Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 11:25

Nombre d’heures de jeu: 29H

 

Baromètre de la semaine:

Maïa passe beaucoup de temps à décoller le lino ou à tirer sur le radiateur. 

Elle semble «tourner en rond» dans la salle. 

En revanche, elle utilise les anneaux qu’elle manipule avec plaisir. N’hésitez pas à lui montrer toutes les variantes possibles avec un anneau.

Que peut-on faire avec un anneau?

le mettre sur la tête, en bracelet, le faire rouler, tenir en équilibre les deux pieds dedans, en boucle d’oreille, lancer sur une cible (ou une tige), le faire tourner autour du doigt, faire le tour d’un anneau, mettre des objets au centre d’un anneau, sauter dans un anneau...

 

Idée générale: faire comprendre à Maïa la règle du jeu mais sans jamais l’obliger

Il faut toujours qu’elle trouve du plaisir dans l’activité

 

TOUJOURS AVOIR EN TETE, QU’A PARTIR D’UN SEUL ET UNIQUE OBJET ON PEUT INVENTER UNE QUANTITE INCROYABLE DE JEUX!!!!!!

 

AVEC L’ANNEAU, MAIA PEUT DEDUIRE DE NOMBREUX CONCEPTS

 

 

Lundi matin, Nicolas retrouve une petite Maïa bien fatiguée. Très rapidement, elle désigne le matelas gris sur lequel elle s’allonge et s’endort 45 minutes. Elle se réveille seule et nous rejoint dans la cuisine. Quelle surprise!!! Eric et Louis ont enfilé leur bonnet de Père Noël!!!!

Durant la récréation, Maïa est heureuse de grimper sur le VTT de Louis. Comme à chaque fois, elle ne le quitte pas d’une semelle...

Après la sieste, j’emmène Maïa au marché de Noël à Nantes. Nous prenons le tramway pour la première fois. Maïa reste assise durant tout le trajet. Elle observe, se laisse bercer par les mouvements du tram. Elle se balance de droite à gauche. (Vidéo en PJ), relève la tête en entendant la voix annoncer la prochaine station. Après deux tours de carrousel, nous prenons le goûter en compagnie d’Anne-Laure et sa fille Violette (10 mois). Maïa est attentive à Violette, elle partage son goûter en lui donnant morceaux de pain et de brioche...

Après un bon moment passé ensemble, le retour en tramway est plus compliqué. Maïa ne reste pas assise. Je ne peux pas la laisser se promener dans les allées ce qui la met en colère. Les passagers nous regardent, je me sens impuissante...Arrivées à Pirmil, un monsieur me fixe et dit suffisamment fort: «Une bonne fessée et on va voir si elle va faire des comédies comme ça!». Je suis choquée, et lui répond simplement: «Je ne suis pas sûre que l’on règle les problèmes autistiques d’un enfant en le tapant!». 

Je ravale mes larmes et regagne la voiture avec ma petite Maïa...ce n’est pas un «crétin» qui va nous gâcher notre soirée de Noël!

Nous passons la soirée chez mes parents. Maïa est heureuse de revoir sa tante Audrey et son tonton Franck. Assise à sa petite table, elle savoure des chips Mexicaine et son verre de Coca. 

 

Mardi matin, le Père Noël est passé...quel bonheur de voir notre petite Maïa ouvrir ses cadeaux! Elle déchire le papier et se baisse pour découvrir ce que le paquet contient.

Je ne vous cache pas que notre coquine a été très gâtée...ses bénévoles ne l’ont pas oubliée...Encore un grand merci à vous tous pour vos petits cadeaux...

 

IMG_6526.jpg

 

IMG_2253.jpg

 

IMG_6563.jpg

 

IMG_6653.JPG

 

IMG_6654.JPG

 

IMG_6629.jpg

Mercredi matin, Christine découvrele mini aspirateur de Maïa, elles jouent avec un moment mais notre chipie passe son temps à l’allumer et l’éteindre...Christine le sort de la pièce. Elles écoutent de la musique sur le nouvel appareil CD (cadeau de grand-mami Suzanne), dansent et chantent en coeur.

Durant la récréation, Colette est vigilante car Maïa porte les cailloux à la bouche. Elle regarde Colette droit dans les yeux sachant très bien qu’elle ne doit pas le faire...Cette petite coquine transforme vite nos interdictions en défis.

Après lecture, partie de foot et hamac, Maïa prend comme à chaque fois la main de Colette en fin de séance, l’entraîne vers la porte et lui pose la main sur la poignée. En début d’après-midi, Maïa quitte difficilement les bras de Paul pour jouer avec Nathalie. Il négocie un chocolat, Maïa suit aussitôt Nathalie...Très coquine, elle jette plusieurs jeux derrière le radiateur. Nathalie détourne son attention en prenant un livre qu’elle ne tarde pas à lui chiper. Nathalie l’imite, s’en suit un jeu de «je te vole/ tu me voles». Elle prend sa tente qu’elle pose sur la table. Installée dedans, elle teste les bords de la table pour ne pas tomber. Elle prend plusieurs fois la main de Nathalie, bave très peu mais est toujours très attirée par le lino qu’elle décolle! Marie-Claire est accompagnée d’Axel, son petit-fils de 10 ans. Maïa ne l’a pas revu depuis cet été mais semble le reconnaître...En récréation, course poursuite entre Axel et Maïa qui tente de l’attraper. Il se cache, l’appelle par son prénom. Maïa le cherche en criant «Bébé»!!!

En salle, le jeu est plus compliqué car ils sont tous les 2 énervés. Axel ne comprend pas toujours les mouvements brusques de Maïa.

