Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 21:53

Nombre d’heures de jeu: 32,5H

 

Baromètre de la semaine: une nouvelle crise d’épilepsie mardi matin (après le petit-déjeuner), un début de semaine compliqué avec une petite Maïa très énervée.

Maïa assiste au spectacle de Tchoupi dimanche après-midi ( un vrai moment de bonheur avec tati Audrey)

 

Lundi matin, Christiane n’est pas en forme. Elle explique à Maïa qu’elle doit être douce et lui demande d’être son docteur. Notre coquine lui répond d’un grand sourire. Allongée sur le dos, Christiane joue la malade. Lorsqu’ elle lui demande:

  • pose moi la lingette sur le front, Maïa le fait
  • fais-moi une piqûre, elle essuie le bras de Christiane avec la lingette

Maïa prend son rôle à coeur et «s’occupe» de sa patiente pendant 30 minutes.

Elle est calme toute la matinée. Maïa montre le chat qu’elle a sur son tee-shirt et fait «miaou-miaou» quand Philippe lui demande «Où est le chat?» «Comment fait-il?». Volontairement, Philippe lui parle peu. Il constate que même sans la solliciter, Maïa trouve toujours une activité à faire, il l’accompagne sans anticiper ses demandes.

Eric et Maïa discutent de la pluie et du beau temps. Notre chipie est bien calme et attentive. Eric lui demande:

«Veux-tu que je te raconte l’histoire de mami Isabelle?»; «Non» ferme

«Veux-tu que je te raconte l’histoire de papi Michel?», re «non»

«Et d’une petite fille blonde aux yeux bleus?»; Maïa répond «mmm» qui veut dire oui.

Ils terminent par une séance de «tu m’attrapes», Maïa lui court après comprenant très bien la règle du jeu. Avec Sophie, elles jouent avec les tonneaux de couleur, Maïa les emboîte facilement. Sophie enrichit le jeu à l’aide du trampoline renversé. Elle pose un couvercle de couleur sur chaque pied, Maïa la regarde et l’imite. Quand Sophie dit «Toc toc toc» en tapant avec le couvercle sur le pied, j’entends Maïa répéter «tatata».

 

Après une soirée et une nuit agitées, Maïa se réveille mardi matin de bonne humeur (7H45). Je lui propose de regarder un dessin animé tout en prenant son petit déjeuner, le temps que j’aille prendre une douche. Elle me rejoint dix minutes plus tard dans la salle de bain. Souriante, elle accepte de prendre un bain. A peine les pieds dans l’eau, je perçois son malaise, elle fait une absence. Après 5 minutes, Paul me conseille de lui injecter du valium. La crise dure entre 8/9 minutes mais elle est différente des autres: j’ai l’impression que Maïa «reprend ses esprits» deux fois avant de redevenir «absente». Lorsque je la prends dans mes bras (au bout de 5 minutes), je sens que ses jambes se tendent et que ses pieds se raidissent un peu. Une fois le valium administré, Maïa est fatiguée et s’endort 45 minutes. Après le déjeuner, elle dort 1h30 et se réveille en pleine forme. 

En séance avec Marine, Maïa tape beaucoup, pince... Lorsque Marine s’isole pour lire un livre, Maïa crie tout en la regardant à l’autre extrémité de la pièce. Marine ne réagissant pas, Maïa la rejoint mais se pose difficilement pour écouter l’histoire. Elle tire sur le livre, l’abîme, Marine le range et lui propose des feuilles qu’elle peut déchirer. Au début Maïa ne s’y intéresse pas, elle regarde Marine les chiffonner, faire des boules de papier...Marine lui pose une feuille sur la tête en guise de chapeau, Maïa se regarde dans le miroir. Elle aurait répété «Zut» durant la séance.

Après un bon goûter, je retourne jouer en salle avec Maïa. Calée sur mes genoux, nous commentons avec toujours autant d’attention l’imagier du Père Castor. Elle participe activement à la découverte des objets. 

 

Mercredi matin, Maïa s’intéresse à l’histoire que lui raconte Christine utilisant les perles de bois en forme de personnage. Elle ne veut pas faire de collier mais ramasse le lapin qui mange la carotte. Assise sur les genoux de Christine, elles jouent à «bisou sur les cheveux...sur le front...bisou sur l’oreille droite puis l’oreille gauche». Elle soulève à son tour les cheveux de Christine et lui fait un bisou sur l’oreille...

