Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 22:02

Maïa n'a pas la notion du temps, cependant il n'est pas inutile de lui en parler (le jour, le mois, la saison), on illustrera en notant que c'est l'heure de maman, le jour de Chantal, le jour de l'école (prononcer le nom du jour), le mois des feuilles qui tombent (automne), bientôt le mois de Noël (il fait plus froid) etc.. (Prononcer le nom du mois)

page1image4656

1) Comptine

Avec Photos

page1image5712

Les saisons

En automne

Plein de feuilles

En hiver

Plus de feuilles

Au printemps

Petites feuilles

En été

Grandes feuilles

page1image8704

page1image8976

2) Petit programme acoustique

Pour les réactions au bruit, faire une séance d'écoute musicale (musique classique ou philarmonique), développe un temps de détente et permet de gérer les épisodes d'anxiété
Ne pas oublier le hamac pour la détente et relaxation

 

3) Motricité fine

page2image2096
page2image2368

Exemples d’activités:


- Pour développer les sensations des doigts et mains et les efforts de pression (balles molles anti-stress, massages avec appui des doigts etc...)


- Pour développer les sensations de maintien des doigts et main (utilisation de gros crayons, de gros élastiques qu'on tire entre les 
mains, tirer sur une corde...)

 -  La pince: toujours pour travailler la pince pouce/index vous pouvez utiliser le jeu des abeilles (on les attrape dans les alvéoles avec les doigts ou la grosse pince en bois...) Pour lui donner envie, il faut ruser!!!! Jouer avec les abeilles, les faire voler, les faire tomber ou se cacher!!!

 -  Utilisation de la cuillère: attraper les noix et les transvaser d’une bassine à l’autre

  • Ne jamais insister, ne pas lui montrer d’attente.....lui donner envie de faire comme vous!!!!!!

    Si Maïa se disperse pendant une activité assise, on peut lui dire que l'on fait comme les copains à l'école, on reste sage et après c'est la récréation. On peut utiliser les «poupées» pour mimer la classe... 

Partager cet article

Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 21:56

Nombre d’heures de jeu: 16H

Baromètre de la semaine:

Une semaine difficile avec de nombreuses crises d’épilepsie (9 le jeudi)/ RDV prévu au CHU semaine prochaine/ ces absences fatiguent Maïa moins disposée à jouer/ maître-mot des séances le calme et la détente/ RDV au CMP/ Maïa comprend de mieux en mieux les consignes simples en contexte/ redit beaucoup «NON» (lire article de Julia pour attitude à adopter) et de nombreux «AVEU AVEU»/ attention à trop de bisous= stéréotypie

Une sortie réussie au théâtre; Maïa est attentive durant les 30 minutes de représentation (musique/ chant/ bébé/ ours et jeux de lumière=tout pour lui plaire

RAPPEL D’UN POINT TRES POSITIF

Je remercie Catherine M pour sa remarque lors de la dernière réunion bénévole

«Rappelez-vous il y a encore quelques semaines, on nous demandait si quand Maïa jouait elle nous regardait dans les yeux? si elle donnait l’impression de s’enfermer avec l’objet? Combien de temps elle soutenait notre regard....
Vous posez-vous la question aujourd’hui? NON!!!! Car Maïa est constamment dans l’interaction!»

Quel joie d’entendre et de se rappeler tout ça!!!

Et oui Catherine! Nous ne posons plus la question parce que cela est acquis!!!! Mais il est tellement important de se le rappeler!!! de ne pas oublier tous les progrès de notre petite Maïouchka!!!!!

MERCI MAIA pour tous les sourires, les bisous et les petites tapes que tu nous donnes!

MERCI A VOUS TOUS!

Lundi matin, c’est une adorable petite Maïa qui accueille Chantal, pressée d’aller jouer en salle. Comme la semaine passée, Christiane remarque que Maïa cherche à parler...Après quelques chants en frappant dans les mains, temps calme dans le hamac...Chantal toque à la porte, il est l’heure d’aller à la halte garderie !

Maïa est toujours très contente d’y retrouver ses copains. Lorsque Sophie arrive, Maïa est dehors avec Chantal. Dès qu’elle l’aperçoit, petit chaton court vers elle, lui fait de gros bisous! Après un bon goûter, Sophie feint de ne pas vouloir rentrer en salle: «Non Maïa, je ne veux pas aller dans la salle!». Notre petite coquine rit et tire Sophie par la main pour qu’elle y rentre...Une belle heure de rires et de blagues! Elles jouent aux légos, toutes les 2 assises sur le tapis gris; Maïa les emboite, les jette puis les range dans la boîte. Elle fait des bisous aux personnages sur demande.

Maïa remarque le collier de Sophie qui lui prête tout en lui expliquant: «Je te le prête mais tu ne tires pas dessus car j’y tiens». Maïa se laisse enfiler le collier et ne tire jamais dessus. Quand Sophie lui dit:

page1image24296
page1image24568
page1image24840

- «Regarde le collier que tu as autour du cou», Maïa baisse la tête.

- «Va te voir dans le miroir», elle y va contente de voir le collier à son cou

- «Ne me tire pas les cheveux Maïa», elle se retourne, regarde Sophie et les lâche immédiatement.

Comme l’écrit Sophie «Maïa donne l’impression de bien comprendre en contexte ce qu’on lui dit».

Mardi matin, Marie-Claire n’est pas accueillie avec le sourire, Maïa préférant écouter de la musique classique sur le portable de mami...La bonne humeur revient très vite surtout lorsque Maïa s’amuse à cacher l’abeille vibrante sous le chemisier de Marie! Exercice d’équilibre sur les chaises puis Maïa réclame le tunnel. Marie-C l’entend à plusieurs reprises dire «alut» lorsque petit chaton sort sa tête du tunnel....Durant cette séance, Marie-C constate que Maïa est plus posée, demandant toujours beaucoup d’objets mais sans s’énerver. Séance chez le psychomotricien puis déjeuner chez papi mami...

En début d’après-midi, Maïa a RDV chez le dentiste (super centre dentaire du CHU). Maïa se comporte très bien, ne court pas dans tous les sens. Assise sur une petite chaise, elle attend patiemment son tour, observant un bébé dans les bras de sa maman et sans jamais toucher le biberon posé près d’elle. Comme le souligne l’équipe médicale, Maïa a été remarquable pendant les soins. Après 2 mois écoulés, d’après eux elle a beaucoup changée.

De retour à la maison, retrouvailles avec Thérèse qui a bien de mal à retirer ses chaussures et son manteau! Maïa ne veut plus lui lâcher la main! «Un adorable petit pot de colle»...Activité pâte à modeler, mais notre chipie a tendance à la mettre à la bouche malgré les interdictions répétées de Thérèse...provocation? ou envie irrésistible d’y goûter?

De beaux échanges de regards nez contre nez. Maïa demande l’abeille sur l’étagère; quelques massages mais petit chaton a surtout envie de jouer avec les piles qu’elle retire et essaie de remettre. Un peu de gymnastique avec équilibre sur les chaises, 4 pattes sous la table, quelques lancers de balle à la main (première fois qu’elle le fait autant devant Thérèse plus habituée aux échanges aux pieds). Fin de séance, goûter, pipi sur les toilettes et deux gros bisous sur les joues de Thérèse!

