Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 22:59

Lundi matin, Maïa ne veut pas rentrer en salle, Christiane et moi lui proposons une récréation. Assise sur son vélo, elle se retourne pour vérifier que je ne m’éloigne pas. Maïa répète «Dito» en m’entendant dire «Peut-être que nous allons voir Dito?».

Anne-Laure (la maîtresse de Dito) nous interpelle à la fenêtre, Maïa lève la tête et la reconnaît. Attendrie de la voir chercher le chien, elle descend et propose une promenade  à Maïa qui accepte en prenant la main de Christiane et en partant tout sourire tandis que je m’éclipse....

Avec Philippe, elle prend le chat interactif qu’elle aime et qui l’effraie à la fois. Elle «l’apprivoise» et accepte de se cacher avec dans la toupie. Cela ne dure pas longtemps, fatiguée, elle se disperse et jette les objets dans la pièce. 

En début d’après-midi, Eric remarque que Maïa est moins en forme que d’habitude. Elle babille peu et son équilibre est moins bon (contre-coup des crises d’épilepsie?). Elle désigne la balançoire en pointant presque du doigt.

Avec Isabelle, la séance est très sportive. Elle imite le poney en faisant du 4 pattes puis, assise sur son U-porteur, elle tient les 2 cerceaux qu’Isabelle lui donne pour la trainer dans la salle. Elle apprécie ce jeu et bouge rapidement des pieds et des jambes afin d’avancer plus vite!!

 

Mardi matin, mon inquiétude de la veille s’efface, (à savoir perte d’équilibre et de forme suite aux crises), Maïa retrouve son énergie habituelle. Marie-Claire constate qu’elle est constamment dans l’interaction et qu’elle jargonne plus. Je fais part de mes craintes à Grégory le psychomotricien qui ne constate pas de changements particuliers. Chantal et Maïa cachent des objets sous les cônes orange qui servent aussi de micro, de chapeaux et même de sièges. Julia entre en salle avec le goûter: barre Kinder+ yaourt à boire. Assise sur sa chaise, Maïa est patiente et déguste carré par carré le chocolat. Assise dans la balançoire, elle tape sur consignes dans les mains de Julia. Maïa bave beaucoup ces derniers jours et est moins délicate. Elle tire les cheveux et «tape» pour s’exprimer. 

 

Mercredi matin, Maïa demande la tente dans laquelle elle s’installe avec son lapin. C’est parti pour un long voyage...Christine tire la tente dans la salle en chantant ce qui plait énormément à Maïa. Soudain, la tente se transforme en «avion», direction Bora Bora. Christine devient l’hôtesse et mime les trous d’airs, les accélérations...Les variations de rythmes procurent beaucoup de plaisir à Maïa qui rit aux éclats et semble dire «core» pour encore. Elle adhère complètement au jeu et chantonne avec Christine. En fin de séance, Christine construit un parcours avec les cônes orange. Maïa, assise sur son U-porteur, les ramasse un par un et les dépose méthodiquement dans la toupie.

Maïa insiste pour sortir son chariot en bois pendant la récréation avec Colette. Sur le chemin, deux roues se détachent, le chariot ne peut plus rouler ce qui l’agace. Après quelques pleurs en remontant en salle, elle se calme et demande le bébé. Elle le met sur le pot, puis réclame le matelas sur lequel elle le couche en disant «Dodo». Durant la séance, Maïa mord beaucoup les objets, met son pied dans la bouche et se mordille l’orteil. En début d’après-midi, elle est en grande forme et passe comme la dernière fois une bonne partie de la séance à se cacher. Nathalie a du mal à trouver un dérivatif car Maïa se met la tente sur la tête et avance à tâtons dans la pièce. Elle se cogne à plusieurs reprises, tombe mais recommence. Il n’y a que lorsqu’elle casse la jambe du KEN qu’elle s’adresse à Nathalie en lui montrant. Elle sourit quand Nathalie lui dit «Viens, Nathalie va réparer ton KEN! c’est ce que tu veux?».

Ensuite nous partons allons à l’hôpital pour le RDV avec l’anesthésiste (IRM). En salle de consultation, Maïa est «déchaînée». Elle touche à tout, fait tomber les dossiers, tire le rouleau de papier de la table d’examen, jette le doudou du Docteur dans la poubelle...et tout ça avec le sourire!

