Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 15:57

Nombre d’heures de jeu: 29H

 

Baromètre de la semaine: Bronchite, fatigue, Maïa est peu motivée en salle, elle passe beaucoup de temps dans le hamac, elle sait tourner seule car elle a bien grandi!

Maïa fait claquer sa langue. Elle dit clairement «tata» en guise de «ça!»

Semaine de l’EEG

 

Lundi matin, nous annulons la séance avec Christiane car Maïa est malade et nous préférons la laisser dormir. Avec Julia, Maïa papillonne, regarde les étagères en vocalisant. Elle sourit à Julia qui répète son charabia. En fin de séance, notre coquine, épuisée, s’endort 15 minutes.

Dur dur la reprise...

Après une bonne sieste, Maïa est en meilleure forme pour jouer avec Eric. Elle s’installe dans le hamac et réussit à se faire tourner. Maïa a beaucoup grandi, ses jambes touchent le sol! Avec Sophie, elle passe beaucoup de temps à secouer le radiateur. Sophie tente de l’en détourner en lui proposant les anneaux puis le train, Maïa semble trop épuisée pour jouer. Alors qu’elle essaie de descendre du toboggan sur le ventre, Maïa prend peur, s’agrippe à Sophie, se cabre...Elle pleure et se dirige vers la porte en appelant «Maman!!!»...La séance est écourtée, Maïa n’est pas en forme.

 

Mardi matin, Maïa est encore fatiguée, elle ne quitte pas les bras de Marie-Claire. Alors qu’elles écoutent des comptines, Maïa aurait imité Marie-C en claquant deux fois la langue...Elle tourne dans le hamac à l’aide de ses pieds...Gregory, le psychomotricien, constate que la fatigue permet à Maïa d’être plus attentive aux consignes...Pauvre petit chat...

Après 3 semaines d’absence, Sury remarque que Maïa pointe du doigt les images des livres et qu’elle émet de nouveaux sons...Elle décolle le lino mais s’arrête lorsque Suzy lui dit «STOP!».

Nous n’allons pas à la piscine afin d’éviter la surinfection!

Après une petite sortie jusqu’à la pharmacie, Maïa s’endort sur le canapé vers 18H30....c’est la première fois qu’elle le fait...elle doit être épuisée...

 

Mercredi matin, malgré une bonne nuit, Maïa n’est pas en forme. Installée dans le hamac, elle se laisse bercer par Christine qui la câline tout en chantonnant. Elle somnole mais ne s’endort pas. A l’aide de ses 2 mains, elle emboîte parfaitement les boutons de la poignée de sa maison de poupée. Après une courte récréation, Maïa rentre facilement, trop fatiguée pour négocier...Elle est très calme, discute peu mais écoute attentivement les histoires que Chantal lui raconte. Allongée sur son matelas, elle lutte contre le sommeil...

Après 3 heures 1/2 de sieste, Nathalie et moi jouons avec Maïa dans la salle. Elle semble plus disposée à s’amuser, bien reposée. Je lui suggère de nouvelles activités: boîte à souffle avec sifflets/ flip flap balle/ Bulles...et 2 tirelires avec quelques pièces pour travailler la motricité fine.

Nous commençons avec le flip flop balle: pipe au bout de laquelle il y a une petite corbeille dans laquelle on dépose une balle en polystyrène. Nathalie et moi soufflons à tour de rôle dedans, la balle se soulève, virevolte en tournant. A notre demande, Maïa s’assied sur sa chaise pour regarder le «spectacle». Elle nous imite et souffle sans difficulté dans la tige. Elle lance la balle pour initier une partie de foot. Elle attrape les bulles de savon. En revanche, elle n’arrive pas à souffler dans la paille, trop tentée par le produit qu’elle porte à la bouche, elle a plutôt tendance à aspirer. 

Ce jeu lui plaît, nous recommençons puis nous jouons avec les tirelires. Maïa y insère plusieurs pièces assez facilement...

