’elle partait faire des courses). Pour l’apaiser, Catherine lui propose une petite sortie mais rien n’y fait, Mademoiselle préfère être dans les bras. Le regard fuyant et fatigué, elle pleure dès que Catherine la pose au sol. Les dessins animés sur l’Ipad ne la motivent pas plus. Catherine l’allonge sur le canapé, lui masse les pieds, chantonne…petit chaton s’endort un bon moment. A son réveil, Nathalie est arrivée. Maïa « chouine » de les voir toutes les 2 ! « Où sont mami et maman ???? ». Nathalie s’approche doucement et lui propose d’aller jouer en salle. Comme la dernière fois, Maïa, contente, lui prend la main. Pas de pleurs ni de tricotage des doigts pendant l’heure mais Maïa n’est pas très en forme. Elles jouent un petit moment avec la tirelire. Petit chaton se débrouille bien, elle dit « ombé » si une pièce tombe. En jouant avec les feuilles de couleur, il semblerait que Maïa ait répété « bleu » ? Fatiguée, elle demande régulièrement le hamac ou s’allonge sur son matelas. En récréation, Maïa refuse de donner la main de tati Cat, mais ne lâche pas celle de Nathalie…

Jeudi matin, Catherine est encore accueillie par des pleurs!!! Maïa me suit dans l’appartement car elle sait que je vais partir travailler... Catherine ne se décourage pas!!!! Maïa est coquine...Peu d’interaction en salle, petit chaton a le regard fuyant...Elle s’allonge et manifeste des signes de fatigue. Comme la veille, Catherine constate que Maïa pleure dès qu’elle prononce le mot «maman». Début de séance très difficile avec Agnès. Maïa refuse de quitter mami qui vient d’arriver. Isabelle les accompagne en salle de jeux: première demi-heure dans les bras de mami, elle tricote beaucoup avec ses petits doigts (fatigue/ anxiété?) et refuse qu’Agnès la touche. Au bout d’un moment, elle s’intéresse au ballon, de beaux échanges aux pieds et à la main. A plusieurs reprises, Maïa fait sa coquine: elle tire sur le lino tout en regardant Isabelle. Quand mami sévit, petit chaton se jette dans ses bras riant aux éclats! Quand Agnès part, Maïa lui envoie un gros baiser de la main. Malgré la fatigue engendrée par son nouveau médicament, notre Maïa entre dans la salle d’attente de l’orthophoniste, gratifie un ambulancier d’un «ça va?» net et ferme!!!!!! puis elle quitte sa veste en jean en la faisant glisser le long de ses bras tout en la laissant tomber au sol. De retour à la maison, elle rentre sans encombre en salle avec Sophie. Maïa n’étant demandeuse d’aucun jeu, Sophie initie une activité avec la tirelire et les jetons de couleur. Notre coquine tripote les jetons, les jette, les éparpille, et ne s’intéresse guère aux demandes de Sophie «Tu me donnes le rouge?», «on ramasse les jetons». Comme le lundi, la ronde avec les nounours ne l’inspire pas. Elle est plutôt active quand il s’agit de courir, de rire ou de cacher l’épingle à linge accrochée à l’oreille de nounours...Quand Sophie lui dit: «je vais chercher un jeu dans ta chambre, ce sera une surprise...», Maïa la regarde faire sans bouger et ce à 3 reprises. Les jeux rapportés n’ont guère plus de succès. En récréation, Maïa porte tout et n’importe quoi à la bouche, part dans un sens puis dans l’autre. Sophie lui propose de rentrer pour attendre maman...le mot «maman» = redoublement de pleurs...

Vendredi, la fatigue domine pendant la séance avec Gaëlle. Maïa se disperse et expédie vite les jeux qu’elle a choisis. Installée dans le hamac, elle claque beaucoup la langue, s’ensuivent quelques mimiques de la bouche, des yeux. Assise sur les genoux de Gaëlle, elle est plus attentive, plus calme, durant la lecture du livre de Juliette. En sortant de salle, Maïa penche sa tête pour mieux fixer Julia dans les yeux et lui sourire... Fatiguée, elle commence à s'agacer lorsque Julia la prépare pour descendre se promener. Souriante en descendant, Maïa se met à pleurer à peine un pied dehors. De retour à la maison, elle s’endort une heure dans les bras de mami pour se réveiller gaie et montrer à Julia le petit cheval de bois tout en sollicitant son aide pour grimper dessus. Danielle revoit Maïa après 2 mois d’absence. Maïa semble contente de la revoir, lui fait de gros câlins….mais mami doit rester dans la salle ! sinon gare aux pleurs !!!! Exercice de motricité avec la tirelire, Danielle est épatée par les progrès de Maïa !

 

La farandole des mots :

Quand Danielle la félicite : « C’est bien Maïa !! », petit chaton répond « c’est bien » !!!!!!

Alors qu’elle s’assoit sur les genoux de Danielle, Maïa lui dit « je dors ». (Isabelle et Danielle l’ont entendu toutes les deux)

Quand elle réussit à emboîter les legos, Maïa répète « Bravo » !

Danielle cache son téléphone, Maïa la regarde droit dans les yeux en disant « Je veux voir ».

Danielle est surprise et heureuse des progrès de langage de notre petite Maïouchka !!!

Samedi matin, direction Galipy ! Maïa préfère jouer avec les petites motos que grimper sur les structures.

En fin de journée, petite balade aux jardins des plantes : course poursuite après les pigeons…

Dimanche, journée difficile ; Maïa pleure beaucoup. Elle ne supporte pas lorsque je ne m’occupe pas d’elle. Elle tient difficilement sur ses jambes et refuse de marcher lors d’une ballade sur les bords de Loire.

Les retrouvailles avec Elodie se passent bien mais au moment de rentrer en salle, Maïa ne lâche pas ma main…nouvelle crise de pleurs…Elle se calme aussitôt quand je les rejoins. Lecture de plusieurs livres : au début Maïa ne quitte pas mes genoux avant de se lever et de s’installer entre Elodie et mon amie Jessica. Très attentive, elle pointe du doigt les détails du livre qui l’intéressent (guitare et ourson). A plusieurs reprises, Maïa tend sa main, la paume vers le haut, plie ses doigts l’air de dire « Donne le moi » (comme font les petits bébés).

La vie à la maison:

Courses chez Leclerc avec Chantal: Maïa est ravie d’être dans le chariot; 30 minutes dans le magasin avec quelques chouinements à la caisse lorsque Maïa aperçoit le paquet de gâteaux apéritif sur le tapis roulant. Bonne expérience pour Chantal, Maïa s’est montrée relativement patiente...

Mercredi soir, malgré la fatigue, c’est une petite Maïa calme et souriante que je retrouve. Je la sens toujours aussi heureuse de me retrouver le soir.  Catherine et moi l’entendons dire quelque chose ressemblant à « Aveu papa ».

Alors qu’elle fait pipi sur les toilettes, je lui dis « Tu fais pipi Maïa » ; elle répète « pipi » 3 fois après moi !!!

Allongée sur le canapé, je lui dis « Allez Maïa, on va prendre le bain ! Elle me répond « Veux pas » !!!

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 21:49

Baromètre de la semaine:

 

Très belle rentrée après de chouettes vacances, c’est le TOP!

des «OUAI» retentissants avec Marie-France/ de nouveaux mots: elle me répond «ça va» quand je lui demande «ça va Maïa?», «tombé», imite de nouveaux cris d’animaux «cochon, canard, hibou...et toujours le chat, chien, lion, poisson...»/ des câlins et des bisous en rafale...malice, rires, joyeuse, plus de couche en salle, sait reproduire le toc-toc sur la porte...

 

 

Après 3 semaines de vacances au bord de la mer, Maïa est ravie de rentrer à la maison. 

Elle retrouve ses habitudes, sa salle, fait le tour de la résidence en trottinette...

 

Lundi matin, c’est la reprise! Retrouvailles câlines avec nounou Chantal....Maïa est aussi très enthousiaste de revoir Marie-France qu’elle prend d’emblée par la main pour la conduire dans la salle. Alors qu’elles ramassent les cubes en bois un par un dans leur boîte, Maïa prononce à chaque fois des «OUAI» retentissants. (Je suis heureuse de le lire dans ton CR Marie-France car maman et moi avons constaté que Maïa disait «ouai» en guise de oui depuis quelques jours). Elle prononce le mot «tombé» en lançant le couvercle.

Même enthousiasme lorsque Maïa arrive à la halte garderie. Elle ne lâche pas la main de Chantal les 10 premières minutes puis accepte de participer à diverses activités avec Gabin et Eliott, ses nouveaux copains. En rentrant à l’appartement, Maïa fait le tour de chaque pièce, pleure...elle semble me chercher. Gros chagrin, maman n’est pas là...les pleurs cessent rapidement quand Chantal lui propose d’aller déjeuner.

Après la sieste, Chantal lui montre sur l’ordinateur l’album photos de «Maïa en vacances». Notre petit chaton est intriguée et heureuse de se voir en photo. Cela semble lui rappeler de bons souvenirs. Habituellement, elle n’a pas le droit de toucher l’écran de l’ordinateur, mais Chantal craque en la voyant pointer du doigt un visage, le seau, ou encore le crabe!! Son visage s’illumine devant la photo du bateau et de la piscine.

Elodie revoit Maïa après presque 2 mois de séparation: beaucoup de bisous et de câlins...

Maïa monte sur les pieds (à son initiative) d’Elodie qui la tient pas les mains et avance puis recule. Dès qu’elle glisse, Maïa remonte sur les pieds d’Elodie. 

En récréation, elle donne la main à Sophie. En salle, Maïa prend plaisir à démolir les tours de gros cubes mais les notions de couleur comme rouge ou jaune ne semblent pas trop l’intéresser. Durant cette séance, Sophie retrouve une petite Maïa très joyeuse, pleinement en interaction ce qui n’était pas arrivé depuis un moment. Un début de semaine très positif!!

 

Mardi matin, Marie-Claire retrouve «une petite Maïa très enjouée, avec une bonne mine, une peau dorée, belle comme un coeur!». Maïa la guide vers la salle, prend la main de Marie-C qu’elle dirige vers la musique. C’est le bonheur, elles tournent, dansent, chantent et tapent dans leurs mains!

Chez le dentiste, pas de pleurs, des sourires mais impossible de lui faire ouvrir la bouche!!! Quelle coquine...

Pique-nique au jardin des plantes avec Chantal.

Début de séance dans le calme avec Elodie, Maïa se réveille tout juste de sa sieste. Comme la veille, Maïa monte sur les pieds d’Elodie qui avance tout en lui tenant les mains. Elodie lui propose le jeu «Apprends les formes et les couleurs avec Tchoupi». Maïa est plus captivée par les images que par les formes qu’elle jette. Elodie fait diversion en se glissant les triangles, carré de couleur entre les orteils. Maïa l’imite et parvient à se glisser une forme entre les doigts de pieds après avoir persévéré un long moment...Durant la lecture de Tchoupi en vacances, Maïa regarde attentivement Catherine mimant la petite soeur de Tchoupi qui boit son biberon. Quand Catherine lui tend le biberon «imaginaire», Maïa joue le jeu en faisant semblant de têter! 

Catherine note que Maïa est plus bavarde même s’il est encore difficile de comprendre ce qu’elle dit. 