En revanche, elle se laisse ausculter facilement et tend son bras afin qu’on lui prenne la tension! 

 

Jeudi matin, Maïa grogne un peu en rentrant en salle avec Thérèse. Une bonne moitié de séance est consacrée à la balançoire dans laquelle elle prend toujours autant de plaisir. Une chanson «parle» de main, alors Maïa touche celle du Ken. Quand Thérèse lui demande de lui montrer le pied de Ken, elle le fait. 

Durant la récréation, Agnès est surprise par la vitesse de Maïa sur son vélo. Elle a gagné en aisance et avance très rapidement. Elle ne supporte pas qu’on l’aide, se retourne pour vérifier que l’on ne tient pas le vélo et dit «Non» si c’est le cas. Maïa persévère pour franchir  les obstacles et les contourne facilement. Au retour, elle n’a pas fini son goûter qu’Agnès met dans sa poche. Dans l’ascenseur, elle tire sur la veste d’Agnès et aurait dit «goûter».

En début d’après-midi, Maïa se réveille brusquement de la sieste. N’ayant probablement pas assez dormi, elle se met en colère et nous ne parvenons pas à la calmer.  Elle refuse de jouer en salle alors Suzy et Nicole passent successivement un moment avec elle dans le salon. Elles la câlinent en regardant quelques dessins animés. 

En fin de journée, Maïa est heureuse de sortir faire un tour de vélo avec Paul. 

 

Vendredi matin, Gaëlle parvient à capter l’attention de Maïa en jouant à regarder les passants et les voitures par la fenêtre. Maïa se montre très sportive sur le toboggan puis sur le trampoline. Elle lance des «Bah» d’exclamation appropriés lorsqu’elle fait tomber quelque chose. Comme chaque vendredi, le goûter apporté par Julia la ravie. Dans un premier temps, nous pensons qu’elle ne souhaite pas sortir en récréation puis après avoir avalé une barre de chocolat, elle prononce «tauture» qui signifie chaussure. Durant la promenade, Julia remarque que les regards sont plus longs et intenses. Maïa est moins frustrée et colérique quand il faut rentrer ou être dirigée. En salle, elle va chercher son manteau et essaie de le mettre quand Julia lui demande «Où est le tien?».

Après la sieste, direction Galipy!!! Maïa maîtrise bien l’endroit et à peine arrivée se dirige vers le stand de bonbons!!! Par crainte d’une crise de frustration, je craque et lui achète un paquet de nounours Haribo qu’elle mange goulûment. Elle grimpe avec de plus en plus d’aisance et affectionne particulièrement les tunnels dans lesquels elle rampe rapidement. Maïa est chipie, elle sait qu’un des tunnels est un peu dangereux pour les plus petits. J’ai à peine le temps de lui en «interdire» l’accès, qu’elle s’y engouffre à 4 pattes en riant aux éclats tandis que j’essaie de la rattraper!!!! Sur le trampoline, c’est un plaisir de la voir sauter!!! Il ne manque pas grand chose, elle plie bien les jambes et tente de prendre de l’élan en levant les bras!!! Elle sautille!!!!

Bastien, un petit garçon de 2 ans joue près d’elle mais les tentatives d’approche de Maïa sont encore brusques. Les enfants rient respectivement de se tomber dessus, Maïa imite Bastien en montant sur les bords du trampoline desquels elle se laisse tomber!!!

De retour à la maison, Maïa est contente de voir Danielle. Elle enfile un collier seule et court se regarder devant le miroir. Elle se sourit et reste devant un long moment. 

Assise dans la balançoire, elle frappe Danielle sur la joue qui lui explique que cela fait mal qu’elle ne doit pas taper mais faire des caresses. Maïa la regarde en souriant, la caresse sur le visage puis se penche pour lui faire un gros bisou. 

 

Samedi matin, nous rencontrons Dominique en bas de l’immeuble et Maïa est très motivée pour rester dehors. Elles rencontrent Anne-Laure, Dito a une bouteille d’eau vide dans la gueule. Aidée, Maïa jette la bouteille à Dito qui court la chercher. Elle appelle plusieurs fois «Dito» et aurait répété «3» en entendant Anne-Laure compter «1/2/3...».  

Dans la salle, elle tire sur les pages du livre mais lorsque Dominique lui explique que «Maman ne veut pas que tu déchires les pages...», Maïa sourit et devient plus douce.  

