Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 14:38

Nombre d’heures de jeu: 33 heures

 

Mardi matin, notre week-end prolongé à Rouen puis Paris ne semble pas avoir perturbé Maïa, elle est heureuse de retrouver Marie-Claire. Après une belle partie de foot, Maïa chute du toboggan ce qui déclenche un gros chagrin. Marie-Claire ne parvient pas à la consoler, elles sortent en récréation. Maïa se cache dans les buissons, s’assoie à califourchon sur une branche imitant le cheval. Elle porte beaucoup les cailloux à la bouche. Après 5 semaines d’absence, Maïa accueille Chantal comme si elles ne s’étaient jamais quittées: sourires, complicité, jeux d’extérieur avec le parapluie. Chantal remarque que Maïa a gagné en assurance car elle monte seule les marches et court de mieux en mieux. De retour en salle, elles cavalent à 4 pattes pour ramasser les miettes de galette de riz tombées par terre (MIAM...MIAM...). Cet exercice de motricité fine permet à Maïa de travailler la pince (pouce/index). Elle aurait prononcé «d’aut» (d’autre) et «main». La journée «retrouvailles» se poursuit avec Suzy que Maïa n’a pas vue depuis plus d’un mois!! Suzy propose les legos que Maïa délaisse vite privilégiant la balançoire. Avec Catherine M, Maïa, en forme olympique, grimpe sur la table, les chaises ou bien avance avec la tente sur la tête. Elles regardent les albums photos durant 10 bonnes minutes. Maïa cesse de toucher au lino dès que Catherine lui demande.

 

Mercredi matin, Christine retrouve pour la première fois une petite fille grognon. Paul s’apprête à partir et Maïa ne veut pas le quitter. Afin de calmer cette «mauvaise humeur», elles sortent en récréation. Christine remarque que Maïa guide bien le chien Fisher Price. Elle le tire doucement, le repositionne s’il tombe et passe la laisse d’une main à l’autre afin de bien manoeuvrer. En fin de séance, fatiguée, Maïa s’installe sur les genoux de Christine et regarde attentivement les albums photos. 

En fin de matinée, Maïa retrouve Gregory pour sa séance de psychomotricité hebdomadaire. Après la sieste, Maïa teste Nathalie en approchant une chaise des étagères, l’air de dire «je vais essayer d’attraper un jeu toute seule». Elle la regarde droit dans les yeux, et grogne lorsque Nathalie lui dit: «Tu sais que c’est moi qui doit te donner les jeux...». Lorsque Nathalie lui demande de la peigner, Maïa s’approche et le fait en tenant la brosse à sa façon. Pour la première fois, Maïa fait une grosse colère à Joël lors de la récréation. Ils croisent deux jeunes filles à vélo en bas de l’immeuble. Maïa leur court après, très excitée. Joël souhaite la retenir ce qui la contrarie. Elle se cabre, se couche par terre et hurle. Un peu plus tard, ils rencontrent Anne-Laure et Dito pour le plus grand plaisir de Maïa. Le calme après la tempête....

 

Jeudi matin, Maïa se cache dans la tente et se met en colère face à Thérèse qui ne comprend pas sa demande. J’interviens et lui propose de prendre un jeu dans sa chambre. Elle opte pour la jojomobile et le chien Fisher Price et se les accapare. Thérèse improvise en tirant une marionnette à l’aide de son écharpe. Cette création intéresse Maïa qui accepte de prêter, d’échanger...ce qui enrichit le jeu. Avec Agnès, elle est très réceptive aux activités motrices: allongée au sol, elle se laisse traîner par les pieds dans la salle. Dès qu’Agnès cesse, Maïa se redresse et lui prend la main pour qu’elle continue. Elle demande la balançoire et tente de toucher Agnès de ses pieds tout en se faisant balancer. Elle l’enlace et lui fait un très gros câlin, Agnès est comblée!!!!!

Martine remarque que Maïa est très attirée par la prise de téléphone cassée. Sachant que c’est défendu, elle se cache les yeux en touchant la prise avec sa main ou son pied.

En fin de journée, Maïa construit un «échafaudage» à l’aide du toboggan, des chaises sur lesquels elle grimpe en demandant l’aide de Nicole. Elle s’installe dans le toboggan qu’elle a renversé tel un traîneau. Nicole la pousse dans la salle, Maïa dit «core» (encore) ou «veux» dès qu’elle arrête. 