 

Mercredi, alors que mami est là, Maïa a plus de mal à suivre Christine, Colette ou encore Nathalie en salle. Elle demande la boîte des formes et couleurs et se plie au jeu instauré par Christine : « faire des rangées » de ronds, de carrés… Quand Colette arrive, Maïa se met à pleurer. Inconsolable sans la présence de mami , la séance est écourtée. En début d’après-midi, elle semble contente de voir Nathalie…cela ne dure pas, Maïa pleure  quand il s’agit de quitter mami. Isabelle dit à Maïa : « Mami va faire les courses, Nathalie reste avec toi». Isabelle sort, Maïa prend Nathalie par la main et rentre en salle sans problème…Peu de regards et d’interaction durant la séance mais beaucoup de câlins. Maïa est très contente de revoir son copain Joël, elle ne lui lâche pas la main durant la promenade et ne s’intéresse pas aux chiens croisés ! 

Jeudi matin, très bon accueil de Thérèse. Notre chipie lui fait comprendre qu’elle désire la musique et prend les mains de Thérèse pour danser, faire la ronde. Quelques échanges de balles, Maïa imite une fois Thérèse qui lui demande d’en lancer une dans le hamac. Assez vite elle paraît fatiguée, et accepte volontiers le hamac. De temps en temps, elle tricote avec ses doigts mais cesse quand Thérèse l’imite. Maïa cherche bien le contact, et regarde profondément Thérèse qui lui chante des comptines. En début d’après-midi, elle refuse de jouer avec Catherine…pauvre tati!!!! Maïa fait des colères à Catherine dès qu’elle vient jouer à la maison. C’est elle qui gardait Maïa lors des réunions bénévoles…notre petite chipie l’associe certainement à l’absence de maman ou mami ! alors que hors contexte méthode, aucun souci avec Tati Cat ! Meilleur accueil pour Nicole qu’elle n’a pas revue depuis plusieurs semaines ! Belle partie de foot…Nicole imite Maïa qui joue  énergiquement. Notre petit chaton  l’observe pour vérifier qu’elle fait bien la même chose. Peu à peu, Nicole s’assoit et dirige ses balles afin qu'elles passent plus doucement sous les pieds de la chaise.  Maïa vient s’installer entre ses jambes et l’imite. Pour ranger facilement les balles, Nicole lui dit :" on va faire notre valise pour partir en vacances. On met les jaunes, les bleues ...et toutes les autres dans la mallette rouge....". Maïa participe activement: promenade en chantant , marche en avant puis en arrière...  sur un pied ...tout autour de la salle . Elle donne la main à Nicole et fait comme elle…

Vendredi matin, «Miss Bonne Humeur» prononce un «A veu» affirmé devant la boîte de déguisements. Elle prend les lunettes roses, se regarde dans le miroir, incline la tête et sourit à Gaëlle qui l’admire. Installée dans le hamac, elle écoute la comptine de la main et répète la deuxième fois «greu greu» pour la main qui gratte puis fait le «pan pan» en tapant sur le mur. Julia va chercher Maïa en salle sans qu’elle ne croise sa mami. Elle se laisse faire calmement quand Julia lui enfile son short et ses chaussures. Maïa est plus facile à guider en extérieur, il lui arrive de ronchonner lorsque l’on dévie son chemin. Jeu de la pince, en attrapant des petits cailloux dans les mains de Julia. En salle, elle papillonne moins, se fixe plus facilement sur une partie de l'étagère: biberon, musique...Elle est plus réceptive aux consignes de Julia.

Les séances de l’après-midi sont annulées car Maïa fait une nouvelle crise d’épilepsie (regard hagard/ blancheur/ titube/ rit seule/ vomissements). Après l’intervention des pompiers, fin de la journée aux Urgences...

 

Nous allons certainement augmenter le traitement. 

 

Paul est venu passer le week-end avec Maïa. Notre petit chaton est heureuse de passer un moment avec son papa! Visite de Clisson, de Gorges, parc des Naudières et piscine....Maïa en a bien profité!!!!  

 

C’était une très belle rentrée!

 

PIQUE-NIQUE AU JARDIN DES PLANTES AVEC CHANTAL

 

jardin-des-plantes-27-08--5-.jpg

 

lundi-2sept--1-.jpg

 

jardin-des-plantes-27-08--9-.jpg

Partager cet article
Repost0
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 23:17

Nous avons passé 2 semaines très agréables en famille.

A la plage, Maïa ne court plus dans tous les sens. Elle apprécie de jouer les pieds dans l’eau. Sa pelle à la main, elle tape le sable mais n’a pas encore une motricité fine suffisamment bonne pour ramasser le sable avec. En revanche, elle prend du sable dans sa main et commence à remplir son seau. Maïa observe beaucoup autour d’elle. Elle saisit des coquillages et des cailloux qu’elle jette dans l’eau. L’année dernière, nous restions sur la plage le temps d’une baignade...Maintenant nous pouvons rester jusqu’à 2h près de l’eau.

Nous avons testé une matinée le club de plage. La première demi-heure se passe bien car les activités sont «libres». Plus difficile dès que les moniteurs invitent les enfants à s’asseoir en groupe. Maïa pleure. Fin de l’expérience

Les nuits sont excellentes! Maïa ne se réveille pas une seule fois...nous dormons dans la même chambre mais chacune dans notre lit. Son sommeil est moins agité, j’aime la regarder dormir profondément...

Depuis quelques jours, Maïa fait de «très courtes» absences, 2/3 secondes. Elle a cette expression du visage si particulière à ses crises: soudainement apeurée, décontenancée, elle regarde autour d’elle...j’ai l’impression qu’elle se rend compte de cette modification dans son organisme. Dès qu’elle reprend ses esprits, Maïa a besoin d’être rassurée. Elle me fait un câlin, je la serre fort dans mes bras et lui parle doucement.

Nous avons insisté sur l’apprentissage des repas avec la cuillère. Quand elle apprécie un plat, Maïa mange sans difficulté. Lorsqu’elle n’aime pas, elle jette et s’énerve. Maïa est encore très impatiente. et s’agace de ne pas être servie tout de suite, même en nous voyant préparer son plat. Elle découvre de nouveaux aliments en présence de ses cousins: salade composée/ BN/ viennoise chocolat...mimétisme!

Toujours un grand bonheur de voir ses cousins Paul, Lou, Raphaël, Sarah, Jonas, Emma et Lyne, Kelyan...elle affectionne particulièrement Emma et Sarah les plus grandes: elle leur tient la main, grogne si elle la lâche, les cherche du regard en se penchant. Maïa est heureuse dès qu’un autre enfant s’intéresse à elle. En comparaison avec l’été dernier, Maïa «s’isole» moins en traînant ou poussant les jeux dans le jardin... Au contraire, elle suit les autres, aimerait jouer avec eux mais l’absence de langage rend la communication difficile.

Maïa est encore très limitée dans ses capacités d’interaction. Les écarts se creusent et les autres enfants ont parfois du mal à comprendre ou supporter l’attitude de notre petite Maïa. Malgré ses difficultés, elle donne vraiment l’impression de vouloir jouer avec ses cousins (20 minutes de lego/ bataille avec épée et boucliers...), course poursuite avec Paul et Raphaël. 

Plusieurs sorties au restaurant durant ces deux semaines... Je la sens contente de faire comme nous. Elle mange tranquillement assise sur sa chaise.

Maïa a beaucoup évolué mais elle demande encore une attention constante. Il est difficile de la laisser sans surveillance. Elle ne supporte pas que l’on ne s’occupe pas d’elle, nous sollicite constamment pour être avec elle (prend papi par la main pour le diriger vers l’action ou l’objet convoité).

Nous lui proposons chaque jour un peu d’activité: jeux de pliage/ dépliage/ des couleurs/ reconnaissance d’images/ lecture...nous avons parfois l’impression que Maïa connait la bonne réponse, mais qu’elle ne veut pas ou ne peut pas répondre à l’action demandée.

Elle touche encore beaucoup les objets, ne peut s’empêcher d’attraper ce qu’elle rencontre sur son passage.

La marche est moins stable depuis plusieurs semaines. Elle pose mal son pied droit (vers l’extérieur), appréhende de monter et descendre les escaliers seule alors qu’elle le faisait de mieux en mieux. (pourtant en rentrant chez papi mami, elle remonte et redescend les escaliers de la terrasse sans problème! habitude, endroit sécure dont rassurée...)

Maïa est toujours aussi sensible à la musique: elle reconnait très bien les airs qui la transportent, danse avec Nathalie la regardant droit dans les yeux en chantonnant.

maia-3535.JPG

Avec mon cousin Kelyan....

maia-3220.jpg

maia-3223.JPG

P1010995-copie-1.jpg

P1010996.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 22:13

Nombre d’heures de jeu: 24H

BAROMETRE DE LA SEMAINE:

Fatigue, pleurs, Maïa est très instable sur ses jambes

Songeuse, elle tricote beaucoup avec ses doigts

1 mois de traitement antiépileptique, une seule absence de moins d’une minute

Malgré la fatigue, Maîa s’intéresse et se concentre de plus en plus sur des activités de motricité fine : cubes/ enfilage de perles…

C’est une petite fille qui a besoin d’être rassurée, entourée et encouragée…

Les vacances vont lui faire le plus grand bien.

Lundi matin, Maïa est toute heureuse de voir Chantal. Elles ne me disent pas "Au revoir à la fenêtre» car Maïa est bien installée dans le canapé, calme et attentive. Quelques minutes après mon départ, Maïa aurait dit "O-wa O-Wa" accompagné  d’un geste de la main. Christiane étant absente, Chantal attend 10h avant de partir pour la halte garderie. Maïa est très sage (presque comme une image), activités variées dans la cuisine ou sur le canapé (chants/ lecture/ encastrement de cubes...). Elles font un skype avec Opale et Ophélie en direct de Dubaï.Très intriguée et intéressée par le bébé, Maïa fait sa timide...blottie sur les genoux de Chantal. Elle ne dit mot, sans rien perdre de ce qui se passe à l'écran. Elle refuse de faire un bisou à Opale à la fin de l'entretien. Dès que la conversation cesse, elle réclame "bébé! bébé!" et ne cesse de faire des bisous. Pour la première fois, Maïa s'installe dans la voiture de Chantal, direction la halte garderie!!!! Un trajet dans la bonne humeur: elles chantent à tue-tête, Maïa frappe des mains, lève les bras et gesticule! Dans un premier temps, à la halte garderie,  elle refuse de quitter Chantal puis petit à petit, elle se laisse convaincre par Virginie de rejoindre les autres enfants pour une activité eau dans la pataugeoire! En début d’après-midi, belle séance en compagnie d’Eric et Louis qui trouve que Maïa a bien grandi! La voyant très en forme, Eric lui dit «Tu as la pêche aujourd’hui!», Maïa aurait répété «la pê...». Quel changement depuis la semaine dernière (première fois qu’Eric était confronté aux pleurs...)! Il constate que son équilibre est meilleur, elle ne se frustre pas en rejetant la tête en arrière et babille beaucoup! Avec Sophie, séance tranquille avec une petite fille très sage...Maïa fait comprendre qu’elle souhaite jouer avec la poupée. Quand Sophie lui dit «le bébé a chaud, il a peut-être soif!», Maïa lève aussitôt les yeux vers son biberon posé sur l’étagère. Elle donne le biberon au baigneur mais l’eau coule vite et il y en a partout. Sophie prend la boîte de Kleenex et lui dit «Essuie ici Maïa», ce qu’elle fait. Sophie essaie d’initier d’autres jeux mais la chaleur est vraiment difficile à supporter. Maïa imite Sophie en empilant 4 cubes.