Impossible de lâcher Isabelle pour terminer la journée avec Catherine!!! C’est la première fois que notre petite coquine refuse de la suivre en salle! Quand Maïa se rend compte qu’Isabelle s’est éclipsée de la salle, elle court la chercher dans le salon. Maïa n’a d’yeux que pour sa mami, se penche pour capter son regard. Elle fait exprès (sourire aux lèvres) de repousser la main de Catherine!

Mercredi matin, Maïa accueille Christine avec un grand sourire avant d’avoir un gros chagrin « comédie » ! Difficile de quitter nounou Chantal...En salle, Christine lui propose les légos mais Maïa n’est pas intéressée. Dans le livre qu’elles feuillettent, il y a un bébé dans les bras de sa maman. Au mot « maman », Maïa a de nouveau du chagrin. Elles terminent la séance dans le salon où Maïa fait deux absences : une très courte puis une deuxième d’environ 1min30 qui la fatigue énormément.page2image25040

Avec Colette, Maïa a peu d’envie, certainement épuisée par les deux crises. Plusieurs activités initiées, mais Maïa recherche principalement le repos, le calme allongée sous la tente ou dans le hamac. Une séance agréable malgré la fatigue, avec regards et sourires. Avant de partir, Colette a le droit à un bisou sur la joue puis à un deuxième volant : « Maïa embrasse sa main ».

Elle est heureuse de voir Nathalie en début d’après-midi. Maïa ne cesse de dire « a veu, a veu, aveu... ». Elle demande l’abeille jaune dont elle retire les piles en montrant l’effort que cela demande (bruit d’effort, regardant droit dans les yeux). Difficile de faire de la pâte à modeler car Maïa la porte à la bouche. Elle ne l’avale pas et recrache aussitôt les morceaux, sachant très bien que cela ne se mange pas ! A l’inter séance, Maïa fait une nouvelle absence de 2 minutes devant Nathalie et Isabelle.

Mami accompagne Elodie et Maïa en salle. Comme avec Nathalie, elle dit beaucoup « A veu », Elodie a du mal à comprendre ce que Maïa souhaite vraiment. Durant l’heure, Maïa est peu réceptive aux activités proposées (conséquence des crises d’épilepsie...).

Jeudi est une journée difficile, Maïa fait plus de 9 absences: une au réveil à 7h30 (3 minutes)/ 2 chez papi mami durant la matinée suivies de vomissements/ 3 aux Urgences CHU/ 2 au réveil après une sieste de 14h à 17H.Toutes les absences se passent à peu près de la même façon : tête tournée vers la gauche et/ou droite, yeux coin supérieur gauche/ Maïa est crispée. Lorsqu’elles sont très courtes, lèvre qui se relève (rictus).

Nous avons RDV avec une neuropédiatre du CHU mardi 3 décembre.

Vendredi matin, Maïa suit tranquillement Gaëlle en salle de jeux. Attirée par les onomatopées affichées au mur, elle grimpe sur la table, pose sa main sur les feuilles sans les décoller et réagit en souriant à «Boum», «Miaou» et «Glouglou». Maïa teste le pédalier, mais c’est encore difficile...Pause goûter avec Julia dans la cuisine; Maïa lui tend le kinder afin qu’elle l’aide à l’ouvrir. Elle ne ronchonne pas quand Julia lui dit qu’elle doit le manger morceau par morceau. Quand elle aime quelque chose, Maïa a fortement tendance à engloutir la portion d’un seul coup...Elle rit lorsque mami la gronde pour éviter qu’elle fasse voler les livres. Chose importante: le rire n’est pas nécessairement de la coquinerie mais peut être un moyen d’apaiser l’autre lorsqu’elle entend hausser le ton.

Observation de Julia: «Maïa s’est arrêtée net, l’air interrogateur avant de rire; ayant toujours ses difficultés d’inhibition. Mais on perçoit qu’elle arrive de mieux en mieux à se stopper à distance juste par le regard de l’adulte et un petit son de désapprobation: chose que j’ai testée lorsqu’elle a essayé de renverser mon sac à distance! Elle ne l’a pas fait!».

page3image28472
page3image28744
page3image29016
page3image29288

L’après-midi nous avons RDV (centre médico psychologique). Comme je vous l’ai expliqué lors de la dernière réunion, nous souhaitons faire le point sur une prise en charge en orthophonie et en psychomotricité. Nous aimerions avoir un vrai travail d’équipe autour de Maïa. Le RDV s’est bien passé mais nous comprenons vite qu’ils ne disposent pas de moyens humains suffisants pour prendre en charge les enfants. L’orthophoniste n’aurait plus de créneaux disponibles...Le docteur rencontré recevra Maïa 2 fois seule au mois de décembre. Début janvier, nous aurons RDV afin de faire le point sur une prise en charge éventuelle.

Après une fin de semaine éprouvante, nous passons un agréable week-end en famille. (tati Audrey est là!)

Samedi matin, nous assistons à une petite pièce de théâtre pour enfant «Le Rêve de Lili». Maïa apprécie le spectacle et reste concentrée durant les 30 minutes de représentation.

page4image9000


Partager cet article

Repost0
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 21:32

On favorise l'acquisition de l'autonomie en l'encourageant et la félicitant de ses efforts
Nous l'aiderons à gagner en habileté, mais aussi à prendre sa place dans la maison et à construire sa confiance, en la laissant prendre des initiatives
Quand elle crie ou se fâche, on peut lui rendre le sourire en attirant son attention vers autre chose.
Jouer avec elle sans toutefois la "sur stimuler" et sans toujours "faire à sa place"

Ce qu'elle sait faire

Elle sait monter les escaliers en alternance, plus de difficulté pour les descendre (médicament ?)
Elle tape dans un ballon avec précision
Un peu plus habile de ses mains (manger avec une cuillère, piquer avec une fourchette) un peu plus proprement Consigne simple acquise (va t'asseoir sur ta chaise...)
Elle commence à découvrir nos émotions
Elle pleurniche lorsqu'elle est frustrée, n'arrive pas à contrôler ses émotions

page1image8560
page1image8832

1) Comptinepage1image9552

Toujours lui donner envie de prendre part aux chansons et jeux de doigts

Bonjour maîtresse

Comment ça va ?

Bonjour copain

      Donne-moi la main

    C'est chouette l'école

                                        On s'amuse bien


2) Motricité fine

page2image1056

- Retour au gros légos : s'amuser à des jeux qui nécessitent de la manipulation (emboîter des blocs)
- Transvaser des noix en utilisant une pince ou une petite cuillère
- Les marrons avec pince à cornichons ou pince à glaçons
- Avec les bâtons rose et jaune qui font du bruit : travailler la rotation du poignet (comme les majorettes)

- Atelier : déchirer les catalogues de Noël ; profitez en pour regarder les jeux, les commenter...

3) Gymnastique 

Avec des jeux dynamiques : avec plots, ballons, foulards Exemple : on met des foulards aux chevilles et on bouge avec

Les rondes, les trains...
Passer sous les jambes écartées de l'adulte= le petit pont

JEUX D’EQUILIBRE : marcher sur la corde au sol, debout sur la chaise et avancer sur l’autre chaise, marcher en équilibre sur la poutre en bois...
Slalomer entre les plots, les chaises.....


3) Moment de détente

Entre chaque activité, accordez à Maïa un moment de détente dans le hamac, sur le matelas, avec et/ou sans musique...