 

Jeudi matin, Maïa est en meilleure forme malgré une toux persistante. Installée dans le hamac, elle arrive parfaitement à tourner à l’aide de ses pieds. Thérèse l’imite en tournant sur elle-même. Maïa participe activement au jeu des parties du corps qu’énumère Thérèse. Elle sort en récréation avec son tricycle qu’elle abandonne rapidement. En courant, elle tombe et retourne vers la porte de l’immeuble en pleurant. Lorsque la lumière s’éteint dans le hall, elle la rallume spontanément. Elles restent 15/20 minutes devant le miroir, Maïa le nettoie avec une lingette et trace des traits avec son doigt. Alors qu’elles s’amusent avec la dînette, Maïa tourne sa cuillère dans la tasse qu’elle porte à ses lèvres faisant semblant de boire. 

En sortant de salle, elle porte sa main entre les jambes...elle fait pipi dans les toilettes!!! Chouette!!

Dans la voiture, alors que je la conduis chez l’orthophoniste, j’explique à Maïa que je vais rester dans la salle d’attente et qu’elle va jouer avec Nathalie. La dernière séance a été difficile, Maïa a hurlé pendant 30 minutes. Nous avons décidé avec Nathalie (orthophoniste) que nous n’assisterons pas aux séances, ce qu’elle fait avec tous les autres parents. Lorsque nous arrivons au cabinet, Maïa insiste pour être dans mes bras. Elle reconnaît les lieux et s’agrippe à mon cou...je ris de la voir faire...

Nathalie vient la chercher dans la salle d’attente, Maïa pleure en me quittant. Pendant moins de 5 minutes, je l’entends appeler «Maman!!!», elle pleure accrochée à la porte...Je suis soulagée de l’entendre jouer...

De retour à la maison, Maïa accueille Nicole avec le sourire, elle ne l’a pas revue depuis le 20 décembre. En salle, la nouvelle maison de poupée les occupe un long moment puis Maïa décide de tout jeter par terre. Nicole continue à jouer au sol avec les personnages et le mobilier en bois. Maïa se joint à elle et essaie patiemment de mettre les bonhommes dans le lit et le landau. A plusieurs reprises, Maïa donne l’impression de vouloir aller sur le pot en touchant son entre-jambe. Elle s’y installe sans problème, cela se transforme en jeu. Maïa est toujours très attirée par le lino bien que Nicole essaie de l’en détourner.

 

Vendredi matin, Maïa pousse son vélo et se retourne pour guetter Julia qui s’éloigne. Elle imite 2 fois Julia qui pousse fortement le vélo afin qu’il roule seul. Elle prend Julia par la main pour qu’elle l’installe dans le hamac. Maïa lève furtivement la main en disant «veu». Julia lui propose le biberon qu’elle refuse d’un «NON!» puis la musique qu’elle «valide» d’un sourire.

Nous avons RDV à 13H30 au CHU. Maïa doit passer un EEG pendant la sieste. 

Nous lui donnons de la mélatonine (hormone du sommeil) pour être certains qu’elle s’endorme. Au début, Maïa est calme, l’infirmier lui enfile un bonnet ( type bonnet de bain de piscine année 60) sur lequel il y a une vingtaine de petits trous correspondants aux électrodes. Il doit injecter dans chaque trou un liquide (le même que celui pour les échographies)...Il appuie sur la tête de Maïa, ce qui n’est pas agréable et un peu douloureux...Maïa s’énerve, pleure et refuse de rester installée. Après 15 minutes de colère, elle s’endort..L’enregistrement dure 30 minutes. Nous aurons les résultats mercredi 16 lors de notre RDV avec le neurologue.

Le but de l’EEG est de détecter ou non une activité épileptique chez Maïa. Nous verrons si celui réalisé sera suffisamment exploitable. Plusieurs EEG réalisés à différents moments de la journée seraient nécessaires pour avoir un diagnostic précis.

 

Samedi matin, Maïa manipule Ken un long moment, elle veut lui retirer les bottes. Dominique lui explique qu’elle ne peut pas, Maïa l’écoute calmement mais persiste. 

