Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 21:50

Nombre d’heures de jeu: 23H

Baromètre de la semaine: Malgré plusieurs épisodes d’absences (4 entre dimanche et mercredi), la semaine se passe dans le calme et la bonne humeur.
A vous lire, je constate un peu plus chaque semaine les progrès de concentration de notre petite Maïa.
La ferme Fisher Price, les animaux et les bonhommes l’ont particulièrement intéressée. Je vous félicite tous pour votre imagination à enrichir les activités. Comme nous le rappelle à chaque fois Julia, il faut être vigilant pour que Maïa ne s’enferme pas dans l’objet. Si vous avez un doute, l’impression qu’elle se laisse trop absorber par l’objet et que vous «n’existez pas», faites comme Thérèse qui fait fuir le lapin...Maïa la suit, c’est gagné! Notre petite chipie adhère au jeu proposé tout en partant d’une activité qui l’intéresse!
Partir toujours de son intérêt pour l’attirer vers votre «objectif»!
Depuis plusieurs semaines, elle «tape» moins au profit de câlins et de gros bisous qui font «smack»! Des «Au revoir» en contexte accompagnés d’un signe de la main.
En revanche, Maïa bave plus ces derniers jours, notre petit escargot est revenu...
J’ai aussi l’impression qu’elle est plus fatiguée et que sa démarche est moins stable.

Lundi matin, Maïa suit facilement Christiane qui lui propose de regarder les photos sur son téléphone. Elle délie bien son index pour les faire défiler sur l’écran.
Quand Christiane le range, cela ne plaît pas à Maïa qui se met en colère (caprice et frustration).
En récréation avec Chantal, Maïa fait preuve de prouesse. Elle grimpe sur le muret, repousse la main de Chantal qui la tient par le blouson l’air de dire «Laisse-moi, j’y arrive toute seule». Lorsque le muret se rétrécit, elle accepte l’aide de Chantal. Elle lui tend la main pour passer l’obstacle de lierre sur le mur.
Chantal constate que Maïa sait appréhender le danger. Elle juge à bon escient si elle peut marcher seule ou si elle a besoin d’aide. En salle, Maïa paraît fatiguée mais tient bon malgré quelques passages somnolents. Elle réclame son morceau de musique mais contrairement à la semaine dernière, elle n’attend pas patiemment la plage 47 répétant sans cesse «A veu». Dès qu’elle entend les premières notes, elle tente de répéter les paroles et la gestuelle.
En début d’après-midi, Maïa a RDV avec le médecin référent de la halte-garderie.
Lundi soir, Maïa est très agitée. Elle ne pleure pas mais refuse de se coucher. Joueuse, elle remue sans cesse et ce jusqu’à 23h!. C’est la première fois que le coucher est si difficile...Un réveil à 1H45 avec biberon puis dodo jusqu’à 7H45.

Mardi matin, Maïa se réveille «désagréable», exigeant son petit déjeuner dans la minute.
Après un bon biberon de chocolat, je la câline sur le lit. Elle rit, réclame des chatouilles.
A 8h, alors qu’elle est est allongée sur le lit, Maïa blêmit, le regard vide, elle fait une absence de 3 minutes.
Quand elle reprend ses esprits, elle ne me quitte pas, se blottit dans mes bras...je la rassure...
Les séances avec Marie-Claire et Grégory le psychomotricien sont annulées.
En début d’après-midi, une nouvelle absence de 2 minutes...
Malgré ses deux épisodes, Catherine retrouve une petite Maïa de bonne humeur. Long moment de jeu avec la maison Fisher Price puis imitation du train: Maïa tient Catherine par les hanches. Elles avancent en imitant le bruit du train.
A mon retour, Maïa est adorable mais réclame un chewing-gum (elle cherche dans mon sac). Bain et dîner dans le calme.
Avant le «grand dodo de la nuit», je lui présente les photos des bénévoles qui viennent le lendemain. Elle reconnaît Nathalie et Joël. Malgré un bon moment d’échange dans le calme, le coucher est difficile. Enervée, Maïa se relève plusieurs fois, crie...elle finit par s’endormir à 21H30, je suis allongée à ses côtés.

