Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 21:24

L’HEBDO DE MAIA DU 1 AU 7 OCTOBRE 2012

 

Nombre d’heures de jeu: 34H

 

MUSIQUE...TRAMPOLINE...BISOUS EN TRANSPARENCE...BEBE....

 

Lundi matin, Maïa quitte les bras de papi pour suivre Christiane en salle. En début de séance, elle est nerveuse et accepte difficilement le contact. Quelques chatouilles dans la toupie où elle rit aux éclats finissent par la détendre. Elle aurait dit «core» pour encore et aurait répété «bête». 

Avec Philippe, elle lance les jeux et ne lâche pas le trampoline qu’elle ne cesse de déplacer. Elle ne s’intéresse pas aux legos qu’il lui propose mais est en revanche très attentive à l’histoire qu’il lui lit, calée sur ses genoux. 

En début d’après-midi, Chantal remarque que Maïa est moins réceptive que d’habitude. Telle une girouette, elle veut tout et rien à la fois. Elle parvient à la canaliser en improvisant une partie de cache-cache. Allongée sur le trampoline, Maïa regarde les bébés que Chantal met en-dessous et leur fait des bisous à travers la toile grillagée (dimanche après-midi, elle a renouvelé l’expérience de son propre chef en jouant avec moi). Maïa ne demande aucun jeu en particulier, alors Sophie lui en suggère plusieurs sur les étagères. La petite les refuse d’un «non» catégorique mais cela se transforme en jeu . Lorsque Sophie descend l’appareil CD et qu’elle lui demande de ne pas le toucher, Maïa l’écoute et elles s’allongent toutes les deux sur le trampoline. 

 

Mardi matin, Maïa adore quand Marie-Claire la fait tourner à toute vitesse dans la toupie. Elle s’intéresse un peu au jeu d’encastrement que Marie lui a apporté mais demande rapidement la musique. Alors qu’elles écoutent le CD des bruits, Maïa se cramponne à Marie tout en lui touchant les bagues, le collier et les boucles d’oreilles. Lorsque Marie lui demande d’être douce, Maïa aurait répété «tout doux». 

Avec Marine, elle fait du toboggan, assise, ou sur le ventre, la tête en avant. Elle ne part pas avant que Marine ait compté «1/2/3 c’est parti!». Maïa est fatiguée car elle n’a pas voulu faire de sieste. Elle s’allonge sur le matelas et apprécie les chatouilles de Marine qui mime la fourmi, le serpent ou encore l’éléphant. Elle tricote de temps en temps, fait de petites colères (car ne sait pas forcément ce qu’elle veut), mais les regards sont bien là et elle babille beaucoup. 

Maïa assiste à sa deuxième séance de piscine. J’ai l’impression qu’elle «s’intègre» un peu plus au groupe. Elle semble suivre certaines consignes, même si elle a encore tendance à vivre sa vie...elle est tellement contente d’être dans l’eau!!!

 

Lorsque Christine arrive mercredi matin, Maïa est en train de passer l’aspirateur dans la salle, avec sérieux et habileté. Lorsque je l’éteins, elle veut le rallumer en appuyant sur le «mauvais» bouton. Elle prend la main de Christine pour demander un jeu sur l’étagère. Christine lui en suggère plusieurs, et lui dit: «C’est celui là que tu veux?» Chaque fois, Maïa répond «Non» jusqu’à la boîte de clipos, où elle fait un grand sourire. Elle se cache aisément sous la toupie, telle une petite tortue et sort son pied ou sa main quand Christine tape dessus.

En récréation, Maïa mange une galette de riz que Colette lui donne par morceaux. Dès qu’elle a terminé, elle regarde Colette et dit «dote» pour d’autre. De retour en salle, elles écoutent le CD des bruits, Maïa ne quitte pas les genoux de Colette.

Avec Nathalie, Maïa demande aussitôt l’appareil CD. Elle lui explique qu’elle ne doit pas le toucher et Maïa l’écoute sagement. La musique n’arrivant pas tout de suite, Nathalie dit: «Mais il ne marche pas ce truc!». Maïa réagit d’un «Bah!». Lorsqu’elle lui demande d’aller chercher sa petite chaise, elle s’exécute.

A plusieurs reprises, elle vient chercher Nathalie par la main et s’intéresse à ses boucles d’oreilles. Nathalie les retire, lui en met une à l’oreille et lui demande d’aller se regarder dans le miroir, ce qu’elle fait. Lorsqu’elle veut lui reprendre, Maïa court se cacher!

Fin de journée avec mami Isabelle et moi dans la salle: Maïa est constamment à la recherche de jeux moteurs. Pendant 1H30, nous faisons des galipettes, l’avion, la balançoire, à l’aide d’une couverture dans laquelle elle s’allonge et nous la balançons en variant la cadence...Je prends la couverture et imite le fantôme ce qui effraie gentiment Maïa. Elle me la prend, se la met sur la tête et avance à tatons dans la salle pour nous attraper.

