Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 15:43

L’HEBDO DE MAIA DU 8 AU 14 OCTOBRE 2012

 

 

Maïa ne demande presque plus la balançoire...En revanche, elle est très attirée par la toupie et le trampoline sur lequel elle sautille.

Depuis 4/5 jours, Maïa «se sert» de notre main pour attraper ou demander quelque chose.

Elle demande encore beaucoup la musique mais plusieurs d’entre vous remarquent qu’elle touche moins le poste et ne se frustre pas lorsqu’il ne fonctionne pas.

 

Nombre d’heures de jeu: 36H

 

Lundi matin, Maïa est fatiguée et geint avant de rentrer en salle. Pour l’amuser, Isabelle mime différents animaux avec ses mains: l’araignée et ses grandes pattes, l’escargot qui rampe le long des jambes, la tortue avec le poing...Maïa démonte le toboggan et utilise l’échelle pour grimper le long du mur, puis contre sa mami qu’elle attrape par le cou et embrasse... Avec Philippe, elle recherche la tranquillité en se réfugiant dans la tente puis la toupie sous laquelle elle aime cacher des objets. Philippe lui propose les clipos et, à force de patience, elle parvient à en encastrer deux. Après la sieste, Maïa est en grande forme et plus autonome dans le jeu, selon Eric. Elle anime la poupée Léa en la faisant marcher sur le lino. Assise face au miroir, sur les genoux d’Eric, elle se regarde et embrasse «la petite fille» qu’elle voit. En fin de séance, Maïa tire sur le lino, Eric la réprimande doucement, elle cesse aussitôt. La pluie ne permet pas de récréation. Sophie a l’impression que Maïa «s’enferme» avec la souris «Zuzupet». Elle enrichit le jeu en introduisant le bus jaune ou encore les cônes sous lesquels elles cachent la souris. Sophie remarque que Maïa la prend désormais par la main pour lui montrer ce qu’elle veut.

 

Mardi matin, Maïa est grognon lors de son entrée en salle avec Marie-Claire. Après avoir regardé un album photos, Marie-C lui propose les feutres et les craies que Maïa porte systématiquement à la bouche. Marie-C gonfle deux ballons de baudruche, s’en suit une joyeuse partie de foot même si le jeu de Maïa est un peu trop personnel...

En début d’après-midi, elle rentre en salle avec la guitare de son papa. Maïa est brusque et la jette bruyamment au sol. Elle sait que ce n’est pas bien et court dans les bras de Martine. Elle aurait répété «tombé» à plusieurs reprises...Dans l’ensemble, Martine constate que Maïa jette beaucoup les objets...

Nous terminons notre journée à la piscine, où Maïa assiste à sa troisième séance de «Jardin aquatique». Je suis très heureuse de constater qu’elle reste avec le groupe durant presque toute la séance. Elle s’éparpille moins et semble obéir à quelques consignes!!!

C’est super Maïa...je suis fière de toi...

 

photo-4.jpg

 

photo-5.jpg

 

photo-1-copie-1.jpg

 

Mercredi matin, Maïa insiste pour sortir en promenade sous la pluie avec Christine. De retour en salle, elle lance son ballon de baudruche après que Christine ait compté 1/2/3, et le rattrape très bien. Comme Marie-C, Christine constate que Maïa mange les craies et que l’activité «dessin» n’est pas encore possible. En revanche, Maïa décolle aisément les gommettes que Christine met sur le tableau. A son arrivée, Colette offre un beau parapluie à Maïa. Durant la récréation, elle guette les moindres flaques d’eau dans lesquelles elle prend un plaisir fou à taper des pieds. Elle demande la musique, mais indécise, elle souhaite changer de CD. Elles terminent la séance par un cours de gymnastique sur le gros ballon jaune. Allongée ou bien assise dessus, Maïa aime que Colette le fasse rouler et que cela lui donne l’impression de tomber (bon exercice pour les abdominaux). 

Après la sieste, séance manucure avec Nathalie...Bien assise sur sa chaise, Maïa est calme et se laisse mettre du vernis sur les ongles de la main. Elle tend d’elle-même la jambe pour que Nathalie lui en mette sur les pieds. Maïa est très intéressée par le flacon qu’elle veut attraper, Nathalie lui explique que seules les grandes personnes peuvent le faire. Maïa aime que l’on verbalise l’action qu’elle «demande». Elle est contente  quand  nous lui montrons que nous la comprenons. Nathalie lui fait ensuite un tatouage sur le bras. Maïa est intriguée et le gratte comme pour le retirer...En fin de séance, elle se cache sous la toupie et aurait répondu «es là» quand Nathalie lui demande «Tu es là Maïa?».  Elle aurait prononcé «usique» en essayant de faire fonctionner le poste.