Mercredi matin, Maïa fait une absence de 2 minutes dans les bras de Christine. Quand elle «reprend ses esprits», Maïa regarde Christine et lui sourit.
Nous maintenons la séance, Maïa joue calmement avec la ferme et les animaux. Les échanges sont nombreux. Christine rit car Maïa bouge les figurines en les tapant sur le sol «imitation de la marche». En fin de séance, Maïa, fatiguée, ne veut pourtant pas dormir. Assise sur sa chaise, elle écoute attentivement les histoires que Christine lui raconte.
Après quelques pleurs durant la récréation, Colette met le CD préféré de Maïa qui s’installe sur sa chaise. Elle regarde l’imagier de la maison resté sur la table.
Maïa abandonne rapidement le livre et demande la ferme. Elle anime les personnages, les animaux qu’elle installe dans la ferme ou dans le tracteur. Maïa n’a pas encore la notion
des proportions, mais elle ne s’énerve plus quand l’objet ne rentre pas, bien au contraire, elle suit les conseils de Colette. Tout en jouant, elles écoutent «Colchiques dans les prés». Colette chantonne, Maïa vocalise en frappant des mains (les yeux dans les yeux). Dès que Colette cesse de fredonner, Maïa lui tire la langue. S’en suit un jeu de: je chante/ j’arrête/ je te tire la langue/ on recommence à chanter. Belle séance pleine de complicité!
En début d’après-midi, Maïa refuse dans un premier temps de jouer avec Nathalie. C’est la première fois que Maïa pleure en sa présence. Après 5 minutes difficiles, elle rejoint Nathalie qui joue avec la maison. Craignant que Maïa ne s’enferme dans cette activité (peu de regards/ rentrer et faire sortir les bonhommes de la maison), Nathalie lui chante des comptines. Maïa la regarde, chantonne, frappe des mains. Quand Nathalie cesse, petit chaton lui demande (à sa façon), de recommencer. Elle vient se blottir dans les bras de Nathalie et lui fait de nombreux bisous!
Avec Sophie, Maïa demande à nouveau la ferme Fisher Price. Durant 45 minutes, elles jouent toutes les 2 par terre. Assise en «girafe» ou en tailleur, Maïa installe encore maladroitement les personnages dans la ferme. Sophie insiste sur les notions de «ouvert»/ «fermé» pour enrichir le jeu. Quand elle demande à Maïa de lui ouvrir la porte, notre chipie le fait.
Sophie remarque que Maïa comprend bien ses consignes:
Exemples:
«Où est le chien Maïa? Entre tes cuisses»: Maïa écarte les jambes
«Il est derrière toi», elle se retourne
«Il est sous ta jambe»: alors qu’elle est assise en tailleur, Maïa prend à deux mains son genou, le remonte à son visage et penche la tête sur le côté pour récupérer l’animal.
Pour finir, Maïa réclame de la musique. Quand elle s’impatiente pour changer de morceau, Sophie lui dit «écoute» accompagné d’un doigt sur l’oreille, notre coquine n’insiste pas! (idem séance précédente)