Après 2 mois 1/2 d’absence, Maïa reconnaît Claudine et l’accueille avec un grand sourire. Elle enfile les nouvelles sandales de Claudine et arrive fort bien à mettre et défaire les scratch! A la demande de Maïa, elles jouent au ballon et Claudine constate qu’elle a beaucoup gagné en motricité et en équilibre. Tandis qu’elle démêle la balançoire, Maïa la mord fortement au ventre...et reste indifférente aux «faux pleurs» de Claudine... 

Avec Sophie, Maïa ne demande pas de jeux en particulier. Elle se contente de ceux qui sont accessibles: toboggan, tunnel, tente...Sophie tente d’introduire le jeu des boules et barres aimantées, Maïa n’est pas encore suffisamment habile de ses mains ce qui l’agace et la fait passer à autre chose. Quand elle voit Sophie jouer de son côté, elle vient la prendre par la main pour qu’elle s’occupe d’elle. Alors que Sophie fait semblant de la chercher et de ne pas la voir, Maïa est cachée dans le tunnel et lui parle pour qu’elle la trouve!!! 

 

Dimanche matin, Maïa la «déménageuse» pousse le toboggan avant de le renverser et de s’y installer. Elle écoute Marine qui lui dit «Tiens-toi bien avec les mains et mets tes pieds devant». Marine remarque que Maïa la regarde beaucoup plus que la dernière fois (séance retrouvailles). En fin de séance, elle est très attentive à la lecture du livre «La famille Tortue» et dit «Dodo» en voyant les pingouins dans leur lit. 

Après la sieste, nous jouons un long moment dans le jardin. Nous arrosons la tortue, lui donnons à manger. Maïa la cherche, accroupie sous les fusains. 

Elle joue avec les feuilles mortes qu’elle effrite entre ses doigts. En marchant sur les feuilles mortes, la tortue fait du bruit et quand elle s’arrête, Maïa l’appelle «Totu»!!!

Maïa termine la semaine avec Elodie par une belle partie de foot. Elle cherche Elodie qui se cache dans la tente. Elle s’amuse à la pincer, la toucher et essaie de mordre...

 

La vie à la maison:

 

Lundi, les bénévoles remarquent que Maïa est fatiguée. Son équilibre me semble moins bon ce qui me «stresse» un peu. Je crains que les crises d’épilepsie entraînent une légère perte des progrès..Dès mardi matin, Maïa retrouve sa forme olympique. Beaucoup d’entre vous ont même l’impression qu’elle babille beaucoup plus. Elle est également plus à l’aise sur son vélo.

 

Maïa mange de mieux en mieux avec sa cuillère. Hier soir, elle a mangé seule son plat du début à la fin!! Elle pose bien son autre main sur la table quand je lui  dis «Pose bien ta petite main Maïa». 

 

Elle se réveille toujours la nuit, il arrive que je l’entende appeler «Maman» au lieu des pleurs habituels.

 

Après notre sortie à Galipy, ma soeur et moi proposons à Maïa de faire la ronde. Elle tient nos mains et essaie de sauter en même temps que nous.

 

C’est fou Maïa laisse échapper des mots de temps en temps. C’est souvent en répétant ce qu’elle vient d’entendre. 

 

Exemple: nous feuilletons l’encyclopédie des animaux et je lui commente la photo du chien. Je lui dis: «C’est un chien qui fait Wouaf Wouaf, comme Dito» et soudain elle répète  de façon très intelligible «Comme Dito»!!!!

 

Dimanche soir, après les séances, nous partons toutes les 2 faire un tour de vélo. Je lui chante «Jamais on a vu, jamais on ne verra, la famille Tortue courir après les rats, le papa Tortue, la maman Tortue et les enfants Tortue iront tous au pas».

Avant chaque «Tortue», j’attends et c’est Maïa qui la première prononce «Tortue»! Nous chantons ensemble!!

 

Dans la voiture avec Paul, Maïa chantonne l’air de plusieurs comptines des Clipounets.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de maia-methode3i
  • : Je m'appelle Maïa. Je suis née le 4 avril 2009. Je présente un retard de développement avec troubles du spectre autistique. J'ai commencé la méthode des 3I au mois d'octobre 2011. Ce blog permet à mes bénévoles, ma famille et mes amis de suivre mes progrès au quotidien. Ce blog permet également à ma maman de partager notre expérience...
  • Contact

Recherche