Mardi matin, Maïa est agitée. La chaleur et la pleine lune (dixit Marie-C) n’aident pas...Maïa demande le bébé dans le couffin mais passe vite à autre chose. Marie-C a retenu les conseils de Carolina (vidéo envoyée il y a quelques jours), en introduisant le bébé dans les autres jeux...Activité cubes, Maïa en empile quelques- uns avant de s’allonger. Marie lui commente les dessins sur les faces des cubes et lorsqu’elle évoque la vache, Maïa ne manque pas de faire «Meuhh». A 10h15, sans aucune raison particulière, Maïa s’énerve, pleure et se jette la tête en arrière. Elle se calme quand mami les rejoint en salle. Avec Sophie, la séance est axée sur des activités de motricité fine. Elle lui apporté une boîte à oeufs et des boutons, le jeu consiste à mettre les boutons dans les trous. Maïa a tendance à mettre indifféremment les boutons dans les trous. Pourtant, quand Sophie lui indique qu’un trou est vide et qu’elle peut y mettre un bouton, elle le fait. Deuxième activité: insérer des boutons dans deux boîtes et tester le bruit en les secouant. Quand Sophie demande à Maïa «Secoue ta boîte pour faire de la musique», elle le fait. Durant cette séance, Maïa joue sagement, elle bave moins que la veille. En revanche, son équilibre est instable et elle tricote énormément avec ses petits doigts. En fin de journée, Catherine remarque que Maïa est plus fatiguée et qu’elle la regarde moins que d’habitude. Elle est très câline.

Mercredi matin, séance chaotique avec Christine. Très fatiguée, Maïa ne tient pas sur ses jambes. Elle pleure beaucoup sauf quand mami reste près d’elle. Elle se calme et somnole sur le canapé. Nous annulons la séance avec Colette. A son réveil, Isabelle propose à Maïa de retourner jouer dans la salle. Chancelante, elle va d’un point à l’autre de la pièce. Isabelle lui propose d’insérer les fèves dans une bouteille d’eau. Malgré la fatigue et son déséquilibre, Maïa le fait avec succès. Isabelle place les cubes sur la table. Elle demande à Maïa de ramasser celui resté par terre. Il est à ses pieds, elle le voit, attend…Isabelle réitère sa demande. Maïa semble ne pas vouloir le prendre. Soudain,  elle s’en empare, la rejoint et pose le cube à l’endroit indiqué par mami.  Quelques bonnes réception du ballon entre ses mains et bonnes passes…Les échecs sont dus à une petite Maïa songeuse qui tricote avec ses doigts entre chaque échange.Tandis qu’Isabelle commente deux images des émotions posées sur la table, dont celle du petit garçon qui pleure, Maïa pose l’index dessus. Elle saisit la photo, la laisse tomber près du tableau. A midi, elle se dirige vers la porte. Isabelle lui dit qu’elles vont manger avec papi mais qu’avant elle doit ranger l’image du garçon. Isabelle insiste plusieurs fois avant que Maïa ne la ramasse…

Maïa a-t-elle du mal à obéir ou traite t’elle mal l’information ?

En partant, Isabelle lui demande d’appuyer sur le bouton de l’ascenseur. Maïa répond « Non ! » fermement. Isabelle insiste : « Si tu n’appuies pas sur le bouton, nous n’allons pas manger ! ».

Maïa finit par le faire…Qu’en penser ?????

En début d’après-midi, impossible pour Nathalie de jouer en salle avec Maïa…pleurs et colère…En revanche, aucune difficulté avec Joël. En recréation, elle refuse de lui lâcher la main pour faire de la trottinette. En salle, elle est attentive à l’histoire du petit chien. Elle tricote beaucoup avec ses doigts….

Jeudi matin, Maïa accueille Thérèse avec le sourire et la guide vers la salle. Les cubes sont sur la table, elles continuent à jouer avec. Maïa est encore très instable. Fatiguée, elle se repose lovée contre Thérèse. Après avoir fait pipi sur le lino (nous lui retirons la couche dans la journée) et un changement de tenue, elle rentre en salle avec le bébé. Maïa l’installe sur un cube en guise de pot quand Thérèse lui demande. Les cubes servent également d’assiette pour donner à manger, de chapeau ou encore de bain…C’est parfait !!!! Maïa peut ainsi travailler son « imaginaire » et détourner la fonction numéro 1 d’un objet ! Fatiguée, elle s’endort la poupée contre elle… En récréation, Maïa ne quitte pas les bras de Philippe qui lui montre comment attraper les gousses de l’arbre. Elle l’imite en tirant sur les gousses et les feuilles. De retour en salle, elle réclame la poupée «Bébé!» et passe toute la séance sur les genoux de Philippe. Très calme, elle ne demande, ne sollicite aucun jeu. Elle appelle plusieurs fois «maman»...Maïa bave et tricote beaucoup avec ses doigts.

L’après-midi est difficile. Epuisée, Maïa pleure dès que mami s’éloigne. Elle n’a pas la force de jouer…

Inquiète par cette fatigue chronique, je me rends, vendredi matin, sur les conseils du Docteur Conti aux Urgences. Maïa a commencé son traitement antiépileptique depuis 3 semaines. Après une première semaine avec signes d’hyperactivité, Maïa est depuis plusieurs jours souvent fatiguée.

La fatigue et l’hyperactivité sont deux effets secondaires du traitement. La chaleur de ces derniers jours n’aide pas.

Aux Urgences, je rencontre un neuropédiatre qui me rassure rapidement. Le déséquilibre de Maïa n’est pas d’origine « cérébelleuse » mais surtout lié au fait qu’elle est constamment dans le mouvement.

Fatigue+mouvement= déséquilibre

Nous avons RDV avec le neuropédiatre début septembre pour faire le point ainsi qu’un nouvel EEG. Depuis le début du traitement début juillet, Maïa n’a fait qu’une seule absence de moins d’une minute.

maia-3475.jpgmaia-3465.JPG

maia-3488.jpg

maia-3471.JPG

maia-3500.jpg

maia-3493.jpg

 

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 22:21

Nombre d’heure de jeu: 25H

 

Baromètre de la semaine:

Nous l’attendions depuis si longtemps!!!! Merci Soleil de nous rendre visite...

En revanche, cela complique légèrement les séances en salle, véritable «fournaise»!!!!!

Quelques pleurs cette semaine...mais rien de grave...nous savons que cela ne dure pas et que Maïa est comme nous...plus excitée lorsqu’il fait chaud!

En revanche de beaux moments d’échanges devant les images des émotions:

imitation des gestes, donne la photo demandée, en redemande (chuchoter dans l’oreille)

Assise entre vos jambes, elle se retourne pour vous regarder dans les yeux lors de lecture d’histoires...

Utilise vos mains pour pointer les objets sur l’étagère

Fait des tours de cubes depuis 3 semaines

Une petite absence (moins d’une minute) dimanche matin

Deux magnifiques journées aux Sables d’Olonne en compagnie de ma grand-mère Suzanne...

Des bisous, des câlins, on ne s’en lasse pas!!!!!!!!!!

 

 

Lundi matin, Philippe retrouve Maïa après un mois et demi sans séance. Il pointe du doigt le ballon, notre footballeuse accepte volontiers des échanges de balle (au pied et à la main). Lorsqu’il lui propose de s’asseoir et de lui lancer le ballon, elle le fait très bien. En revanche, Philippe note que Maïa a du mal à renouveler une consigne qu’elle vient d’exécuter.

Maïa demande le classeur «des émotions» (photos d’enfants). Installée à la table, elle pointe du doigt les photos que Philippe lui désigne. Quand il lui dit de lever les bras comme la fillette sur la photo, Maïa imite le geste. Il pose 3 photos sur la table et lui demande de pointer celle où l’enfant lève les bras. Maïa lui remet la bonne photo sans hésitation! 

3 ème visite au multi accueil!

Maïa semble toujours aussi contente et pressée d'arriver mais dès que mami s’éclipse, elle la cherche en pleurant. C'est encore un peu tôt, elle doit s’habituer à ce nouvel endroit...Dominique lui propose le jardin mais Maïa n'est pas d'accord. Dès que mami revient, tout rentre dans l’ordre!

Maïa participe au petit atelier de motricité en compagnie de Sacha, Maélys et Côme. Elle grimpe sur la structure (escalier et pente) et teste le trampoline. La porte est ouverte, les enfants peuvent aller et venir mais Maïa reste avec le groupe.

Elle participe, observe, essaie d’attraper les dessins sur les murs. Quand Virginie lui explique qu’elle ne peut pas déchirer les décorations et lui propose du scotch pour recoller, Maïa l’aide.

Pour la première fois depuis le début de la méthode, Eric est confronté aux pleurs de Maïa. Instable, elle trébuche souvent, renverse sa tête en arrière, signe de mécontentement. Elle se calme lorsqu’il la prend sur ses genoux et lui parle calmement. Après une heure en salle, il décide d’écourter la séance car Maïa pleure beaucoup.

Sophie a apporté deux petites poupées gigogne avec lesquelles elles jouent un bon moment. Maïa aime les emboîter, les démonter et ne se débrouille pas si mal (même si parfois elle oublie qu'elle a deux mains...). Sophie lui rappelle fréquemment qu’elle peut utiliser l’autre main et teste tout au long de la séance sa compréhension des consignes.  Sur les deux poupées l’une est grande, l'autre est petite...Sophie en profite pour «travailler» la notion de grandeur. Quand elle demande la petite, Maïa lui tend souvent la bonne. 

Sophie veut jouer au jeu du «béret» (chacune à un coin de la pièce et à «3» elles doivent attraper l'objet au centre). La poupée sert de «béret». Au début, Maïa ne comprend pas le but du jeu. Etonnée, elle va bien dans le coin de la pièce quand Sophie lui désigne du doigt mais ne bouge pas après que cette dernière ait compté jusqu’à 3.  

A plusieurs reprises, elle court, shoote dans la poupée, puis réussit une fois à la prendre avec ses mains et retourne à toute vitesse dans son  coin!  

Sophie aime la chamailler et lui demande "Fais-voir comment tu fais quand tu cries", Maïa crie." Et puis aussi quand tu jettes ta tête en arrière et que tu fais ta fofolle (Sophie l'imite) comment tu fais ? ", Maïa jette sa tête en arrière et se marre. 

Après un début d’après-midi difficile (est-ce dû à la chaleur? il fait très chaud dans la salle ), Maïa est très présente et joueuse avec Sophie qui constate que notre petite chipie sait obéir quand on lui parle plus fermement. Maïa donne vraiment l’impression de vouloir communiquer avec des sons plus variés.

 

Mardi matin, Marie-Claire est aux anges quand «petit chaton» l’accueille avec un grand sourire et lui prend la main pour la guider en salle.

Maïa pointe beaucoup avec sa main les jeux sur l’étagère. Elle n’hésite pas à prendre le bras de Marie pour aller plus vite. L’activité «pâte à modeler» est encore difficile car après l’avoir malaxée, elle la porte à la bouche tel du chewing gum!