En récréation, Colette entend pour la première fois Maïa dire «peu pas» lorsqu’elle ne parvient pas à faire ce qu’elle veut avec la trottinette. En salle, elle tend le bras pour demander le livre de «Petit ours». Assise sur les genoux de Colette, elle appuie plusieurs fois sur le bouton du sèche-cheveux (j’ai retiré ce livre car Maïa s’enferme sur les touches électroniques). Avec Nathalie, Maïa insiste pour rentrer en salle avec le chien rouge. Elle essaie de le faire fonctionner mais n’y parvenant pas elle lui prend la main pour obtenir de l’aide. Nathalie lui explique qu’il ne marche pas et le pose sur l’étagère. Cela ne plaît pas à Maïa, elle ne veut pas le lâcher. Nathalie lui explique que le chien la regarde et qu’il aimerait l’entendre chanter et danser...ce qu’elle fait à la demande. En fin de journée, Maïa est fatiguée, très énervée et peu réceptive. Joël constate que rien ne l’intéresse, elle souhaite sortir de la salle ( se tape la tête contre le mur et s’accroche à la poignée de la porte).  

 

Jeudi matin, Maïa est très calme au réveil (j’ai même peur qu’elle refasse une crise). Elle semble encore fatiguée malgré une nuit complète. Avec Thérèse, elle teste son équilibre en haut du toboggan, regarde la pluie tomber par la fenêtre. Elle tapote avec ses doigts sur la vitre tandis que Thérèse lui chante «Flip Flop, tiens voilà la pluie». Elle constate que Maïa est plus calme dans ses gestes. Elle imite Thérèse en s’allongeant sur le gros ballon vert. Elle se laisse basculer de gauche à droite, d’avant en arrière. Ce ballon lui procure une bonne sensation de détente. En fin de séance, elle s’allonge, ferme les yeux jusqu’à ce que la sonnette la sorte brusquement de sa «sieste». Maïa provoque Agnès en jetant ses fruits secs, les chaises puis le toboggan...Elle crache et recommence dès qu’Agnès lui en fait la remarque. Alors qu’Agnès pousse Maïa sur le toboggan transformé en voiture, notre coquine répète «Tut tut» après elle.

Nicole..

 

Vendredi matin, coiffeur!!! Maïa se laisse faire sans trop bouger...Avec son nouveau carré, notre chipie a encore plus une tête de bourrique!

coiffeur.jpg

 

Quand Julia arrive, Maïa est en pleine démonstration de trottinette devant son papi. Il rit de la voir aussi à l’aise, prendre de la vitesse et sauter de la trottinette voyant l’obstacle arriver!

En salle, Maïa papillonne beaucoup. Elle retourne la table, les chaises, tape dans le ballon. Quand elle crie, Julia lui parle tout bas, Maïa la regarde et cesse. Après 10 minutes de concentration devant le livre des princesses (suit du regard les personnages que lui commente Julia), Maïa s’endort 20 minutes et se réveille tout en douceur...

En début d’après-midi, Maïa ne quitte pas les genoux de mami durant toute la séance. Elle est cependant toujours dans l’intéraction, fait des bisous. Quand Isabelle lui propose un livre, Maïa répond «non» (systématique). En revanche, elle répond «hum» lorsque mami lui dit «tu veux l’histoire du Petit Lion qui disait toujours non»?

 

maia-caddie.jpg

 

Samedi matin, Danielle est accompagnée d’Anaëlle, sa petite fille de 4 ans. Les filles, ravies de se revoir, s'embrassent et se font des câlins. Danielle découvre la nouvelle boîte avec jeux pour travailler le souffle. Elle propose aux filles de faire des bulles, mais cesse vite en voyant Maïa porter le produit à la bouche. Elle observe Anaëlle attraper les bulles ignorant complètement Danielle. Elle suit peu les consignes sauf lorsqu’elle voit Anaëlle faire des puzzles, jouer à la poupée ou encore du toboggan (imitation). En récréation, Maïa demande «main» pour que Dominique l’aide à marcher sur la murette. En salle, elle éprouve le besoin de pousser, déménager...Elle accepte de jouer au ballon: alors que Dominique s’attend à une partie de foot au pied, Maïa utilise plutôt ses mains pour le lancer (suffisait-il d’en parler en réunion...sourire). Elles se l’échangent en le faisant rouler sur la table. Julie et Maïa passent un long moment à regarder le nouvel imagier de la maison. Elle ne pointe pas du doigt les objets nommés par Julie sauf quand celle-ci lui montre la brosse à cheveux; Maïa se frotte la tête. Très attentive, elle lève les yeux du livre, regarde intensément Julie qui lui explique qu’elle a deux chats, Misti et Patounette. Elle prend la main de Julie pour continuer le jeu de guilis l’air de dire «fais-moi des guilis!». Pendant 10 minutes, Julie lui chante «Lundi matin, le roi, la reine et le petit prince...». Maïa se laisse guider les mains en rythme. Dès qu’elle cesse de chanter, Maïa se dandine et chantonne pour qu’elle recommence...