MASSAGES : je vais mettre en salle un vibreur qui pourra être utilisé pour des massages sur le visage et le corps. (au niveau des articulations) 

Partager cet article

Repost0
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 21:28

Nombre d’heures de jeu: 16,5H

Baromètre de la semaine:

Une bonne semaine avec une petite Maïa peu hyperactive, une journée de jeudi que l’on peut qualifier «d’excellente» (comme l’écrit mami Isabelle: des journées comme celle-là vous regonflent complètement!!!)/ beaucoup de bavardage/ «une réelle envie de parler»/ imitation/ jeu de faire-semblant avec la dînette...diminution du traitement le matin, pas de nouvelle absence observée/ une bonne mémoire (jeu Elefun)

Après un week-end parisien un peu chaotique (crise d’épilepsie/ beaucoup de cris...), notre petite Maïa est contente de retrouver sa maison, ses habitudes.
Le lundi soir, les «colères» laissent place aux chansons et à la bonne humeur. (vidéos envoyées semaine dernière)

Mardi matin, quelques pleurs après mon départ, Maïa se calme dès que Chantal lui propose de préparer le thé, de se mettre de la crème sur les mains...petits rituels du matin qui lui plaisent beaucoup. Maïa est «en charge» de mettre le sachet dans la tasse!!!! Que de responsabilités!!! (sourires)

J’ai diminué la dose d’antiépileptique. Depuis, pas de nouvelles absences...
Comme à chaque fois, c’est le sourire aux lèvres qu’elle accueille Marie-Claire! En salle, Maïa est une vraie girouette qui répète «a veu aveu» à tout bout de champ.
Malgré cela, c’est une bonne séance: pâte à modeler, lecture, dessin (elle commence à gribouiller). Marie-C remarque que Maïa ne bave pas, que son langage évolue «nettement» et que les échanges «communication et regard» sont meilleurs chaque semaine.

Une bonne séance chez le psychomotricien, 1heure de sieste dans la voiture, Maïa, Chantal et Maxence (son fils) se retrouvent pour déjeuner à Nantes! Quelle chance tu as Maïa d’aller manger au restaurant!!! Un bon croque-monsieur, il est temps de partir car Maïa s’impatiente....Maxence n’a pas le temps de boire son café mais en échange il a toute l’attention de notre petite coquine!!!

sieste-voiture.jpg

Catherine trouve une petite fille gaie mais fatiguée. Après la récréation, Maïa accepte de faire pipi dans le pot. Peu d’intérêt pour la comptine, en revanche Maïa «fait semblant» de lire: elle marmonne en regardant le livre qu’elle tient dans ses mains (dixit Catherine: «comme tous les enfants qui ne savent pas lire mais qui font semblant»!).

Mercredi matin, 2 minutes de pleurs en me voyant partir puis elle rejoint Chantal dans la cuisine pour les rituels du matin!
Comme Marie-C, Nathalie note que Maïa réclame sans cesse «aveu aveu». Difficile de faire de la pâte à modeler car petit chaton la porte à la bouche, idem pour le dessin...Elle s’installe finalement dans le hamac, joyeuse, avec une réelle envie de «parler». Alors qu’elles jouent avec la dînette, Nathalie demande à Maïa de donner à boire au bébé. Elle le fait en portant la tasse aux lèvres de sa poupée. Nathalie fait semblant de boire en faisant du bruit avec la langue. Maïa prend une tasse et l’imite.

Beau moment d’échange avec une petite fille bien présente qui essaie de parler à plusieurs reprises.

page1image26320
page1image26592
page1image26864

L’inter-séance est plus compliquée car Maïa refuse de quitter Nathalie. Petite récréation en compagnie de Chantal et Colette....Difficile de rester en salle, Maïa pleure dès que la porte est fermée. Elles passent cette fin de matinée à écouter des comptines, chantonner et feuilleter quelques livres sur le canapé. Blottie contre Colette, Maïa se retourne de temps en temps pour la regarder et lui sourire.

Agréable moment de midi à 15H...Maïa reste à table 45 minutes!
Elle se régale autour d’un bon repas puis joue avec son camion jaune. Tout en faisant la vaisselle, Chantal entretient la conversation avec une petite fille enjouée et bavarde (beaucoup de syllabes avec des «a»). Elle refuse de faire la sieste dans sa chambre alors Chantal lui propose de se reposer sur le canapé. Après quelques comptines, Maïa s’endort finalement 45 minutes!
Maïa la coquine s’intéresse peu aux activités initiées par Agnès. Jeu avec la dinette, Maïa ne jette pas tout et imite Agnès en buvant au biberon et à la tasse (jeu de faire semblant). Au bout d’une heure, elle exprime le souhait de sortir. Après un pipi dans les toilettes, elle manifeste clairement son envie de se promener en se dirigeant vers le porte-manteaux! Quand elle aperçoit Joël, Maïa se jette dans ses bras!
Elle lui fait plein de gros bisous «d’escargot» et ne veut pas quitter ses bras!!!!!
En la tenant bien, Joël la fait marcher sur les bordures en ciment. Maïa s’applique bien à mettre un pied devant l’autre. Ils montent et descendent plusieurs fois les escaliers tout en comptant «1,2,3...1,2,3». Merci Joël, ces petits exercices sont excellents pour l’équilibre de Maïa!!!!

Note de Chantal pour cette journée de mercredi:
+++: bonne journée, pas de crise ni de pleurs...beaucoup de bavardage

---: Maïa bave beaucoup et fait 3 fois pipi dans sa culotte!!!!!

Jeudi matin, c’est avec un peu d’appréhension que je dépose Maïa à l’école... la semaine précédente, elle ne s’était tenue à aucune activité, jetant les jeux et perturbant le groupe malgré la présence de Guillaume son AVS.
OUF!!!!! Il n’en est rien ce matin!!!!!

Nous quittons la maison dans la bonne humeur. J’ai diminué son traitement du matin depuis 3 jours, je remarque déjà une amélioration de son comportement. Mon impression est confirmée par la maîtresse!
Maïa passe une agréable matinée en compagnie de ses camarades. Elle aurait même fait une activité avec les épingles à linge (les retirer d’une couronne et les ranger dans une boîte....)

Quand mami vient la chercher, Maïa ne veut pas partir....c’est bon signe!!!! Elle se sent bien avec sa classe!

Après une bonne matinée d’école, une observation des décorations de Noël, deux tours de manège dans la galerie Auchan et une sieste de presque deux heures, Maïa est très agréable!!! L’orthophoniste étant absente, c’est mami qui assure une séance en salle! Pâte à modeler à la demande de Maïa: elle essaie de reproduire ce qu’Isabelle lui montre (couper de la pâte avec le couteau en plastique). Elle se retourne pour solliciter l’aide de mami lorsqu’elle n’y arrive pas (vidéo). Fin de séance moins positive car Maïa répète beaucoup «aveu» (signe de fatigue? elle en a assez?). Isabelle lui propose de sortir...Aucune hyperactivité constatée...

Séance à trois avec Nicole. Motricité fine avec pièces et tirelire: Maïa apprécie d’entendre Nicole répéter «PAF» (onomatopée) quand cette dernière échoue!

page2image29456
page2image29728

Au mot gymnastique, Maïa tire sur son tapis de sol mais participer l’aurait fait quitter les bons genoux de mami!!!!! Moment de détente dans le hamac en écoutant des comptines, Maïa participe en chantonnant sur l’air de «Frère Jacques».