Maïa s’installe confortablement contre Marie pour jouer avec les playmobils et les animaux. Elle est de plus en plus câline.

Ravie de retrouver sa copine Sophie, Maïa se dirige spontanément en salle et ferme la porte au nez de mami! 

La séance n'est pas aussi dynamique que la veille, la chaleur est dure à supporter. Sophie essaie de jouer avec les petites poupées et au "béret" mais Maïa n'accroche pas ou si peu. Sophie n’insiste pas et opte pour la lecture de «Tchoupi en bâteau». Maïa s’installe entre ses jambes. Comme souvent, elle lui raconte des histoires de maman Mélissa, tati Audrey, Nicolas et Eléna ses cousins.... De temps en temps, comme pour mieux écouter, Maïa se renverse en arrière pour regarder Sophie dans les yeux.

Belles retrouvailles entre Catherine et Maïa après 3 semaines d’absence! En récréation,  notre petite est bien calme et donne la main. Il fait si chaud que Maïa est moins attentive. En revanche, Catherine comme Sophie constate que Maïa, assise entre ses  jambes pendant la lecture, se retourne pour la regarder dans les yeux!

 

Mercredi matin, nounou Chantal est de retour après un magnifique séjour à Dubaï pour faire la connaissance de sa petite fille Opale, née il y a quelques semaines!

Très bel accueil de Maïa qui lui fait de gros câlins!

Alors que je pars travailler, ma petite Maïouchka me fait de beaux «Au revoir» à la fenêtre de la salle d’éveil...

A 9h, elle se jette dans les bras de Christine venue jouer avec elle. Christine remarque que Maïa est plus stable que la semaine dernière. Après la lecture de Tchoupi, elle réclame la pâte à modeler mais la porte à la bouche. En fin de séance, Christine propose de sortir en récréation avec Maïa. Elle se dirige vers Colette qu’elle rencontre en bas de l’immeuble et soudain, Maïa se met à pleurer. Colette et Christine pensent qu’elle a eu peur d’une tondeuse à gazon. Colette remonte avec une petite Maïa inconsolable...La voyant fatiguée, Chantal et Colette décident d’annuler la séance. 

Maïa finit par se calmer en jouant avec quelques playmobils sur la table de la cuisine. 3/4 h de jeux et de chants avant de déjeuner!

Après le repas, 15 minutes de lecture, quelques vidéos d’Opale puis Maïa se dirige d’elle-même dans sa chambre en tenant la main de Chantal. 

Sieste d’1 h15 avec réveil calme, Maïa rejoint Chantal dans le salon et s’installe près d’elle sur le canapé.

Quand Nathalie arrive, Maïa semble contente de la voir...mais une fois en salle, elle se met à pleurer. Après 30 minutes, Chantal les rejoint leur proposant de venir dans le salon. Maïa se calme difficilement refusant qu’on lui parle et qu’on la touche. Nathalie s’éclipse dans la salle, laissant Maïa se reposer dans la pénombre de sa chambre. Dans le couloir, Chantal commente les jeux de Nathalie: « Mais tu es dans la salle Nathalie! C’est bien ce que tu fais!». Maïa se lève et les rejoint aussitôt le sourire aux lèvres!!!!! Malgré un début très difficile, les 3/4 d’heure en salle se passe bien. Chants, jeux toutes les 3, le reste de la séance se passe sans cri. Quand Nathalie lui demande «On fait le cheval?», Maïa se met à 4 pattes avec son doudou sur le dos. Alors qu’elle lui met ses sandalettes pour sortir en récréation, Maïa lui fait plein de bisous sur le bras....

Heureuse d’être dehors, Maïa ne court pas partout. Joël les aperçoit et les appelle au loin. Maïa se retourne et court dans ses bras! Elle ne l’a pas vu depuis 1 mois et est très heureuse de le retrouver. Il fait si chaud en salle, qu’ils restent jouer dehors un long moment. Maïa ramasse les feuilles, les cailloux mais est toujours attentive lorsque Joël lui parle. En salle, Maïa est fatiguée et ne se fait pas prier lorsque Joël lui propose de se détendre dans le hamac. 

 

Jeudi matin, Maïa joue un long moment avec les cubes qu’elle empile et manipule sur la table. Elle s’amuse à y faire rentrer les tortues apportées par Dominique. 

Après une partie de foot, Dominique lui propose les livres. Après un court moment d’hésitation, Maïa accepte de se poser devant l’imagier. Elle imite Dominique en reproduisant le son de la trompette «tututurlututu»! Durant la séance, Dominique lui parle de la halte garderie et quand elle lui demande «tu te souviens de Virginie? (puéricultrice)», Maïa hoche la tête et sourit!

Après une petite récréation, Thérèse et Maïa remontent en salle sans difficulté. En début de séance, elle est un peu énervée, papillonne, essaie de mordre mais fait aussi des «bisous spontanés». Elle va à la porte, essaie de mettre la clé dans la serrure (sans pleurer), puis la tend à Thérèse qui lui explique que ce n’est pas l’heure de sortir...pas de cris ni de pleurs. Maïa semble vouloir s’exprimer … « ma maman, papa ». Thérèse la rassure, lui parle calmement. 2 pipis dans la salle (près de la fenêtre et près du trampoline). Maïa imite Thérèse en essuyant l’endroit humide. Devant l’étagère, elle refuse plusieurs objets mais accepte la pâte à modeler: temps plus calme, bons échanges même si Maïa a tendance à la mettre à la bouche. Elle utilise la main de Julie pour désigner les objets, en tout premier lieu les photos des "émotions" sous pochette plastique. Lorsqu’elles regardent les petites filles qui se disent un secret, Julie chuchote dans l'oreille  très attentive de Maïa: "Je vais te dire un secret, je suis contente de te revoir". Quand Julie cesse, Maïa approche sa tête, prend la main de Julie qu’elle pose contre son oreille l’air de dire «recommence!». Devant la photo du «sourire», Julie lui explique que c’est un beau sourire, tout en mimant l’émotion. Maïa sourit à son tour! Une séance riche en bisous et câlins!

Vendredi matin, Maïa est débordante d’énergie. Partie de ballon effrénée, chutes de cubes, elle se calme naturellement en chantant et frappant en cadence avec Marie-France sur l’air de Frère Jacques. Après avoir fait pipi sur le pantalon de Marie-France, cette chipie installe sa poupée sur le pot! En fin de séance, jeu de «tire à la corde» avec un bout de laine; Maïa rit de bon cœur quand elle réussit à ramener Marie-F vers elle en utilisant toute sa force. Julia?

Samedi matin, départ pour un week-end aux Sables d’Olonne avec grand-mami Suzanne!!!! 

 

La vie à la maison:

Mardi en fin de journée: Sophie: «La séance terminée Maïa est allée dans sa chambre, Isabelle et moi l'avons laissée tout un moment seule (15 minutes environ) où assise en girafe elle déballait ses affaires et parlait. Elle jouait toute seule et on la sentait bien.»

Deux magnifiques journées au bord de la mer en compagnie de ma grand-mère!

Nous profitons de la plage tous les matins! Maïa est tellement heureuse de pouvoir se baigner. Nous restons à chaque fois 1H30 dans l’eau. La température est exquise, rien à envier à la Corse ou aux Baléares!!! 

Toujours aussi sociable, ma petite Maïa ne demande pas la permission pour grimper dans le bâteau gonflable d’un groupe de cousins!!! Les enfants sont sensibilisés au handicap car ils ont eux-mêmes une petite cousine atteinte d’une myopathie. Maïa se laisse dorloter, je la sens «fière» et heureuse de vivre sa vie avec ses nouvelles copines!

En fin de journée, c’est avec Tom et Lorena que Maïa joue dans l’eau...notre coquine s’est accaparée leur dauphin gonflable...

Maïa apprécie la cuisine de grand-mami. Dès qu’elle lui demande c’est bon Maïa, notre chipie la regarde en faisant «Humm»...

 

Dimanche matin, alors qu’elle vient de prendre son petit déjeuner, Maïa fait une courte absence (moins d’une minute).

 

Lorsque nous retrouvons mes parents en fin de journée dimanche, Maïa est heureuse de les revoir.

Au moment de partir, elle enlace le cou de mami Isabelle et lui fait un gros bisou sur la bouche. Elle se retourne et prend papi par le cou et lui fait également un énorme baiser...

Nous sommes aux anges....

 

 maia-3388.jpgmaia-3373.JPG

 

maia-3396.JPG

 

maia-3405.jpg

 

maia-3427.jpg

 

maia-3431.jpg

 

maia-3440.jpgmaia-3449.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 22:26

P1010903.jpg

Une magnifique journée entourés de tous nos amis!

Merci encore pour tout l'amour et le temps que vous donnez à Maïa depuis presque 2 ans....P1010880.JPG

P1010882.JPG

P1010888.JPGP1010895.jpg

P1010906.jpg

P1010931.JPG

P1010909.jpg

P1010884.jpg

P1010915.jpg

P1010922.jpg

P1010914.jpg

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 23:11

Nombre d’heures de jeu: 29H

Baromètre de la semaine:
Essuie sa bouche toute seule quand on lui demande
Prend la main pour emmener les bénévoles en salle
Dit «Owoir» en contexte avec signe de la main
Fait des bisous presque «volants», en embrassant sa main et nous regardant dans les yeux
Apprécie un peu plus chaque jour les jeux de motricité fine: boîtes à graines, tortue et cube à encastrer. Elle apprécie vos compliments: sourit timidement et se penche vers vous pour faire un câlin...
Accepte volontiers votre aide: se laisse prendre la main pour être guidée dans les activités
Ne se projette plus en arrière face à la difficulté
N’a pas encore la notion des proportions
Une absence d’1 minute mercredi matin, et une autre le vendredi matin
Sourires, regards, interactivité quasi permanente!!!
Découverte du multi-accueil où Maïa ira jouer 2 heures le lundi matin en présence de Dominique, bénévole 3I
ET SURTOUT, Maïa donne vraiment l’impression de vouloir parler, de nouveaux sons et mots entendus cette semaine: feuilles, dodo, «edu» pour perdu, «ai on» pour maison, «toutou» pour coucou

Lundi matin, Maïa initie une partie de foot. Christiane est toujours impressionnée par sa force et son adresse pour taper dans le ballon.
Très câline, Maïa s’installe spontanément sur les genoux de Christiane qui ressent de sa part un vrai besoin de tendresse et mots doux. Maïa demande la tortue à formes: elle ne s’énerve pas face à la difficulté et accepte volontiers l’aide de Christiane. Elle écoute attentivement les conseils qu’elle met en pratique: détendre sa main pour appuyer sur le bouton qui fait tourner la tortue et éjecte les cubes.
Maïa découvre pour la première fois le multi-accueil. Beaucoup de choses nouvelles à la fois (enfants/ jeux/ puéricultrices...) mais cela ne semble pas la perturber. Elle essaie volontiers le toboggan, prend  la main de Dominique pour obtenir de l’aide. Elle semble à l’aise et ravie. Confiante, Maïa n’hésite pas à s’éloigner de papi mami pour découvrir l’espace. En début d’après-midi, Maïa ne semble pas décidée à jouer avec Eric, qui s’installe à la table avec la ferme et quelques personnages. Après quelques minutes, elle se décide, le rejoint et s’installe sur l’autre chaise. Malgré deux courts moments d’absence (10 à 15 secondes mais qui n’ont rien à voir avec une crise), Maïa joue calmement: journée du «tut tut» avec les voitures et du «tiré c’est gagné» avec les cerceaux.
Cette séance permet, une fois de plus à Sophie de voir que Maïa comprend bien ce qu’elle lui demande. Elle la teste à plusieurs reprises:
quand Maïa vide le sac de grelots par terre, elle lui demande de les ranger. Notre coquine les remet un par un dans le sac.
 Sophie lui dit: «tu en as oublié un derrière toi», elle se retourne et le ramasse
quand Sophie lui met un foulard sur la tête et lui dit d’aller se regarder dans le miroir, Maïa le fait
Elle aime que Sophie lui raconte des histoires concernant maman méli et tati quand elles étaient petites.
En revanche, Maïa jette la table et les chaises, ce qu’elle ne faisait plus. Elle n’a pas la notion des proportions puisque qu’elle essaie de rentrer dans un sac ou dans la ferme.