Nous sommes invitées chez une amie pour le goûter. Maïa retrouve sa copine Gabrielle, 3 ans. Les filles mangent leur crêpe, bien installées à table. Je suis détendue, Maïa est très sage et ne touche pas à tout. Elle observe timidement Gabrielle qui l’invite plusieurs fois à la suivre. Je constate que ma petite fille sourit quand Gabrielle lui parle...

 

photo-2-copie-1.jpg

 

photo-3-copie-2.jpg

 

Jeudi matin, elle se met le gilet de Thérèse sur la tête, et court se réfugier dans la toupie. Elle attend que Thérèse compte jusqu’à 3 avant de la faire tourner...ce jeu lui procure beaucoup de plaisir. Face au miroir, elle sautille sur le trampoline et attrape brusquement  les lunettes de Thérèse. En promenade avec Agnès, Maïa joue dans les flaques d’eau. Que du bonheur!!!! Elle regarde Agnès d’un air coquin dès qu’elle trouve une nouvelle flaque. En salle, Maïa n’empile pas les cubes proposés par Agnès mais essaie d’encastrer les petits dans les plus grands. Maïa demande ensuite «bébé» en regardant l’étagère. Agnès lui tend une poupée et elles font la ronde. Dès que Maïa lâche la main de «Léa», elle dit «main» en l’attrapant.

Martine constate qu’elle porte beaucoup les objets à la bouche. En revanche, Maïa lui prend plusieurs fois la main pour la guider vers les activités qui l’intéressent. 

Avec Nicole, Maïa prend le trampoline sur lequel elle «saute», puis monte et descend à plusieurs reprises. Elle souhaite écouter de la musique mais Nicole ne parvient pas à faire fonctionner l’appareil. Maïa attend patiemment, sans frapper sur les touches et ne se met pas en colère quand Nicole lui explique que la musique ne marche pas et qu’elle doit la ranger.

 

Vendredi, Maïa est ravie d’être dans la balançoire avec les deux bébés qu’elle a choisis. Gaëlle admire le vernis de Maïa et lui montre qu’elle n’en a pas. Maïa réagit d’un «Bah!». En fin de séance, elle s’impatiente et appelle «Maman» derrière la porte. Après quelques galipettes avec Julia, elle demande avec insistance la musique. Pendant une minute, elle regarde et ne touche pas au poste. La tentation devenue trop grande, elle prend la main de Julia pour appuyer sur l’appareil. Avant de sortir, Maïa refuse de ranger les jeux et de remettre ses chaussettes. Lorsque Julia lui dit: «Si tu cries, je ne t’entends pas. Je n’ouvre pas si tu ne mets pas les chaussettes». Maïa finit par accepter!!!

En sortant, elle découvre «Rosalie, la vache» que je viens de lui acheter. Lors de notre visite chez Gabrielle, Maïa avait apprécié ce jeu qui me semblait intéressant pour la motricité et l’équilibre...

Maïa ne lâchant pas l’animal, Marie-France essaie de diversifier les activités: se cacher avec sous la toupie; lui faire faire du toboggan, mais Maïa aime par dessus tout, s’y asseoir et essayer de sauter pour rebondir. Mais ce jeu est difficile car elle bascule facilement vers l’avant, tombe, ce qui la frustre et la met en colère. Marie-France ne parvient pas à l’orienter vers autre chose tant «Rosalie» lui plaît. Elle termine la séance sur la vache, posée sur le U-porteur. Lorsque Catherine arrive, Maïa est en nage, énervée, si bien que nous sommes obligées de cacher la vache pour la calmer!!! En rentrant de récréation, elle la cherche dans la salle mais ne dit rien. Elles font rouler l’une vers l’autre le U-porteur, sur lequel elles ont posé les marionnettes. Maïa se cache les yeux comme si elle avait peur. Catherine remarque que Maïa pose des objets sous le trampoline et les regarde à travers le filet (permanence de l’objet...)