 

Jeudi matin, Eric et Maïa commencent par une petite récréation. Assise sur son tricycle, elle dévale la pente à toute vitesse! Il est bien difficile de la faire remonter, car aujourd’hui Mademoiselle Maïa est dans le refus «Non Non!».

Dans la salle, elle grogne et ne veut visiblement pas jouer. Elle demande l’appareil CD, mais Eric lui explique qu’il est le seul à pouvoir le toucher. Elle l’écoute et ne touche pas une seule fois au matériel (contrairement à d’habitude). 

En récréation avec Agnès, Maïa aurait demandé «Ateau»(gâteau) en la regardant, une fois son morceau terminé. Elles testent la craie sur le tableau, mais très rapidement Maïa la met à la bouche...Lorsque Agnès lui propose de lui lire une histoire, Maïa prend une chaise sur laquelle elle s’assoit. Elle va en chercher une pour Agnès qui lui demande. 

Après la sieste, Maïa rentre en salle avec le camion jaune qu’elle a trouvé dans sa chambre. Elle joue avec, pendant plus d’1/2 heure, en ignorant Martine. Une partie de cache-cache et un peu de balançoire leur permettent de créer à nouveau le contact.

Maïa est agacée car la poupée Léa ne parle plus et ne marche pas. Elle demande de l’aide à Nicole en lui tendant le bébé. C’est finalement Maïa qui parvient seule, à la rallumer en poussant le bouton dans le dos! Quel bonheur de la voir fonctionner à nouveau!!!

Elle demande ensuite la musique et comprend parfaitement qu’elle doit descendre de sa chaise pour l’avoir. Sur le CD des bruits de la journée, Maïa dit «Tut Tut» en entendant la sonnette du vélo, et fredonne tout en applaudissant sur la chanson de l’anniversaire. 

 

Vendredi matin, elle prend la main de Gaëlle pour lui faire comprendre qu’elle veut écouter de la musique. Malgré les recommandations de Gaëlle, Maïa touche à tous les boutons et se voit «confisquer» l’appareil. Contrariée, elle s’énerve mais se calme rapidement.

Avec Julia, Maïa est allée voir les 6 chiots de Dalia chez Bernadette (une voisine). 

Elle semble intriguée de voir autant de chiens et les caresse avec douceur. Le retour en salle se passe sans problème (Paul reste 5 minutes puis s’éclipse). Maïa papillonne beaucoup, demande constamment la musique que Julia lui donne avant de lui retirer plusieurs fois. Elle n’écoute pas les consignes et ne cesse de toucher les boutons. Elle tente de l’attraper seule à l’aide de la chaise, ou du toboggan mais Julia lui explique qu’elle ne peut pas et qu’elle doit lui demander les jeux. Lorsque Catherine.D arrive en début d’après-midi, Maïa se réveille tout juste de sa sieste. Entrée en salle avec la musique, elle est moins intéressée par les comptines que l’enceinte qu’elle mord. Elle réclame Léa qu’elle «brutalise», sans jouer avec comme elle le fait normalement. Après une joyeuse ballade, Catherine.M remarque au contraire que Maïa joue seule avec son bébé. Elle l’anime, le met sur le pot. Catherine la laisse faire car elle ne l’a jamais vue jouer de cette façon. Elle se demande si elle doit la laisser ou bien s’immiscer dans le jeu...Elle aurait entendu Maïa dire «Oui» durant la séance.

 

Samedi matin, après s’être pas mal dispersée, Maïa parvient à jouer avec Marie-France dans la bonne humeur. Marie-France écrit: «J’ai vraiment ressenti que Maïa cherchait par le regard et le rire, une sorte de connivence entre nous». 

En promenade avec Claudine, Maïa se dirige avec son vélo vers la Loire. Claudine lui explique qu’elle ne peut pas traverser la grande route car trop dangereuse. Cela ne plaît pas à Maïa qui se jette en arrière. Claudine parvient à la calmer en lui disant qu’elles vont peut-être croiser les chiens. Par chance, Dito est là et Maïa rentre sans difficulté!!!!

En salle, elle demande la musique mais c’est difficile car elle passe son temps à taper dessus. 