Jeudi matin, aucune difficulté pour rentrer en salle avec Thérèse. Maïa montre d’emblée la ferme posée sur l’étagère. Pendant presque une heure, elle introduit tantôt le lapin, un bonhomme, le chien puis la voiture. Pour éviter qu’elle ne s’enferme avec l’objet, Thérèse s’éloigne à 4 pattes avec le lapin qui se promène dans la forêt en suivant la ligne verte ou rouge puis se réfugie dans sa cabane...Maïa se précipite (parfois elle aussi à 4 pattes) pour attraper le lapin et l’emporter dans la maison. Echanges de regards, sourires, Maïa réagit bien aux expressions du visage ainsi qu’aux histoires. Durant la séance, elle ne papillonne pas, s’intéressant à deux activités (maison et livre). Un moment très agréable avec une petite fille calme et câline: elle caresse la joue de Thérèse et lui fait un câlin joue contre joue.
La pluie ne permet pas de récréation. Maïa demande à Agnès la maison en tendant la main vers l’étagère. Introduction des personnages, notions de dedans, dehors, ouvrir et fermer...Maïa se lève, prend la maison qu’elle tend vers l’étagère en disant «haut»! Agnès la soulève afin qu’elle la repose seule...Maïa machouille un chewing-gum qui, quand elle rit, tombe sur son tee-shirt. Alors qu’elle le récupère, Agnès lui dit «ne le mets pas sur mon pull!» et part se cacher. S’en suit un jeu de course poursuite, Maïa essayant de lui coller sur ses vêtements. Quand Agnès lui demande: «Mets-le sur ton front, ton nez, ta bouche» , Maïa le fait sans se tromper!
Elle aurait dit spontanément deux fois «haut» durant l’heure! (pour reposer la maison puis un livre). Une très belle matinée, participation active de Maïa, de beaux regards et sourires, Thérèse et Agnès repartent enjouées!!!
De retour de chez l’orthophoniste, Maïa retrouve Claudine avec plaisir! Elles jouent avec les playmobils et le tracteur que Maïa fait rouler avec bruitage...30 minutes d’échanges autour de la ferme. Claudine est ravie car Maïa papillonne moins se concentrant plus longtemps sur une activité qui lui plaît!

Vendredi matin, retrouvailles dans la douceur avec Gaëlle qui rentre de vacances. Elles passent un long moment avec la ferme, Maïa mettant et enlevant à tour de rôle les animaux, les personnages. Gaëlle essaie de lui déplier les doigts, de la ralentir dans la prise des objets. Maïa se laisse faire calmement mais persiste avec ce jeu.
Gaëlle lui fabrique une corde avec plusieurs morceaux de tissus. Quel plaisir de traîner, pousser la ferme!
En récréation avec Julia, Maïa se promène calmement et ne se dirige pas de manière impulsive vers un groupe de personnes. Elle observe de loin puis s’approche doucement. Pour détourner son refus de rentrer à la maison, Julia lui chante «On rentre à la maison, avec ton bâton!». Maïa reproduit quelques sons se dirigeant gaiement vers l’appartement. En salle, elle reproduit «GGRRR» quand Julia imite le chien. Maïa demande bien avec le regard la ferme, le hamac ou encore la tente.
En début d’après-midi, Maïa est en grande forme!!! Elle commence la séance pieds nus, Eric l’imite...Elle soulève sa robe en répétant «veu veu». Eric lui retire, Maïa est très heureuse de se balader en culotte dans la salle.
Elle prend le doigt d’Eric pour pointer le vélo, les personnages et le bonhomme de neige dans le livre. Quand elle tente elle-même avec son doigt, Eric la félicite.

La vie à la maison:

Alors qu’elle m’attend à la maison avec mes parents, Maïa monte sur le tabouret de l’entrée, s’empare de l’interphone, le porte à l’oreille semblant vouloir dire «allo maman»!

Bon comportement durant les courses au supermarché, Maïa est dans l’observation

Maïa aime s’installer seule au volant de la voiture et réussit très bien à introduire la clef de contact.

Dit très bien «Au revoir» dans le contexte accompagné d’un geste de la main.

Dimanche, séance piscine avec tati Sophie! Toujours un grand moment de plaisir pour Maïa qui reconnaît l’endroit lorsque je me gare sur le parking.
Nage plus calmement, réussit «involontairement» à mettre la tête sous l’eau sans boire la tasse.
De beaux échanges avec une balle: elle la lance puis se précipite pour la récupérer ( on fait la course).








Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de maia-methode3i
  • : Je m'appelle Maïa. Je suis née le 4 avril 2009. Je présente un retard de développement avec troubles du spectre autistique. J'ai commencé la méthode des 3I au mois d'octobre 2011. Ce blog permet à mes bénévoles, ma famille et mes amis de suivre mes progrès au quotidien. Ce blog permet également à ma maman de partager notre expérience...
  • Contact

Recherche