 

Samedi matin, Danielle est accompagnée de Chloé sa petite fille de 3 ans. Quel bonheur de les voir arriver toutes les 2!!! Chloé, très à l’aise, prend la main de Maïa pour la suivre. Les filles demandent les poupées et Chloé imite Maïa en les lançant à travers la pièce. Maïa aimerait pouvoir monter à deux dans la balançoire, mais ce n’est pas possible alors les filles se poussent chacune leur tour. Comme avec Augustin la semaine passée, Maïa manifeste sa joie trop brusquement. Elle «tape» Chloé qui lui répond «tout doucement ma louloute»!!!

Maïa est présente dans le jeu et reste toujours auprès de Chloé....La pluie ne permet pas de récréation, Maïa prend son goûter dans la salle et s’assoit pour manger quand Marine lui demande. Elle semble vouloir quelque chose sur les étagères mais Marine ne comprend pas et lui suggère plusieurs jeux. Maïa répond «non» à chaque proposition, s’arrête lorsque Marine lui montre la souris «zuzupet». Elle en a peur et se réfugie sur les genoux de Marine, elle la prend par la main pour aller chercher la souris. Elle aurait dit assez distinctement «Viens».

Après la sieste, Maïa retrouve la vache que j’avais cachée et la remet dans la salle. Avec  Julie, elle est obnubilée par «Rosalie» et très contrariée ne trouvant pas d’équilibre sur celle-ci. Julie doit tenir la vache pour éviter que Maïa ne tombe. Cela ne lui plaît pas et elle repousse la main de Julie à plusieurs reprises. Pour la calmer, Julie gronde Rosalie: "Dis -donc, on en a marre avec Maïa, tu vois elle est en colère, ça suffit, arrête de nous embêter!" Cela fait sourire Maïa, qui se met face à la vache. Elle la regarde "dans les yeux" et lui donne une petite tape. Elle réclame le CD «des bébés qui pleurent», Julie ne le trouve pas ce qui déclenche une nouvelle crise de frustration. Julie range le poste, s’installe dans son coin avec les legos et Maïa la rejoint rapidement.

Avec Dominique, Maïa prend son goûter face au miroir. Elle se regarde manger son pain en faisant des grimaces. En buvant à la bouteille, elle fait tomber de l’eau et Dominique lui propose un mouchoir pour l’aider à nettoyer. Maïa prend beaucoup de plaisir à «barbouiller». Elle aime toujours taper les cubes entre eux, mais cette fois-ci elle en pose un sur sa tête. 

 

Dimanche matin, séance gymnastique à Galipy. Il y a beaucoup plus de monde que d’habitude mais cela ne semble pas perturber Maïa. Je constate qu’elle me prend de plus en plus par la main pour me guider vers les activités qui l’intéressent. 

Avec Claudine, Maïa prend une chaise et attrape le poste radio sur l’étagère. Elle s’installe avec sous la fenêtre, elle sait que nous le branchons dans ce coin de la pièce. Claudine lui montre que cela ne l’intéresse pas, elle de son côté avec les duplos. Maïa la rejoint et tente d’emboîter les cubes qu’elle met à la bouche...

Nous sommes invitées pour le goûter chez Emma et Lyne, ses cousines. Maïa est très sage, presque intimidée (comme chez Gabrielle). Elle s’accapare vite la poussette de bébés et reste près de nous. Elle observe énormément et ne s’éparpille pas. Pendant que nous goûtons, Maïa prend ma main et la pose sur la barre de chocolat Kinder. Je comprends qu’elle en veut d’autre...

 

 

La vie à la maison: 

 

Je constate depuis une semaine que Maïa prend notre main pour attraper, appuyer ou désigner les objets qu’elle désire. 

 

Elle est également très attirée par les albums photos que nous regardons le soir avant de l’endormir. Elle semble reconnaître des proches sur les photos.  

 

Nos deux sorties se sont bien passées. Maïa est restée calme chez Gabrielle et ses cousines. Elle ne touchait pas à tout et observait beaucoup les autres enfants.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de maia-methode3i
  • : Je m'appelle Maïa. Je suis née le 4 avril 2009. Je présente un retard de développement avec troubles du spectre autistique. J'ai commencé la méthode des 3I au mois d'octobre 2011. Ce blog permet à mes bénévoles, ma famille et mes amis de suivre mes progrès au quotidien. Ce blog permet également à ma maman de partager notre expérience...
  • Contact

Recherche