Vendredi matin, Maïa retrouve dans le panier de la salle de bain la trompe en plastique du jeu «Elefun» (éléphant qui souffle des papillons). Je ris car nous n’avons pas sorti ce jeu depuis plusieurs mois mais Maïa reconnaît très bien l’objet. Ni une ni deux, elle a le sourire jusqu’aux oreilles quand je lui demande: «Tu veux que je trouve l’éléphant Maïa?» Quand Thérèse arrive, Maïa insiste pour emmener ce jeu dans la salle. Malheureusement, les piles sont usées, les papillons ne peuvent pas voler!!!!

Difficile pour Thérèse de détourner l’attention de Maïa de l’éléphant tout juste retrouvé... Thérèse parvient à le sortir de la salle mais rapide comme l’éclair, notre petite coquine court le chercher dans la salle de bain où sont stockés les jeux!!!!!
Elle retournent en salle avec la tente Hello Kitty!!!

Petit moment de panique quand Maïa croque dans un crayon, Thérèse craint la fausse route....Moment de calme avec les poupées!
Quand Marie-France arrive, Thérèse les accompagne en récréation, petit temps de transition avant la séparation!

Samedi midi, déjeuner à la crêperie puis promenade au parc de La Morinière...Maïa est une chipie qui ne veut pas marcher préférant se faire porter comme un bébé!
J’ai le droit à de belles colères si je ne cède pas...elle me fait tourner bourrique cette coquine!!!

Dimanche après-midi, Maïa «boude» Elodie venue jouer avec elle. Accrochée à mon cou, elle la regarde peu l’air de dire «Laisse-moi tranquille avec ma maman...»!
Nous jouons toutes les 3!!!!
Activité avec les tirelires: Maïa ne s’intéresse qu’aux vraies pièces qu’elle distingue bien des jetons. Nous lui suggérons de les trier par couleur dans les récipients mais cela ne l’intéresse guère.

Le matin, j’ai emprunté à la ludothèque un pédalier (attention maximum 50 kgs!!!). Nous proposons à Maïa d’essayer mais cela lui fait peur. Elle découvre ce nouvel objet en le manipulant. Durant un long moment, Elodie «fait parler» une poupée...Maïa la regarde fixement, pleinement en interaction, répondant à ses sollicitations, lui faisant des câlins lorsqu’elle pleure.

Maïa semble comprendre que c’est Elodie qui fait parler la poupée car dès qu’elle pose le baigneur au sol, Maïa lui remet dans la main l’air de dire «Continue!». 

CREME.jpg

CREME SUR LES MAINS: Petit rituel du matin avec Chantal!

maia-20131115_153821-1-copie-1.jpg

PETITE SORTIE AUCHAN: "Eh Chantal, il est vraiment chouette ce doudou!!! On le rammène avec nous!"


Partager cet article

Repost0
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 21:22

1) COMPTINE

Il est bénéfique de faire vivre les comptines avec le corps, avec des jeux vocaux, la mémorisation qui se fait en utilisant les canaux sensoriels n'en sera que meilleure !

La motricité fine de Maïa se développe, elle reste encore maladroite, plus elle utilisera certains petits muscles de ses mains et de ses doigts, plus ses gestes et mouvements deviendront précis

 

Comptine (trois doigts)

page1image9000

        Trois doigts vont travailler à l'école

              En voici un (le pouce)
              En voici deux (l'index)
            En voici trois (le majeur)


2) MOTRICITE FINE

Motricité fine : utiliser le plus possible ses doigts et ses mains

Jeu de doigts : toucher les doigts de Maïa en disant que ce sont des personnages qu'elle connaît (oui-oui, tchoupi, doudou, zouzou, babar, tro tro, le chat, le chien ....)

page2image3872

3) JEUX DE BOUCHE

A Les jeux vocaux

À utiliser lors de jeux ou d'activités quand elles s'y prêtent

Intensité : fort, faible, voix haute, voix aiguë, grosse voix

page2image8632

Rythme : lent, vite

B Les onomatopées (on continue)

Pour inciter Maïa à reproduire les sons, jouer avec sa bouche....les mimer si possible

La cloche : ding, dong
La chute sur le sol : pouf, paf, patatras, bam La chute d'un corps dans l'eau : plouf, gloup Cri de douleur : aïe, ouaïe Cri de joie : hourra, yéééh
Cri d'étonnement : ooo Éternuement : atchoum
Boire : glou, glou

page2image13576

4) GYMNASTIQUE

Équilibre marcher pieds nus sur la corde (la disposer en rond, en ligne)


Marcher sur la ligne rouge les bras écartés un pied devant l'autre puis reproduire sur la poutre

Motricité globale utiliser la force en tirant sur la corde avec les mains

page3image5520
page3image5792
page3image6064

FIN DE SEANCE ET ENTRE LES ACTIVITES

Temps calme, détente, relaxation afin d'aider Maïa à prendre conscience de son corps autrement que dans l'agitation psychomotrice

 

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 14:42

 

Nombre d’heures de jeu: 21H

Baromètre de la semaine: après plusieurs courtes «absences» la semaine passée, la dose d’antiépileptique a été augmentée mardi matin/ ceci a énormément fatigué Maïa/ son équilibre était moins bon/ elle est passée par des phases d’hyperactivité et de cris...

Puis, avec une diminution de la dose du traitement...pas de nouvelles absences constatées pour le moment et nette amélioration du comportement

Lundi matin, Christiane constate que l’équilibre de Maïa est moins bon. Elle souhaite jouer avec la valise contenant tout le nécessaire de poupée. C’est encore difficile de la cadrer lorsqu’il y a beaucoup de jeux autour d’elle : Maïa tape les objets au sol ou bien les lance.

Fin de matinée à la halte garderie…

Dès son arrivée en début d’après-midi, Marie-France est entraînée en salle par Maïa. Quelques pas de danse, Maïa bouge bien ses pieds au rythme de la musique. Elle renverse un sac plein de petits objets, les ramasse un par un sur demande de Marie-France. Elle observe les photos d’onomatopées affichées sur le mur. Maïa imite le bébé qui pleure et regarde attentivement Marie-France imiter et pointer du doigt les autres sons. Maïa dit beaucoup « aveu ». Elle est contente de voir sa tante Sophie. Après un petit goûter, elles retournent en salle. Maïa est peu disposée à jouer, papillonne beaucoup et « titube » plus que d’habitude. Malgré la fatigue, elle ne manifeste pas de signes d’impatience. Les jeux avec poupées, couffins et autres ne l’intéressent pas plus que cela. Depuis quelques temps, Sophie constate que Maïa apprécie les activités plus tranquilles de motricité fine comme les jetons à mettre dans la tirelire, la pâte à modeler qu’elle triture entre ses doigts. Une séance calme, avec une petite fille sage, pleine d’humour et très affectueuse.

Mardi matin, Marie-Claire met de l’eau dans une cuvette, y ajoute des bouchons pour faire de la « soupe ». Le jeu tourne court car Maïa a surtout envie de tout balancer.

Petit chaton monte sur la table afin de mieux regarder les onomatopées affichées sur le mur. Elle s’y intéresse car en regardant l’image du petit train, elle répète « Tchou tchou » et écoute attentivement Marie-C imiter les autres. Avec le jeu de cartes « les premiers mots », Maïa réagit bien face aux objets qu’elle connaît. Quand Marie-C lui montre la photo d’une voiture verte en disant «Tu as vu c’est la même que celle de papi »…Maïa la regarde un long moment.