 

Vendredi matin, nous avons remplacé la balançoire devenue trop petite par un hamac. Maïa s’y prélasse, ravie de se faire bercer par Gaëlle. Elles jouent un long moment avec la vache gonflable qu’elles installent sur le U-porteur. Maïa y installe un bébé qu’elle promène doucement dans la pièce en le tenant par les mains. En fin de matinée, Maïa est fatiguée et une longue récréation lui fait le plus grand bien. Elle sort avec le chien Fisher Price qu’elle remet sur ses pattes dès qu’il tombe. Elle rentre sans difficulté, pourtant Julia constate qu’elle papillonne plus que d’habitude. Avant de rentrer en salle, elle se dirige vers la cuisine et tend le bras pour demander une biscotte. Lorsque Julia lui demande: «Tu m’amènes la vache et tu montes dessus!», Maïa le fait.

Eveline retrouve Maïa après plusieurs semaines d’absence. Les retrouvailles se passent sans difficulté et elles redeviennent très complices. Maïa chantonne...

 

Samedi matin, Maïa aurait répondu «onjou» à Danielle qui lui dit «Bonjour». Isabelle et Danielle en sont bouche bé!!!! En salle, Maïa désigne le hamac de la main et tend les bras à Danielle. Elle rit aux éclats car Danielle la fait virevolter dans le hamac. Elle répond «veu» quand Danielle lui dit "encore Maïa". En jouant avec la dinette, Maïa fait semblant de manger à l’aide d’une assiette et d’une fourchette. Elle met la fourchette à la bouche de Danielle qui lui demande «Tu me donnes à manger?». Elle répète «Tchou tchou» en entendant Danielle imiter le train. Après la récréation, Maïa demande plusieurs fois «maman», Dominique lui explique que je suis sortie. Paul et moi nous sommes absentés pour la journée. Maïa ne pleure pas mais semble contrariée. Elle s’allonge, Dominique s’installe face à elle. Maïa lui touche le visage, les lunettes, les boucles d’oreilles essayant d’être délicate. Dominique fait de même, Maïa est détendue. Malgré la fatigue, Maïa est câline, joueuse. Elle rejoint Dominique installée devant le miroir et écoute très captivée les commentaires du livre des animaux.

Après la sieste, Marie-France retrouve une petite Maïa plus posée et attentive. Elle pointe du doigt le hamac et cherche partout la balle que lui demande Marie-F. En revanche, Maïa est toujours aussi coquine car elle essaie de décoller le lino devant Marie-F puis Michel, son grand-père. Elle sait qu’elle fait une bêtise mais elle prend un malin plaisir à nous provoquer en se cachant les yeux.

 

Dimanche matin, nous rencontrons Claudine en bas de l’immeuble. Il fait un temps magnifique et Maïa ne veut pas rentrer. Enervée, elle me mord fortement la main dans le hall de l’immeuble!!!

Le début de séance est agité, Maïa déménage et ne se tient pas à une activité. Est-ce la fatigue?

Elle se calme, joue avec poupées, brosses et biberons tout en chantonnant et babillant.

Après 2H30 de sieste (incroyable!!), Maïa se réveille de bonne humeur et reposée...Elle rentre en salle avec deux voitures qu’elle refuse de prêter. Afin d’enrichir le jeu, Elodie construit un pont en posant le bas du toboggan sur la table. Elle passe sous «le pont» à 4 pattes, Maïa l’imite avec les voitures qu’elle tire. Au fur et à mesure, Elodie diminue la hauteur du pont ce qui oblige Maïa à baisser la tête pour ne pas se cogner...

A 18h, nous rencontrons Jules et son papa, habitants de la Parentière. Maïa est très contente de le voir. Ils se poursuivent, ils jouent comme tous les enfants...un vrai plaisir de les observer

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de maia-methode3i
  • : Je m'appelle Maïa. Je suis née le 4 avril 2009. Je présente un retard de développement avec troubles du spectre autistique. J'ai commencé la méthode des 3I au mois d'octobre 2011. Ce blog permet à mes bénévoles, ma famille et mes amis de suivre mes progrès au quotidien. Ce blog permet également à ma maman de partager notre expérience...
  • Contact

Recherche