Contrariée, elle s’allonge sur la couverture et ignore Dominique qui se lève pour jouer plus loin. Maïa se lève et demande la balançoire. Installée sur son U-porteur, Maïa tient dans chaque main un anneau et se laisse promener par Marie-France. Elle s’endort dans le hamac 30 minutes après le jeu de la petite bête et un bon massage de pieds qu’elle adore!!! 

En début d’après-midi, Maïa se réveille tout juste et quitte difficilement les bras de Paul pour jouer avec Claudine. Un Kinder plus tard et tout est réglé...il est malin notre papa... 

Claudine remarque que Maïa ne cesse de la provoquer en jetant un personnage derrière le radiateur qu’elle essaie de tirer. Elle se cache les yeux en souriant quand Claudine lui dit «NON!» sévèrement. Elle s’en prend aux pages de l’album photos que lui suggère Claudine puis au lino qu’elle décolle...une vraie bourrique!

 

Dimanche matin, séance Galipy entre filles! 

A peine arrivée, Maïa court vers les voitures qu’elle pousse et tire de toutes ses forces. Elle me regarde dans les yeux et met sa bouche de travers pour me montrer qu’elle lutte!!!! Je la laisse faire, elle finira bien par se lasser.

Pour l’attirer vers les jeux, j’applique un peu d’ABA en achetant un paquet de bonbons Haribo (pas terrible je sais!!!)

Avec Marine, Maïa passe beaucoup de temps dans le hamac. Elle demande «bébé», en coince un dans les cordages de la balançoire et un qu’elle garde contre elle. Après de beaux échanges, elle se lève, appelle «maman» à la porte. Elle prend la main du bébé qu’elle pose sur la poignée comme pour lui dire «aide-moi!».

Après 3 semaines d’absence, Maïa est heureuse de revoir Elodie! Le Père-Noël breton ne l’a pas oubliée, il lui a apporté un cheval en peluche musical qui imite le trot. Tenez-vous bien, grâce à ce nouvel «ami», Maïa fait claquer sa langue depuis lundi matin. Il y a eu une première ébauche avec Marie-C cette semaine!!!! 

Merci Elodie!!!!!!

 

 

A la maison:

 

Réveils nocturnes: une fois par nuit vers 4H

Maïa termine sa nuit dans notre lit après un biberon de chocolat

 

Maïa prononce «tata» en guise de «ça»

Exemple: elle pointe du doigt le bocal de chocolat posé sur le réfrigérateur «ta ta» ou les jeux sur l’étagère de sa chambre

 

Jeudi soir, nous croisons Dito qui part en ballade avec sa maîtresse. Nous partons de notre côté...Maïa cherche le chien partout en appelant «Dito Dito» plusieurs fois...trop chou...

 

Lors d’une promenade sur les bords de Loire, Maïa ne veut pas faire de la tyrolienne. Dès que Paul et moi lui proposons de l’aider, elle refuse préférant tirer la tige le long du câble tel un tire-fesse.

Deux petites filles (5 et 7 ans) viennent jouer près d’elle. Je demande à la plus grande si elle accepte d’aider Maïa. Notre coquine est tellement contente de voir Margot s’occuper d’elle, qu’elle l’écoute sans broncher. Elle s’assied sur la tyrolienne et se laisse glisser!!!

 

Je vais très rarement faire des courses au supermarché avec Maïa. Cette semaine, nous sommes allées chez Auchan. Après 3 tours de manège, Maïa m’a suivie sans difficulté. Elle poussait le chariot et attendait quand je lui demandais. Je me trompe peut-être, j’ai l’impression qu’elle est plus calme quand que je suis seule avec elle à l’extérieur, comme pour me ménager...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de maia-methode3i
  • : Je m'appelle Maïa. Je suis née le 4 avril 2009. Je présente un retard de développement avec troubles du spectre autistique. J'ai commencé la méthode des 3I au mois d'octobre 2011. Ce blog permet à mes bénévoles, ma famille et mes amis de suivre mes progrès au quotidien. Ce blog permet également à ma maman de partager notre expérience...
  • Contact

Recherche