Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 22:15

Nombre d’heures de jeu: 36 H

 

Baromètre de la semaine:

 

Maïa maîtrise parfaitement son hamac dans lequel elle passe beaucoup de temps, si fière de nous montrer son habileté!

Elle claque de plus en plus la langue.

Découverte de la neige, de la ludothèque, de la brioche qu’elle mange goulûment en voyant les autres enfants.

Confirmation d’épilepsie par le neurologue

Nouveaux jeux dans la salle axés sur la motricité fine: boîtes à visser/dévisser, tirelire, boules aimantées, clous plastique et marteau, perles à enfiler...

Poursuite de l’apprentissage propreté. Maïa ne porte presque plus de couche en salle, les accidents sont nombreux. Son grand jeu est de se toucher l’entrejambe, et de nous répondre «Non» lorsque nous lui demandons si elle a envie de faire pipi.

 

Lundi matin, alors que je remplace Christiane, je parviens difficilement à jouer avec Maïa qui ne souhaite que sortir de la salle. Paul prépare ses affaires avant de repartir à Paris, je pense que Maïa veut être avec lui.

Avec Philippe, elle s’installe dans le hamac et «attrape» les peluches qu’il lui lance. Elle lui renvoie...Elle s’endort 30 minutes, le réveil est difficile. Maïa appuie sur le cheval qu’Elodie lui a offert, elle reproduit le galop en claquant à deux reprises la langue!

En début d’après-midi, Maïa n’est pas du tout motivée pour jouer avec Eric. Elle passe une bonne partie de la séance accrochée à la porte en appelant «Maman»!.

En rentrant de récréation, Sophie et Maïa empruntent les escaliers. Maïa les monte comme une grande. Elle s’arrête au premier étage et tente d’ouvrir la porte bien trop lourde pour elle. Il fait noir, Sophie lui demande d’allumer la lumière. Maïa le fait en trouvant seule l’interrupteur dans le noir. 

Le début de la séance est difficile, Maïa geint, elle veut sortir. Elle finit par se lever et s’installe dans le hamac. Fière de montrer qu’elle sait en faire toute seule, Sophie la regarde pendant au moins 30 minutes. Elle essaie d’introduire des jeux, Maïa ne s’y intéresse pas, trop occupée à virevolter. Sophie la laisse, l’ignore en jouant ou en faisant mine de dormir. Maïa n’étant toujours pas décidée à jouer, Sophie regarde par la fenêtre et commente ce qu’elle voit. Elle propose à Maïa de la rejoindre en lui demandant de prendre sa chaise. Notre coquine se lève aussitôt!!!

 

Mardi matin, elle rentre en salle avec la jojomobile. Alors qu’elle appuie sur le bouton qui déclenche « En voiture Messieurs Dames, Marie-Claire aurait entendu Maïa répéter l’air de la phrase en identifiant assez clairement «oiture» et «ame». Comme la semaine passée, Maïa imite Marie-Claire en claquant la langue. 

Chez le psychomotricien, Maïa craint toujours un peu Elise qui est très «entreprenante», c’est drôle les rôles sont inversés!

Avec Suzy, Maïa est dans la provocation. Elle insiste plusieurs fois pour arracher la prise électrique.

A la piscine, Maïa ne me quitte pas…Je constate qu’elle s’accorde un peu plus de liberté car je suis là. Elle écoute certaines consignes même s’il lui est encore difficile de suivre le groupe. Voici quelques jeux proposés par Eric le maître nageur : récupérer les anneaux qu’il lance dans l’eau, s’accrocher à la cage comme « un petit singe », faire du toboggan, sauter dans nos bras du bord du bassin…Maïa récupère certains anneaux qu’elle jette dans l’eau au lieu de les redonner à Eric. Elle fait du toboggan, monte avec de l’aide à la grande échelle pour accéder au bord du bassin, se laisse tomber dans nos bras dans l’eau…Elle utilise plus sa frite qui lui permet de nager seule. Maïa vérifie que je ne m’éloigne pas…