Ce matin, Marie-C constate que Maïa bave beaucoup et que son équilibre n’est pas bon.

Martine…

En récréation avec Catherine M, l’équilibre est meilleur, Maïa monte seule les marches sans se tenir. En salle, Catherine joue à la maman avec les poupées. Maïa s’installe sur ses genoux l’air de dire « occupe-toi de moi aussi ! ». Quand Catherine feint de lui donner de l’eau dans une tasse, Maïa fait semblant de la boire en faisant le bruit avec sa bouche.

Mercredi matin, Christine retrouve une petite fille souriante mais bien fatiguée. Nous avons augmenté son traitement la veille, Maïa n’y est pas encore habituée. 

Elle cherche le sommeil mais n’y parvient pas même allongée sur le matelas. Maïa fait une courte absence et tricote beaucoup avec ses doigts...

Colette a également beaucoup de mal à introduire un jeu sans que Maïa ne mette les crayons ou la pâte à modeler à la bouche. Elle bave beaucoup, trop fatiguée pour se concentrer sur une activité. 

Après 2H30 de sieste, Maïa est en meilleure forme avec Nathalie. Elle réclame le lion en peluche sur l’étagère et aurait répondu «oui» à Nathalie qui lui demande «C’est le petit lion que tu veux?». Durant cette séance, Maïa a le regard vif, elle est très câline mais ne babille et ne rit pas comme d’habitude. Elle porte peu d’intérêt au jeu hormis la tirelire et les pièces qu’elle manipule avec plaisir. Elle préfère les activités physiques comme marcher en équilibre sur la planche, grimper sur la table ou monter sur le dos de Nathalie. 

Début de séance avec Elodie: Maïa crie dès lors que la porte de la salle est fermée. Elle cesse de pleurer dès que mami Isabelle les rejoint et geint dès qu’elle repart...quelle coquine!

Une fois calmée, Isabelle lui propose de dessiner à l’aide d’un stylo à bille sur une feuille de papier. Elodie (institutrice) constate que Maïa tient bien son crayon à la main et qu’elle ne le met plus à la bouche. Elle ne cherche pas à écrire partout se contentant de le faire uniquement sur la feuille. Comme l’écrit Elodie: «Que de progrès!». Plus tard dans le salon, Maïa s’essaie au jeu de Monsieur Patate mais elle n’arrive pas encore à enfoncer les pièces dans le corps. Cela l’agace et la pousse à jeter les petits éléments...

Jeudi matin, Maïa retourne à l’école après deux semaines de «vacances scolaires». Rentrée difficile...Maïa est difficilement canalisable, jette les jeux, ne se concentre sur aucune activité. Elle tombe deux fois. Ce moment passé à l’école n’est ni agréable pour elle ni pour les autres enfants... Maïa est épuisée et plus facilement irritable...(OUF tout est «rentré dans l’ordre» ce matin, après une belle matinée en compagnie de ses copains d’école...). Est-ce l’augmentation du traitement?

Après sa séance d’orthophonie, elle retrouve Nicole. Maïa glisse en entrant dans la salle, cette chute entraîne le besoin immédiat d’être consolée par mami. Long moment de détente dans le hamac puis découverte des accessoires de poupée dans la valise rose. La passoire sert de joli chapeau pour le bébé (Maïa la retire et la pose plusieurs fois sur la tête du baigneur), elles font semblant de boire avec les tasses «GLOUGLOUGLOU», les petits verres s’empilent et servent de maracasses en les frappant les uns contre les autres.

Vendredi, c’est Chantal qui garde Maïa! Après quelques pleurs habituels à mon départ «AIOUULLLOUIIIILLLE AIOUUUUUUOLLLE» (expression de Maïa), beau moment de complicité autour des livres, catalogues de jeux et photos sur l’ordinateur...

Sourires et câlins pour accueillir Gaëlle...Après un rapide déballage des accessoires de poupées, s’en suit un petit échange motricité/ sensations:

  • tissus doux à frotter contre la joue, ça chatouille...
  • tissus mous sur lesquels elles appuient avec leur doigt
  • tirer la petite couverture, pincer, serrer les doigts

Gaëlle note que Maïa accepte d’être secondée dans les activités de motricité, qu’elle est plus patiente et habile de ses mains. En fin de séance, Maïa se disperse, signe de fatigue.

Quand Julia arrive, Maïa est moins enjouée, elle ne veut pas quitter Chantal. Après une petite récréation, difficile d’aller jouer en salle, la séance se déroule dans le salon. Epuisée, Maïa s’endort vers 11H45. Après une petite sieste de 30 minutes, elle se réveille en pleine forme pour le déjeuner. 45 minutes de détente sur le canapé en écoutant des comptines, puis promenade sur les bords de Loire, c’est le sourire jusqu’aux oreilles que Maïa retrouve Danielle!

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 14:40

En variant le choix des activités (tout en respectant les aptitudes de Maia) nous éviterons la « lassitude » Nous essayons de proposer des jeux et activités adaptés à ses compétences et à ses besoins du moment

Temps de transition nécessaire pour passer d'une action à une autre (musique ou silence)


1) LA COMPTINE

Intérêt du moment comptine
Il est bénéfique de faire vivre les comptines avec le corps, avec des jeux vocaux, la mémorisation qui se fait en utilisant les canaux sensoriels n'en sera que meilleure !

Le but est d'amener Maïa à être active et à regarder la comptine écrite placée sur le mur ( même si Maïa ne s'y prête pas toujours), c'est aussi lui donne envie de participer !

Feuille morte

Cric, crac, croc, Craque la feuille Swit, swit, swat Souffle le vent

page1image9032
page1image9304
page1image9576

2) JEUX DE BOUCHE

Pour s'amuser et l'amener au rire (suite d'onomatopées) les mimer si possible

Exemples :

La cloche : ding, dong
La chute sur le sol : pouf, paf, patatras, bam La chute d'un corps dans l'eau : plouf, gloup Cri de douleur : aïe, ouaïe
Cri de joie : hourra, yéééh
Cri d'étonnement : oooh
Éternuement : atchoum
Boire : glou, glou


3) JEUX DE DOIGTS

Toucher les doigts de Maïa en disant que ce sont des personnages qu'elle connaît (oui-oui, tchoupi, doudou, zouzou, babar, tro tro, le chat, le chien ....)


4) RELAXATION

Relaxation sur le gros ballon, dans le hamac, tous ces moments sont aussi nécessaires à son bon développement comme nous l'a précisé Julia, cela lui permet aussi d'arrêter quand elle en a assez

Tous les jeux mis en salle sont des propositions, vous pouvez les utiliser selon votre imagination, ne jamais oublier le côté bénéfique pour notre chipie (équilibre, motricité fine, concentration, communication à deux, lui laisser le choix, ne pas toujours intervenir pour l'aider, bien regarder où mène sa libre initiative...)

page2image10992
page2image11264
page2image11536
page2image11808
Il est bien évident que nous savons bien que vous faîtes tous au mieux et ce depuis le début pour que Maïa devienne autonome    

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 21:57

Baromètre de la semaine: Maïa est plus «disposé» à jouer en salle. Elle apprécie de pouvoir ouvrir et fermer la porte à sa guise et ne sort pas pour autant de la salle/ Un petit coucou et/ou la voix de mami la rassure/ plus de babillages, meilleure articulation/ elle connait l’air de nombreuses comptines/ 

Mots répétés: «atal» pour Chantal/ dit «Ouai» pour «oui»/ «oi» pour trois

 

Lundi matin merveilleux sourire de Maïa, Christiane est accompagnée de Lilou !!! Maïa « collée à sa copine », l’entoure de ses petits bras à plusieurs reprises.