Avec Dominique et Paul, Maïa regarde tomber la pluie par la fenêtre et aurait d’ailleurs répété «pluie». Maïa se cache sous la toupie et Dominique s’y glisse avec. Comme souvent, elle lui touche les oreilles et teste un peu les limites. Elles ouvrent et ferment les yeux, claquent leur langue. Après avoir bien bu à la bouteille, Maïa veut jouer avec le bouchon qu’elle essaie de mettre puis de défaire...pas facile...Lorsque Julie arrive accompagnée d’Augustin, son petit neveu de 2 ans1/2, Maïa est aux anges. Elle a d’ailleurs du mal à maîtriser sa joie: elle lance son croissant, écrase les raisins dans la cuisine, tente de déshabiller Augustin...une vraie tornade! Elle lui fait spontanément un câlin suivi d’un bisou. Ils jouent avec le gros ballon jaune et se le passent les uns les autres. Maïa pousse Julie qui fait semblant de tomber et Augustin l’aide à se relever. Ils s’assoient pour jouer avec le camion jaune Fisher Price. Augustin a le même et appuie sur les boutons qui déclenche de la musique. Maïa observe bien tout ce qu’il fait et reproduit l’action. Mais elle se laisse vite déborder par son enthousiasme: elle touche Augustin, le tire par le polo, lui tire les cheveux et la couche (elle semble d’ailleurs très heureuse de constater que lui aussi en porte une!)...Elle veut l’explorer et interagir avec lui mais ne s’y prend pas de la bonne manière. Celui-ci se laisse faire jusqu’à ce que Maïa casse un instrument de musique, ce qui provoque ses pleurs. Une barre de chocolat et un dessin animé plus tard....les sourires sont revenus...

 

Dimanche matin, Maïa a une séance de poney. Comme la semaine passée, elle ne veut pas rester assise et préfère le promener en le tirant par le harnais.

En début d’après-midi, nous jouons toutes les deux dans la salle. Maïa est toujours autant attirée par les jeux moteurs. Elle aime que je lui fasse faire des galipettes, l’avion...Elle demande le trampoline et la poupée qu’elle glisse dessous. Elle l’observe à travers le tapis grillagé et lui fait des bisous. Je constate que Maïa se cache rapidement sous la toupie. Elle s’y faufile telle une petite souris. Elle prononce «usique» pour demander de la musique.

Avec Elodie, elle renouvelle l’expérience du trampoline en y cachant cette fois-ci les personnages du mini-bus. Elle se laisse pousser et virevolter dans la toupie pour son plus grand plaisir!


 

La vie à la maison:

 

Les repas:

 

Maïa est une coquine! Chez ses grands-parents, elle mange calmement sans demander de dessin animé...

En revanche, chez papa et maman, elle n’hésite pas à se mettre en colère pour regarder un dessin animé sur l’Ipad tout en mangeant! (je vous dis ça mais en même temps le déjeuner de ce midi s’est très bien passé et sans Ipad...pourvu que cela dure ::))))

Elle mange avec sa cuillère et sa fourchette qu’elle utilise de mieux en mieux pour piquer les aliments.


 

Les nuits:

 

Couchée entre 20H30 et 21H, elle se réveille systématiquement entre 1H30 et 2H du matin. Mademoiselle exige un biberon car impossible de la recoucher sans. 

Elle se réveille ensuite vers 6H30 pour se rendormir jusqu’à 8H.

 

Mardi soir, alors que je lui lis «Tchoupi au square», Maïa pointe du doigt le gâteau de Tchoupi en disant «Ateau». Je venais de tourner la page et n’avais pas commencé à parler!!! CHOUETTE!!!!!

 

Les mots:

 

Cette semaine, Maïa utilise «dote» pour d’autre et même «dote eau» pour encore de l’eau.

J’ai constaté à plusieurs reprises qu’elle disait «usique» pour musique.

Maïa pointe de mieux en mieux du doigt sur l’Ipad et les livres.


 

Maïa et la permanence de l’objet:

 

Elle a découvert que je cachais les bonbons sur les étagères de la cuisine. Elle monte seule sur la chaise pour essayer de les attraper!

 

A peine sortie du lit ou de la salle, elle ouvre les tiroirs à la recherche de l’Ipad.

 

Une sortie au manège:

 

Je ne sais pas si je vous en ai déjà parlé mais notre Maïa a le droit à un vrai traitement de faveur au manège d’Auchan. Laurent, le propriétaire, distribue normalement un bonbon à chaque enfant dès qu’il repart avec ses parents. Et bien Maïa, n’hésite pas à descendre entre chaque tour pour demander sa gourmandise. Elle prend Laurent par la main en lui demandant un «bonbon»...


Partager cet article

Repost 0
Published by maia-methode3i
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de maia-methode3i
  • Le blog de maia-methode3i
  • : Je m'appelle Maïa. Je suis née le 4 avril 2009. Je présente un retard de développement avec troubles du spectre autistique. J'ai commencé la méthode des 3I au mois d'octobre 2011. Ce blog permet à mes bénévoles, ma famille et mes amis de suivre mes progrès au quotidien. Ce blog permet également à ma maman de partager notre expérience...
  • Contact

Recherche