Mardi matin, Maïa est très volubile. Comme la semaine dernière, elle demande la ferme, répond bien aux consignes à savoir ouvrir et refermer les portes pour le «lapin promeneur». Elle caresse la poule et prend la main de Marie pour qu’elle en fasse autant.
Marie-C prend la boîte avec les animaux pour enrichir le jeu. Maïa attrape le lapin sauteur et quand Marie-C lui demande «où est le deuxième?» (il s’agit du kangourou) tout en continuant de chercher, Maïa saisit la boîte, trouve le kangourou et lui donne!!! Alors qu’elles écoutent «Colchiques dans les prés», Maïa aurait prononcé le mot «feuilles». Comme l’écrit Marie, il est toujours émouvant de l’entendre sortir des mots nouveaux...
Affectueuses retrouvailles avec Marie-France qu’elle n’a pas revue depuis plusieurs semaines (caresses et bisous de la part de notre petit chaton). Nombreux échanges autour de «Monsieur Nounours» qui «fait dodo» entre elles-deux. Maïa répète «dodo» plusieurs fois.
En milieu d’après-midi, séance shopping pour Maïa, Sophie et mami...objectif: trouver des sandalettes pour Maïouchka!!! Dans le magasin, elle essaie sans broncher les chaussures et ne papillonne pas plus que cela.
Elle dirige sa poussette de la rue d’Orléans jusqu’au parking des Galeries Lafayette, regardant bien devant elle. Pour la guider, Sophie lui montre du doigt le chemin à suivre.
Maïa obéit, se trompant rarement.. Sophie constate que Maïa est réceptive aux gestes qui accompagnent la parole: le doigt sur l’oreille tout en lui disant «écoute» et l’index pour indiquer le chemin.

Mercredi matin, Maïa fait une absence d’une minute. Quand elle reprend ses esprits, elle est épuisée...Malgré la fatigue, Maïa joue calmement avec Christine. Beaucoup de câlins et bisous durant cette séance.
Il fait beau mais Maïa ne souhaite pas sortir en récréation. Vers 11h, elle se dirige vers la porte et commence à pleurer. Colette lui propose d’écouter de la musique mais Maïa refuse en disant NON tout en tirant sur le fil de l’appareil CD! Isabelle les rejoint pour 30 minutes d’activité de motricité fine: visser/ dévisser les bouteilles, y insérer des petites boules de papier ou des crayons.
En pleine forme, Maïa prend Nathalie par la main et la guide dans la salle. Nathalie est contente car les deux dernières séances ont été plus difficiles. Bonne interactivité durant l’heure et demie: pas de pleurs ni de stéréotypes. Maïa est plus dynamique que les fois précédentes et surtout elle essaie de parler à sa façon. Activité de motricité fine: Maïa insère bien les fèves dans la bouteille d’eau. Nathalie fait exprès d’en faire tomber en lui disant «Nathalie a perdu». Cela amuse Maïa qui répète « edu ». En demandant la ferme, Nathalie croit l’entendre dire un semblant de «ai on». Avec Elodie, Maïa joue toute la séance avec la boîte à graines: secouer les boîtes de fèves, les mettre dans les petites cuillères, ou entre ses orteils...Beaucoup de regards échangés et durant la récréation, elle tient fermement la main d’Elodie.

Jeudi matin, l’attention de Maïa se porte essentiellement sur les livres qu’elle veut attraper seule à l’aide de sa chaise! Elle feuillette celui des animaux, écoute les imitations de Thérèse et essaie de reproduire certains cris. La séance se déroule avec alternance de temps de lecture, de repos (allongée) et de comptines. Thérèse remarque qu’elle a une réelle envie de parler...Maïa prend la main d’Agnès, se dirige vers la porte pour sortir. En récréation, Agnès se cache derrière un tronc d'arbre et dit "coucou". Maïa lui répond "toutou". En salle, découverte de la boîte à oeufs Smoby apportée par Agnès.  Maïa se concentre pour les emboiter, parfois avec succès. Agnès range la boîte sur l'étagère et ne garde qu’un oeuf qu’elle cache derrière son dos, dans sa main...Notre chipie le cherche...Quand Agnès lui dit :
«Je le cache dans ma bouche», Maïa lui ouvre la bouche
«Je le mets sur ma tête», elle lui touche la tête
«je le cache dans ma main», Maïa lui prend la main.
Alors qu’elles regardent un long moment la photo de la petite fille qui fait "chut" (jeux des émotions), Maïa ne l'imite pas mais elle prend le doigt d’Agnès qu’elle pose sur la bouche de la fillette. Elle lui laisse faire la même chose avec son index. Après la séance d’orthophonie, Maïa est en pleine forme. Nicole note que notre petit chaton participe avec détente et plaisir aux activités diverses qu’elles proposent l'une ou l'autre. Après avoir longuement joué avec la ferme, Maïa fait comprendre à Nicole qu'elle souhaite écouter un CD et vient se lover sur ses genoux. Relaxée, elle écoute, chante, frappe dans les mains, semble déçue lorsque le chant s'arrête puis sourit lorsqu’elle reconnait le suivant. Elles dansent sur "3 petits chatons qui avaient perdu leurs mitaines"? Voyant Nicole traverser la salle en faisant des pas de géants, Maïa la suit et l’imite! Fin de séance avec la tortue et les cubes à encastrer: Maïa accepte que Nicole lui prenne la main pour la guider vers le bon trou. Dès qu’elle réussit à en glisser un, elle se penche contre Nicole pour lui faire un câlin.


Vendredi matin, Gaëlle est accueillie avec joie par Maïa qui lui laisse à peine le temps de poser son manteau...Jeux avec la poupée qu'elle essaie de coiffer, puis Maïa désigne  avec son doigt le classeur «des émotions» sur l’étagère. Face au miroir, elle regarde Gaëlle lever les bras, faire chut ou encore des grimaces...Maïa l'imite au mieux en clignant des yeux et fermant bien sa bouche pour la mimique des grimaces. En récréation avec Marie-France, Maïa se dépense pleinement: course, jeux de cache-cache avec des «toutou» en guise de «coucou». Maïa porte moins les feuilles et les cailloux à la bouche (souvent pour provoquer...). Elle cherche du regard Marie-France dès qu’elle s’éloigne un peu... De retour dans la salle, Marie-France se sert de la poupée qu’elle met sur le pot pour demander à Maïa d’y aller également, ce qu’elle fait! «Maïa ta poupée pleure, veux-tu l’embrasser sur les fesses», notre chipie le fait sans se tromper d’endroit.
Samedi matin, Maïa part avec Paul pour deux jours au bord de la mer...


La vie à la maison:

Malgré quelques petites absences cette semaine, Maia est plus stable, n’est pas énervée. Persistent quelques moments rêveurs et tricotage de main.
Elle utilise mieux ses mains, parle à sa façon et réclame davantage
Pendant les repas, quelques petites frustrations mais jamais quand la nourriture est à son goût. Elle déguste le boudin blanc avec les pommes sans rechigner (2 fois), alors qu'elle les recrache quand elles sont crues.

Maïa utilise de plus en plus sa fourchette. Elle pique les morceaux mais les reprend dans son autre main pour les porter à la bouche.

Mardi soir, alors que je m’apprête à éteindre la lumière, Maïa me regarde et fait un bisou dans sa main pour me dire «Au revoir».....

Mercredi soir, découverte de la chanson de Noël «Vive le vent». Cette nouvelle comptine prend la place numéro 1 dans le «Top 10» de Maïa!!!

Refait un peu plus caca dans la couche dans la journée....N’hésitez pas à la solliciter pour aller sur le pot ou les toilettes!
Une chose est sûre, Maïa a pleinement conscience lorsqu’elle fait pipi...
Alors que nous étions à la pizzéria ce soir, Maïa s’est soudain mise à pleurer et à gigoter dans sa chaise haute. Je remarque que sa couche était mal mise et que le pipi à déborder. Notre pauvre petit chaton était toute mouillée. Je l’ai rassurée en lui disant que cela n’était pas grave...Nous sommes allées la changer aux toilettes et Maïa a retrouvé le sourire!!!

Partager cet article
Repost0
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 22:27

Nombre d’heures de jeu: 28H

Baromètre de la semaine:
Encore beaucoup de câlins et de bisous.
Nouvelle organisation avec la présence de nounou Chantal deux jours cette semaine! Notre petit chaton semble heureuse en présence de sa «Mary Poppins»!
En salle: grande attirance pour la ferme, veillez toujours à ce qu’elle ne s’enferme pas dans ce jeu. Plusieurs d’entre vous enrichissent  en s’éloignant avec un personnage pour vérifier qu’elle est en interaction. Même si elle vient le récupérer, vérifier bien que ce n’est pas juste pour se l’accaparer...Maïa peut donner l’impression de jouer mais rappelez vous toujours qu’un enfant de 4 ans vous regarderait et parlerait durant l’activité.
Attention, Maïa a pris en salle le livre sonore du bisou: elle s’y enferme en appuyant machinalement sur les touches.
MAÏA DESIGNE DE PLUS EN PLUS AVEC LA MAIN!!!

Lundi matin, première journée de nounou pour Chantal!
Maïa ne semble pas surprise de la voir. Je lui ai bien expliqué que c’est Chantal et non mami qui va venir la garder.
Maïa ne pleure pas quand je pars. Elle me regarde derrière la vitre de la salle d’éveil et me fait «Au revoir» de la main!
A 9h, Maïa reçoit Christiane avec le sourire mais ne veut pas la suivre en salle. En entendant «Colchiques dans les prés», Maïa la rejoint très vite. Pendant la séance, Maïa est calme, câline et concentrée. Chants, danses, jeux avec la maison Fisher Price...  Christiane lui propose de regarder les photos sur l’Iphone. Dès que Maïa se reconnaît avec Lilou, elle penche timidement la tête sur l’épaule de Christiane. Tandis qu’elle prend son goûter dans la cuisine, Christiane lui explique qu’elle va partir. Maïa lui dit «Owoir» accompagné d’un geste de la main. En voyant Christiane lui envoyer un baiser volant, elle répète «owoir» et porte sa main à la bouche...
En promenade, Maïa est tentée par les nombreuses flaques d’eau...Notre petite Dora l’exploratrice rentre à la maison les pieds mouillés. Avant le déjeuner, moment détente avec des chansons sur l’ordinateur. Maïa participe par les gestes et la parole.
Avec Eric, jeux avec les tracteurs et petites voitures: Maïa les fait rouler, répète après lui «Tut tut» (au moins deux fois) mais n’imite pas encore le «vroum». Il note qu’elle avance très bien sur les genoux. Elle participe à l’activité qu’il propose autour des cerceaux (rentrer/sortir) et fait également plusieurs allers/ retours sur les lignes, visiblement heureuse du résultat. Eric trouve que Maïa change, il la sent plus patiente, maitrisant mieux ses gestes. Quand Sophie arrive, Maïa est calme et détendue avec sa nounou Chantal! Après la récréation, elle est mignonne mais n'est pas trop dans le jeu. Fatiguée, elle baille, le temps est maussade et il fait lourd...Notre petite Maïa n’en a plus l’habitude.... Elle joue par terre avec un personnage, mais Sophie a l’impression qu'elle s'enferme dans ce jeu. Elle essaie de créer une dynamique mais notre petit chaton n'est pas réceptif. Maïa bave beaucoup (plus que d'habitude) et «tape» Sophie, ce qu'elle ne faisait plus depuis un moment.