Sourires, regards, rires et chatouilles….un beau moment de complicité. Christiane aurait entendue Maïa dire « arrêt » alors qu’elle lui fait des chatouilles. Voyant Maïa déchirer du papier, Lilou lui propose de faire des confettis. C’est le carnaval !

L’humeur est au beau fixe avec Eric !!! Attachés l’un à l’autre avec une corde, ils font le tour de la salle marchant en musique à petits pas. Maïa est à l’aise lorsqu’elle avance en équilibre sur le madrier. Installés sur les genoux d’Eric, Maïa passe un long moment à gribouiller sur une grande feuille de papier.

Progrès notés :

- Comprend rapidement les ordres simples tels que : « Allume, éteins la lumière »

  • Tourne mieux les pages du livre en utilisant la pince « pouce index »

Une entrée en salle sans difficulté avec Sophie pour 1H30 de séance dans le calme...Atelier pâte à modeler: Maïa manipule cette texture qu’elle trouve agréable, en fait des petits morceaux. Bien installée sur le tapis, elle regarde Sophie faire des boules, rouler la pâte entre ses mains. Quand Sophie fait tomber des morceaux par terre en disant «Oh Sophie! tu fais des bêtises!», Maïa lui fait une petite tape sur la main! Après avoir joué avec les pièces et la tirelire, Sophie lui demande: «Maintenant on va ranger les pièces dans la tirelire. Après, tu t’allonges sur le matelas et je vais te faire des massages». Maïa ramasse les pièces et s’allonge illico sur le matelas. Lorsque Sophie lui colle une gommette sur la joue et lui dit d’aller se regarder dans le miroir, Maïa le fait tout de suite.

Mardi matin, Marie-Claire est accueillie par une petite Maïa très joyeuse. Elle veut de la musique, choisit le CD des comptines et chante à tue-tête! Marie-Claire l’entend clairement prononcer plusieurs «Tu dors» (Meunier tu dors). Alors qu’elles jouent avec les marrons, Marie-Claire lui parle de l’école. Maïa réclame aussitôt la pâte à modeler. Elle rit dès que Marie-C prononce le mot «bonhomme». Un pipi dans le pot avant de retrouver Chantal. Maïa aurait répété «atal» en ouvrant la porte de la salle puis une deuxième fois quand elle retrouve Chantal dans la salle de bain!!

Je confirme Marie! J’ai déjà entendu Maïa répéter «atal» !

En début d’après-midi, Julia retrouve une petite Maïa épuisée qui n’a pas voulu faire de sieste. Malgré la fatigue, elle n’arrive pas à se poser, papillonne dans la salle et en dehors. Elle finit par se poser sur les genoux de Julia avec le livre du Chaperon rouge. Elle s’y endort une trentaine de minutes. A son réveil, Maïa va dans sa chambre chercher la poupée qui parle. En ayant toujours un peu peur, elle s’accroche fermement au cou de Julia mêlant rires et peur...Julia note cependant que son babillage est plus diversifié, qu’elle articule mieux et que les sons sont plus «décidés».

Catherine M remarque également que Maïa est plus bavarde. Elle sait dire «Ouai» et ne bave plus. Après une belle récréation main dans la main, elles remontent sans problème. Quand Catherine demande à Maïa de ramasser les marrons dispersés dans la pièce, elle le fait même si cela ne dure pas longtemps....

Mercredi matin, après plusieurs semaines difficiles, Christine réussit à jouer une bonne partie de la séance à deux avec Maïa. Pâte à modeler, gommettes, ballon, l’énergie et le plaisir sont là. De temps en temps, Maïa vérifie si mami est bien dans le salon. Un bisou et HOP, elle retourne jouer avec Christine...Colette est à son tour accueillie dans la bonne humeur, Maïa la prend par la main et la dirige en salle. Elle demande la musique, choisit le CD d’opéra. Elle vocalise sur AIDA dont elle connaît très bien l’air en frappant dans ses mains.

Durant l’heure passée:

  • Maïa referme elle-même la porte de la salle
  • Imite la poupée qui marche en «bougeant de droite à gauche»
  • Envoie de mieux en mieux la balle avec ses mains
  • Insère sans se tromper un «jeton rouge» puis «un jaune» quand Colette lui demande!!!!!!

Une séance dans l’ensemble très calme, sans pleurs avec beaucoup de contact physique (assise sur les genoux/ câlins/ bisous/ tient la main...).

En début d’après-midi, Maïa a RDV chez l’ophtalmo....

Anecdote: Assise près de papi et mami, Maïa attend son tour. Soudain, une dame appelle «Mademoiselle Maïa». Notre petit chaton se lève aussitôt et se dirige vers la dame!!!! Bravo Maïa!!! Tu nous surprends de jour en jour! Dixit Mami: «Tu as été très coopérative pour la prise des mesures, comme la dame te le demandait. Tu as posé ton menton sur le socle et regardé le ballon dans l’appareil tantôt avec l’oeil droit puis avec l’oeil gauche. La dame t’a félicité!».

Fin de journée avec Thérèse...En salle, l’attention de Maïa se porte sur la poupée qui parle. Maïa appuie à certains endroits pour l’activer sans succès. N’ayant pas vu le bouton pour la mettre en marche, Thérèse lui explique que cela ne fonctionne pas mais que la poupée peut «avancer», sauter et jouer au ballon grâce à leur aide. Maïa s’en accommode tout en essayant régulièrement de l’allumer. Quand Thérèse met son doigt dans la bouche de la poupée, Maïa l’imite. Lorsqu’elle n’en veut plus, petit chaton la jette par terre. Thérèse lui propose de la ranger sur l’étagère alors Maïa la ramasse et lui tend.

Alors qu’elle est dans le hamac, Maïa aurait répété «oi» pour trois en écoutant Thérèse compter «un, deux...» avant de lui lancer la balle. Pendant la séance, elle ouvre une fois la porte et la referme aussitôt sans rien réclamer.

Jeudi, c’est Chantal qui garde Maïa! Bonne journée à tous les niveaux sauf pour la propreté! (3 pipis dans la culotte).

Le matin, grande promenade avec Joël...assise par terre, Maïa gratte et ramasse des cailloux. Joël se cache lui disant qu’il s’en va et pensant qu’elle va le suivre. Il n’en est rien! Maïa est trop occupée! En salle, peu d’intérêt pour les livres et la comptine. Elle apprécie de pouvoir ouvrir la porte mais ne cherche pas à sortir. Belle participation à la traditionnelle partie de foot!

Belles retrouvailles avec Agnès! De beaux regards et des rires! Après une petite récréation, Maïa est impatiente d’aller jouer et de découvrir ce qu’Agnès cache dans son sac (flocons de maïs de plusieurs couleurs). Manipulation des flocons sans les mettre à la bouche, motricité fine avec pièces et tirelire...Agnès n’a jamais eu autant de bisous et câlins!