En fin de journée, nous passons un agréable moment en salle toutes les deux. Elle est captivée par l’oiseau siffleur que j’anime. Maïa m’imite en le faisant «voler», en le posant sur la «branche d’arbre» (barreau de l’échelle) ou en me piquant avec son bec! 

 

Dimanche matin, Claudine est enchantée de sa séance avec Maïa. Après une tentative de lecture, Claudine lui propose les crayons pastel. Installées à la table, elles ont chacune leur feuille. Maïa prend systématiquement le crayon de Claudine. Alors qu’elles écoutent de la musique, Maïa danse dans les bras de Claudine qui fatiguée finit par s’assoir. Maïa continue à se dandiner sur ses genoux et se blottit contre elle pour de beaux câlins...

 

La vie à la maison:

 

Lundi soir, Maïa est très énervée. Elle crie beaucoup, ne tient pas en place. Alors qu’elle dîne, elle tape sur la table, jette la nourriture par terre. 

Lorsque je la gronde, Maïa pleure et cherche ses larmes. On sent de la tristesse mélangée à un talent de comédienne.

 

Mardi matin, épilepsie.

 

Hoquet: mardi après-midi puis dans la nuit (4h), mercredi matin avec Colette

 

Mercredi soir, alors qu’elle fait de la trottinette sur le parking, Maïa aperçoit papi et mami qui sortent de la voiture. Elle court et se jette dans leurs bras! Génial!!!! Elle refuse de rentrer à la maison et s’allonge plusieurs fois par terre sans s’énerver. Elle sourit sachant bien qu’elle fait sa coquine!

Le dîner est compliqué: Maïa crie beaucoup, jette la nourriture, tape avec ses jambes sous la table. Cette attitude a t-elle un rapport avec la crise d’épilepsie de la veille?

Après la lecture de deux histoires, elle s’endort à 8h30 et ne se réveille qu’à 7H30 le lendemain! Une nuit complète...

 

Samedi matin, Maïa, très heureuse de revoir sa tati Audrey, quitte mes bras pour se lover contre elle. Elle ouvre le cadeau que tati lui offre et prononce deux fois «adeau». Elle répète «babapapa» en voyant le livre de «barbapapa». 

Maïa utilise seule son nouveau jeu toute la durée du bain (épuisette et poissons). Elle place les poissons le long de la baignoire avec succès en verbalisant «ala» pour «voilà».

 

En promenade avec tati, Maïa répète «caca» quand je lui dis «attention! regarde le caca du chien»!

 

Dimanche, Maïa, tati Audrey et moi assistons au spectacle de Tchoupi à la Cité des Congrès. Nous passons un merveilleux après-midi toutes les 3. Maïa, captivée par ce spectacle musical, participe activement en tapant des mains, levant les bras comme les autres enfants. Elle tend le bras pour nous montrer les ballons et les personnages qu’elle voit sur scène (vidéo en PJ).

Alors que nous sortons de la voiture et que nous lui expliquons que nous allons au spectacle, Maïa répète «etacle». Elle le dit deux fois ce soir alors que je lui lis l’histoire de Tchoupi et que je lui rappelle que nous sommes allées au spectacle la veille.

tchoupi 4


tchoupi


tchoupi 3
tchoupi-6.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de maia-methode3i
  • : Je m'appelle Maïa. Je suis née le 4 avril 2009. Je présente un retard de développement avec troubles du spectre autistique. J'ai commencé la méthode des 3I au mois d'octobre 2011. Ce blog permet à mes bénévoles, ma famille et mes amis de suivre mes progrès au quotidien. Ce blog permet également à ma maman de partager notre expérience...
  • Contact

Recherche