Mardi matin, Marie-Claire retrouve une petite Maïa douce et souriante.
Lecture de «Petit Ours Brun qui s'habille» et du livre musical «Bonjour» qu'elle affectionne (attention car Maïa s’enferme en appuyant sur les mêmes touches, elle tourne machinalement les pages).
Long moment d’échange avec les animaux et la ferme...elle imite Marie-C en faisant  «voler» le cheval et sa cavalière.
A 10h15, Maïa veut sortir de la salle, Marie-C parvient à la remotiver grâce aux livres. En fin de journée, Maïa réclame la ferme à Catherine. Cela fait plusieurs séances qu’elle lui demande ce jeu, Catherine craint qu’elle ne s’enferme avec cet objet car elle constate peu d’échanges avec Maïa.

Mercredi, une journée placée sous le signe de la fatigue...
Avec Christine, elle commence la séance en feuilletant le livre des bruits du bébé. Maïa appuie bien sur les touches mais certains sons lui font peur comme les pas du papa qui descend l'escalier. Cela ne l'empêche pas de recommencer. Lorsqu'elle est craintive, Maïa relève la tête pour "se rassurer" ou  voir notre réaction.
Epuisée, elle s'allonge sur la balancelle. Christine pense qu'elle va s'endormir mais soudain Maïa hurle. C'est la première fois que Christine la voit crier ainsi!  Après une petite pause Kinder, le jeu reprend sans difficulté autour de la ferme Fisher Price.
Avec Colette, la séance commence par des pleurs. La récréation n'arrange rien, Maïa refuse sa présence...De retour en salle, elle pleure quelques minutes mais dès que Colette lui met le CD de Colchiques dans les prés, notre petite belette se calme et chantonne. Elle veut un livre mais refuse tous ceux que Colette lui propose.
Remarque: je constate qu'il est difficile pour Maïa de faire un choix. Je fais souvent le test lors des repas (choix de fromage ou dessert...). Elle ne désigne pas si nous lui laissons le choix...sauf pour le yaourth au chocolat face au nature.
Colette lui décrit en quelques mots les images du livre. A plusieurs reprises, Maïa jargonne comme pour  répéter ce que Colette dit en la fixant bien dans les yeux. Quand Colette lui montre les gouttes d'eau sur une des pages en lui répétant à chaque fois "Il pleut", Maïa parvient presque à dire "e peu" en mettant son doigt sur les gouttes.
Petit dodo de 20 minutes en fin de séance.
En début d'après-midi, Maïa chouine refusant de rentrer en salle avec Nathalie. Elle se calme en écoutant de la musique puis en jouant avec la ferme Fisher Price. Nathalie enrichit le jeu, mais Maïa "rêveuse" est peu réceptive. Quand Nathalie prend une peluche puis avance à 4 pattes le long d'une ligne en racontant que l'ours rentre dans sa maison, Maïa prend son petit lion, et fait du 4 pattes sur l'autre ligne! (un aller/ retour complet tout en racontant des histoires!!!)
Avec Elodie, lecture de Pip et Prune...Maïa pointe de l’index plusieurs animaux. Fatiguée, elle s’allonge, Elodie lui chante la comptine du poisson. A peine entend t’elle le mot «poisson», que Maïa l’imite avec sa bouche. Elle participe en reproduisant certains gestes de la comptine et en frappant des mains.

Jeudi matin, elle emmène Thérèse en salle sans difficulté. D’emblée, elle tend la main vers la ferme et acquiesce d’un grand sourire quand Thérèse lui demande «C’est la ferme que tu veux?».
Très présente par les regards, elle retire les lunettes de Thérèse qui lui dit «Tu aimes mieux me voir sans mes lunettes?». Maïa sourit en signe d’approbation.
Soudain, Maïa regarde fixement en l’air, elle fait une absence. Thérèse la prend dans ses bras et rejoint Isabelle dans le salon. La crise dure environ 3 minutes. Isabelle a l’impression que Maïa est plus crispée que d’habitude car elle lui serre le bras.
Rappel: Ayez systématiquement le réflexe de regarder l’heure. C’est important car au delà de 5 minutes de crise, nous devons faire une injection de valium.
Maïa se repose 30 minutes sur le canapé appréciant les massages de mami et Thérèse.
Après un réveil calme, elle accepte de retourner jouer en salle. A la demande de Maïa, écoute du CD des animaux. Allongées sur le trampoline, elles chantonnent en face à face. Regards, sourires, jeux de mains, Maïa est tellement détendue qu’elle n’entend pas la sonnette annonçant l’arrivée d’Agnès.
Par précaution, la récréation est annulée. Maïa tourne en rond, s’intéressant peu à ce qu’Agnès lui propose. Quand Agnès prend le petit chien en plastique qu’elle appelle Dito,  Maïa répète plusieurs fois Dito en le faisant marcher (tape le personnage par terre).
Durant cette séance, Maïa tricote beaucoup avec ses doigts. Comme Agnès, Sophie a l’impression que Maïa n’est pas «présente» en début d’après-midi. Elle tourne autour de la table, va d’un point à l’autre sans prêter attention à Sophie. comme désorientée...Finalement, c’est devant un livre que Maïa apprécie d’être. Calée entre les jambes de Sophie, elle écoute longuement et très attentivement l’histoire des lapins «Maïa et Emma»... En fin de séance, Maïa a retrouvé son énergie habituelle...Partie de foot avec une paire de chaussettes: rien de mieux que les activités où elle peut courir et rire!
Avec Nicole, Maïa attrape de nouveau seule les jeux sur l’étagère. Elle prend sa chaise et s’empare de la ferme et du livre de l’autruche.
Rappel: ne la laissez pas faire, Maïa doit passer par vous pour obtenir les objets: regards, pointage, sourire....
Très beau moment d’échange autour d’une histoire puis de la ferme. Maïa ouvre et referme inlassablement les portes (attention à l’enfermement!). Nicole enrichit le jeu en introduisant un tracteur conduit successivement par le cochon, la vache mais surtout....le chat! Crise de rire car Maïa prend un malin plaisir à reprendre le chat et à courir le remettre dans la maison! Nicole le cherche partout, le retrouvant dans la maison. Le chat repart à chaque fois au volant du tracteur, Maïa court le rattraper....

Vendredi, deuxième journée de nounou pour Chantal!
Pas de pleurs lorsque je quitte la maison...Maïa me fait «au revoir» à la fenêtre de la salle de jeux. Quand Catherine arrive, les choses se gâtent... La séance en salle ne dure pas très longtemps. Elles finissent toutes les 3 dans le salon avec livres, ordinateur et jeux divers.
Malgré quelques pleurs, Maïa vient vers Julia pour lui dire bonjour. Elle s’apaise doucement, va chercher sa poupée qu’elle donne à Julia, la regardant fixement en disant «bébé».
Elle enfile calmement chaussures et manteau pour descendre en récréation. En salle, Maïa demande la ferme en entendant «ferme» dans les comptines (fait le lien?).
A midi, elle attend calmement en jouant avec quelques jeux sur la table de la cuisine. Très bon appétit! Elle goûte même quelques morceaux de pêche (les recrache s’ils sont trop gros).
Comme lundi, la sieste a lieu dans la salle d’éveil. Elle ne pleure pas pour s’allonger et s’endort sur une petite musique douce.
45 minutes plus tard, Maïa rejoint Chantal tout sourire dans la cuisine, faisant sa petite timide. A 15H, Chantal s’interroge...séance en salle ou non? Maïa va t’elle faire la distinction entre la bénévole et la nounou? Chantal opte pour des jeux hors de la salle.
L’heure et demie passe vite: jeux avec le camion, le landeau, les playmobils. Maïa est calme et réceptive. Quand Danielle arrive, nouvelle crise. Rien n’y fait, la séance est écourtée. Maïa se calme, retrouve le sourire avec des comptines. S’en suit 3/4 d’heure de jeux sur la table avec une petite fille posée.

Samedi matin, j’appréhende un peu les séances car je crains que Maïa refuse de me quitter. Il n’en est rien. Beau sourire quand Dominique arrive, elle entre en salle détendue.
Elle demande le livre sonore, se laisse guider l’index pour appuyer sur les touches. Elle souhaite le ranger optant ensuite pour la ferme. Manipulation des personnages, imite Dominique en faisant le cri du cochon, fait seule le hennissement du cheval. Dominique lui a apporté les marionnettes tortue et coccinelle. Maïa aime les manipuler, leur faire des bisous....En début d’après-midi, Maïa est ravie de voir Julie. Après une petite partie de foot, elle demande quelque chose sur l’étagère. Julie pense comprendre qu’elle souhaite la ferme mais n’étant pas sûre, elle demande à Maïa de lui prendre le bras et de le diriger vers l’objet désiré, ce qu’elle fait!!!
Quand Maïa veut que Julie fasse fonctionner le chien sauteur, elle lui pose délicatement dans la main en disant «AVEU». Elle désigne de la main la musique, les livres et s’installe sur sa chaise face à la table (qu’elle réajuste en la tirant vers elle). Beaucoup de câlins et bisous...à un moment, elle touche délicatement les lèvres de Julie en touchant les siennes en même temps de son autre main!

Dimanche matin, séance gymnastique à Galipy en compagnie de Claudine.
Pour la première fois (et 3 fois), Maïa n’hésite pas à descendre seule le grand toboggan!!!



Partager cet article
Repost0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 21:50

Nombre d’heures de jeu: 23H

Baromètre de la semaine: Malgré plusieurs épisodes d’absences (4 entre dimanche et mercredi), la semaine se passe dans le calme et la bonne humeur.
A vous lire, je constate un peu plus chaque semaine les progrès de concentration de notre petite Maïa.
La ferme Fisher Price, les animaux et les bonhommes l’ont particulièrement intéressée. Je vous félicite tous pour votre imagination à enrichir les activités. Comme nous le rappelle à chaque fois Julia, il faut être vigilant pour que Maïa ne s’enferme pas dans l’objet. Si vous avez un doute, l’impression qu’elle se laisse trop absorber par l’objet et que vous «n’existez pas», faites comme Thérèse qui fait fuir le lapin...Maïa la suit, c’est gagné! Notre petite chipie adhère au jeu proposé tout en partant d’une activité qui l’intéresse!
Partir toujours de son intérêt pour l’attirer vers votre «objectif»!
Depuis plusieurs semaines, elle «tape» moins au profit de câlins et de gros bisous qui font «smack»! Des «Au revoir» en contexte accompagnés d’un signe de la main.
En revanche, Maïa bave plus ces derniers jours, notre petit escargot est revenu...
J’ai aussi l’impression qu’elle est plus fatiguée et que sa démarche est moins stable.