Après le déjeuner, moment complice avec Chantal sur le canapé (histoires/ comptines et bonhommes), jusqu’à ce qu’elle propose à Maïa d’aller faire la sieste! Petit chaton se met à «crier» dès qu’elle entend ce mot!!!! Chantal a même l’impression qu’elle se force pour la faire réagir! Après quelques pleurs, Maïa s’endort presque une heure sur le canapé! Elle se réveille d’excellente humeur et babille énormément. Elle exulte quand Chantal lui propose d’aller se promener en voiture. Direction Auchan pour découvrir la mini ferme installée pour les vacances scolaires. Dans le chariot, Maïa est très agréable, ne manifeste aucun signe d’impatience. Très volubile avec les autres enfants, Chantal constate un réel progrès dans sa façon de communiquer avec les autres (ne «tape» plus, moins de gestes brusques). Quand elles passent près du manège, Maïa demande «A veu A veu». Chantal lui explique qu’elles n’ont pas le temps, que Julie va arriver...Pas de crise ni de jérémiades, Chantal a même le droit a des grands sourires quand elles disent «Au revoir manège!».

De retour à la maison, joie des retrouvailles avec Julie!!!! Maïa regarde les étagères en disant «A veu». Julie lui demande de montrer ce qu’elle demande avec le bras mais sans succès. En suivant le regard de Maïa, elle finit par comprendre qu’elle souhaite la pâte à modeler. Maïa regarde bien Julie faire des boules, des formes, et ne porte pas une seule fois la pâte à la bouche! Quelle grande fille!!!! Quand Julie lui demande de ramasser le morceau par terre derrière elle (en accompagnant par le geste), Maïa se retourne, se baisse, la ramasse et la tend à Julie. Sous la tente, rires et grimaces. Julie remarque que Maïa claque plusieurs fois la langue et évite d’entretenir ce jeu à la limite de la stéréotypie.  Plusieurs fois, Maïa se dirige vers la porte. Julie lui dit d’un air triste «tu ne veux plus jouer avec moi?», alors Maïa accourt aussitôt vers elle.

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 21:34

Ne jamais oublier que Maïa n'a pas encore les capacités requises pour tout reproduire, le geste devient naturel grâce à une bonne motricité manuelle, insister chaque jour sur des consignes faciles à comprendre et des gestes et mouvements faciles à exécuter.

page1image3432

1)COMPTINE

page1image4152

Petits pouces

Petits pouces ont peur du loup

Ils se promènent par-ci

Ils se promènent par-là

Hou, hou

Petits pouces cachez-vous vite ! Voici le loup


page1image6720

2)MOTRICITE FINE

page1image7480

J'ai un doigt à la main : montrer son doigt
Mon petit doigt se promène : faire bouger son doigt Chut on se tait : doigt sur la bouche
Etc...

Activités de motricité fines: plusieurs outils à votre disposition dans la salle boulier/ pinces à linge/ boîtes à visser dévisser/ pâte à modeler....


3) JEUX DE BOUCHE

Nous pouvons nous amuser avec Maïa à commenter ses actions d'onomatopées telles que : HOP, TOC, BOUM, PAF L'initier à des jeux de sons

Exemples :
Le bruit du lion "RRR"
Le bruit du train "TCHOUP" Le bruit du serpent "SSS" Le bruit du vent "VVV"

Faire des grimaces avec elle, pour améliorer la tonicité de la langue, de ses joues et qui favoriseront une meilleure tonicité Exemples : tirer la langue, en haut, en bas, à droite, à gauche, toucher les dents, gonfler les joues....


4) GYMNASTIQUE

Courir (mais doucement pour ne pas déranger les voisins), marcher, et s'arrêter (on peut dire stop)
Se baisser, s'accroupir, se relever, se coucher par terre ou sur le tapis gris (lever les jambes, toucher ses pieds, manger ses pieds), S’asseoir, se mettre debout et écarter les jambes etc...

Temps musical
Toujours pour développer l'aisance dans son corps : rythme, mouvements, gestes 

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 21:28

Nombre d’heures de jeu: 27,5h

 

Baromètre de la semaine: toujours difficile de me voir partir le matin, Maïa n’aime pas le mot «travailler», cela signifie «départ de maman»; en revanche elle adore quand je lui dis «demain c’est le week-end, maman reste avec toi»!

C’est la deuxième ou troisième fois que je lis dans vos CR que Maïa prend spontanément le matelas de la salle pour s’allonger dessus. Elle l’associe à une petite sieste! je trouve cela très positif car Maïa n’aurait jamais fait cela il y a encore quelques mois, «se reposer» de sa propre initiative.

POINT TRES POSITIF: ne met plus la pâte à modeler à la bouche! est-ce le fait d’avoir observé les autres enfants à l’école et d’avoir écouté la maîtresse?

Maïa fait de nombreuses «absences» malgré son traitement ce qui la fatigue énormément...

 

 

Lundi matin, c’est une petite Maïa tristoune qui attend Christiane en bas de l’immeuble. Comme souvent le matin, Maïa est triste de me voir partir. Heureusement, nounou Chantal est là pour cajoler ma petite belette ! Christiane prend Maïa dans ses bras, lui explique doucement qu’elle comprend « ses misères »…petit chaton cesse aussitôt de pleurer.  En salle, aucun pleur, de la musique, des sourires et des caresses…une séance de détente, de réconfort et d’amour (Maïa ne lâche pas Christiane du regard et lui fait plein de caresses…).

Départ pour la halte-garderie! Comme l’écrit Chantal: «il faut attendre le bruit du moteur pour que je retrouve ma Maïa gaie et volubile»! Heureuse d’arriver à la halte-garderie, elle  suit Virginie (puéricultrice) sans soucis. Chantal reste malgré tout à proximité car Maïa vérifie régulièrement qu’elle l’attend bien dans le vestiaire. 

En début d’après-midi, Maïa accueille Eric avec le sourire. En forme, son équilibre est bon. La sieste a été courte alors quand Eric met de la musique, Maïa prend le matelas, s’y allonge et s’endort 30 minutes.  Sophie a également un très bel accueil ! Après un bon petit goûter, direction la salle ! Dans un premier temps, elle ne réclame aucun jeu et papillonne beaucoup. Tentative échouée avec la pâte à modeler, Maïa préfère le hamac. Sophie prend une corde, la lance à Maïa qui doit l’attraper « comme un gros poisson qu’elle voudrait pêcher ». Ce jeu lui plaît, elle tire fort sur la corde. Maïa regarde la pâte à modeler sur l’étagère, Sophie comprend qu’elle la veut. Elle l’installe correctement à table. Maïa est cette fois-ci beaucoup plus dans l’interactivité, elle échange des morceaux et accepte l’aide de Sophie qui lui montre comment faire. Maïa aime pétrir, triturer et faire des petits bouts. Elle regroupe des morceaux et constitue une plus grosse boule. Elle porte une fois la pâte à la bouche mais cesse alors que Sophie lui explique qu’elle ne doit pas le faire. 