Mercredi matin, Maïa est en pleine forme, elle est pressée que Christine vienne jouer avec elle. Après une belle partie de foot, elle s’installe dans le hamac, « attrape » puis renvoie le ballon à Christine. Elle tend la main pour demander la boîte de « Vissage/ dévissage » que j’ai préparée la veille. Elle est surtout tentée par les tubes de dentifrice…La récréation est annulée, il fait trop froid. Je me suis absentée et c’est mami qui a pris la relève. Maïa quitte difficilement Isabelle. En salle, elle appelle « Maman » accrochée à la porte. Colette joue de son côté avec le ballon. Maïa la rejoint mais retourne vite à la porte. Elle prend la main de Colette qu’elle pose sur la poignée pour lui dire : « Ouvre-moi !!! ». Isabelle les rejoint pour la dernière demie-heure. Installées à la table, Maïa se prend aux jeux du marteau et des vis sur lesquelles elle tape avec plaisir. Elle essaie de boucher/déboucher une bouteille de lait. Isabelle lui propose d’y introduire des morceaux de papier ce qu’elle fait facilement. En début d’après-midi, nous avons RDV avec le Docteur Conti, neuropédiatre. Suite à l’EEG de vendredi, elle nous confirme une « activité épileptique » chez Maïa. Afin d’approfondir le diagnostic, elle nous propose de réaliser une ponction lombaire. Cependant, le docteur Conti qui n’a pas revu Maïa depuis sa crise au mois de septembre, trouve qu’elle a beaucoup progressé. De retour à la maison, nous retrouvons Chantal. Maïa mange de bon coeur son pain au chocolat! (cela change du Kinder...). Elle le termine en salle, Chantal lui propose de jeter les miettes aux oiseaux. A la fenêtre, Maïa les cherche du regard et les appelle avec de joyeux petits cris. Chantal lui suggère la tirelire pour travailler sa motricité fine mais Maïa porte les pièces à la bouche, Chantal les ramasse discrètement. Maïa semble apprécier l’activité nettoyage: avec son gant humide, elle frotte la vitre le miroir, les chaises, le sol...Chantal l’imite avec du papier. Elle lui donne de petites consignes telles que: en haut, en bas, doucement, vite, on frotte fort...tous ces mots semblent acquis dans le vocabulaire de Maïa. Chantal lui explique que je suis sortie faire des courses. 

Elle lui dit: 

Maman est partie acheter des galettes de riz pour....(silence)...Maïa!

Maman va acheter des gâteaux pour...(silence)...Maïa!

Je crois qu’elle va aussi acheter du fromage pour...(silence)...Maïa!

etc...et lorsqu’elle lui dit: «Elle va aussi acheter du chocolat pour...(silence)...Chantal!!! et là Maïa aurait répondu «Non! Moa!»!!!!

Jeudi matin, Maïa passe un long moment dans le hamac, elle tourne à l’aide de ses pieds. «Lassée», Thérèse s’installe à table avec les perles, Maïa la rejoint pour jouer au ballon qu’elle abandonne rapidement. Thérèse lui propose la boîte contenant les objets à visser/dévisser. Notre coquine se concentre et accepte l’aide de Thérèse. Elle refuse de sortir en récréation avec Agnès. Elle demande la musique, danse devant le miroir et claque plusieurs fois la langue. Toujours face à la glace, elle s’allonge, soulève son tee-shirt et regarde son ventre. Vers 11H30, après une belle partie de foot, elle s’approche de la porte manifestant son envie de sortir. Paul, Agnès et Maïa sortent: notre coquine découvre les plaques de glace et se retrouve plusieurs fois sur les fesses!!! Paul accompagne Maïa chez l’orthophoniste. Nathalie est ravie car Maïa ne pleure pas et participe activement durant la séance! Chouette, nous sommes sur la bonne voie...Alors qu’elle rentre en salle avec Nicole, je constate que Maïa s’est bien écorché le genou. Je lui mets un pansement, Maïa manifeste quelques signes de douleur...rapidement oubliée lorsque le «bobo «disparaît sous le pansement et le collant. Peu après, alors qu’elles sont occupées à visser/ dévisser les boîtes, Maïa touche délicatement les patchs en dain sur les coudes du pull de Nicole. Ils ressemblent au pansement que je viens de lui mettre. Maïa caresse les patchs en geignant pour mimer la douleur. Elle regarde Nicole avec compassion! Elle touche son genou blessé signifiant qu’elle fait le rapprochement entre son pansement et les coudières de Nicole! Trop mignon! Après avoir joué un long moment avec les boîtes, Maïa s’installe dans le hamac. Elle est indifférente aux activités proposées par Nicole: tirelire/ perles...