Lundi matin, Maïa suit facilement Christiane qui lui propose de regarder les photos sur son téléphone. Elle délie bien son index pour les faire défiler sur l’écran.
Quand Christiane le range, cela ne plaît pas à Maïa qui se met en colère (caprice et frustration).
En récréation avec Chantal, Maïa fait preuve de prouesse. Elle grimpe sur le muret, repousse la main de Chantal qui la tient par le blouson l’air de dire «Laisse-moi, j’y arrive toute seule». Lorsque le muret se rétrécit, elle accepte l’aide de Chantal. Elle lui tend la main pour passer l’obstacle de lierre sur le mur.
Chantal constate que Maïa sait appréhender le danger. Elle juge à bon escient si elle peut marcher seule ou si elle a besoin d’aide. En salle, Maïa paraît fatiguée mais tient bon malgré quelques passages somnolents. Elle réclame son morceau de musique mais contrairement à la semaine dernière, elle n’attend pas patiemment la plage 47 répétant sans cesse «A veu». Dès qu’elle entend les premières notes, elle tente de répéter les paroles et la gestuelle.
En début d’après-midi, Maïa a RDV avec le médecin référent de la halte-garderie.
Lundi soir, Maïa est très agitée. Elle ne pleure pas mais refuse de se coucher. Joueuse, elle remue sans cesse et ce jusqu’à 23h!. C’est la première fois que le coucher est si difficile...Un réveil à 1H45 avec biberon puis dodo jusqu’à 7H45.

Mardi matin, Maïa se réveille «désagréable», exigeant son petit déjeuner dans la minute.
Après un bon biberon de chocolat, je la câline sur le lit. Elle rit, réclame des chatouilles.
A 8h, alors qu’elle est est allongée sur le lit, Maïa blêmit, le regard vide, elle fait une absence de 3 minutes.
Quand elle reprend ses esprits, elle ne me quitte pas, se blottit dans mes bras...je la rassure...
Les séances avec Marie-Claire et Grégory le psychomotricien sont annulées.
En début d’après-midi, une nouvelle absence de 2 minutes...
Malgré ses deux épisodes, Catherine retrouve une petite Maïa de bonne humeur. Long moment de jeu avec la maison Fisher Price puis imitation du train: Maïa tient Catherine par les hanches. Elles avancent en imitant le bruit du train.
A mon retour, Maïa est adorable mais réclame un chewing-gum (elle cherche dans mon sac). Bain et dîner dans le calme.
Avant le «grand dodo de la nuit», je lui présente les photos des bénévoles qui viennent le lendemain. Elle reconnaît Nathalie et Joël. Malgré un bon moment d’échange dans le calme, le coucher est difficile. Enervée, Maïa se relève plusieurs fois, crie...elle finit par s’endormir à 21H30, je suis allongée à ses côtés.

Mercredi matin, Maïa fait une absence de 2 minutes dans les bras de Christine. Quand elle «reprend ses esprits», Maïa regarde Christine et lui sourit.
Nous maintenons la séance, Maïa joue calmement avec la ferme et les animaux. Les échanges sont nombreux. Christine rit car Maïa bouge les figurines en les tapant sur le sol «imitation de la marche». En fin de séance, Maïa, fatiguée, ne veut pourtant pas dormir. Assise sur sa chaise, elle écoute attentivement les histoires que Christine lui raconte.
Après quelques pleurs durant la récréation, Colette met le CD préféré de Maïa qui s’installe sur sa chaise. Elle regarde l’imagier de la maison resté sur la table.
Maïa abandonne rapidement le livre et demande la ferme. Elle anime les personnages, les animaux qu’elle installe dans la ferme ou dans le tracteur. Maïa n’a pas encore la notion
des proportions, mais elle ne s’énerve plus quand l’objet ne rentre pas, bien au contraire, elle suit les conseils de Colette. Tout en jouant, elles écoutent «Colchiques dans les prés». Colette chantonne, Maïa vocalise en frappant des mains (les yeux dans les yeux). Dès que Colette cesse de fredonner, Maïa lui tire la langue. S’en suit un jeu de: je chante/ j’arrête/ je te tire la langue/ on recommence à chanter. Belle séance pleine de complicité!
En début d’après-midi, Maïa refuse dans un premier temps de jouer avec Nathalie. C’est la première fois que Maïa pleure en sa présence. Après 5 minutes difficiles, elle rejoint Nathalie qui joue avec la maison. Craignant que Maïa ne s’enferme dans cette activité (peu de regards/ rentrer et faire sortir les bonhommes de la maison), Nathalie lui chante des comptines. Maïa la regarde, chantonne, frappe des mains. Quand Nathalie cesse, petit chaton lui demande (à sa façon), de recommencer. Elle vient se blottir dans les bras de Nathalie et lui fait de nombreux bisous!
Avec Sophie, Maïa demande à nouveau la ferme Fisher Price. Durant 45 minutes, elles jouent toutes les 2 par terre. Assise en «girafe» ou en tailleur, Maïa installe encore maladroitement les personnages dans la ferme. Sophie insiste sur les notions de «ouvert»/ «fermé» pour enrichir le jeu. Quand elle demande à Maïa de lui ouvrir la porte, notre chipie le fait.
Sophie remarque que Maïa comprend bien ses consignes:
Exemples:
«Où est le chien Maïa? Entre tes cuisses»: Maïa écarte les jambes
«Il est derrière toi», elle se retourne
«Il est sous ta jambe»: alors qu’elle est assise en tailleur, Maïa prend à deux mains son genou, le remonte à son visage et penche la tête sur le côté pour récupérer l’animal.
Pour finir, Maïa réclame de la musique. Quand elle s’impatiente pour changer de morceau, Sophie lui dit «écoute» accompagné d’un doigt sur l’oreille, notre coquine n’insiste pas! (idem séance précédente)

Jeudi matin, aucune difficulté pour rentrer en salle avec Thérèse. Maïa montre d’emblée la ferme posée sur l’étagère. Pendant presque une heure, elle introduit tantôt le lapin, un bonhomme, le chien puis la voiture. Pour éviter qu’elle ne s’enferme avec l’objet, Thérèse s’éloigne à 4 pattes avec le lapin qui se promène dans la forêt en suivant la ligne verte ou rouge puis se réfugie dans sa cabane...Maïa se précipite (parfois elle aussi à 4 pattes) pour attraper le lapin et l’emporter dans la maison. Echanges de regards, sourires, Maïa réagit bien aux expressions du visage ainsi qu’aux histoires. Durant la séance, elle ne papillonne pas, s’intéressant à deux activités (maison et livre). Un moment très agréable avec une petite fille calme et câline: elle caresse la joue de Thérèse et lui fait un câlin joue contre joue.
La pluie ne permet pas de récréation. Maïa demande à Agnès la maison en tendant la main vers l’étagère. Introduction des personnages, notions de dedans, dehors, ouvrir et fermer...Maïa se lève, prend la maison qu’elle tend vers l’étagère en disant «haut»! Agnès la soulève afin qu’elle la repose seule...Maïa machouille un chewing-gum qui, quand elle rit, tombe sur son tee-shirt. Alors qu’elle le récupère, Agnès lui dit «ne le mets pas sur mon pull!» et part se cacher. S’en suit un jeu de course poursuite, Maïa essayant de lui coller sur ses vêtements. Quand Agnès lui demande: «Mets-le sur ton front, ton nez, ta bouche» , Maïa le fait sans se tromper!
Elle aurait dit spontanément deux fois «haut» durant l’heure! (pour reposer la maison puis un livre). Une très belle matinée, participation active de Maïa, de beaux regards et sourires, Thérèse et Agnès repartent enjouées!!!
De retour de chez l’orthophoniste, Maïa retrouve Claudine avec plaisir! Elles jouent avec les playmobils et le tracteur que Maïa fait rouler avec bruitage...30 minutes d’échanges autour de la ferme. Claudine est ravie car Maïa papillonne moins se concentrant plus longtemps sur une activité qui lui plaît!

Vendredi matin, retrouvailles dans la douceur avec Gaëlle qui rentre de vacances. Elles passent un long moment avec la ferme, Maïa mettant et enlevant à tour de rôle les animaux, les personnages. Gaëlle essaie de lui déplier les doigts, de la ralentir dans la prise des objets. Maïa se laisse faire calmement mais persiste avec ce jeu.
Gaëlle lui fabrique une corde avec plusieurs morceaux de tissus. Quel plaisir de traîner, pousser la ferme!
En récréation avec Julia, Maïa se promène calmement et ne se dirige pas de manière impulsive vers un groupe de personnes. Elle observe de loin puis s’approche doucement. Pour détourner son refus de rentrer à la maison, Julia lui chante «On rentre à la maison, avec ton bâton!». Maïa reproduit quelques sons se dirigeant gaiement vers l’appartement. En salle, elle reproduit «GGRRR» quand Julia imite le chien. Maïa demande bien avec le regard la ferme, le hamac ou encore la tente.
En début d’après-midi, Maïa est en grande forme!!! Elle commence la séance pieds nus, Eric l’imite...Elle soulève sa robe en répétant «veu veu». Eric lui retire, Maïa est très heureuse de se balader en culotte dans la salle.
Elle prend le doigt d’Eric pour pointer le vélo, les personnages et le bonhomme de neige dans le livre. Quand elle tente elle-même avec son doigt, Eric la félicite.

La vie à la maison:

Alors qu’elle m’attend à la maison avec mes parents, Maïa monte sur le tabouret de l’entrée, s’empare de l’interphone, le porte à l’oreille semblant vouloir dire «allo maman»!

Bon comportement durant les courses au supermarché, Maïa est dans l’observation

Maïa aime s’installer seule au volant de la voiture et réussit très bien à introduire la clef de contact.

Dit très bien «Au revoir» dans le contexte accompagné d’un geste de la main.

Dimanche, séance piscine avec tati Sophie! Toujours un grand moment de plaisir pour Maïa qui reconnaît l’endroit lorsque je me gare sur le parking.
Nage plus calmement, réussit «involontairement» à mettre la tête sous l’eau sans boire la tasse.
De beaux échanges avec une balle: elle la lance puis se précipite pour la récupérer ( on fait la course).








Partager cet article
Repost0
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 12:09

Nombre d’heures de jeu: 27H

Baromètre de la semaine:
Un très beau début de semaine. Maïa est ravie de vous retrouver. Les séances se passent dans le calme.
Concentration plus longue sur les activités/ de beaux échanges par le regard/ de nombreuses marques d’affection (beaucoup de bisous)/ plus d’imitation par le geste
A partir de vendredi, Maïa est énervée. Elle refuse qu’Isabelle quitte la salle. La présence de mami la rassure.
Ces moments d’agacement, de pleurs et d’agitation sont souvent annonciateurs d’épisodes d’absence.
Dimanche, Maïa en fait deux dans la journée après 7 semaines sans crise...