Mardi matin, elle prend illico Marie-Claire par la main et se dirige en salle. Elle demande les legos magnétiques mais est vite agacée par cette activité (est-ce encore difficile pour elle?). Activité pâte à modeler: comme la veille, elle prend plaisir à manipuler cette texture agréable. Elle l’émiette, s’intéresse peu aux emporte pièces mais ne la porte pas à la bouche. Découverte des nouveaux crayons de couleur à doigt: elle laisse Marie-C lui en enfiler un au bout de l’index pour tracer un trait. Maïa aurait répété «itaine»   après avoir entendu «capitaine» dans une comptine. Elle a clairement répété un autre mot dont Marie-C est pour le moment incapable de se souvenir....

Après avoir bien mangé et fait une bonne sieste de plus d’une heure, elle se réveille seule de bonne humeur. A 14H30, Maïa fait une absence de presque deux minutes alors qu’elle est dans le siège auto. Tête tournée vers la droite, yeux dans le vague, elle n’a pas de rictus. Cela passe, mami la rassure la câline...après cette absence, Maïa est fatiguée et titube...La veille Maïa était particulièrement énervée en fin de journée (souvent annonciateur d’une crise...).Quelques pleurs en début de séance avec Catherine M, Maïa se calme dès qu’elle entend mami lui dire qu’elle reste dans le salon. Pâte à modeler: toujours beaucoup de plaisir à la malaxer, la porte une seule fois à la bouche. Durant l’heure, elle manifeste de nombreux signes de fatigue, papillonne beaucoup s’intéressant peu aux jeux proposés (conséquence de la crise). En revanche, elle accepte volontiers les massages de Catherine (jambes et pieds).

 Mercredi matin, sourires puis pleurs au moment de fermer la porte de la salle. Séance à trois avec Christine et Isabelle. Maïa guette le moindre mouvement de mami; craignant qu’elle ne s’éloigne. La pâte à modeler a peu de succès, Maïa est fatiguée et est lovée contre mami. Grand bonheur de voir arriver Colette accompagnée de Lila et Oriane ses petites filles! Maïa prend ses deux copines par la main avant de se diriger en salle. Elle passe une bonne partie de la séance dans les bras ou sur les genoux de Lila, la plus grande. Partie de foot à trois en mettant la table au milieu de la pièce afin d’y faire rouler le ballon dessous; Maïa y arrive assez bien. Atelier pâte à modeler: Lila et Oriane font des boules de tailles et couleurs différentes. Maïa les observe essayant d’en faire autant. Elle ne porte pas du tout la pâte à la bouche. Court instant de lecture, puis de jeu avec le ballon pylate. Toutes les activités sont entrecoupées de chants, de bravos et de rires!

Une petite peu obéissante en récréation avec Joël: rapide comme l’éclair, elle porte à la bouche tout ce qu’elle trouve! peu d’intérêt pour la comptine préférant la musique, le hamac et les livres qui la rendent attentive et sage. Dixit Joël: «Je trouve que Maïa sait très bien ce qu’elle fait et nous mène par le bout du nez!». 

Jeudi matin, toujours un très bel accueil pour Thérèse! La chanceuse.....En début de séance, Maïa ouvre la porte pour chercher Isabelle à qui elle dit «Au revoir». Après un temps musical, elle demande la pâte à modeler. Maïa tire sur la fermeture éclair de la trousse, en sort une boîte. Notre chipie malaxe la pâte, l’émiette, de son côté, Thérèse fait des boules, des serpents, un escargot...Maïa y prête peu attention. Ce matin, Maïa manque un peu d’équilibre: jeu de la poutre difficile, les objets lui glissent facilement des mains (pièces, jetons pour la tirelire). Moment de repos sous la tente puis de lecture devant le miroir. Long moment de détente durant lequel Maïa écoute attentivement les commentaires de Thérèse et tourne les pages. Après la séance, pipi sur les toilettes, câlins et bisous!!!

Isabelle constate que Maïa est fatiguée depuis son absence de mardi après-midi. Elle titube, chouine, s’agace plus facilement. Elle participe aux activités suggérées mais s’en lasse vite: enjamber l’élastique, équilibre sur la poutre, se boucher les oreilles, mettre  les mains sur la tête...Allongée sur le matelas, Maïa chantonne sur un fond musical; accepte qu’Isabelle lui délie et nomme chaque doigt de la main doudou le pouce, trotro l’index, tchoupi le majeur....En fin de journée, direction Galipy avec Sophie et mami. Ce sont les vacances scolaires, il y a beaucoup de monde...Maïa est contente de voir d’autres enfants mais le bruit est tel qu’elles ne restent qu’une heure! 

Vendredi matin, séparation «douloureuse» lorsque je pars. Nous descendons toutes les 3 car Chantal propose d’aller acheter du pain! Maïa est triste mais les pleurs cessent dès que la voiture démarre. Accueil chaleureux pour Marie-France. Quelques pleurs une fois la porte de la salle fermée, mais Chantal toque au hublot ce qui «rassure» notre petit chaton. Séance à trois avec Julia. Pause déjeuner avec une petite Maïa hyper-active. Dès que Chantal a le dos tourné, elle plonge ses doigts dans l’assiette, tire sur les objets «rapide comme l’éclair». Après une micro sieste, c’est une Maïa plus détendue, sage et bavarde. Grande récréation sur les bords de Loire avec rencontre d’enfants en vacances, de bons exercices psychomoteurs et une petite fille participative qui explore son environnement. De retour à la maison, juste le temps de prendre un goûter avant l’arrivée de Danielle. Aucun problème pour rentrer en salle: dans un premier temps, Danielle laisse la porte ouverte (3 minutes) avant de la fermer. Partie de ballon avec une petite Maïa très joueuse et rieuse. Elle manifeste peu d’intérêt à la comptine mais sait en revanche très bien demander la tirelire sur l’étagère. Maïa est plus habile de ses mains: tourne de mieux en mieux les pages du livre et insère bien les jetons dans la tirelire.

Samedi matin, séance avec Dominique! Malgré ma présence, aucune réticence à la suivre en salle. Installée dans le hamac, elle écoute Dominique qui chante: le clown, comptine de Mr Pouce. Maïa écoute, semble reconnaitre ou dit «non» quand elle n’est pas d’accord. Ce matin, Maïa observe les étagères, hésite, ne semble pas vraiment savoir ce qu’elle veut; la pâte à modeler finit par lui plaire. Dominique lui montre comment faire rouler la pâte sous sa main mais Maïa n’en fait qu’à sa guise!

Dimanche matin, nous retrouvons mon amie Elise et son fils Matéo, 3 ans à Galipy. Maïa est heureuse de rencontrer ce nouveau copain. Elle le suit dans les attractions, répète plusieurs fois «téo» et «toutou» pour lui dire «coucou».

Après-midi en compagnie d’Elodie! Après une bonne averse au parc de Lamorinière et quelques exercices sur les différentes structures nous rentrons à la maison!!!! Installées sur le canapé, Elodie et Maïa feuillettent le livre des animaux de la jungle. Notre coquine tire sur les languettes mais refuse d’utiliser sa pince (pouce/index) pour les soulever. Un peu de danse pour conclure cette journée et écoute d’une chanson avec les écouteurs d’Elodie!!

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de maia-methode3i
  • : Je m'appelle Maïa. Je suis née le 4 avril 2009. Je présente un retard de développement avec troubles du spectre autistique. J'ai commencé la méthode des 3I au mois d'octobre 2011. Ce blog permet à mes bénévoles, ma famille et mes amis de suivre mes progrès au quotidien. Ce blog permet également à ma maman de partager notre expérience...
  • Contact

Recherche