Vendredi matin, Maïa découvre la neige!!! Elle avance prudemment, et apprécie d’entendre la neige craquer sous ses pieds! Avec Julia, elle jette les pots et arrache le papier de la boîte. Installée dans le hamac, elle tourne, se cache, rit...Elles se passent la balle, jouent au foot. Elle tape gentiment Julia qui attrape le ballon. Maïa est encore brusque dans ses gestes de «découverte» du visage (tire les cheveux/ gratte la bouche...). 

photo-30.jpg

photo-31.jpg

 

Samedi matin, Maïa joue un moment dans le hamac mais Dominique remarque qu’elle est tout le temps dans la relation. Elle rit et s’observe de loin dans le miroir. Maïa demande les boîtes à visser: elle sent le flacon de thym, met une boîte sur la tête de Dominique. Debout sur le toboggan, Maïa fait remarquer à Dominique que la porte du garage (situé juste en face s’ouvre). Elle regarde la moto partir en disant «Owoir!». Allongée dans la cabane, Dominique fait semblant de ronfler, Maïa l’imite en soufflant. Elle emprunte les chaussures de Marie-France, avance pour se regarder dans le miroir. Cachée dans la tente, elle sort ses pieds ou ses mains quand Marie-France lui demande. Avec Julie, Maïa grimpe dans le hamac et se fait tourner. Julie attire son attention par des chatouilles, en se cachant, mais sans grand succès. Tout en étant dans le hamac, Maïa désigne le ballon, s’en suit une partie de foot. Julie prend le ballon, le place devant son visage et parle d’une voix grave. Maïa accourt, lui prend la balle puis l'imite! Elle le met devant son visage et reproduit ses vocalises! Julie a l’impression que Maïa s’ennuie en salle...qu’il est plus difficile de jouer car notre coquine s’accroche à la porte en appelant «Maman». 

Dimanche matin, nous allons pour la première fois à la ludothèque de Rezé. La maman de Solal, dont je vous ai souvent parlé, a créé avec des amies une association L’Arbre à Lucioles. Deux dimanche par mois, la ludothèque est ouverte et les enfants peuvent jouer entre eux et emprunter des jouets. Un espace est dédié aux petits de 0 à 4/5 ans. Il y avait cette fois-ci 5 enfants de 2 à 5 ans. Maïa était heureuse de voir des copains. Au départ, elle a passé beaucoup de temps sur une voiture à roulettes; puis elle a imité les autres sur les tapis de motricité (tunnels/ ponts...). Pour le goûter, une brioche est proposée aux enfants. Ma première réaction est de dire: «Non merci, c’est gentil mais Maïa n’aime pas ça!». Tenez-vous bien, en voyant son «copain» Célian en manger, Maïa a testé, apprécié et mangé deux parts!!! Quelle chipie!!!! En début d’après-midi, Maïa retrouve Claudine. Elles jouent avec les boules qui s’emboîtent (emprunté le matin à la ludothèque). Maïa, ayant du mal à les enfiler et n’aimant pas l’échec, s’en désintéresse vite et s’installe dans le hamac. Elle se balance pendant 30 minutes mais en étant toujours en interaction avec Claudine: sourires, chants, tapes dans les pieds...Maïa et Elodie s’occupent principalement avec le ballon. Après de beaux échanges, Elodie le cache sous son pull, sa jupe, Maïa le cherche activement. En fin de séance, elle grimpe sur la table puis sur le toboggan qu’Elodie a approché. Maïa, toujours friande de sensations fortes, teste son équilibre et aime se faire peur.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de maia-methode3i
  • : Je m'appelle Maïa. Je suis née le 4 avril 2009. Je présente un retard de développement avec troubles du spectre autistique. J'ai commencé la méthode des 3I au mois d'octobre 2011. Ce blog permet à mes bénévoles, ma famille et mes amis de suivre mes progrès au quotidien. Ce blog permet également à ma maman de partager notre expérience...
  • Contact

Recherche