Lundi matin, Maïa accueille Christiane avec le sourire d’autant qu’elle lui a apporté Monsieur Patate. Assises chacune sur leur chaise, Maïa découvre avec intérêt ce nouveau jeu. Après un «long» moment de concentration, elle ressent le besoin de se défouler en jouant au ballon. Alors qu’elle essaie d’attraper seule un jeu sur l’étagère, Chistiane lui demande de montrer avec sa main. Elle accompagne le bras de Maïa qui finit par désigner la maison Fisher Price (rentrer/ sortir les personnages, appuyer sur la sonnette).
En récréation avec Chantal, Maïa est très inventive et indépendante dans ses options de jeux. Contrairement à sa dernière séance, Chantal remarque que Maïa est moins réceptive aux consignes et qu’elle n’adhère pas à ses sollicitations pour enrichir le jeu à l’exception de «passer sous la branche». Malgré des échanges «moins complices», Maïa obéit en lui donnant la main sur le trottoir. En salle, l’ambiance est excellente. Maïa demande la musique «a veu». Chantal se doute qu’elle souhaite écouter «Colchiques», Maïa ne s’agace pas lorsqu’elle lui explique qu’il faut attendre (soit 46 comptines avant celle tant désirée...). Allongée sur la balancelle, elle écoute les paroles des différentes chansons (fredonne/ bouge les mains...). Quand la comptine tant attendue arrive, Maïa laisse éclater sa joie!
Plusieurs «non» à bon escient accompagnés d’un mouvement de tête...
Suite aux idées de jeux envoyées par mail, Eric apporte du scotch de couleur avec lequel il trace deux lignes (verte et rouge). Il propose à Maïa de marcher dessus: en avançant «à petits» puis à «grands pas», à cloche pied...il fait rouler le ballon entre les lignes. Les activités viennent en fonction de l’imagination de chacun.
Il colle des petits morceaux de scotch par terre: Maïa les décolle, très bon exercice de motricité fine (un premier pas avant les gommettes hihihihi, en plus c’est plus facile, le support ne bouge pas...). Il «travaille» les couleurs en proposant à Maïa de retirer les vert, puis les rouge. Notre petit chaton prend un réel plaisir dans cet exercice, ce qui est ESSENTIEL!

Mardi matin, Marie-Claire est à peine arrivée que Maïa lui prend la main, l’emmène en salle et ferme la porte derrière elles.
Marie-Claire enrichit le jeu en «faisant marcher» Mr Patate le long des lignes mais il est difficile de capter le regard de Maïa.
En revanche, Marie-C note qu’elle ne jette plus les jeux et s’intéresse plus longtemps à une activité. Alors qu’elles écoutent des comptines, Maïa lui «apprend» à lever les bras en l’air!
Rappel: Avant d’enrichir un jeu, il faut que Maïa soit déjà bien en interaction avec vous. Si vous constatez que cela ne «prend» pas, n’insistez pas. Arrêtez, «recréez» une relation et dès que Maïa est pleinement «avec vous», ENRICHISSEZ!!!
Séance agréable avec Martine. Très calme, Maïa l’imite sur demande en insérant un personnage dans la cheminée «Fisher Price».
Avec Catherine, Maïa fait semblant de lui donner son chewing-gum avant de le remettre rapidement dans sa bouche (crises de rire) N’ayant pas fait de sieste, Catherine la sent fatiguée. Alors qu’elle lui lit une histoire, Maïa très câline, lui fait pleins de bisous.

Mercredi matin, Maïa demande le livre de Martine. Christine lui raconte l’histoire et travaille» les onomatopées «boum» l’orage, «pfuitt»la pluie, «miaou» le chat... Très attentive, Maïa relève la tête et la regarde faire ses mimiques en souriant. Christine a droit à de nombreux câlins et quand elle demande à Maïa «tu me fais un gros bisou?», notre petit chaton lui sourit et l’embrasse plusieurs fois.
Après la récréation, Maïa, fatiguée, s’installe sur la balancelle. Après 2/3 séances difficiles, Colette appréhende les pleurs mais il n’en est rien. Tandis que Maïa se repose, elle lui chante des comptines. Maïa la regarde et frappe dans ses mains. Elle s’endort une vingtaine de minutes puis se réveille seule tranquillement. Alors qu’elles feuillettent le livre de Caramel le chien, Colette et Isabelle montrent la balle rouge présente sur plusieurs pages. Quand elles lui demandent «Où est la balle?», Maïa la pointe du doigt deux ou trois fois avant de prendre la main de Colette qu’elle pose dessus.
Nathalie est accompagnée d’Emma et Lyne. Quand elle voit ses cousines, Maïa est intimidée et penche la tête en souriant. Comme souvent, Maïa n’a d’yeux que pour Emma, la plus grande. Lyne, qui a le même âge, est plus «bruyante» et a tendance à s’approprier les jeux. Elle prend la main d’Emma qu’elle dirige vers l’appareil CD. Maïa imite ses cousines en montant sur le trampoline, le regard toujours dirigé vers Emma. Maïa, très heureuse de voir ses cousines a encore tendance à donner des tapes pour manifester sa joie.

Jeudi matin, Maïa n’est pas disposée à rentrer en salle avec Thérèse. Isabelle l’accompagne pour calmer sa colère. Imitation du chat qui pleure, qui a faim, Maïa s’approche de Thérèse pour lui donner à manger et lui faire de vrais bisous sur la joue! Maïa apprivoise son amie «Thérèse le chat». Isabelle s’éclipse...
Voyant Maïa se diriger vers l’interrupteur, Thérèse lui propose de jouer dans le noir. Notre chipie se dirige vers la fenêtre et attrape la manivelle. Quand Thérèse lui demande d’aller chercher une chaise et de monter dessus pour l’aider à fermer le volet, notre coquine s’exécute. Sa main et son bras suivent le mouvement de rotation. Découverte d’une paillette sur le sol: Maïa essaie tant bien que mal de l’attraper. Thérèse lui montre qu’en appuyant avec son index sur le doigt, la paillette se colle. Maïa l’imite...
Exploration du corps et du visage à l’aide de marionnettes à doigt ou d’un morceau de tissu: touche le nez, la bouche et les oreilles...Alors qu’elle raccompagne Thérèse à son vélo, Maïa lui dit «awoir» accompagné d’un geste de la main! Agnès s’installe sur le U-porteur de Maïa et lui propose de la pousser. Ce jeu plaît à notre chipie qui la pousse de bon coeur. Lorsqu’Agnès lui demande «plus fort», Maïa s’applique à le faire. Demande très clairement la maison Fisher Price sur l’étagère: long moment de concentration à découvrir les différentes possibilités pour faire rentrer le chat, le chien et les bonhommes dedans. Maïa prend l’index d’Agnès pour appuyer sur la sonnette.

La journée de vendredi est plus dure...Maïa refuse de rester en salle sans la présence de mami.
Malgré une longue récréation avec Julia, Maïa tient difficilement en place: fatigue, pleurs, elle souhaite sortir. Après un bref passage dans le salon, Maïa s’allonge et écoute des comptines. Colchiques dans les prés tourne en boucle, dès qu’elle cesse, Maïa la redemande «veu». Julia constate que Maïa l’évite du regard. Quand elle lui dit «OK je ne te regarde plus», Maïa lui prend la main.
Avec Catherine D, 3/4 d’heure de séance correcte: échanges avec les playmobils et Monsieur Patate. A 16H, Maïa se lève. Accrochée à la porte, elle pleure et rejette sa tête en arrière. La séance est écourtée.
Fin de journée difficile avec Danielle. Maïa refuse qu’Isabelle quitte la salle. Lovée dans ses bras, elle se laisse câliner. Après plusieurs semaines d’absence, Danielle remarque que Maïa est plus habile de ses mains avec les legos. Découverte du corps: allongées au sol, Danielle et Isabelle font de la gymnastique en levant et pliant les jambes. Maïa les imite en tendant sa jambe sur demande.
Quand Isabelle et Danielle proposent à Maïa «d’applaudir avec les pieds» (elles le font en même temps), Maïa le fait!!!!
Après un début difficile, la séance se passe dans la bonne humeur; Maïa est détendue et participe diligemment aux activités.

Samedi matin, Maïa refuse de jouer avec Dominique sans ma présence...De beaux échanges avec la marionnette coccinelle qui fait des chatouilles si Maïa crie....
Jeux moteurs sur les lignes de couleur: nous avançons chacune sur notre trait en nous donnant la main. Même si Maïa ne marche pas encore parfaitement dessus, je vois qu’elle comprend la consigne et qu’elle s’applique à rester sur la ligne.
Nous inventons différents jeux autour des lignes: courses de voitures/ car de ramassage scolaire avec des bonhommes que nous récupérons sur la «route»...Un beau moment passé toutes les 3.
Quand Elodie arrive, Maïa donne l’impression de vouloir sortir en récréation mais à l’instant où elles sortent de l’immeuble, elle a un gros chagrin. De retour en salle, Maïa se calme  et réclame la musique. Chants, danses... Jeux de doigts:  Elodie mime le petit poisson qui saute et la bulle qui éclate.
Maïa participe à deux reprises : elle lève sa main en l’air quand Elodie lui dit que le poisson saute et tape des mains lorsque la bulle éclate. En fin de séance, Maïa s’endort une dizaine de minutes et se réveille «en pleine forme».

La vie à la maison:

Tous les soirs, Maïa dit «auoir» accompagné de la main en regardant papi et mami derrière la vitre de la voiture. Cette coquine aime aussi tirer la langue à papi!

Elle reconnaît ma soeur Audrey sur skype et dit spontanément «Tati!». Grand moment de bonheur!!!

Chez l’orthophoniste, elle ne s'éparpille plus dans la salle d'attente. Dès que l’on élève le ton en tendant le doigt, Maia se calme aussitôt. Il est courant qu'elle nous teste à nouveau.

Samedi après-midi, je remarque que Maïa est particulièrement calme au parc. Assise dans sa poussette, je trouve que son regard est plus vague. Elle ne demande pas à faire de la tyrolienne et du tape cul. 
Epuisée, elle s’endort sans difficulté à 20H15. Biberon à 7h puis grasse matinée jusqu’à 9H, Maïa est de très bonne humeur. Alors que je prépare le petit déjeuner, elle devient blanche, le regard hagard. C’est une absence...3 minutes de crise: bras droit plié cherchant devant elle, rictus lèvre supérieure droite.

Sortie à la piscine malgré la crise. Maïa a retrouvé sa forme olympique.
Quel bonheur de la voir évoluer dans le bassin! C’est une spécialiste du «50 mètre dos». Elle adore éclabousser les gens avec ses pieds la bourrique!

Après la sieste, nouvelle épisode d’absence. Durée 3 minutes. La crise me semble différente car j’ai l’impression qu’elle fait de l’apnée. Pas besoin de valium.

Plusieurs absences en début de semaine: lundi/ mardi (2)/ mercredi (1) toutes inférieures ou égales à 3 minutes.
 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de maia-methode3i
  • : Je m'appelle Maïa. Je suis née le 4 avril 2009. Je présente un retard de développement avec troubles du spectre autistique. J'ai commencé la méthode des 3I au mois d'octobre 2011. Ce blog permet à mes bénévoles, ma famille et mes amis de suivre mes progrès au quotidien. Ce blog permet également à ma maman de partager notre expérience...
  • Contact

Recherche