 

Jeudi matin, Maïa rentre en salle avec son ballon Père-Noël. Thérèse a du mal à l’en détacher. Maïa l’imite en la voyant faire du 4 pattes. Elle finit par ouvrir le cadeau de Thérèse, regarde attentivement les pages du livre en désignant «bébés» quand elle voit des enfants. Après avoir scindé le toboggan en deux parties, Maïa grimpe à l’échelle tenue par Thérèse. Une fois sur la dernière marche, elle s’agrippe à son cou et souhaite recommencer. Maïa sort en récréation en traînant son chien en bois. Alors qu’elle le fait rouler dans une flaque d’eau, Agnès lui dit «le chien prend son bain!». En regardant Agnès, Maïa aurait dit «bain» dans la flaque suivante. 

Nathalie, l’orthophoniste, a pour objectif que Maïa parvienne à faire des activités sur une table...ce qui n’est pas une mince affaire...Durant la séance, Maïa nous teste, elle se lève pour toucher le téléphone, attraper des jeux ou des dossiers sur les étagères. Elle nous regarde droit dans les yeux en «bravant l’interdit»! Dès qu’elle s’éloigne, Nathalie la divertit en faisant des bulles. Elle compte jusqu’à 3 avant de souffler. A distance, Maïa prononce deux fois «3» après que Nathalie ait attendu quelques secondes: «Attention, 1, 2 ....(quelques secondes)» et Maïa dit «toi» pour trois.

En fin de journée, Maïa retrouve Martine, lui prend la main qu’elle pose sur la manivelle du volet. Martine comprend qu’elle veut jouer dans le noir. Une fois la lumière éteinte, elle prend à nouveau Martine par la main afin qu’elle l’installe dans le hamac. Dès que Martine rallume, Maïa crie «NON» très fermement.

 

Vendredi matin, Maïa est grognon, partagée entre le hamac, la manivelle du volet, le lino «à décoller». Elle demande la musique en levant la tête vers le lecteur CD avant de tirer sur le radiateur. Elle manipule la tortue «boîte à formes», réussit à y introduire un cube. Elle la traîne à l’aide d’un cerceau, après avoir compris, en voyant Gaëlle faire, qu’elle devait rester sur les genoux. Maïa se laisse bercer dans le hamac par Eveline avec qui elle chantonne gaiement. Nous sommes invités à déjeuner chez Catherine D, maman d’Anne mon amie d’enfance. Anne habite Varsovie et est venue passer les fêtes de fin d’année avec sa fille Ada (presque 2 ans). 

Maïa est sage et reste à table durant presque tout le repas. Nous profitons du jardin où les filles s’amusent à se chercher. Lorsque nous cherchons Ada en criant son prénom, Maïa répète «AAA-AAA». Elles se chamaillent un peu pour tenir la laisse de Malice, le chien. Maïa est aux anges, elles le promènent toutes les 2 dans le jardin.

Je constate qu’elle est ravie de voir une autre enfant. Comme la semaine dernière avec ses cousins, elle ne donne pas l’impression de s’isoler mais bien au contraire elle cherche à communiquer avec Ada.

De retour à la maison, nous jouons toutes les deux dans la salle. Maïa me provoque en tirant le radiateur ou le lino. Je ne la regarde plus, la laisse faire en lui disant que je trouve ce jeu inintéressant. Je lui tourne le dos en «boudant». Elle me rejoint à chaque fois et finit pas prendre les deux anneaux. Elle en met un sur sa tête, à son poignet. Je l’imite...Je propose de le mettre au pied, elle fait de même. Elle pose son anneau à terre, met ses deux pieds dedans et le remonte le long des jambes jusqu’aux genoux. Je l’imite, nous avançons les jambes collées dans les anneaux!!! Debout sur une jambe, elle lève l’autre pour mettre l’anneau à son pied! Whaou quel équilibre!!!!!

 

Samedi matin, Maïa est peu intéressée par les jeux sur les étagères. Elle escalade en mettant une chaise sur la table. Maïa ignore Danielle, qui de ce fait,  joue seule avec le train en bois. Très vite, Maïa s’approche et s’accapare du jouet qu’elle fait rouler. Elle s’isole régulièrement et tricote avec ses doigts. Le lino l’intéresse toujours autant...

La récréation lui fait le plus grand bien. Maïa revient en forme et renouvelle l’expérience des anneaux avec Dominique. Elle éteint la lumière et fait comprendre à Dominique qu’elle doit fermer les volets. Comme avec Martine, Maïa s’installe dans le hamac et se laisser bercer dans le noir. En fin de séance, Maïa aurait pointé du doigt sur la vitre pour montrer quelque chose. Bravo!!!

Maïa provoque une nouvelle fois Claudine avec le lino et le radiateur qu’elle veut arracher.  Elle détruit les tours de cube, manipule les anneaux mais n’imite pas Claudine qui le met sur sa tête. Marie-France remarque que Maïa est très attirée par les anneaux qu’elle enfile à ses pieds. Malheureusement, une petite chute écourte la séance, Maïa a un gros chagrin et appelle «Maman!!»...

 

Dimanche matin, direction Galipy...Comme souvent, Maïa est dans un premier temps attirée par les motos électriques qu’elle pousse et traîne avec sa force de titan! 

Je ne suis pas fière mais elle finit par me suivre grâce à quelques bonbons proposés en grimpant la structure. Nous rencontrons une petite Salomé qui devient notre «amie». Maïa la suit sourire aux lèvres tout au long du parcours...

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de maia-methode3i
  • : Je m'appelle Maïa. Je suis née le 4 avril 2009. Je présente un retard de développement avec troubles du spectre autistique. J'ai commencé la méthode des 3I au mois d'octobre 2011. Ce blog permet à mes bénévoles, ma famille et mes amis de suivre mes progrès au quotidien. Ce blog permet également à ma maman de partager notre expérience...
  • Contact

Recherche